SYNTHESE 2006

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SYNTHESE 2006

Message  Admin le Mer 3 Mar 2010 - 18:57

SYNTHESE DE L’ANNEE 2006 : L’AUBE DE LA DICTATURE MONDIALISEE !!!



Chers amis,

Voici 4 ans que j’ai découvert les atrocités liberticides et inhumaines que l’on nous prépare. Et cela fait 3 ans et 9 mois que je poste très régulièrement (presque quotidiennement, en fait) sur différents forums. Depuis 3 ans, j’effectue au mois de décembre un résumé annuel de la situation concernant les micro-puces implantables et le liberticide…

En cette fin d’année, je vais une fois encore m’efforcer de résumer et souligner les événements et les moments forts qui ont parsemé 2006-la-terrible.

Il s’agira aussi de ma DERNIERE analyse annuelle. Pourquoi ? Parce que mon but sur le web était d’AVERTIR les gens afin qu’il puissent « prévenir plutôt que guérir » et REAGIR, évitant ainsi le pire. Malheureusement, je pense que toute PREVENTION contre la dictature et le liberticide va devenir tout doucement impossible. Pourquoi ? Parce que la dictature EST EN TRAIN DE NOUS TOMBER SUR LE COIN DE LA GUEULE, LA, TOUT DE SUITE !

2006 a connu TANT de pertes de libertés, de chutes dans la dictature, de lois iniques, de développements de technologies liberticides, de défense de théories inhumaines et aberrantes, que les 2 SEULES (et je dis bien les SEULES) solutions qu’il reste pour éviter la débâcle de la dictature mondialisée (dictature du Nouvel Ordre Mondial) sont une REVOLUTION pure et au sens premier du terme, et ce au niveau international, OU une catastrophe financière sans précédent qui ruinera les populations et finira sans doute enfin par les faire réagir par instinct de survie (au fait, le dollar est au plus mal, paraît-il… si un effondrement financier du dollar surgissait, l’euro lui aussi serait très probablement pris dans la tempête... mais certaines analyses financières et politiques prônent déjà plutôt l'idée d'un englobement du dollar au sein de la zone nord-américaine (North American Union), créant ainsi "l'améro").

Malheureusement, l’apathie, l’indifférence, l’ignorance et l’insouciance des populations, ainsi que leur réticence à voir les problèmes en face et leur REFUS de se BOUGER afin de régler les problèmes ont tendance à me laisser croire que la révolution ne surviendra PAS (espérons que mon impression soit mauvaise, mais j’ai bien peur que non). Reste donc l’effondrement financier… Sans cela, la dictature du Nouvel Ordre Mondial surgira, c’est garanti sur facture (et les événements de cette année le confirment).

En fait, la situation est URGENTISSIME, et même pratiquement désespérée… Le portrait que nous allons dresser de 2006 va vous le signaler très clairement.

A) Plusieurs pays sont tombés en 2006 dans la dictature sécuritaire de façon officielle, et l’avènement du gouvernement mondial est sur le point de se produire. J’en veux pour preuve les nombreux programmes SIMILAIRES qui se mettent en place un peu partout sur la planète et l’avancement du projet North American Union qui regroupe déjà commercialement (ALENA - accord de libre échange nord-américain) mais aussi à présent de façon territoriale et pratiquement légale (« harmonisation » des législations) les USA, le Canada et le Mexique.

- Les U.S.A. sont devenus une DICTATURE au sens le plus strict du terme, même si, officiellement, il leur reste la dénomination de « démocratie ». Car en effet, avec des camps de concentration partout sur leur territoire (environ 800) et en dehors (Guantanamo, prisons secrètes de torture), avec un nouveau financement visant à POURSUIVRE la construction de ces camps ($385 millions octroyés à Kellog Brown and Root, une filiale de la multinationale Halliburton du vice-président Cheney), avec ces camps donc, le mot « démocratie » est bien mal représenté.

Tout ceci sans même compter les lois injustes et totalitaires qui permettent à présent à George W. Bush de torturer et de détenir indéfiniment, sans mandat, sans procès et sans raisons justifiées devant qui que ce soit, TOUTE PERSONNE (AMERICAINE OU NON) QUI NE LUI PRETE PAS ALLEGEANCE ET TOUT OPPOSANT, ACTIVISTE, CONTESTATAIRE, GREVISTE, MILITANT, DISSIDENT. Les lois iniques qui ont fait des USA une dictature furent multiples. On peut aussi citer les dernières mesures qui rendront OBLIGATOIRE, pour tout citoyen américain qui souhaiterait entrer et sortir des USA, d’obtenir une autorisation spéciale du Department of Homeland Security, tout comme cela fut le cas pour l’URSS durant la guerre froide ou durant… l’hégémonie des Nazis en Allemagne ! Des signes qui ne trompent pas… Et ce sans même parler des INNOMBRABLES technologies liberticides qui sont déjà en place, dont les diaboliques puces implantables pour humains !

- Les U.S.A. ne furent pas les seuls à tomber dans la dictature fasciste et orwellienne, cette année.

Leurs petits camarades de jeu, les Britanniques, EUX AUSSI, sont tombés dans le piège grossier de la DICTATURE « SECURITAIRE ». Caméras CCTV partout présentes, caméras pour flasher les voitures, caméras qui voient à travers les vêtements, dénudent les gens et repèrent les objets métalliques et non-métalliques, plaques d’immatriculation contenant une puce RFID, test des boîtiers électroniques à l’intérieur des automobiles, bases de données centralisées à gogo, base de données d’ADN centralisée (y compris l’ADN des enfants, y compris de l’ADN des innocents), carte d’identité électronique imposée de façon tout à fait antidémocratique par le gouvernement de Tony-le-Blaireau alors que 80% du peuple s’y opposait, réforme de la chambre des Lords (à venir), passeports biométriques, appareils biométriques dans les aéroports, tags RFID sur les marchandises, puces implantables multiples (VeriChip, Trovan ID100IH, …), projet grotesque de pister et de récolter de l’information sur chaque individu depuis la naissance jusqu’à la mort, développement des nanotechnologies, développement de la grille électromagnétique hyper nocive pour la santé (GSM, Wi-Fi, etc.)… le Royaume-Uni, tout comme les States, possède TOUTE LA PANOPLIE nécessaire à Big Brother pour régner sur un cheptel humain de plus en plus abruti par la technologie, par le mythe de la « sécurité intégrale » et de la facilité absolue ainsi que par le travail de sape, de désinformation et de propagande infecte des mass médias. Selon toute vraisemblance, le Royaume-Uni est donc PERDU, étant donné la QUANTITE inimaginable de mesures et de technologie liberticides présentes sur son territoire…

Mais n’allons SURTOUT PAS penser que le reste de l’Europe et que le reste du monde est à l’abri de ces horreurs liberticides !

- La Chine, qui n’est déjà pas réputée pour son côté humain et qui ne possède pas de régime démocratique, a encore battu des records de despotisme : détention de journalistes, surveillance de l’Internet (avec l’aide de certains moteurs de recherche et multinationales bien connus, soit dit en passant), torture et peine de mort pour les prisonniers, camps de concentration (les odieux « laogai »), trafic d’organes à partir des cadavres des prisonniers exécutés… Bref, cette année, que ce soit du côté ultralibéral (USA, Europe) ou du côté communiste (Chine), la torture, l’usage de la force et la dictature ont augmenté un peu partout sur la planète !

B) Certaines mesures – MONDIALISEES – sont à présent valables partout ou à peu près. Citons entre autres :

- Les passeports biométriques et à puce RFID, rendus obligatoires de façon DICTATORIALE sous le diktat des U.S.A. et de l’OACI (organisation de l’aviation civile internationale) depuis le mois d’août pour tous les Européens. D’autres pays se sont également conformés à ce type de mesure infâme. Ces passeports, prétendus « sûrs » et « fiables », se sont en réalité révélés EXTREMEMENT DANGEREUX, PIRATABLES ET LIBERTICIDES (la puce RFID peut être copiée, et peut même servir à déclencher une bombe !). Notons encore que des passeports du même genre risquent fort d’être exigés pour tout Canadien souhaitant franchir la frontière des USA…

- Les mesures vexatoires, injustes et à la limite du ridicule prises dans les avions et dans les aéroports suite à la manipulation des (fausses) « alertes au complot terroriste mondial » (notamment à Londres, mais aussi à Bruxelles, aux USA et ailleurs). Fini les liquides et les bagages encombrants à bord des cabines dans les avions ! Seule une quantité limitée est désormais autorisée à bord. Ajoutons à cela les scans biométriques, les caméras qui dénudent dans certains aéroports, et nous comprenons aisément que les touristes, hommes d’affaire et tout autre type de voyageur sont désormais devenus des CRIMINELS voyageant à bord des PRISONS VOLANTES que sont devenus les avions…

- Les vols secrets de la CIA se sont produits un peu partout sur Terre et surtout en Europe, ont été dénoncés et même reconnus par certains pays ou autorités mais ont toujours été niés, y compris après « enquête » d’une commission boîteuse. Ces vols, couplés à des tortures dans des prisons secrètes (dont certaines dans les pays de l’Est, en Italie ou… en Grande-Bretagne) étaient connus des autorités, y compris des autorités européennes qui les ont néanmoins autorisés à survoler leurs territoires et même à capturer, déporter et torturer des citoyens de leurs PROPRES PAYS ! Finira-t-on par JUGER ces TRAÎTRES européens qui ont permis de LIVRER à la torture (et parfois à la mort) certains de leurs citoyens innocents par LÂCHETE face aux Américains ???

- La poursuite de l’expansion des cartes d’identité électroniques et autres cartes à puce : en Belgique, la MOITIE des citoyens possède déjà une carte d’identité liberticide à puce ; l’Italie, le Japon, l’Australie ne sont pas en reste, les U.S.A. sont eux aussi en train de mettre en place une carte d’identité unique… sans revenir sur le triste et révoltant cas britannique, déjà cité plus haut. La France peaufine son projet INES, un projet qui s’est montré très discret ces derniers temps, mais qui est loin d’avoir disparu et qui va revenir en force prochainement (c’est mon petit doigt qui me le dit). En France, d’ailleurs, la carte vitale II a commencé à faire son apparition, MALGRE les failles béantes de sécurité découvertes dans la première carte Vitale. Il semble que l’on n’ait pas encore compris que TOUT CE QUI EST ELECTRONIQUE EST PIRATABLE ! J’en veux pour preuve les cartes de banque à puce RFID aux U.S.A. qui ont été prouvées PIRATABLES et DANGEREUSES POUR LA VIE PRIVEE des utilisateurs (vol d’identité, piratage de comptes sont ainsi tout à fait possibles)… Citons enfin le projet belge « Job Pass », qui souhaite contrôler les chômeurs à l’aide d’une carte à puce (le bracelet électronique proposé par un ministre allemand il y a un an et demi n’est plus très loin, la puce sous-cutanée non plus…).

- Les « lois antiterroristes » qui permettent de passer au-dessus des droits constitutionnels des citoyens ont continué de fleurir : citons en particulier la loi européenne sur la rétention des données qui oblige dorénavant les fournisseurs d’accès Internet de garder pendant au moins 2 ans les données SMS et relatives aux e-mails, chat etc. A noter aussi en particulier la décision abjecte de la Belgique d’emprisonner pendant 5 ans un belge d’origine turque qui avait simplement traduit un tract pour le DHKP-C (un mouvement révolutionnaire turc d’extrême gauche) et qui avait interpellé un parlementaire au Sénat. Cette décision d’emprisonnement n’est pas anodine, puisqu’elle fait désormais jurisprudence, criminalise et menace la liberté d’expres​sion(orale comme écrite) ainsi que la liberté d’association de TOUT citoyen belge, et ce alors même que la liberté d’expression et la liberté d’association sont pourtant en principe garanties par la Constitution belge (qui est à présent allègrement foulée aux pieds sur base de l'excuse du "terrorisme", un terme encore flou - donc dangereux).

- La criminalisation des individus et leur association à des « terroristes » : non seulement les activistes, militants, opposants, dissidents et contestataires de tout poil sont désormais associés à des « terroristes », mais c’est aussi le cas des… élèves, jeunes et délinquants, à présent ! Les crapuleux projets de « loi contre la délinquance » de Nicolas Sarkozy en France et de la «Circulaire PLP 41 » adoptée fourbement en plein mois de juillet et émanant du ministre Dewael en Belgique, rentrent tous deux dans cette honteuse catégorie. L’instauration (avalisée par cette hypocrite de CNIL) d’appareils biométriques dans certaines écoles françaises relève du même concept fasciste, avec en filigrane « l’éducation » (= lavage de cerveau) aux nouvelles technologies liberticides et le fait d’habituer les jeunes générations à la surveillance permanente, condition sine qua non pour l’instauration du Nouvel Ordre Mondial. Idem pour la vérification des présences par des badges contenant des puces RFID aux USA…

- Le développement et l’application des tags RFID un peu partout sur la planète. Pullulant déjà sur le continent nord-américain, les tags RFID et cartes « sans contact » ont fait leur grande apparition en Europe cette année. Même si leur présence reste encore relativement discrète, celui qui observe attentivement pourra constater le début de cette invasion hautement liberticide et que le mouvement CASPIAN a si longtemps dénoncée dans son livre « Spychips ». Ainsi, citons par exemple les applications dans le domaine de l’automobile (clés pour le verrouillage central des portières) la grande distribution (Carrefour en France et Belgique, Metro en Allemagne, Wal-Mart outre-atlantique), dans les ports et aéroports, et même dans certaines administrations et compagnies. Peu connues encore du public européen gardé dans l’ignorance des côtés liberticides et peu fiables de la RFID par la propagande des mass médias, les cartes à puce RFID sont encore trop souvent confondues avec les « cartes magnétiques ». La différence est pourtant fort simple : alors que la carte magnétique doit être glissée dans un lecteur contenant une fente verticale, la carte à puce RFID est simplement agitée devant un lecteur. Notons encore l’application de ces cartes à puce RFID dans les transports en commun (OysterCard à Londres, Navigo à Paris etc.). On notera également la présence honteuse de salons de la RFID en Europe (Londres, Lille) dans lesquels les « experts », les représentants politiques et les capitaines de l’industrie vantent les « mérites » de la RFID, une technologie tout à fait incertaine, piratable, faillible et liberticide, mais dont le principal intérêt reste celui d’un marché de milliards et de milliards d’euros et de dollars à saisir…

- Le développement des caméras de vidéosurveillance : ce mouvement est général et mondial. Que ce soit à Tokyo, dans le métro de Londres, à Bruxelles dans les trams et le métro, dans les aéroports, les gares les lieux publics, voire parfois sur le lieu de travail… ces caméras vont violer chacun de nos moments de « liberté » en dehors de notre domicile, voire même DANS votre maison (le chef de la police de Houston a en effet proposé cette « solution » pour soi-disant « lutter contre la criminalité »), ou même… dans les toilettes publiques (une autre « brillante idée » en provenance d’un maire américain) ! En plus de cela, les particuliers ont à présent la possibilité de s’espionner les uns les autres à l’aide de caméras parfois minuscules et pour un prix relativement raisonnable… il semblerait bien que le mot « vie privée » soit en train de disparaître du dictionnaire ! Pire encore : certaines caméras utilisent également des logiciels qui repèrent les "comportements suspects". Or, comme ces "comportements suspects" sont soit non définis, soit exagérés, les risques de dérapage sont non seulement élevés, mais certains.

- La poursuite du développement et de la vente de puces-laboratoires (puces génétiques à ADN) que l’on a prévu d’utiliser dans des utilisations aussi commerciales et d’actualité que le dépistage de la grippe aviaire, par exemple. Ces puces, qui sont évidemment présentée sous l’argument médico-humaniste, pourraient bien, en réalité, servir à repérer à l’avance de façon PREVENTIVE le FACTEUR DE RISQUE que telle ou telle personne possède de développer la mucoviscidose, un cancer, le diabète etc. Couplé à un système d’assurances maladies-invalidité, on imagine les ravages que cela pourrait provoquer tant au niveau social que financier. La « sélection de la race » sur base de la « pureté génétique » pourrait donc venir à la rescousse de cet esprit d’eugénisme nazi que l’on retrouve chez certains scientifiques ou… au sein des ordures du Nouvel Ordre Mondial !

- La miniaturisation extrême des puces RFID, dont les plus petites possèdent à présent une taille absolument minuscule, préfigurant les risques réels de nanopuces d’identification, de pistage (ou pire) invisibles à l’œil nu, incolores, inodores et insipides.

- La PREUVE complète, prouvée à maintes reprises, que les puces RFID et puces sous-cutanées sont tout à fait FAILLIBLES, PIRATABLES, PEU SURES ET QU’ELLES PERMETTENT MEME LE VOL D’IDENTITE, voire… de déclencher une bombe ! Etrangement, les mass médias n’ont pas trop colporté ces affaires, et les autorités n’en ont pas tenu compte ! Bande de charognes !

C) Les micro-puces sous-cutanées, neurales et cérébrales se sont répandues de façon absolument dramatique :

- Une fois de plus, c’est aux USA que ces puces implantables de contrôle mental ont effectué les progrès les plus importants et les plus immondes… Ainsi, 1.000 médecins et plus de 258 hôpitaux et infrastructures de soins de santé ont déjà adopté la diabolique VeriChip afin de pucer les patients ! Cela correspond à bien plus que ce que cette infecte compagnie avait prévu pour 2006.

Pour la première fois, une entreprise américaine a fait pucer deux de ses employés !

Selon une suggestion du répugnant président colombien Uribe, les USA ont aussi repris l’idée de pucer les immigrés illégaux !

Pour la toute première fois également, un assureur en soins de santé (Horizon Blue Cross) à décidé de se mêler à l’affaire du puçage et à favoriser les gens pucés ! Ce qui signifie qu’aux USA, à l’avenir, les personnes non pucées pourraient très bien se voir refuser une assurance soins de santé, ou payer davantage que les personnes pucées !

Et VeriChip Corporation est en relation permanente avec Washington, notamment afin de faire pucer les soldats américains (la puce remplacerait ainsi le « dog tag », ce médaillon que les soldats portent autour du cou et reprenant leurs coordonnées et le numéro de leur bataillon ou de leur unité) ! Ce projet est REEL ! D’ailleurs, les autorités ont également parlé cette année de pucer certaines unités de soldats avec des implants cérébraux qui court-circuiteraient l’hippocampe, une zone du cerveau qui sert à fixer les souvenirs à long terme !

Lors de catastrophes naturelles, les cadavres seront eux aussi systématiquement pucés, désormais. Cette mesure avait été prise il y a plus d’un an lors de l’ouragan Katrina, mais elle est depuis lors devenue automatique.

Enfin, aux dernières nouvelles, Tommy Thompson, l’odieux politicien qui fait partie du conseil d’administration de Verichip Corp. et qui avait déposé l’an passé un projet de loi permettant de pucer tous les Américains, aurait décidé de se présenter aux prochaines élections présidentielles… Signalons au passage que ce sale type, qui avait promis de se faire pucer, ne l'a d'ailleurs toujours pas fait.

La recherche américaine sur les humains concernant les programmes de puces neurales et cérébrales (brain machine interface program) bat son plein, toujours financée par les militaires. Bref, les USA sont en train de préparer l’invasion irréversible des puces implantables de contrôle comportemental et mental, et celles-ci sont en train de devenir presque banales. Décidément, 2006 aura été l’année de toutes les horreurs, aux States…

- La Belgique a constitué la mauvaise surprise de 2006 en ce qui concerne les puces sous-cutanées. En effet, suite au meurtre à caractère pédophile de 2 petites filles (Stacy et Nathalie), le sénateur libéral Jacques Brotchi a proposé un projet de loi visant à pucer les « agresseurs sexuels », tout en admettant lors d’une interview donnée à un journal que des applications de ces puces étaient planifiées dans les soins de santé et dans le domaine de la sécurité ! Ce sénateur belge a également signalé au mois de juin que, d’ici 6 mois, une compagnie américaine (qui ne peut être que Verichip Corp.) arriverait sur le marché belge afin de commercialiser ces puces sous-cutanées (ceci devrait donc être confirmé ou infirmé très bientôt). Notons encore que cet ignoble sénateur a été promu député européen…

- L’Italie, qui avait testé depuis 2 ans, sur demande du ministère de la Santé italien, la verichip dans un hôpital de Rome, a elle aussi réservé une bien mauvaise surprise. Tous les tests s’étant prétendument révélés parfaits (et ce malgré les dangers immenses que la puce représente pour la santé !? Incompatibilité avec l’imagerie par résonance magnétique, dangers des ondes, déplacement sous la peau…), Verichip Corp. a tout bonnement demandé la généralisation de sa maléfique puce dans le système de soins de santé italien ! La généralisation de la puce sous-cutanée est donc sur le point de débuter dans d’autres pays que les U.S.A. !

- L’Afrique du Sud a été elle aussi touchée par la puce sous-cutanée pour humains, avec un sérieux contrat pour la distribution de toute la gamme des produits de VeriChip Corp. ! VeriChip Corp. a également renforcé son ignoble présence sur le territoire africain…

- Le Royaume-Uni est le seul pays à commercialiser les 2 puces sous-cutanées pour humains : la verichip de Verichip Corporation, et la ID100IH de Trovan ! Les applications au niveau des soins de santé sont là aussi prévues…

- VeriChip Corp. est entrée en bourse sur le NASDAQ, et a été certifiée d’obtenir la norme ISO 9001:2000, ce qui lui assure une distribution et une représentation internationale, et même mondiale !

- Les victimes de la mode et autres pigeons de la "branchitude" ont commencé à se faire pucer ou à se pucer elles-mêmes(parfois même avec des puces RFID pour animaux !) par facilité, par goût extrême pour la technologie ou par pure paresse (ouvrir sa porte ou sa portière de voiture à l'aide d'une puce RFID implantable plutôt qu'avec une main). Ces individus, victimes de la PROPAGANDE immonde des médias, possèdent déjà tout de l'instinct grégaire, de l'instinct de TROUPEAU. A tel point qu'ils se font parfois implanter des puces pour animaux... Qu'ils ne soient donc pas surpris d'être traités en tant que tel (du BETAIL). La mauvaise surprise surgira bien assez tôt pour ces crétins lorsque le contrôle mental et comportemental surgira, ou lorsqu'une maladie liée aux ondes dégagées par l'odieux implant se déclarera.

D) L’utilisation des bracelets à puce RFID s’est étendue de façon scandaleuse :

- La France et l’Espagne ont accueilli à bras ouverts l’horrible bracelet « Columba », utilisé non seulement pour les prisonniers, mais aussi pour la « protection infantile » (ô fumisterie méprisable de la société intégrale !) dans les maternités…

- Dans le même rayon, le système « Hugs » de Verichip Corp. (encore eux ! ) s’est répandu dans de nombreux pays (Royaume-Uni, Australie, USA, Arabie Saoudite, Koweït…), soi-disant afin de « protéger les bébés dans les maternités contre le kidnapping et l’échange involontaire ». Aux USA, la situation est pratiquement perdue : déjà un hôpital ou centre d’accouchement sur 3 possède cet infâme système Hugs ! L’adoption des technologies liberticides et la surveillance dès la naissance gagne très nettement du terrain…

- La Belgique, qui avait déjà adopté le bracelet électronique à puce RFID pour les prisonniers, a systématiquement étendu les cas d’application de ces bracelets liberticides, en exigeant même des quota minimum de surveillance électronique des prisonniers pour 2006 !

E) Augmentation du commerce par empreintes digitales et de la société sans argent cash :

Que ce soit par le biais de moyens de paiement électronique en ligne, par les cartes de banque à puce RFID, par la recrudescence du paiement via les empreintes digitales (biométrie) ou tout simplement par cartes bancaires, nous arrivons au constat que le concept de « société sans argent cash » a encore gagné du terrain cette année.

F) Recours systématique à l’e-government et aux bases de données centralisées :

2006 fut un véritable désastre en ce qui concerne les bases de données centralisées, qui sont décidément en train de faire « führer ». Celles-ci sont automatiquement banalisées, systématiquement appliquées et présentées (évidemment) avec tous les arguments bidons de commodité et de modernité, et sans jamais signaler le moindre élément négatif.

Néanmoins, il ne faut jamais oublier que la centralisation du pouvoir, historiquement et aujourd’hui également, a toujours favorisé la tyrannie. De plus, les multiples bases de données actuelles peuvent être « entrecroisées », et des déductions peuvent être tirées via recoupement entre plusieurs bases de données. Les programmes d’extraction de données deviennent d’ailleurs de plus en plus poussés, et ce n’est pas un hasard si on les utilise de façon croissante.

On crée à présent des bases de données centralisées pour tout et n’importe quoi : bases de données européenne sur les criminels, formulaires de déclaration d’impôts en ligne, base de données des enfants surdoués, base de données des clients de la poste, … la liste peut ainsi s’étendre longuement, non seulement en Belgique, mais aussi dans bien d’autres pays. Signalons aussi les projets internationaux de création de fichiers médicaux électroniques (= base de données centralisée concernant les patients) et de télémédecine, tout en rappelant que les bases de données centralisées des patients sont une condition sine qua non pour… l’utilisation des puces sous-cutanées pour humains !!! Serez-vous encore suffisamment candide que pour croire en une énième « malencontreuse coïncidence » ?

En d’autres mots, toutes ces bases de données centralisées sont une garantie d’accroissement de la tyrannie, du despotisme, de la dictature et du fascisme, et de suppression des libertés et de la vie privée. Et comme personne ne réagit face à ces bases de données envahissantes, la dégringolade ne peut être bien loin…

G) Les nanotechnologies et les projets transhumanistes nazis :

Il y a 2 ans, on était inquiet, avec raison, par rapport aux puces sous-cutanées et cérébrales. La crainte de la miniaturisation extrême des nanotechnologies ne semblait alors qu’une lointaine et diffuse inquiétude. Mais depuis lors, la terreur nanotechnologique est devenue tout à fait justifiée.

Cette année, en effet, les premières applications militaires concrètes de cette technologie de l’infiniment petit ont été révélées au grand jour (nano-frelon tueur et de pistage, micro-drones espions, micro-satellites organisés en essaim et pouvant servir d’armes anti-satellites, objets atomiquement transformables en armes par réorganisation moléculaire, renforcement et miniaturisation de certaines munitions, protections et blindages renforcés…). On nous signale par ailleurs que les nanotechnologies vont entraîner une nouvelle course à l’armement digne de la course à l’armement nucléaire…

On commence également à parler d’imprimantes nano ou même de nano-usines de bureau qui, d’ici peu, pourraient envahir le monde et produire, sans l’aide de centaines et de milliers d’ouvriers, toute une série de produits. C’est l’emploi qui va encore s’en prendre un coup, d’ici quelques années, avec tous ces ouvriers devenus désormais inutiles !

Alors que les premiers produits nano commencent à envahir le marché, il a été découvert que certains d’entre eux représentent un DANGER REEL pour la santé. Ainsi, certaines nanoparticules présentes dans un spray ont provoqué des cas de détresse respiratoire et ont dû être retirées de la vente par souci sanitaire. De même, les nanoparticules présentes dans certaines crèmes solaires se sont révélées extrêmement toxiques, abîmant le cerveau de rats… Il semble bien que, tout comme les particules fines ou l’amiante, la taille infime des
nanoparticules puisse être extrêmement toxique pour l’organisme.

Il a été aussi prouvé qu’à partir d’une certaine taille, ces nanoparticules pouvaient même franchir la barrière hémato-méningée, s’attaquant DIRECTEMENT au SYSTEME NERVEUX CENTRAL ! Autrement dit, les dangers sont absolument colossaux !!!

Alors que l’on a tenté de nous justifier et de nous vendre les nanotechnologies à grands renforts d’arguments de modernité, de commodité et même d’humanisme ou de prétextes médicaux, on se rend compte que ce sont finalement des dangers immenses qui menacent la planète, avec ces nanotechnologies !

Et le gros problème, c’est que les industries polluent déjà l’environnement en libérant des déchets nanotechnologiques dans la nature, le tout sans qu’aucun contrôle approprié d’aucune autorité soit effectué ! On peut ainsi penser au fleuve St Laurent au Canada, dans lequel des industries déversent déjà leurs nanocrasses, sans se préoccuper des risques que cela représente pour les animaux, les humains et tout le biotope alentour !

Nous avons aussi appris qu’après la nourriture génétiquement modifiée (OGM), nous arrivons aujourd’hui déjà à l’époque de la nourriture atomiquement modifiée ou nanobouffe ! Ainsi, certaines multinationales de l’alimentaire telles que Kraft ou Nestlé ont DEJA commencé à ajouter des nanoparticules dans leur nourriture, alors qu’AUCUN moyen de contrôle n’existe et n’a été mis en place par les autorités !

D’ailleurs, en parlant des « autorités », elles ENCOURAGENT au contraire l’expansion débridée de ces nanotechnologies à grand renfort de financement par des millions de dollars ou d'euros !

On nous a également signalé que les applications d’IDENTIFICATION et de SURVEILLANCE via des NANOPUCES constitueraient l’un des premiers filons exploités ! Big Brother guette, et avec les nanotechnologies, il pourrait bien devenir invisibles et se glisser dans l’environnement ou même dans votre corps (par injection, par inhalation, par ingestion ou même via les pores de la peau) ! Voilà donc un nouveau moyen d’introduire dans votre corps (mais à votre insu, cette fois) des saloperies liberticides !

La mi-2006 nous a réservé de honteux constats par rapport aux réactions des politiciens par rapport à la demande d’une information correcte et face à l’opposition de citoyens français face aux dangers abyssaux des nanotechnologies. A l’appel de l’héroïque collectif Pièces et Main-d’œuvre, une résistance citoyenne se met en place à Grenoble face au développement dictatorial d’un pôle de nanotechnologies : le pôle Minatec. La réaction des crapuleuses autorités ne se fait pas attendre : c’est la répression. Des innocents finissent même par être blessés, et une jeune fille se fait même arracher la joue en raison de l’explosion d’une… grenade à fragmentation ! L’affaire est cependant colportée sur le web, et les citoyens grenoblois deviennent les héros (et les martyrs) de la lutte contre la tyrannie des nanotechnologies. On peut se demander comment ne pas réagir avec violence lorsque des autorités inhumaines vous envoient leurs bergers allemands (la police) pour vous bastonner, alors même que vous n’agissez que pour défendre vos libertés et votre environnement et que vous ne faites qu’exprimer votre opinion (ce qui, me semble-t-il, est encore un droit constitutionnel en France) ! Une fois de plus, les autorités (politiques, industrielles, scientifiques), elles, ne pensent qu’à une seule chose : le marché de trillions d’euros et de dollars que représentent les nanotechnologies. Et tant pis s’il faut sacrifier une partie de la population, l’environnement ou la planète entière pour parvenir à se remplir les poches de manière absolument avide, écoeurante et immorale !

Avec les nanotechnologies, c’est aussi le problèmes des technologies intégrées qui se pose : l’union infâme des biotechnologies, de la génétique et des nanotechnologies est d’ores et déjà en route.

Ce nouveau pas dans la folie a été franchi cette année. Le but ouvertement déclaré de cette alliance malsaine ? LA MODIFICATION OU « L’AMELIORATION » DE L’ETRE HUMAIN ! Qui par la cybernétique, qui par des puces implantables, qui par la bionique, … les moyens ne manquent pas !

Cette infecte amélioration de l’humain en un SURHOMME aux pouvoirs augmentés (ce qui correspond tout à fait au vieux projet démoniaque de l’Ubermensch des Nazis) est évidemment présentée sous tous les aspects de modernité, « d’humanisme » ou d’amélioration du quotidien. Cette folie passe bien entendu par les arguments médicaux (ou pseudo-médicaux) et même par le vieux leurre de l’immortalité !

Cette résurgence des idéaux nazis me rappelle une citation : “Ceux qui n'apprennent pas de l'histoire sont condamnés à la revivre" (citation de George Santayana).

A la tête des nouveaux NAZIS qui prêchent cette théorie de la modification de l’être humain, on trouve les « transhumanistes » : des « sommités scientifiques » dignes de Frankenstein qui sont prêtes à tout pour atteindre le stade de « post-humain » (une créature modifiée et qui, en fin de compte, n’a plus grand chose d’humain). Voilà où nous ont mené la soif de pouvoir, la vision matérialiste forcenée de l’être humain et la mise sur le côté de son côté spirituel. Les idéaux nazis sont de retour, et ceci devrait sérieusement sonner l’alarme auprès des personnes qui ont conservé un peu de bon sens.

Il semble qu’avec chaque année qui passe, les projets deviennent de plus en plus dégueulasses, de plus en plus abjects, de plus en plus dangereux. A ce rythme, on est en droit de se demander ce que nous réserve 2007…

H) Le développement des robots humanoïdes et des drônes de guerre :

A côté des projets de modification de l’être humain, on trouve aussi les projets de REMPLACEMENT de l’être humain par des machines, et plus spécifiquement par des drônes ou des robots. Ainsi, les fameux drônes « Terminator » de l’armée des U.S.A. visent à obtenir une armée de drônes de guerre commandés à distance et qui puissent venir à bout d’ennemis de chair et de sang. Ce genre de drône a été testé il y a peu, en Irak.

Les robots humanoïdes, eux aussi, sont en, train de se développer, notamment au Japon. ON en crée pour toutes sortes de tâches : des robots qui nettoient, qui dansent, qui courent, qui sautent, qui jouent de la musique, parlent plusieurs langues ou… qui sont capables de travailler en tant qu’hôtesse ou réceptionniste dans un hôtel. Une agence d’intérim japonaise propose désormais les services d’un tel « robot réceptionniste » qu’elle loue €700 pour 2 heures (ce qui est bien plus que les honoraires d’un intérimaire humain) ! Bref, les robots, si cela continue, vont remplacer les humains et aider les chiffres du chômage à grimper en flèche… Cela a déjà été vrai par le passé avec les robots industriels, mais cela va encore se renforcer avec les robots humanoïdes…

I) Le début de la disparition des libertés :

Certains projets, lois, mesures et résolutions particulièrement répugnants ont jalonné cette horrible année 2006 et menacent de façon directe toute une série de libertés. Citons, entre autres :

- Les projets de plus en plus marqués de SUPPRESSION DES LIBERTES SUR LE WEB. Ceci s’effectue à travers une surveillance de plus en plus draconienne, des lois antiterroristes qui permettent la rétention des données, la criminalisation progressive des personnes qui contestent les idées de l’establishment de la pensée unique, le don de données et la collaboration de certains services et moteurs de recherche avec quelques pays non démocratiques (Chine, entre autres) afin de pouvoir repérer les dissidents, et des projets infects de certains états, organismes et multinationales (pensons à la RIAA) afin de stopper l’Internet. Last but not least, citons aussi le répugnant projet « Internet 2 », qui consiste à faire de l’Internet actuel un immense réseau de commerce électronique et de bases de données et à créer un nouveau réseau extrêmement surveillé, appelé pour l’instant Internet 2, et dans lequel chaque blog, site, forum etc. devrait recevoir une autorisation des autorités avant de pouvoir être ouvert ! Bref, la liberté d’expression est en péril sur le web (et ailleurs aussi, comme nous allons le voir).

- Le projet français DADVSI qui criminalise les serveurs français consacrés au peer-to-peer, qui interdit complètement la copie (même privée) d’œuvres sous copyright, qui tente de criminaliser chaque possesseur de matériel de gravure et considère finalement chaque internaute comme un pirate.

- Le projet de loi Sarkozy contre la « délinquance », qui souhaite surveiller et criminaliser les enfants de France dès la maternelle, renforce le flicage et fait de tout esprit un peu trop rebelle ou contestataire un délinquant, donc un criminel !

- La circulaire belge du sinistre ministre Dewael qui souhaite la « collaboration » (l’intrusion) des forces de police avec les autorités scolaires afin de « prévenir la délinquance juvénile » et afin de créer partout des « points de contact permanents » en vue d’échanger tout un tas de données et d’informations concernant les élèves et étudiants.

- L’inauguration d’une prison Big Brother aux Pays-Bas pour les petits délits, une prison dans laquelle on filme les détenus et analyse chacun de leurs comportements (analyse des « comportements suspects »). Adieu intimité et vie privée !

- La surveillance de la circulation (sur route et dans les transports en commun) et la répression de toute infraction, dans plusieurs pays, via des caméras et radars spéciaux reliés par fibres optiques à un central de police (adieu liberté de déplacement).

- La surveillance par caméra vidéo des piétons dans les rues.

- Le projet de loi belge qui va permettre à n’importe qui (particulier, magasins) de pouvoir placer une caméra de vidéosurveillance. Ce projet a été avalisé par la commission de la « protection » de la vie privée, une instance officielle qui, tout comme la CNIL française, sert en réalité à FAIRE PASSER des projets liberticides et obéit aux moindres ordres du gouvernement. Il y aura aussi désormais des caméras dans les lieux publics (parcs, plaines de jeux…). La présence de ces caméras sera signalée par un pictogramme, ce qui n’empêchera pas que les citoyens seront traqués, pistés et filmés dans les endroits publics ! La vie privée est donc en voie de disparition…

- La condamnation de M. Kimyongür – un Belge d’origine turque - à 5 ans de prison pour avoir traduit un tract et interpellé un parlementaire au Sénat, alors que la liberté d’expression est garantie par la Constitution belge. Cette condamnation assimile M. Kimyongür, un sympathisant du DHKP-C (un parti révolutionnaire turc considéré comme « terroriste » sur pression du pouvoir d’Ankara), à un « terroriste » sur simple fait de la traduction de ce tract, et ce alors que la liberté d’association est elle aussi garantie en principe par la Constitution belge ! La liberté d’expression et la liberté d’association sont donc menacées très sérieusement en Belgique, d’autant plus que cette affaire va faire jurisprudence et être appliquée à TOUS les Belges ! Mais que voulez-vous… voilà plusieurs années que nos pays ont adopté des lois « antiterroristes » du genre Patriot Act qui permettent de passer au-dessus des droits constitutionnels des citoyens. Personne n’a jamais réagi… nous en payons donc malheureusement les conséquences aujourd’hui. Et si nous ne réagissons pas très vite, nous risquons fort de nous enfoncer plus encore dans le liberticide et la dictature. A bon entendeur…

- La criminalisation des passagers aériens et la transformation progressive des avions en prisons volantes et des aéroports en centres de contrôle et presque en « camps de concentration de transit ».

- Le projet belge de la visite par les internautes de sites web « sécurisés » (ô crapuleuse mystification de la sécurité intégrale !) via les infâmes cartes d’identité électroniques, les lecteurs de cartes d’identité électroniques et la rétention des données, moyens qui permettent en réalité la surveillance du web, la disparition de l’anonymat et la conservation de toute conversation, de tout message, de toute image échangées durant cette connexion « sécurisée » au web. Notons aussi la participation de la multinationale Microsoft à ce projet liberticide présenté sous le prétexte de la lutte contre la criminalité en ligne et contre la pédophilie (une fois de plus, le pouvoir a su jouer sur la corde sensible des gens pour amener un projet liberticide).

- Le scandale SWIFT. Cette société bancaire mondiale basée en Europe a en effet accepté de céder à la CIA les données de ses clients (des Européens), ce qui constitue non seulement un acte honteux de haute trahison mais aussi une violation flagrante de la vie privée des clients en question. Notons encore que ce transfert illégal de données se poursuit à l’heure actuelle, et que les réactions hypocrites et faussement outrées des états européens n’ont donné lieu à aucune poursuite ni sanction valable face à cette trahison et à cette violation des lois !

J) Autres événements marquants :

- La mise en route de la chaîne de satellites européens Galileo, qui vont pouvoir épier un tas de choses depuis l’espace.

- Renforcement de la grille électromagnétique sur toute la planète via une utilisation croissante et forcenée des téléphones portables, ordinateurs portables, systèmes Wi-Fi et Bluetooth, routeurs sans fil, fours micro-ondes, systèmes RFID, télévisions haute définition… Ces dispositifs possèdent tous un impact nocif sur la santé mais continuent d’être adoptés aveuglément par les populations. Dégâts médicaux en vue…

- Les services de géolocalisation pour téléphones portables se sont répandus, permettant à chaque individu de pister ses proches et amis qui possèdent un téléphone portable, et réduisant encore la vie privée.

- La réunion du diabolique groupe Bilderberg (une des hautes instances du Nouvel Ordre Mondial) s’est tenue à Ottawa fin juin, avec les 120 personnes les plus riches et les plus atroces sur Terre.

- Le prince Philippe de Belgique a été identifié formellement comme ayant participé à 3 reprises au meeting Bilderberg, un groupe qui tente d’asseoir son pouvoir « sur tous les gouvernements de la planète ».

- Des gynécologues britanniques ont demandé que les nouveaux-nés porteurs de handicap soient supprimés, car ils représentent un poids économique et financier pour leur famille (bref ils ne seraient qu’un fardeau, et à ce titre on leur refuse le droit de vivre) et parce qu’ils ne sont pas productifs dans la société ! Ce projet d’eugénisme malsain et atroce rappelle certaines pratiques NAZIES (encore une fois) par lesquelles on éliminait également les handicapés… L’histoire est en train de se répéter, j’en ai bien peur.

- Un scientifique de « haut » niveau, Eric R. Pianka, a défendu ouvertement devant une assemblée d’étudiants universitaires américains l’extermination de 90% de la population de la planète (quand eugénisme et massacre se rejoignent, voilà ce que cela donne comme projet infect et inhumain). Au lieu d’être hué et jeté dehors par l’assemblée comme il se devrait, il a été acclamé ! Décidément, cela ne laisse présager rien de bon pour la suite des opérations aux U.S.A. , un pays qui se nazifie de plus en plus …

- Quand les chefs religieux se joignent au Nouvel Ordre Mondial… Le Pape Benoît XVI, après avoir appelé les catholiques à un « Nouvel ordre mondial éthique et économique » dans son discours de Noël 2005, a reçu en septembre 2006 et en audience privée Henry Kissinger (un des membres les plus infects du nouvel ordre mondial qui appartient entre autres au Council on Foreign Relations, à la Commission Trilatérale et au groupe Bilderberg, et qui est accusé de crimes contre l’humanité dans plusieurs pays). Benoît XVI lui aurait même demandé de devenir son conseiller privé ! Vade retro, Satanas !

CONLUSION :

Le portrait dressé ici en ce qui concerne la synthèse 2006 du liberticide n’est certes pas exhaustif et ne regroupe que les faits principaux pour certains pays. Mais il brosse un large panorama significatif et révélateur de la perte généralisée (et au niveau mondial) de nos droits et libertés ainsi que l’augmentation folle des mesures et technologies fascistes un peu partout sur la planète.

Après tout ce qui a été signalé ci-dessus, je pense qu’il est clair que 2006 a constitué le début du plongeon dans la dictature mondiale. Si aucune réaction immédiate d’opposition inflexible et intraitable face aux lois, mesures et technologies liberticides et fascistes ne surgit immédiatement, l’année 2007 sera sans le moindre doute possible l’entrée de plain pied dans une dictature orwellienne et possédant des relents nauséabonds de nazisme.

Nous vivons les ultimes semaines pour une possibilité de réaction. Après cela, il sera définitivement trop tard.

En ce qui me concerne, ma mission est terminée. J’aurai fait de mon mieux. Dorénavant, je ne posterai plus de l’information qu’en de rares occasions. Les informations sont disponibles pour ceux qui le souhaitent. Vous avez été avertis.

Avant de tirer ma révérence, je souhaite néanmoins vous donner un dernier petit conseil à titre d’ami. Il existe de nombreuses associations (officielles ou non) qui luttent contre ceci ou cela, et notamment contre certaines mesures et technologies liberticides. Certaines de ces associations sont valables, d’autres ne le sont pas et constituent même souvent un moyen de RECUPERATION POLITIQUE.

Méfiez-vous donc, par précaution, des associations, et luttez d’abord DE VOUS-MEME et PAR VOUS-MEME. L’entrée en association n’est valable que si cette association est efficace au niveau des actions qu’elle déploie dans son combat et obtient des résultats.

J’ose encore espérer que la réaction surgira. Il reste beaucoup à faire, et beaucoup d’actions à mener.

Je vous souhaite beaucoup de courage et de détermination.

ET SURTOUT, N'OUBLIEZ PAS : NE VOUS FAITES JAMAIS PUCER, QUELLE QUE SOIT LA RAISON INVOQUEE !!!

Avec toute mon amitié, Vic.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum