EXPERIMENTATIONS DE MASSE DELIBEREES SUR LES CITOYENS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EXPERIMENTATIONS DE MASSE DELIBEREES SUR LES CITOYENS

Message  Admin le Mer 10 Mar 2010 - 19:06

Certains croient encore très naïvement aux prétendus "bienfaits" de l'Etat-providence... Rolling Eyes

Les exemples qui se trouveront sur ce fil vous démontreront que ce soi-disant "Etat-providence" ne se gêne pas pour adopter des mesures immorales et criminelles... Shocked pale

Vic.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

1951: empoisonnement d'1 village français au LSD par la CIA!

Message  Admin le Mer 10 Mar 2010 - 19:08

EXPERIMENTATION DE MASSE ET UTILISATION DES CITOYENS COMME DES COBAYES : FRANCE : EMPOISONNEMENT DE LA POPULATION AU LSD PAR… LA CIA !



Chers amis,


Ceux qui osent encore croire naïvement que les Américains sont des anges ou que les gouvernements ne se servent pas des civils comme de cobayes à de dangereuses expérimentations, se doivent de lire l’article qui suit.

Nous y apprenons un cas qui date déjà d’il y a plus de 50 ans et dans lequel les services secrets américains ont empoisonné la population d’une bourgade française au LSD. Twisted Evil Le tout en connivence avec les services secrets français, et avec la complicité dégueulasse des autorités françaises de l’époque ! Surprised Twisted Evil Mad Mad Mad

Rappelons quand même que ce CRIME à tué 5 personnes, en a envoyé 30 à l’hôpital, et a rendu plus de 300 personnes malades
Mad

L’absence totale d’éthique des autorités n’est plus à effectuer. Comble des « hasards » : nous retombons ENCORE sur le nom maudit de Rockefeller Twisted Evil parmi les sinistres personnages impliqués dans cette opération ! Mad Exclamation

Etant donné les liens actuels plus qu’étroits entre Sarkozy et les Américains, on frissonne en pensant à ce que des opérations de ce genre pourraient donner à l’heure actuelle… :?

L’article, ci-dessous…

BONNE REVOLUTION, OU BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Exclamation Vic.




Source : http://www.rue89.com/2010/03/08/en-1951-un-village-francais-a-t-il-ete-arrose-de-lsd-par-la-cia-141947


EN 1951, UN VILLAGE FRANÇAIS A-T-IL ETE ARROSE DE LSD PAR LA CIA ?


Par Loïc Chauvin | Journaliste | 08/03/2010 | 18H31


PENDANT UNE SEMAINE, IL Y A PRES DE 60 ANS, UN BOURG ENTIER DU GARD, PONT SAINT-ESPRIT, EST PRIS DE FOLIE ET D'HALLUCINATIONS. UN JOURNALISTE AMERICAIN PRETEND AVOIR PERCE LE MYSTERE : IL S'AGIRAIT D'UNE EXPERIENCE SECRETE MENEE PAR LES SERVICES AMERICAINS, EN PLEINE GUERRE FROIDE.

AU MOINS CINQ MORTS, PLUS DE 30 PERSONNES HOSPITALISEES ET PRES DE 300 MALADES. En août 1951, un fait divers tragique secoue une grosse bourgade paisible des bords du Rhône, Pont-Saint-Esprit.

Ce qui commence comme une banale intoxication alimentaire collective culminera quelques jours plus tard en une nuit de pure folie, des SCENES D'HALLUCINATIONS dignes d'un tableau de Bosch, une « nuit de l'Apocalypse », pour reprendre les termes d'un des médecins locaux, le Dr Gabbaï.

Récemment, France 3 exhumait ce fait divers sous la forme d'une fiction bourrée d'erreurs, « Le Pain du diable », bien que le téléfilm s'inspirât essentiellement du remarquable travail d'un historien américain, Steven Kaplan, « Le Pain maudit » (Fayard), en 2008.

Après des années d'enquête, Kaplan reste frustré : aucune des pistes suivies -ergot de seigle, fongicide, eau, mycotoxines- n'apporte d'explication définitive.

DANS UN LIVRE PUBLIE AUX ETATS-UNIS FIN 2009, LE JOURNALISTE HANK ALBARELLI AFFIRME AVOIR PERCE INCIDEMMENT LE MYSTERE. LA CRISE DE FOLIE QU'A CONNUE PONT-SAINT-ESPRIT VIENDRAIT D'UNE EXPERIENCE SECRETE SUR LES EFFETS DU LSD MENEE CONJOINTEMENT PAR L'ARMEE AMERICAINE ET LA CIA.


« J'ai des serpents dans mon estomac ! »

L'affaire du « pain maudit » débute le 17 août 1951. Les salles d'attente des trois médecins de la ville sont pleines. Une vingtaine de malades viennent consulter pour des symptômes apparemment digestifs : nausées, brûlures d'estomac, vomissements, diarrhées.

Viendront s'ajouter dans les jours suivants des fatigues importantes et des insomnies. Pour nombre de malades, après une rémission de 48 heures, LES SYMPTOMES S'AGGRAVENT POUR CULMINER DANS DES CRISES HALLUCINATOIRES habitées, entre autres, par des flammes et des animaux.

Après une enquête sur place pour le magazine Look, un journaliste américain, John Fuller, décrit dans un article paru en 1968 des scènes d'hallucinations collectives.

Un ouvrier, Gabriel Validire, hurle à ses compagnons de chambrée : « Je suis mort ! Ma tête est en cuivre et j'ai des serpents dans mon estomac ! » Une jeune fille se croit attaquée par des tigres. Un gamin de 11 ans, Charles Granjhon, tente d'étrangler sa mère.

Le 24 août, la situation devient ingérable. Un homme saute du deuxième étage de l'hôpital en hurlant : « Je suis un avion. » Les jambes fracturées, il se relève et court 50 mètres sur le boulevard avant qu'on puisse le rattraper. De nombreux hospitalisés sont saisis d'HALLUCINATIONS INSUPPORTABLES. D'autres entendent des harmonies célestes.

Très rapidement, des indices pointent le coupable présumé : le pain du meilleur boulanger du bourg, Roch Briand. Dans un article publié par le British Medical Journal moins d'un mois après le début du drame, le Dr Gabbaï écrit :

« La fréquence des symptômes mentaux ramène à l'esprit le vieux nom de la maladie, mal des ardents. »

Autrement dit la maladie de l'ergot de seigle, un champignon parasite des graminées. Courante au Moyen Age, la maladie a disparu en France depuis le XVIIIe siècle.

MAIS L'ERGOTISME PEINE A EXPLIQUER TOUS LES SYMPTOMES CLINIQUES CONSTATES. LE DR GABBAÏ ET LE PR GIRAUD DE LA FACULTE DE MEDECINE DE MONTPELLIER, APPELES A LA RESCOUSSE, FONT VITE UN PARALLELE AVEC LES RECHERCHES MENEES EN SUISSE A LA MEME EPOQUE DANS LE LABORATOIRE SANDOZ PAR ALBERT HOFMANN ET QUI ONT ABOUTI A LA DECOUVERTE PAR HASARD DU LSD, SYNTHETISE A PARTIR D'ERGOT.

Le juge d'instruction chargé de l'affaire évoque la piste criminelle d'une contamination du pain par « une forme de l'ergotine synthétique très nocive ».

ALBERT HOFMANN, QUI A FAIT LE DEPLACEMENT, ENTERINE DANS UN PREMIER TEMPS LA PISTE DE L'ERGOT OU D'UN ALCALOÏDE PROCHE DU LSD. MAIS UNE FOIS RENTRE A BALE, LE LABORATOIRE REJETTE L'HYPOTHESE sans appel. De son côté, l'agence américaine United Press rapporte les intrigantes conclusions d'un laboratoire américain à qui elle a transmis des échantillons :

« Les expériences faites (notamment sur des volontaires) en leur faisant absorber du pain ergoté à diverses doses n'ont donné aucun des symptômes constatés chez les malades de Pont-Saint-Esprit. »
Steven Kaplan regrette qu'à l'époque la presse n'ait pas creusé davantage la piste « crépusculaire, voire obscure, du laboratoire américain » !


Suicide d'un biochimiste de l'armée américaine

Deux ans plus tard, aux Etats-Unis, un biochimiste de l'armée américaine qui travaille sur des programmes ultra secrets se suicide. Selon la version officielle, il se serait jeté du treizième étage d'un hôtel de New York. C'EST EN ENQUETANT SUR CETTE MORT SUSPECTE QUE LE JOURNALISTE HANK ALBARELLI A OBTENU DES DOCUMENTS DE LA CIA ET DE LA MAISON BLANCHE QUI JETTENT UN ECLAIRAGE SINISTRE SUR LES EVENEMENTS DE PONT-SAINT-ESPRIT.

A l'issue de la guerre de Corée, les Américains sont persuadés que leurs
soldats, prisonniers de guerre, ont subi des lavages de cerveau.

Ils se lancent donc dans une vaste série de PROGRAMMES DEFENSIFS ET OFFENSIFS SUR LES QUESTIONS DE LA MANIPULATION MENTALE, DES SERUMS DE VERITE POUR FAIRE PARLER DES PRISONNIERS OU MEME SUR DES METHODES POUR « INCAPACITER » L'ENNEMI ET GAGNER DES BATAILLES SANS TIRER UNE SEULE BALLE.

C'est à ces recherches confidentielles soutenues par la CIA que travaille Frank Olson au sein du SOD (Special Operations Department), à Fort Detrick. PARMI LES DOCUMENTS OBTENUS PAR ALBARELLI, LE PREMIER RETRANSCRIT UNE CONVERSATION ENTRE UN AGENT DE LA CIA ET LE REPRESENTANT AMERICAIN DU LABORATOIRE SANDOZ.
CE DERNIER INSISTE POUR EVOQUER LE « SECRET DE PONT-SAINT-ESPRIT » ET EXPLIQUE A SON INTERLOCUTEUR QU'IL NE S'AGISSAIT NULLEMENT D'ERGOT MAIS DE DIETHYLAMIDE (LE D DE LSD).


Les pratiques « non éthiques » de la CIA

Albarelli entre en contact avec des anciens de l'armée ou de la CIA qui ont côtoyé Frank Olson. Deux d'entre eux, « Albert » et « Neal », lui expliquent, sous couvert d'anonymat, que L'HISTOIRE DE PONT-SAINT-ESPRIT RELEVE D'UNE OPERATION CONJOINTE DU SOD ET DE LA CIA. MAIS LORSQU'IL DEMANDE SI D'AUTRES SERVICES SECRETS, PAR EXEMPLE FRANÇAIS, ONT PARTICIPE A L'EXPERIENCE, IL N'OBTIENT QU'UN SILENCE.

Des scientifiques de Fort Detrick confient au journaliste américain que les services ont opéré par pulvérisation aérienne d'une mixture à base de LSD ainsi que par la contamination de « produits alimentaires locaux ». L'un d'eux explique que la pulvérisation a été « un échec complet ».

En 1975, une COMMISSION D'ENQUETE PRESIDEE PAR NELSON ROCKEFELLER avait commencé à révéler les pratiques « non éthiques » de la CIA, aux appellations multiples : Bluedbird, Artichoke, MK-Ultra, etc.

En 2000, Albert et Neal transmettent à Albarelli une FICHE D'IDENTITE DE LA MAISON BLANCHE, CERTAINEMENT EN RAPPORT AVEC CETTE COMMISSION, ET QUI MENTIONNE UNE « FRENCH EMBASSY » ET, ERREUR D'ORTHOGRAPHE COMPRISE, « PONT SAINT ESPRIT INCIDENT (Olsojn) »

Cette version pose autant de questions qu'elle apporte de réponses. Sans rejeter l'hypothèse, Steven Kaplan s'interroge, par exemple, sur le choix de la ville cobaye : Pont-Saint-Esprit figure dans une région tenue par la gauche. Curieux pour une opération secrète américaine en pleine guerre froide.

« A l'époque, on a évoqué l'hypothèse d'une EXPERIMENTATION DESTINEE A CONTROLER UNE REVOLTE DE LA POPULATION », se souvient Charles Granjhon, 71 ans aujourd'hui, qui habite toujours Pont-Saint-Esprit. « J'ai failli caner. J'aimerais bien savoir pourquoi. » Il n'est pas le seul à vouloir connaître la vérité.

Après la parution de son livre, Albarelli a appris d'un de ses contacts que la DGSE aurait demandé des informations sur l'affaire de Pont-Saint-Esprit au Département d'Etat américain, ce que démentent les services français.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

LES USA ONT TESTE DES AGENTS CHIMIQUES SUR LEUR PEUPLE !

Message  Admin le Mar 2 Oct 2012 - 14:08





DEPOPULATION : USA NAZIS ET CRIMINELS : LE GOUVERNEMENT AMERICAIN A TESTE DES AGENTS CHIMIQUES SUR LES PAUVRES DE SA PROPRE POPULATION !!!










Chers amis,



AVEC CE QUI SUIT, IL EST BIEN CLAIR QUE LE DÉMONIAQUE GOUVERNEMENT DES ETATS-UNIS S’EST RENDU COUPABLE D’ACTES CRIMINELS ET TOTALEMENT NAZIS FACE À SA POPULATION PAUVRE !

DEPUIS LES ANNÉES 1950, LE GOUVERNEMENT AMÉRICAIN A EN EFFET EFFECTUÉ DES TESTS D’AGENTS CHIMIQUES VOIRE RADIOACTIFS SUR LA POPULATION AMÉRICAINE INDIGENTE, SOUS LE PRETEXTE DE SOI-DISANT AIDER AU « DEVELOPPEMENT D’ARMES » !

LA DÉPOPULATION MONDIALISTE DANS LA PRATIQUE, EN SOMME…

COMBIEN D’INNOCENTS SONT MORTS SUITE A CES EXACTIONS ABOMINABLES ?


Posez-vous à présent la question qui devrait vous brûler les lèvres et l’esprit : AUJOURD’HUI, AVEC QUELS MOYENS ET QUELS PRODUITS EMPOISONNENT-ILS LEUR POPULATION ? OGM ? PESTICIDES ?
CHEMTRAILS ? NANOPARTICULES ? CAR IL N’Y A BIEN ENTENDU AUCUNE RAISON POUR QU’ILS AIENT STOPPÉ LEURS ACTIVITÉS DE RÉDUCTION CRIMINELLE DE LA POPULATION !

A quand une Révolution qui placera ces infâmes salopards du gouvernement américain sur l’échafaud ?

L’article et la vidéo, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION... OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BON EMPOISONNEMENT ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : un immense merci à la personne qui m’a signalé cet article !







Source : http://www.wikistrike.com/article-les-usa-ont-teste-secretement-des-agents-chimiques-sur-les-pauvres-110749566.html


Lundi 1 octobre 2012



LES USA ONT TESTE SECRETEMENT DES AGENTS CHIMIQUES SUR LES PAUVRES


L’AEROSOL ETAIT PULVERISE A PARTIR DE VENTILATEURS INSTALLES SUR LES TOITS ET MONTES SUR DES VEHICULES, explique le Dr Lisa Martino-Taylor, professeur de sociologie.

Les recherches de M. Martino-Taylor démontrent que ces ETUDES DE DISPERSION EN PLEIN AIR REALISEES DANS LES ANNEES 1950 ET 1960 sont probablement la réalisation de l’intention de ce groupe de MENER UNE ETUDE SUR L’INHALATION DE MATIERES RADIOACTIVES DANS UNE ZONE URBAINE. (Dailymotion)


LA VIDEO SUR DAILYMOTION (en anglais sous-titré français): http://www.dailymotion.com/video/xtzmux_les-usa-ont-teste-secretement-des-agents-chimiques-sur-les-pauvres_webcam#from=embediframe

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

USA NAZIS:PULVERISATION DE PRODUITS RADIOACTIFS A ST-LOUIS

Message  Admin le Ven 4 Jan 2013 - 13:55



MEURTRES DE MASSE ET DEPOPULATION : LES USA NAZIS ONT PULVERISE EN SECRET DES SUBSTANCES RADIOACTIVES SUR LA VILLE DE ST-LOUIS, DANS L’ETAT DU MISSOURI !!!








Chers amis,

Si vous aviez encore besoin d’une preuve selon laquelle les nazis des autorités, de l’armée et des entreprises américaines empoisonnent et tuent délibérément leur population en s’en servant comme de cobayes pour des opérations à grande échelle, lisez donc ce qui suit.

Les USA sont bien souvent la source de tout ce qu’il y a de plus répugnant et de plus inhumain en ce moment. A quand un soulèvement de la population américaine ?

Le terrible article, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : un immense merci à la personne qui m’a signalé cet article !




Source : http://www.wikistrike.com/article-l-armee-americaine-a-secretement-pulverise-des-substances-radioactives-sur-st-louis-114018509.html

Jeudi 3 janvier 2013



L’ARMEE AMERICAINE A SECRETEMENT PULVERISE DES SUBSTANCES RADIOACTIVES SUR ST-LOUIS





LES ÉTATS-UNIS ONT MENE DES EXPERIENCES MILITAIRES TOP-SECRETES SUR LES CITOYENS DE LA VILLE DE SAINT-LOUIS, DANS LE MISSOURI, ET CELA PENDANT DES ANNEES, LES EXPOSANT A DES COMPOSES RADIOACTIFS.

Alors que l’on sait désormais que le gouvernement a pulvérisé DES PARTICULES RADIOACTIVES DE SULFURE DE CADMIUM DE ZINC SUR LA POPULATION DE ST LOUIS, le professeur Lisa Martino-Taylor, sociologue au St. Louis Community College, affirme qu’UN ADDITIF RADIOACTIF A EGALEMENT ETE MELANGE AVEC CE COMPOSE. ELLE A ACCUMULE DES DESCRIPTIONS DETAILLEES AINSI QUE DES PHOTOGRAPHIES DE CES PULVERISATIONS SUR LA POPULATION, PRINCIPALEMENT DANS LES COMMUNAUTES A FAIBLE REVENU ET LES MINORITES.

Grâce à ses recherches, elle a trouvé des photographies sur la manière dont les particules ont été pulvérisées à partir de 1953 à 1954 et 1963 à 1965. LE PRODUIT CHIMIQUE A ETE PULVERISE SUR DE LARGES PANS DE LA VILLE. A SAINT-LOUIS, L’ARMEE AVAIT INSTALLE DES PULVERISATEURS CHIMIQUES SUR LES BATIMENTS, COMME LES ECOLES ET LES LOGEMENTS SOCIAUX, ET LES WAGONS, POUR UNE UTILISATION MOBILE.



A Saint-Louis, l’armée avait installé des pulvérisateurs chimiques sur les bâtiments, comme les écoles et les logements sociaux, et les wagons, pour une utilisation mobile.


MALGRE L’AMPLEUR DE L’EXPERIENCE, LES ELUS LOCAUX N’ONT PAS ETE INFORMES SUR LE CONTENU DES EXPERIENCES. Les habitants de Saint-Louis pensaient que l’armée testait des écrans de fumée pour protéger les villes contre une attaque russe.

« C’ETAIT ASSEZ CHOQUANT. LE NIVEAU DE DUPLICITE ET DE SECRET. Il est clair qu’ils se sont donnés beaucoup de mal pour tromper les gens », dénonça le professeur Martino-Taylor.

Elle a parcouru des centaines de pages d’informations déclassifiées, qui ont été mises à disposition en ligne.

Au cours de ses recherches, elle a constaté que LA PLUS GRANDE CONCENTRATION DE COMPOSES RADIOACTIFS PULVERISES ETAIT DANS LE COMPLEXE DE LOGEMENTS SOCIAUX DE « PRUITT-IGOE », QUI ABRITAIT 10.000 RESIDENTS A FAIBLE REVENU. PRES DE 70% DES RESIDENTS ETAIENT DES ENFANTS AGES DE MOINS DE 12 ANS.
Le professeur Martino-Taylor s’est intéressée à ce sujet après avoir entendu des rapports indépendants de cancers parmi les habitants de la ville vivant dans ces quartiers à l’époque.

Il y a de nombreuses preuves qui montrent que les citoyens de Saint-Louis, en particulier dans certaines communautés, ont été soumis à des ESSAIS MILITAIRES QUI ETAIENT LIES A UN PROJET PLUS VASTE D’ESSAIS D’ARMES RADIOLOGIQUES.

Le professeur Martino-Taylor estime qu’à partir des documents qu’elle a découverts, elle peut prouver que le sulfure de cadmium de zinc a également été mélangé avec des particules radioactives. ELLE A LIE LES TESTS DE ST LOUIS A UNE SOCIETE APPELEE US RADIUM. LA SOCIETE CONTROVERSEE, EST DESORMAIS SOUS LE FEU DES CRITIQUES, ET DE NOMBREUX PROCES, APRES QUE PLUSIEURS DE SES EMPLOYES FURENT EXPOSES A DES NIVEAUX DANGEREUX DE MATIERES RADIOACTIVES DANS SA PEINTURE FLUORESCENTE.

« LA SOCIETE US RADIUM EST CONNUE POUR AVOIR ETE LEGALEMENT RECONNUE RESPONSABLE POUR LA PRODUCTION D’UNE PEINTURE EN POUDRE RADIOACTIVE QUI A TUE BEAUCOUP DE JEUNES FEMMES qui ont peint les carreaux de montres fluorescentes », a déclaré le professeur Martino-Taylor.

Dans ses conclusions, L’UN DES COMPOSES QUI A ETE PULVERISE SUR LA POPULATION A ETE APPELE ‘FP2266′, SELON DES DOCUMENTS DE L’ARMEE, ET A ETE FABRIQUE PAR US RADIUM. LE COMPOSE, APPELE AUSSI RADIUM 226, ETAIT LE MEME QUE CELUI QUI A TUE ET RENDU MALADES DE NOMBREUX TRAVAILLEURS AMERICAINS D’US RADIUM.
L’Armée a confirmé qu’elle avait ajouté une substance fluorescente « sans danger », sans préciser si l’additif était bien radioactif.

LE PROFESSEUR MARTINO-TAYLOR N’A PAS ETE EN MESURE DE SAVOIR SI L’ARMEE A SUIVI LA SANTE SUR LE LONG TERME DES RESIDENTS EXPOSES AU COMPOSE. EN 1972, LE GOUVERNEMENT A DECIDE DE DETRUIRE LES LOGEMENTS DE PRUITT-IGOE.



En 1972, le gouvernement a décidé de détruire les logements de Pruitt-Igoe.


Après avoir pris connaissance des conclusions du professeur, les élus du Missouri ont appelé l’Armée à détailler ses tests.
« Les collectivités touchées n’ont pas été informées des tests à l’époque et sont assez inquiètes des REPERCUSSIONS A LONG TERME SUR LA SANTE qu’ont pu avoir les tests sur les personnes exposées à des substances chimiques en suspension. »


VIDEO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=blJnFHF2sME


Sources : DailyMail (cf. http://www.dailymail.co.uk/news/article-2210415/Revealed-Army-scientists-secretly-sprayed-St-Louis-radioactive-particles-YEARS-test-chemical-warfare-technology.html ) / Le Journal du Siècle (cf. http://wp.me/p2ywaf-z5 )

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: EXPERIMENTATIONS DE MASSE DELIBEREES SUR LES CITOYENS

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum