DEPOPULATION VIA LA TECHNOLOGIE NUCLEAIRE

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DEPOPULATION VIA LA TECHNOLOGIE NUCLEAIRE

Message  Admin le Mar 15 Mar 2011 - 21:08

Sans commentaire… Vic.




Source : http://www.lepoint.fr/societe/des-particules-radioactives-pourraient-atteindre-l-europe-14-03-2011-1306139_23.php


DES PARTICULES RADIOACTIVES POURRAIENT ATTEINDRE L'EUROPE


Le Point.fr - Publié le 14/03/2011 à 13:14 - Modifié le 14/03/2011 à 15:15


Une CATASTROPHE NUCLEAIRE AU JAPON pourrait avoir des répercussions SUR LA TERRE ENTIERE.


La centrale japonaise de Fukushima. © Ho / Sipa

Propos recueillis par Estelle Dautry


Cyril Honoré, directeur adjoint de la prévision à Météo-France, répond aux questions du Point.fr.

SI DES PARTICULES RADIOACTIVES SONT REJETEES DANS L'AIR AU JAPON, LES VENTS PEUVENT-ILS LES PORTER JUSQU'EN EUROPE ?

Cyril Honoré : BIEN SUR. De façon générale, les vents dans l'hémisphère Nord circulent d'ouest en est. Donc les particules seront d'abord entraînées vers le Pacifique. Mais les vents ne s'arrêtent jamais ; leur vocation est de faire un trajet circulaire et continu autour du globe. En avril 1986, lors de l'accident nucléaire de Tchernobyl, les particules radioactives ont librement circulé avec les vents. IL NE FAUT PAS PENSER QU'ON PEUT STOPPER OU CONTROLER LA CIRCULATION DES VENTS.

DONC LES PARTICULES RADIOACTIVES POURRAIENT FAIRE LE TOUR DE LA TERRE ?

OUI. Généralement, on dit que LES VENTS CIRCULANT A HAUTE ALTITUDE FONT LE TOUR DE LA TERRE EN DIX JOURS. Mais cela dépend du positionnement du vent, son altitude, sa vitesse, et du poids des particules qu'il transporte. Les vents sont soumis à des mouvements extrêmement compliqués, difficiles à calculer. DES COURANTS A HAUTE ALTITUDE PEUVENT RESTER DES MOIS DANS L'ATMOSPHERE AVANT DE REDESCENDRE ! Il y a des effets de dilution et de dispersion, mais les particules ne disparaissent pas.

L'exemple le plus marquant est celui de l'éruption du Pinatubo en 1991. Le volcan, situé aux Philippines, a rejeté des cendres et des particules qui ont circulé dans l'atmosphère pendant deux ans. Mais les éruptions volcaniques sont assez spécifiques ; aujourd'hui, on n'a aucune idée des particules que pourraient rejeter les centrales nucléaires japonaises.

Une surveillance spécifique a-t-elle été mise en place en France ?

Notre rôle, dans pareille situation, est d'informer le gouvernement sur les facteurs météorologiques. C'est une procédure organisée. Nos moyens sont mis à disposition des autorités afin de les aider à prendre des décisions. LES PARTICULES RADIOACTIVES PEUVENT CONTAMINER DES ELEMENTS PRESENTS DANS L'AIR COMME LA VAPEUR D'EAU. LES PARTICULES RETOMBENT AVEC LES PRECIPITATIONS ET LES DIFFERENTS VENTS. ET ENSUITE ON PEUT LES RETROUVER DANS LES SOLS OU L'EAU. L'IRSN, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, surveille les taux présents dans notre environnement.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

JAPON : UN SECOND TCHERNOBYL... EN PIRE !

Message  Admin le Mar 15 Mar 2011 - 21:49

Toujours sans commentaire… Vic.



Source : http://www.elle.fr/elle/Societe/News/Pierre-26-ans-Le-mot-Tchernobyl-revenait-souvent-dans-les-discussions/%28gid%29/1530959


PIERRE, 26 ANS : « LE MOT TCHERNOBYL REVENAIT SOUVENT DANS LES DISCUSSIONS »





Pierre, en vacances à Tokyo, a dû écourter son séjour. De retour à Paris, il nous raconte comment il a vécu le premier séisme survenu vendredi dernier ainsi que l’explosion du premier réacteur nucléaire.

« J’étais avec un ami à Ginza, l’équivalent des Champs Elysées à Tokyo. On marchait quand le sol a commencé à bouger. Au début, j’ai pensé que c’était moi qui avais des vertiges. Sauf que ça tanguait vraiment, comme une piscine de béton. Tout le monde s’est arrêté, sauf les voitures. Les gens avaient les jambes écartées ou s’accrochaient à des poteaux. Nous avons fait de même. Les immeubles se tapaient entre eux, il y avait un bruit sourd de métal, certaines vitres se cassaient. Ce qui m’a le plus impressionné, ce sont les grues qui oscillaient énormément. Tous les Japonais sortaient des immeubles avec sur la tête leurs casques antisismiques, fournis par l’entreprise, et se retrouvaient en bas, parfois après avoir descendu 40 étages à pied.

Quand la deuxième réplique s’est produite vingt minutes plus tard, nous avons suivi les passants et on s’est retrouvés dans une cour d’école. Des hélicos de l’armée tournaient dans le ciel et des haut-parleurs diffusaient en japonais des messages d’appel au calme. Les Japonais n’étaient pas très inquiets, même si tout le monde était pendu à son portable. Comme ils ont des téléphones high-tech, ils regardaient la télé en haute définition et c’est là que j’ai vu les vidéos du tsunami en direct. Si le séisme était impressionnant, il n’était pas choquant, contrairement au tsunami.


« Cela m’a décidé à partir »

On a fait 15 kilomètres à pied pour rentrer à l’hôtel, les métros ne fonctionnaient plus. Les bus et les taxis étaient pris d’assaut. Le stress était palpable : les Japonais traversaient la route n’importe comment et ils fumaient même dans la rue, ce qui est interdit habituellement ! A l’hôtel, tout le monde s’est retrouvé devant la télé. LE PREMIER BILAN ANNONÇAIT SEULEMENT DIX MORTS, ON TROUVAIT CELA BIZARRE ! LES IMAGES DE L’EXPLOSION DANS LA CENTRALE DE FUKUSHIMA SONT APPARUES EN DEBUT DE SOIREE, L’ETAT MINIMISAIT LA CATASTROPHE. MAIS LE MOT « TCHERNOBYL » REVENAIT SOUVENT DANS LES DISCUSSIONS. J’AI RENCONTRE DES INGENIEURS QUI EXPLIQUAIENT QUE SUR LES 25 KILOMETRES AUTOUR DE LA CENTRALE NUCLEAIRE, ILS AVAIENT ENVOYE TROIS PERSONNES POUR FAIRE DES TESTS. ET QUE CES TROIS PERSONNES AVAIENT ETE IRRADIEES. ILS PARLAIENT D’EXPLOSION NUCLEAIRE, je me disais que ça allait créer la psychose.

Sur le site de l’Ambassade de France, on nous a ensuite conseillé de rester dans des lieux clos et de calfeutrer portes et fenêtres. Cela m’a décidé à partir. Vingt heures avant notre vol, nous étions déjà en route pour l’aéroport où nous avons dormi. Je suis soulagé d’être rentré à Paris car LES NOUVELLES SONT DE PLUS EN PLUS ALARMISTES. Mais je suis surtout préoccupé par le sort des Japonais. »

Légende : juste après le premier séisme.

Emilie Poyard Le 15/03/2011

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

FUKUSHIMA : LE NUAGE RADIOACTIF ARRIVE SUR L'EUROPE !

Message  Admin le Mer 23 Mar 2011 - 10:47

CATASTROPHE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA : LE NUAGE RADIOACTIF ARRIVE SUR NOS REGIONS EUROPEENNES ! LES AUTORITES CRIMINELLES ET LES « EXPERTS » DE PACOTILLE NIENT TOUTE DANGEROSITE… SANS LA MOINDRE PREUVE SCIENTIFIQUE !





Chers amis,


Les IRREPSONSABLES qui gouvernent nos pays sont ENCORE en train de se foutre de notre gueule !

AINSI, NOUS SAVONS, VIA L’ARTICLE CI-DESSOUS, QUE LE NUAGE RADIOACTIF PROVENANT DU JAPON ATTEINDRA NOS RÉGIONS D’EUROPE TRÈS BIENTÔT, ET D’ICI LA FIN DE CETTE SEMAINE, EN TOUT CAS !

L’article ci-dessous nous parle de la FRANCE, qui sera atteinte sous peu.

EN CE QUI ME CONCERNE, JE NE PEUX QUE VOUS CONSEILLER DE PRENDRE DES COMPRIMÉS D’IODE. MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR

Mais déjà, les prétendus « experts » de l’IRSN RASSURENT les gens, ET CE AVANT MEME D’AVOIR PRIS LES PREMIERES MESURES DE LA RADIOACTIVITE ! Autrement dit, ce mouvement visant à rassurer les gens n’est basé sur AUCUNE PREUVE SCIENTIFIQUE. Vous serez donc bien avisés d’ignorer leurs arguments lénifiants, et de vous PROTEGER avant tout !

Les « experts » disent qu’étant donné la distance, la radioactivité sera « fortement diluée », que ce sera de toute façon moins fort que Tchernobyl, etc. Etant donné qu’aucune mesure n’a été effectuée, ces arguments sont NON FONDÉS, NULS ET ARCHI-NULS !

Bref, on constate que les éternels DISCOURS VISANT À ÉVITER TOUTE PANIQUE sont mis en place.

Je vous le répète : PRENEZ VOS PRECAUTIONS !

L’article de manipulation, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.



Source : http://www.destinationsante.com/Nuage-radioactif-sur-la-France-quels-risques.html


NUAGE RADIOACTIF SUR LA FRANCE : QUELS RISQUES ?


]21 mars 2011 - 17h45]
[mis à jour le 22 mars 2011 à 09h15]


Alors que la situation s’aggrave autour de la centrale nucléaire de Fukushima (cf. http://www.destinationsante.com/Accident-nucleaire-les-cles-pour-tout-comprendre.html ), LE NUAGE RADIOACTIF DEVRAIT BIENTOT ATTEINDRE LE TERRITOIRE FRANÇAIS, SELON LES PREVISIONS DE L’INSTITUT DE RADIOPROTECTION ET DE SURETE NUCLEAIRE (IRSN : http://www.irsn.fr/FR/Documents/home.htm ). Ce lundi déjà dans les Antilles et sur Saint-Pierre-et-Miquelon puis entre mercredi et jeudi sur l’Hexagone. Toutefois, les retombées radioactives devraient rester sans conséquences sanitaires et environnementales. LE PANACHE SERA CEPENDANT ANALYSE A LA LOUPE PENDANT PLUSIEURS JOURS PAR LES STATIONS DE DETECTION DE POLLUANTS RADIOACTIFS sur tout le territoire.

La pollution due au nuage de particules radioactives venu du Japon devrait rester « à des niveaux extrêmement bas », a assuré ce lundi André-Claude Lacoste, président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN – cf. http://www.asn.fr/ ). Les retombées seraient même « 1 000 à 10 000 fois moins importantes que celles de Tchernobyl (cf. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs303/fr/index.html ) », a-t-il ajouté. Pourquoi ? La grande distance – plus de 15 000 km – qui sépare la France du Japon – permet au nuage radioactif de se disperser suffisamment pour que « la détection de particules devienne très difficile », explique Philippe Renaud, chef du Laboratoire d’études radio-écologiques en milieux continental et marin à l’IRSN. De plus, la quantité de radioactivité relâchée dans l’air reste - encore - inférieure à celle de l’accident de la centrale ukrainienne.

« Nous allons nous efforcer, avec les moyens les plus performants à notre disposition, de DETERMINER LE TAUX DE CONTAMINATION DE L’AIR ET DES ALIMENTS LES PLUS EXPOSES », ajoute-t-il. Pendant plusieurs jours, les scientifiques de l’IRSN vont ainsi prélever entre 300 et 700 m3 d’air par heure. Soit environ 78 000 m3 en tout. Toutefois, « il n’est même pas sûr que nous puissions détecter des traces d’isotopes radioactifs dans l’air en France », explique Philippe Renaud. Les premiers prélèvements de référence sont déjà effectués ce lundi. Les résultats seront publiés sur le site de l’IRSN (cf. http://www.irsn.fr/FR/Documents/france.htm ), et mis à jour toutes les 4 heures.

AU JAPON, LES VENTS REPOUSSENT LA POLLUTION RADIOACTIVE VERS LES ZONES HABITEES, DANS L’INTERIEUR DU PAYS, indique la CRIIRAD (cf. http://www.criirad.org/ ). Dans la province de Takahagi, dans le nord, « le débit de dose (cf. http://www.destinationsante.com/Irradiation-a-quelles-doses-apparaissent-les-risques.html ) a été multiplié par 10 entre 11h30 et 14h ». Les produits alimentaires quant à eux présentent également une contamination de plus en plus visible. « LES ANALYSES REVELENT DES NIVEAUX DE RADIOACTIVITE EXTREMEMENT ELEVES DANS DES EPINARDS ET DANS DU LAIT », précise la CRIIRAD. Ils peuvent atteindre 15 000 Bq/kg, soit un TAUX 27 FOIS SUPERIEUR A LA LIMITE en vigueur au Japon.

Source : Interview de Philippe Renaud, chef du Laboratoire d’études radio-écologiques en milieux continental et marin à l’IRSN, 21 mars 2011 ; CRIIRAD, 21 mars 2011 ; ASN, 21 mars 2011

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

JP: 130 TONNES D’URANIUM BIENTÔT DANS L’ENVIRONNEMENT !?

Message  Admin le Ven 25 Mar 2011 - 1:47


DEPOPULATION : FUKUSHIMA : DANGER ! 130 TONNES D’URANIUM BIENTÔT RELÂCHEES DANS L’ENVIRONNEMENT ET L’ATMOSPHERE !?








Sans commentaire… je pense que le danger est suffisamment décrit que pour que tout le monde comprenne l’urgence et la gravité de la situation à l’échelle planétaire ! Nos putes médiatiques CRIMINELLES, elles, continuent de fermer leur gueule, pendant que nos irresponsables meurtriers continuent de minimiser et de nier tout danger.

Vic.

P.S. : un grand merci à la personne qui m’a communiqué cet article… elle se reconnaîtra.







Source : http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=19654


FUKUSHIMA : RISQUE DE DISSEMINATION DANS L’ENVIRONNEMENT DE 130 TONNES D’URANIUM





21 mars 2011


LES BARRES DE COMBUSTIBLE NUCLEAIRE A L’AIR LIBRE DANS LES PISCINES ASSECHEES ET FISSUREES POURRAIENT RELACHER BIENTOT 130 TONNES D’URANIUM DIRECTEMENT DANS L’ENVIRONNEMENT


Natural News (cf. http://www.naturalnews.com/ ), Ethan A. Huff, 20 mars 2011


Pendant que la plupart des grands médias semblent se désintéresser de la débâcle nucléaire imminente de Fukushima Daiichi, la Nuclear Regulatory Commission (NRC, Commission de contrôle du nucléaire) a publié dernièrement des NOUVELLES EFFRAYANTES SUR LA PISCINE DES BARRES DE COMBUSTIBLE USAGE DESORMAIS VIDE (ASSECHEE) DU REACTEUR 4 DE LA CENTRALE. Selon la NRC, UNE FISSURE OU UN TROU DANS LA PISCINE EMPECHE TOUTE TENTATIVE DE LA REMPLIR ET, PUISQU’ELLE NE DISPOSE PAS DES MEMES APPAREILS DE CONFINEMENT QUE LES VRAIS REACTEURS, UN INCENDIE OU UNE EXPLOSION POURRAIT LIBERER DIRECTEMENT DANS L’ENVIRONNEMENT LES 130 TONNES D’URANIUM QU’ELLE CONTIENT.

Mercredi, la NRC a dit au Sous-comité sur l’énergie et le commerce de la Chambre zunienne (cf. http://www.naturalnews.com/031734_nuclear_fallout_fuel_rods.html ), que l’unité 4 marche totalement à sec. Et, SANS EAU DANS LA PISCINE, IL N’EXISTE AUCUN MOYEN DE REFROIDIR LES MILLIERS DE BARRES DE COMBUSTIBLE IRRADIE POUR LES EMPECHER DE PRENDRE FEU, D’EXPLOSER, ET DE LIBERER DES TONNES D’URANIUM TOXIQUE DIRECTEMENT DANS L’ATMOSPHERE

Le même jour avant qu’ils ne cessent de les rapporter, les températures à l’unité 4 (cf. http://www.naturalnews.com/031758_Fukushima_nuclear_reactor.html ) ont été notées beaucoup plus élevées que celles des autres réacteurs endommagés. Depuis lors, entraînant plus de questions que de réponses sur l’état de l’installation et la menace potentielle, tant pour ceux qui vivent autour de la centrale que ceux en Zunie qui pourraient être atteints par D’ENORMES PANACHES RADIOACTIFS EMPORTES DANS LE JET-STREAM, aucun rapport officiel n’a confirmé l’état de l’unité 4.

Selon le Los Angeles Times (cf. http://www.latimes.com/news/nationworld/world/la-fg-japan-quake-wrapup-20110318,0,2262753.story ), en se basant sur des informations qui lui ont été fournies par des entrepreneurs zuniens qui auraient été dans la centrale de Fukushima au moment du tremblement de terre, LA NRC SOUPÇONNE QUE LA PISCINE DE L’UNITE 4 EST FISSUREE. ET EDWIN LYMAN, UN PHYSICIEN DE L’UNION OF CONCERNED SCIENTISTS (UCS, Syndicat des scientifiques responsables), ESTIME QU’IL N’EXISTE AUCUNE SOLUTION POSSIBLE.

« Mon intuition est que c’est une situation terrible et qu’elle ne fera qu’empirer, » a-t-il dit. « Il se pourrait qu’il n’y ait aucun moyen d’y faire face. »

Dans l’intervalle, les panaches faiblement radioactifs des premiers dégagements ont commencé à toucher l’Ouest zunien, AVEC POSSIBLEMENT LES JOURS PROCHAINS DANS LEUR SILLAGE DES PANACHES DE PLUS FORTE INTENSITE, CAR LES RADIATIONS DES DERNIERS FEUX ET EXPLOSIONS VOYAGENT A TRAVERS L’OCEAN PACIFIQUE. ET MALGRE UN QUASI BLACK-OUT MEDIATIQUE SUR LA SITUATION DU 19 MARS, IL Y A TOUJOURS LA MENACE TRES SERIEUSE DE RETOMBEES RADIOACTIVES.

SOURCE : http://noxmail.us/Syl20Jonathan/www.naturalnews.com/031769_fuel_rods_uranium.html

Traduction copyleft de Pétrus Lombard
Alter Info

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

BE: NUCLEAIRE : LE DEPLIANT DES AUTORITES FEDEDRALES...

Message  Admin le Dim 27 Mar 2011 - 17:26

BELGIQUE: NUCLEAIRE: LE DEPLIANT DES AUTORITES FEDEDRALES...



Chers amis,


Il y a tout juste quelques jours, les autorités françaises ont reconnu que le nuage radioactif en provenance du Japon survolait leur pays, mais en RASSURANT (bien sûr) la population au maximum, afin de ne pas créer de panique... PAR CONTRE, en Belgique, RIEN ne fut déclaré, pas même concernant le fait que le nuage provenant du Japon était arrivé ! Seule une campagne massive visant à RASSURER le citoyen fut mise en place, niant tout risque et tout danger, et l'existence même du nuage qui, apparemment, s'était arrêté subitement à la frontière...

Mais en fin de cette semaine, revirement de situation : les autorités ont envoyé aux milliers de citoyens habitant dans le rayon d'action des centrales nucléaires et centres des radio-éléments (= 20 km. autour de ces installations), le dépliant qui suit, et que je vous poste ci-dessous. On y parle des mesures à prendre en cas d'accident nucléaire... toujours sans aucun lien avec ce qui nous arrive du Japon, bien sûr !

Bref, "tout va très bien, Madame la Marquise"... et les autorités belges hypocrites et menteuses tentent de noyer le poisson au maximum, tout en se couvrant en cas d'accusations ultérieures pour ne pas avoir suffisamment protégé les citoyens. Les citoyens seront-ils aussi stupides que pour croire à l'absence totale de danger ?

Les images, ci-dessous...

Vic.








Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

FUITES D'EAU DANS LA CENTRALE NUCLEAIRE D'ONAGAWA AU JAPON

Message  Admin le Ven 8 Avr 2011 - 14:32



Et de deux ! Une seconde centrale nucléaire japonaise, à Onagawa, a aussi fuité près le dernier tremblement de terre. Avec le risque que de la radioactivité soit relâchée dans l’atmosphère ! Bien entendu, l’article qui suit (posté par nos putes des mass médias) tente à nouveau de nous rassurer. En vain.

Il est donc clair que le Japon était (Hiroshima, Nagasaki) et est redevenu désormais une île radioactive. Les radiations risquent fort de nous atteindre tôt ou tard, avec l’explosion de cancers et autres maladies liées à la radioactivité.

Nos autorités restent évidemment muettes, et toutes les mesures (trafiquées sans doute par les agences qui se chargent du nucléaire) indiquent « inoffensif », MAIS nous vérifierons médicalement, dans les mois et années qui viennent, les conséquences médicales et les tragédies humaines engendrées par ces fuites japonaises.

Pendant ce temps, le manque d’avertissement des autorités nous garantit que les populations ne se protègeront pas, ce qui entraînera un carnage maximal. C’est évidemment le but : dépeupler, massacrer et réduire le nombre des citoyens, comme le souhaitent les diktats du nouvel ordre mondial.

L’article, ci-dessous… Vic.






Source : http://fr.news.yahoo.com/4/20110408/tts-japon-nucleaire-ca02f96.html


FUITES D'EAU DANS LA CENTRALE NUCLEAIRE D'ONAGAWA AU JAPON


Il y a 1 heure 30 min


DES FUITES D'EAU ONT ETE REPEREES A LA CENTRALE NUCLEAIRE D'ONAGAWA APRES LE NOUVEAU SEISME SURVENU JEUDI DANS LE NORD-EST DU JAPON, a annoncé vendredi l'exploitant de la centrale, Tohoku Electric Power.

Cette société assure cependant que les niveaux de radioactivité aux abords du site n'ont pas changé.

DE L'EAU S'ECHAPPE NOTAMMENT DES PISCINES DE STOCKAGE DE COMBUSTIBLE USAGE DANS LES REACTEURS 1, 2 ET 3 DE LA CENTRALE. TROIS AUTRES FUITES ONT ETE SIGNALEES DANS LE REACTEUR 3.

La centrale d'Onagawa, dans la préfecture de Miyagi, est à l'arrêt depuis qu'elle a été touchée par une vague de 13 mètres après le séisme de magnitude 9 survenu le 11 mars dans le nord-est du Japon.

Deux des trois lignes électriques alimentant le site ont été coupées en raison du séisme de jeudi, a précisé Tohoku Electric.

Les opérations de refroidissement des barres de combustible usagé ont repris après une interruption et le site dispose toujours d'un générateur de secours en cas de nécessité.

LA BAISSE DU NIVEAU D'EAU DANS LES PISCINES DE REFROIDISSEMENT EST UNE SOURCE D'INQUIETUDE CAR, SI ELLES NE SONT PAS SUFFISAMMENT IMMERGEES, LES BARRES DE COMBUSTIBLE USAGE PROVOQUENT DES REJETS RADIOACTIFS DANS L'ATMOSPHERE.

"Nous avons détecté une PETITE AUGMENTATION DES NIVEAUX DE RADIOACTIVITE A L'INTERIEUR DES REACTEURS et nous essayons de déterminer l'origine des fuites", a dit un responsable de Tohoku Electric. "Nous n'avons pas observé de changement dans les niveaux de radioactivité à l'extérieur des réacteurs."

Le Japon est déjà confronté à une crise nucléaire sur le site de Fukushima, un peu plus au sud d'Onagawa, en raison du séisme et du tsunami survenus le 11 mars.

A FUKUSHIMA, DES TECHNICIENS TRAVAILLENT SANS RELACHE POUR TENTER DE REFROIDIR LES BARRES DE COMBUSTIBLE ET EVITER UNE FUSION DU COEUR DES REACTEURS QUI POURRAIT PROVOQUER UNE CATASTROPHE NUCLEAIRE MAJEURE.

Les autorités ont mis en place une zone d'exclusion dans un rayon de 20 km autour de cette centrale et plus de 70.000 personnes ont dû être évacuées.

L'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA) a confirmé que les niveaux de radioactivité n'avaient pas changé sur le site de Fukushima après le tremblement de terre de jeudi.

"L'épicentre du séisme se trouvait à 20 km de la centrale nucléaire d'Onagawa et à environ 120 km des centrales nucléaires de Fukushima Daiichi et Daini", a souligné l'AIEA.

Le séisme et le tsunami du 11 mars ont fait près de 28.000 morts ou disparus.

Mayumi Negishi et Yoko Nishikawa; Bertrand Boucey pour le service français

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

JAPON : FUKUSHIMA : LE RÔLE SUSPECT DE TEPCO

Message  Admin le Mar 19 Avr 2011 - 0:28

JAPON : FUKUSHIMA : LE RÔLE SUSPECT DE TEPCO


Sans commentaire... Vic.


Source : http://www.rtbf.be/info/monde/detail_fukushima-tepco-aurait-cache-des-informations-cruciales?id=5917743


MONDE | Mis à jour le vendredi 8 avril 2011 à 15h16



FUKUSHIMA: TEPCO AURAIT CACHE DES INFORMATIONS CRUCIALES


TOKYO ELECTRIC POWER CO, L'OPERATEUR DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA, A CACHE DES INFORMATIONS CRUCIALES SUR L'ETAT DE LA CENTRALE AUX PREMIERS JOURS DE LA CRISE, annonce vendredi l'agence de presse Jiji.

La centrale de Fukushima a été fortement endommagée par le tremblement de terre et le tsunami qui ont touché le Japon le 11 mars dernier. LE COURANT A ETE INTERROMPU ET LES CIRCUITS DE REFROIDISSEMENT SE SONT ARRETES, CE QUI A PROVOQUE SURCHAUFFES, EXPLOSIONS ET FUITES.

Tepco a dévoilé vendredi pour la première fois des informations concernant le niveau d'eau dans les réacteurs de la centrale le 11 mars à 19h30 (11h30 en Belgique), soit environ cinq heures après le séisme. JUSQU'A PRESENT, LES DONNEES N'ETAIENT DISPONIBLES QU'A PARTIR DU 13 MARS A 20H00.

Les informations du 11 mars à 21h30 montrent que le niveau de l'eau dans le réacteur 1 n'était que de 45 centimètres au dessus des barres de combustible.

LE NIVEAU DE L'EAU EST ENSUITE REMONTE AVANT DE CHUTER SOUDAINEMENT LE 12 MARS AU MATIN, EXPOSANT A L'AIR LIBRE LES BARRES DE COMBUSTIBLE, QUI RISQUENT ALORS DE SURCHAUFFER ET D'ENTRER EN FUSION.

POUR SE JUSTIFIER, Tepco a expliqué ne pas avoir divulgué ces informations car il manquait des données importantes et non pas dans l'intention de les cacher.

Belga

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

JAPON : LES RADIATIONS ENGLOBENT DESORMAIS LA PLANETE !

Message  Admin le Mar 19 Avr 2011 - 0:28



JAPON : LES RADIATIONS ENGLOBENT DESORMAIS LA PLANETE !



Chers amis,


JETEZ UN COUP D'OEIL DE TOUTE URGENCE SUR LA VIDEO SUIVANTE :

http://www.youtube.com/watch?v=QfAG6UspRWQ


Ce que vous allez y voir est la PROGRESSION DU NUAGE RADIOACTIF DEPUIS LE TREMBLEMENT DE TERRE DU JAPON ET LA CATASTROPHE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA.

Au 25 mars 2011 (il y a déjà 3 semaines !), la situation était la suivante :





NOTEZ QUE L'AMERIQUE DU NORD ET L'EUROPE SONT TOUCHEES ET, EN DEFINITIVE, TOUTE LA PLANETE !

Le plus DINGUE, c'est que les salauds de nos gouvernements nous CACHENT tout ceci !



Certains d'entre vous se souviennent cedrtainement de Jean-Jacques Crèvecoeur, ce scientifique qui, en 2009, avait averti concernant la fausse pandémie de grippe A/H1N1 et concernant les dangers du vaccin toxique H1N1...

Bonne nouvelle ! Jean-Jacques Crèvecoeur va reprendre du service à propos de la catastrophe nucléaire qui est en train de se dérouler ! Voici un extrait de son e-mail que j'ai reçu ce samedi 16 avril 2011 :

"La semaine prochaine, je vous enverrai une lettre d'informations à propos de ce qui se passe réellement à Fukushima et des conséquences que ce cataclysme nucléaire aura sur notre vie quotidienne dans les mois et les années à venir. Car nous nageons en plein paradoxe. En 2009, les médias ont mené une véritable campagne de panique quotidienne avec une pandémie de grippe qui n'a JAMAIS existé ! En 2011, les médias se taisent alors que la contamination de nos aliments, des sols, de l'eau et de l'air a déjà commencé chez nous. Cette fois que le danger est bien réel, nous ne sommes pas informés…

Alors, surveillez bien votre boîte à courriel dans une dizaine de jours."



Je vous posterai dès que possible l'article à ce sujet que Jean-Jacques Crèvecoeur postera bientôt.

Autrement dit, Jean-Jacques Crèvecoeur nous signale qu'en 2009, on a fait tout un cinéma pour un danger qui n'en était pas un (la grippe A/H1N1), MAIS EN ESSAYANT DE NOUS REFILER DANS LES VEINES UN VACCIN TOXIQUE (= but de dépopulation). Fort heureusement, grâce à de très bonnes infos sur le web, beaucoup ont évité de prendre ce vaccin empoisonné...

MAIS AUJOURD'HUI, ALORS QU'UN DANGER REEL ET ENORME EST BIEN PRESENT (catastrophe nucléaire au Japon), PERSONNE NE NOUS DIT RIEN !

Jean-Jacques Crèvecoeur trouve cela "paradoxal"... pas moi. Car le but est toujours le même : faire crever un maximum de personnes ! En ne disant rien, nos gouvernements évitent toute panique, mais surtout, ils s'assurent QU'UN NOMBRE MAXIMAL DE PERSONNES TOMBERA MALADE ! Dépopulation, encore et toujours...

Nous allons voir dans l'article qui suit (en anglais) que cela va même plus loin, puisque les salauds des autorités ont même demandé aux agences "scientifiques" corrompues de soi-disant "sécurité" DE FAUSSER CARREMENT LES CHIFFRES ET LES MESURES QUI SONT DIFFUSES, VOIRE MEME D'ETEINDRE LES DETECTEURS DE RETOMBEES RADIOACTIVES !!! A l'assassin !

L'article, ci-dessous (en anglais)... Et en attendant, prenez vos comprimés d'iode ! Vic.



Source : http://www.naturalnews.com/031963_radiation_exposure.html

EPA to raise limits for radiation exposure while Canada turns off fallout detectors

Tuesday, April 05, 2011
by Mike Adams, the Health Ranger
Editor of NaturalNews.co

(NaturalNews) The mass radioactive contamination of our planet is now under way thanks to the astonishing actions taking place at the Fukushima nuclear facility in Japan. As of last night, TEPCO announced it is releasing 10,000 tons of radioactive water directly into the Pacific Ocean. That 2.4 million gallons of planetary poison being dumped directly into the ocean.

This water is being released because they have run out of places to keep it on land. It's too deadly to transport anywhere else, and all the storage pools around Fukushima are already overflowing. So they're dumping it into the ocean, then calling it "safe" because they claim the ocean will "disperse" all the radiation and make it harmless.

But because there's more radioactive water being produced every day at Fukushima, this process of releasing radioactive water into the ocean could theoretically continue for years, easily making Fukushima the worst nuclear disaster in the history of our world.


Quick, fudge the numbers before anybody notices!

Fukushima, you see, is doing to the Pacific Ocean what BP and the Deepwater Horizon did to the Gulf of Mexico last summer. Except that in the case of Fukushima, that radiation doesn't just disappear with the help of millions of gallons of toxic chemicals. Nope, that radiation sticks around for decades.

So what to do? If you're the United States Environment Protection Agency, there's only one option: Declare radiation to be safe!

Yes indeed, friends, we have reached a moment of comedic insanity at the EPA, where those in charge of protecting the environment are hastily rewriting the definition of "radioactive contamination" in order to make sure that whatever fallout reaches the United States falls under the new limits of "safe" radiation.

The EPA maintains a set of so-called "Protective Action Guides" (PAGs). These PAGs are being quickly revised to radically increase the allowable levels of iodine-131 (a radioactive isotope) to anywhere from 3,000 to 100,000 times the currently allowable levels.

The group Public Employees for Environmental Responsibility (PEER) is all over this issue, having obtained internal emails from a FOIA requests that reveal some truly shocking revelations of the level of back-stabbing betrayal happening inside the EPA. For example, under the newly-revised PAGs, drinking just one glass of water considered "safe" by the EPA could subject you to the lifetime limit of radiation. (http://www.peer.org/news/news_id.ph...)

"In addition," PEER goes on to say, "it would allow long-term cleanup limits thousands of times more lax than anything EPA has ever before accepted. These new limits would cause a cancer in as much as every fourth person exposed."

These new PAGs would also vastly increase the allowable levels of radiation in soil and food, too. That way, when the radioactive fallout from Fukushima's massive release of raw radioactive water begins to rain down upon the West Coast, the EPA can officially announce that all the radiation is "below accepted limits." That's very comforting to many people, you see.

And why is it below the limits? Because the EPA just raised the limits by as much as 100,000 times!


Quack science is alive and well as the government

Truly, this is science at its most delightful. When the facts don't fit your fairy tale, simply rewrite the fairy tale to discard the facts! That's science for you today, folks: There's nothing that can't be denied, censored, oppressed or ignored if you just fudge the numbers with enough determination and arrogance.

The U.S. government does the exact same thing with vitamin D, of course. By lowering the definition of vitamin D deficiency to mean only those with a blood level below 30, the government magically and instantly transforms a wildly deficient American population into a "sufficiently nourished" population! It's magic, friends. Magic with numbers.

But even the EPA's sleight-of-hand magic isn't fooling very many people this time around. Even the most TV-obsessed, CNN-watching news zombie has by now figured out that too much radiation is bad for you. After all, the media has been screaming at people about the dangers of sunlight radiation for years, insisting that the mere act of sunlight touching your skin could kill you from skin cancer.

And yet, thanks to the EPA's magically-morphing numbers, even though sunlight radiation might kill you, Fukushima radiation is perfectly safe for ya!


You have a front row seat in this entertaining charade

Isn't it amazing? Watching the U.S. government try to fudge its way out of the physical realities of Fukushima probably beats the best stage magic show you'll ever find in Vegas. Sure, in Vegas they can make white tigers disappear right in front of your very eyes, but with the help of the U.S. government, they can cause the world's largest nuclear catastrophe to vanish by simply redefining radiation exposure limits.

You may wonder, dear readers, where the U.S. government learned these amazing and fantastic tricks of fudging the numbers. The answer, as regular NaturalNews know all too well, is that they learned it from the U.S. Treasury, where fudging the numbers is an essential skill to keep things running. After all, if the federal government can pretend that trillions of dollars in toxic debt have no impact on the U.S. economy, it's a no-brainer to also pretend that massive doses of radioactive fallout have no impact on environmental health, either.

That's the new mantra in Washington: We just wish it away! It should be Obama's new campaign slogan, actually: Are you ready to wish it all away? Watch the distraction in my right hand while I steal the money out of your wallet with my left...


British scientists have the solution: Spread it all around!

Getting back to the absolutely glowing situation in Fukushima, if you can't believe the U.S. EPA, then perhaps you can take comfort in the authoritative words of a British newspaper, which assures us that:

"Scientists also confirmed that ocean currents will swiftly dilute the radioactive iodine-131, eliminating risks to human health and the environment." (http://www.telegraph.co.uk/news/wor...)

Surely this logic is impeccable, no? Any amount of toxic radiation can simply be declared safe by dumping it into the ocean and watching the waves sweep it all away. By this same logic, you could clean up a toxic chemical spill by swishing it around with wet mops and then declaring the zone to be safe again.

Didn't we try this already with pesticides, herbicides and agricultural runoff? And didn't it create massive ocean dead zones all around the planet? Now we're going to add Chernobyl-sized radiation releases to that equation, too?


Fukushima is a massive dirty bomb

I'm reminded that if an Islamic-looking individual conducted such an act anywhere near a U.S. shoreline, it would be considered an act of terrorism. A dirty bomb, actually. And those individuals would be shipped off the Guantanamo Bay to be interrogated in a facility that President Obama once promised the voters would be closed down if he were elected. He was lying, of course. But that's not even the news here. Everybody already knows he was lying about Gitmo.

So why is unleashing a dirty bomb an act of terrorism if you're Islamic-looking, but if you're Japanese suddenly it's all officially safe? And by what contortions in its twisted agenda of anti-public service does the EPA go to these extraordinary lengths to redefine the very margins of radiation exposure? If Fukushima goes into a total meltdown, will the EPA just add more zeroes to the end of its safety margin numbers until we're all assured our food is U.S. government approved 100% safe even while our hair falls out from eating it?

Will the FDA soon tell us that radioactive milk is safe to drink, but RAW milk is deadly?


Canada tries to out-stupid the USA

Ah, the fascination of watching this tragic comedy of errors unfold in the U.S. government almost cannot be exceeded. But Canada is sure trying. Its own nuclear monitoring network has simply been shut off, and its website now reads "Please note that as of March 25, 2011, the frequency of data collection by NRCan using the mobile surveys has been decreased due to the low levels of radiation being detected."

Seriously, see the bottom of the page: http://www.hc-sc.gc.ca/hc-ps/ed-ud/...

Yep, since they're detecting low levels of radiation, this is apparently justification for turning off the monitors altogether, which of course is the kind of brilliant early warning plan that could have only been dreamed up by a brain-dead bureaucrat. It's as if these morons are sitting around a table having a conversation that goes something like this:

Bureaucratic Moron #1: Remember how we spent a hundred million dollars installing a national network of radiation detectors?

Bureaucratic Moron #2: Yeah.

Bureaucratic Moron #1: And remember how we started to detect some of the radioactive fallout from Fukushima as it began raining down upon Canada?

Bureaucratic Moron #2: Yeah.

Bureaucratic Moron #1: Well, I have a great idea. Let's turn OFF all the detectors so that we stop detecting radiation!

Bureaucratic Moron #2: That's brilliant! You're a genius!

Bureaucratic Moron #1: I know I am. And we wouldn't want to waste this expensive equipment, you know.

Bureaucratic Moron #2: Right, we want to save it for a scenario when we might really need it, eh?

Bureaucratic Moron #1: Exactly! And we'll save millions of dollars in operating fees, because the best way to save money on radiation detectors is to not use them.

Bureaucratic Moron #2: You're a genius! You should run for Prime Minister!


Yes there is a plan, but you're not in it

Obama, of course, is trying to best his Canadian counterpart by simply urging the American people to do nothing in the case of radioactive fallout. Don't worry, my little consumer sheeple, you don't need to prepare in any way whatsoever, Obama says from his nuclear fallout shelter that's stocked with 10 years of food, water, emergency medical supplies, government ammunition and military communications equipment. It's okay for the President to prepare for emergencies, I guess. Just not YOU.

There is a plan, you see, for the government to survive every disaster that comes our way. You're just not part of it. The government feels that its own survival is far more important than yours. And just to make sure you don't interfere with its own plans, the government is going to turn off the radiation detectors, raise the official EPA limits of radioactive exposure, urge Americans to avoid preparing for fallout, and then pretend absolutely nothing's wrong. Keep on buying, consuming and paying your bills, all you voters! Punch your time clock at your job if you still have one, and don't ask any questions about radiation, vaccines or the chemical additives they put in hot dogs.

Some food ingredients, you see, are only disclosed on a need-to-know basis. And you don't need to know.

Run for the cure. Vote in the next election. Buy diet sodas and watch lots of sports programs on television with occasional interruptions from the news programs now featuring "info babes" regurgitating scripted mindless propaganda bracketed by flying news network logos. Report suspicious activities at Wal-Mart (http://naturalnews.tv/v.asp?v=5A4B5...). Call 911 on your Arab-looking neighbors just because they look Arab-looking. Watch "Ow, My Balls!" on your television set (http://www.naturalnews.com/021558_I...) and stop thinking about your future.

Your government already has your future planned for you. That's why there's no need for you to expend any effort considering it yourself. Why bother thinking when you can just passively consume everything you're being spoon-fed by the State? And don't worry about the radioactive fallout. It's all safe now. I've been assured of that by the EPA.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

UN DEUXIEME FUKUSHIMA "N'EST PAS EXCLU" !

Message  Admin le Jeu 28 Avr 2011 - 14:29

Un excellent article (avec un seul petit « hic », que je vous ai commenté). Le problème central des dangers du nucléaire (tant au Japon qu'ailleurs) est posé. A lire et à méditer… Vic.


P.S. : serait-on en train de préparer les esprits à une seconde catastrophe nucléaire au Japon ?







Source : http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/27/attention-un-deuxieme-fukushima-n-est-pas-exclu_1513460_3232.html


ATTENTION, UN DEUXIEME FUKUSHIMA N'EST PAS EXCLU


27.04.11 | 12h56


Six semaines après le séisme et le tsunami qui ont causé un grave accident à la centrale nucléaire de Fukushima, le climat au Japon semble être à l'union nationale pour la reconstruction et la reprise du travail.

Les grands médias japonais ont pris l'initiative de cette mobilisation et DENONCENT, DANS LE MEME TEMPS, LE GOUVERNEMENT ET TEPCO, L'EXPLOITANT DE LA CENTRALE. Mais que faisaient-ils jusqu'à la veille de l'accident ? La publicité est leur ressource financière principale et les entreprises d'électricité ainsi que les constructeurs des centrales sont une bonne clientèle. Par ailleurs, de grands quotidiens ont mis à la "une" la COMMUNICATION MINISTERIELLE QUI EXPLIQUAIT LA NECESSITE ET LA SURETE DE L'ENERGIE NUCLEAIRE. Au Japon, pour parler du nucléaire civil (à l'opposé du nucléaire militaire), on a inventé l'expression d'"utilisation du nucléaire pour la paix", que la presse n'a cessé de reprendre.

MAIS LE PAYS N'AFFRONTE PAS LE PROBLEME FONDAMENTAL, QUI EST DE SAVOIR POURQUOI LES JAPONAIS ONT CONSTRUIT, DEPUIS QUARANTE-CINQ ANS, PLUS DE 50 REACTEURS NUCLEAIRES, SANS PRENDRE EN COMPTE LES FAILLES SISMIQUES SOUS-MARINES DE L'ARCHIPEL ?

LES JAPONAIS NE PEUVENT PAS S'EXCUSER DE N'AVOIR PAS SU. LE JAPON N'EST PAS UN REGIME SOVIETIQUE, NI UNE DICTATURE, MAIS UN PAYS QUI A DES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES, DES ELECTIONS ET UNE PRESSE LIBRES. FUKUSHIMA N'EST PAS LE PREMIER ACCIDENT NUCLEAIRE. DES CITOYENS ET DES SCIENTIFIQUES ONT TIRE LA SONNETTE D'ALARME A MAINTES REPRISES, SANS ETRE ECOUTES.

DANS CE PAYS OU REGNENT L'ORDRE ET LE CONFORMISME, LES MINORITES ONT DU MAL A SE FAIRE ENTENDRE. LES JAPONAIS, DANS LEUR MAJORITE, ONT CRU VOLONTIERS LES DISCOURS OFFICIELS SUR LA NECESSITE ET L'AVANTAGE DE L'ENERGIE NUCLEAIRE PARFAITEMENT MAITRISEE.

Alors que faire des centrales qui sont en activité dans le pays ? LE JAPON EST SITUE AU CARREFOUR DE TROIS GRANDES PLAQUES TECTONIQUES ET, étant donné le manque de compétences et de crédibilité des autorités nucléaires japonaises, LA PROBABILITE D'UN DEUXIEME ET D'UN TROISIEME FUKUSHIMA N'EST PAS IMPENSABLE. ET LE PROBLEME N'EST PLUS SEULEMENT JAPONAIS : NOTRE PLANETE VIT AVEC DES BOMBES A RETARDEMENT.

MALGRE LES CIRCONSTANCES, LA PRIORITE DU JAPON EST DE RETABLIR SON ECONOMIE. Le PDG de Toyota, Akio Toyoda, a évoqué, devant ses employés, la nécessité de "travailler aussi dur que possible pour reconstruire le pays et soutenir la croissance" (Le Monde du 8 avril). Si l'accord est unanime pour reprendre le travail, le débat sur la sortie du nucléaire n'est pas visible : c'est précisément d'électricité qu'on manque le plus pour redémarrer la production.



Suicide collectif

Depuis le séisme, en France, on applaudit souvent la "dignité" des Japonais, qui se remettent au travail sans pleurer ni se plaindre ; autrement dit, cette "dignité" est à la fois une résignation (puisque c'est une catastrophe naturelle inévitable) et un effort collectif pour rebondir. LE SYSTEME JAPONAIS QUI CHERCHE LA CROISSANCE ILLIMITEE NE RESPECTE PAS LES DROITS DE LA PERSONNE ET IL SE MOQUE EPERDUMENT DE LA PLANETE. LE POUVOIR EST ENTRE LES MAINS DE MENTEURS INCOMPETENTS ET IRRESPONSABLES. C'est le résultat de soixante-cinq ans de démocratie japonaise.


Commentaire de Vic : serait-on en train d’insinuer ici qu’une bonne vieille dictature serait « LA solution » !?

LE JAPON EST INCAPABLE DE SE REGARDER OBJECTIVEMENT ET DE CHANGER DE L'INTERIEUR. En outre, depuis le début de l'accident, l'énorme écart entre les informations étrangères et les informations japonaises est plus que choquant.

Comme LE JAPON NE PEUT PAS ET NE VEUT PAS CHANGER DE L'INTERIEUR, il faudrait que s'exerce une pression de la communauté internationale pour que le Japon n'entraîner toute l'humanité dans un suicide collectif. Certains de mes amis français me disent que LES JAPONAIS NE SONT PAS SEULS EN CAUSE. C'EST VRAI, MAIS CELA N'EXCUSE PAS LES ERREURS HUMAINES IMPARDONNABLES. ET COMME LE JAPON N'EST PAS LE SEUL PAYS NUCLEARISE, LA QUESTION SE POSE POUR BIEN D'AUTRES ETATS.

LES AUTORITES POLITIQUES ET INDUSTRIELLES INTERNATIONALES, LA FRANCE EN TETE, QUI SONT IMPLIQUEES DANS LE NUCLEAIRE, ONT DE BONNES RAISONS POUR SOUTENIR LES CENTRALES ET ADMIRER LA "DIGNITE" JAPONAISE. LES CITOYENS DU MONDE DEVRAIENT, EUX, TIRER DES LEÇONS DE CET ACCIDENT HONTEUX.

Miho Matsunuma, historienne de la France contemporaine, maître de conférences à l'université de Gunma, à Maebashi (Japon) Article paru dans l'édition du 28.04.11

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

FUKUSHIMA : LES VERITABLES DANGERS (SUITE) !

Message  Admin le Lun 2 Mai 2011 - 17:49



VITAL ! FUKUSHIMA : LES VERITABLES DANGERS (SUITE) !






Chers amis,



VOICI UN ARTICLE EXEMPLAIRE ET EXTRÊMEMENT DÉTERMINÉ (c’est suffisamment rare que pour le souligner) CONCERNANT LES VERITABLES DANGERS DE LA CATASTROPHE DE FUKUSHIMA, DANGERS QUE LES AUTORITÉS CRIMINELLES CONTINUENT DE NOUS CACHER (AFIN DE NE PAS NOUS FAIRE PANIQUER, ET AFIN QUE NOUS MOURIONS A PETIT FEU !).

Cet article provient de l’excellente et bénéfique société KOKOPELLI, qui vendait des semences ancestrales, naturelles et non-OGM.

JE VOUS CONSEILLE VIVEMENT DE LIRE CET ARTICLE AVEC LA PLUS GRANDE ATTENTION ET JUSQU’AU BOUT. ON N’Y SIGNALE PAS SEULEMENT LES DANGERS, ON Y APPORTE AUSSI DES DÉBUTS DE SOLUTION, DU MOINS AU NIVEAU DES CULTURES DANS NOS PAYS (QUI SONT ET SERONT INÉVITABLEMENT POLLUÉES PAR LES PARTICULES RADIOACTIVES, CE QUE LES AUTORITÉS GÉNOCIDAIRES SE GARDENT BIEN DE SIGNALER) !

D’AUTRES DANGERS IMMINENTS POUR NOS CULTURES, NOTRE ALIMENTATION ET NOTRE SANTE (CODEX ALIMENTARIUS, NOTAMMENT), Y SONT REPERTORIES…

L’excellent article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : Merci à la personne qui m’a signalé cet article !




Source : http://www.kokopelli-blog.org/?p=375


FUKUSHIMA/2012: CONTAMINATION RADIOACTIVE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE PLANETAIRE



Avertissement. Une ERREUR DE FRAPPE SIGNALEE PAR L’ASSOCIATION ACDN: LES REACTEURS NUCLEAIRES SONT AU NOMBRE DE 450 ET NON 1450.


EN AOUT 1945, alors que le Japon s’était militairement effondré, LA MAFIA GLOBALISTE DES PREDATEURS MILITARO-INDUSTRIELS INITIA LA 3E GUERRE MONDIALE EN DETRUISANT LES VIES DE CENTAINES DE MILLIERS DE CIVILS JAPONAIS EN L’ESPACE DE QUELQUES SECONDES.
LES DEUX BOMBES ATOMIQUES, LACHEES SUR HIROSHIMA ET NAGASAKI, ANNONÇAIENT UNE GUERRE TOTALE ET GENOCIDAIRE A L’ENCONTRE DE L’HUMANITE ENTIERE AVEC LA RADIOACTIVITE COMME ARME DE DESTRUCTION MASSIVE.

LE DESASTRE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA-DAIICHI CONSTITUE UNE CRISE AIGUË DANS CET EMPOISONNEMENT RADIOACTIF CHRONIQUE DE L’ESPECE HUMAINE, ET DE TOUTE LA BIOSPHERE, QUI PERDURE DEPUIS 66 ANS.

AUJOURD’HUI, SEPT SEMAINES APRES LE TSUNAMI DU 11 MARS 2011, LA SITUATION DES REACTEURS DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA-DAIICHI (cf. http://cryptome.org/eyeball/daiichi-npp/daiichi-photos.htm ) SE DEGRADE INEXORABLEMENT (cf. http://ex-skf.blogspot.com/ ).


LE 28 AVRIL, TEPCO ANNONÇAIT QUE LA RADIOACTIVITE AMBIANTE ETAIT DE L’ORDRE DE 1220 MILLISIEVERT/HEURE (cf. http://enenews.com/radiation-readings-in-fukushima-reactor-rise-to-highest-since-crisis-began ), CE QUI CORRESPOND A QUASIMENT 10 MILLIONS DE FOIS LA DOSE RADIOACTIVE ARTIFICIELLE ADMISSIBLE EN FRANCE (1 millisievert/année).
TEPCO (cf. http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=24543 ), réputé pour ses mensonges outranciers (cf. http://www.naturalnews.com/032035_Fukushima_physics.html ) depuis le début de la crise, commence à préparer le monde entier à l’éventualité, plus que probable, de son INCAPACITE A CONTROLER CETTE CATASTROPHE NUCLEAIRE EN 9 MOIS, AINSI QUE SON CARNET DE ROUTE LE STIPULAIT.


CERTAINS REACTEURS SONT EN FUSION TOTALE (ET CE, DEPUIS LE PREMIER JOUR), LES FUITES SONT PERMANENTES, LES RISQUES D’EXPLOSION SONT PLUS QUE PLAUSIBLES, ETC, ETC. Alors que les émissions d’isotopes de césium 137, de strontium 90, d’iode 131, de plutonium 239… contaminent en permanence (cf. http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24412 ) l’atmosphère et l’océan, la presse Occidentale, aux ordres de la mafia globaliste (cf. http://www.voltairenet.org/article169581.html ), qualifie la situation de stable, ou d’ailleurs ne la qualifie plutôt pas, afin de ne pas paniquer les foules et surtout de ne pas courroucer le gang nucléaire. La situation est effectivement stable: LA POLLUTION RADIOACTIVE DE FUKUSHIMA (cf. http://www.activistpost.com/2011/04/radioactive-jet-streams.html ) POURRAIT DURER DE LONGUES ANNEES A MOINS QUE DE NOUVELLES EXPLOSIONS CATASTROPHIQUES LUI CONFERENT UNE TOURNURE BEAUCOUP PLUS ABRUPTE. Le nord du Japon aurait déjà dû être évacué. A quand l’évacuation de Tokyo et de la totalité du Japon?
AUX USA, LE PLUTONIUM 238 ET LE PLUTONIUM 239 SONT APPARUS A PARTIR DU 18 MARS (cf. http://blog.alexanderhiggins.com/2011/04/21/radioactive-fukushima-plutonium-strontium-bombarding-west-coast-march-18th-19279/ ): EN CALIFORNIE ET A HAWAÏ, ILS FURENT RESPECTIVEMENT 43 FOIS ET 11 FOIS PLUS ELEVES QUE LE NIVEAU MAXIMAL REPERTORIE DURANT LES 20 DERNIERES ANNEES. EN MARS, L’EAU DE BOISSON DE SAN FRANCISCO CONTENAIT 181 FOIS LA DOSE ADMISSIBLE D’IODE 131. LE 4 AVRIL, L’EAU DE PLUIE DE BOISE DANS L’IDAHO (cf. http://enenews.com/epa-boise-rainwater-has-highest-levels-of-radioactive-material-in-us-80-times-amount-of-i-131-allowed-in-drinking-water-officials-had-no-explanation ) CONTENAIT 80 FOIS LA DOSE ADMISSIBLE D’IODE 131 AINSI QUE DU CESIUM 137. EN DEBUT AVRIL, LE TAUX DE CESIUM 137 DANS LES SOLS, PRES DE RENO DANS LE NEVADA, ETAIT 30 FOIS SUPERIEUR A LA DOSE ADMISSIBLE. EGALEMENT EN AVRIL, ON A RETROUVE (cf. http://www.radiationnetwork.com/ ) DANS DE TRES NOMBREUSES REGIONS DES USA, DU CESIUM 134 (cf. http://enenews.com/new-epa-tests-show-cesium-california-rainwater-highest-level-fukushima ), DU STRONTIUM 89 (cf. http://enenews.com/radioactive-strontium-found-in-hawaii-milk ), DU STRONTIUM 90 ET MEME DE L’AMERICIUM (cf. http://enenews.com/nuclear-expert-americium-found-new-england-video ) ET DU CURIUM. TOUS CES ISOTOPES RADIOACTIFS SE SONT EGALEMENT DEPOSES EN EUROPE ET SI ON NE LES TROUVE PAS, C’EST QU’ON NE LES CHERCHE PAS.

AVANT LA FIN DE L’ANNEE 2011, TOUS LES SOLS DE LA PLANETE SERONT INEXORABLEMENT CONTAMINES PAR L’IRRADIATION QUOTIDIENNE ET PERMANENTE DES REACTEURS DE FUKUSHIMA. IL EN SERA DE MEME POUR LES OCEANS ET LES NAPPES PHREATIQUES. C’EST ALORS QUE LES ISOTOPES RADIOACTIFS DE FUKUSHIMA (cf. http://lucaswhitefieldhixson.com/bioaccumulation-why-fukushima-matters ) VONT ENTAMER UN LONG PROCESSUS DE BIOACCUMULATION (cf. http://aquaculture-aquablog.blogspot.com/2011/04/japon-radioactivite-dispersion.html ) EN REMONTANT LES DIVERS ECHELONS DE LA CHAINE ALIMENTAIRE. EN 2012, LA TOTALITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE PLANETAIRE SERA RADIOACTIVE ET DONC HYPER-TOXIQUE POUR LA SANTE HUMAINE.


Mais pas de panique! L’alimentation humaine est déjà issue d’un environnement éminemment toxique et l’agriculture chimique moderne constitue, intrinsèquement, une arme de destruction massive de par sa capacité à produire, en masse, des aliments hautement empoisonnés. LA MAFIA GLOBALISTE ADORE LA DIVERSITE, SURTOUT LA NECRO-DIVERSITE DES STRATEGIES D’EMPOISONNEMENT DE L’HUMANITE ET DE LA BIOSPHERE. LA SAINTE TRINITE DE LEUR THEOLOGIE DE L’ANNIHILATION SE DECLINE COMME SUIT: CANCER, MUTATION, STERILITE ou, selon la terminologie usitée dans les nombreux ouvrages du Professeur cancérologue – et lanceur d’alerte - Dominique Belpomme (cf. http://www.artac.info/ ), des PATHOLOGIES CMR, A SAVOIR CANCERIGENES, MUTAGENES ET REPRO-TOXIQUES.


La troisième guerre mondiale nucléaire, lancée en 1945, s’est dotée de tout un arsenal d’armes génocidaires:


- Des REACTEURS NUCLEAIRES. Ils sont au nombre de 450 environ et leur finalité première n’est pas de produire de l’énergie “civile” mais bien plutôt de produire du plutonium à usage militaire. On sait pertinemment, depuis les années 70, que la filière nucléaire n’est pas rentable: elle consomme plus d’énergie qu’elle n’en produit et la facture n’inclut évidemment pas les centaines de milliards de dollars, ou d’euros, liés à la gestion des accidents et des pathologies permanentes qu’elle génère. La finalité primordiale des centrales nucléaires, dans le monde entier, est de produire du plutonium et de l’uranium appauvri à des fins de destruction humaine. (Nous renvoyons les lecteurs à un rapport de la CIA, récemment présenté sur le site de Next-up, qui met parfaitement en exergue les triangulations “au plutonium” entre la France (EDF, Cogema/Areva, CEA), le Japon et les USA. Toutes les centrales nucléaires émettent en permanence de la radioactivité: en termes techniques, elles fuient. De nombreuses études le prouvent. Il n’est que d’étudier la carte des régions où le cancer du sein et le diabète prévalent aux USA: ces régions se situent toutes dans un rayon de 150 km autour d’une centrale nucléaire. Une telle étude comparative serait impossible en France pour la bonne raison qu’il n’existe pas de région qui ne soit pas sous les fuites (et donc sous la déflagration-détonation potentielle) d’une centrale nucléaire! La France est le pays le plus nucléarisé au monde grâce à une entente parfaite entre tous les gouvernements qui se sont succédés (de toutes couleurs politiques confondues) depuis 1956 et le gang nucléaire (EDF, Cogema/Areva, CEA).


- Des DECHETS RADIOACTIFS. Jusqu’en 1982, ce sont “officiellement” 100 000 tonnes environ qui furent plongées, dans des containers en béton, au plus profond des océans. Mais, en fait, pas si profondément dans la mesure où certains réapparurent, au gré du tsunami de 2006 en Indonésie, pour venir s’échouer sur les côtes de la Somalie, provoquant la mort rapide des pécheurs de ce pays. Quel est l’impact des déchets radioactifs sur la vie marine de la planète Terre? Ni vu, ni connu. Depuis une trentaine d’années, les déchets radioactifs sont “retraités”: mais que l’on se rassure, les fonds de pension nucléaires n’ont pas été engloutis dans le plus grand hold-up financier de l’histoire humaine qui prévaut depuis 2008. Les déchets radioactifs jouissent d’une retraite prospère et paisible dans des ogives nucléaires (il en existe encore quelques dizaines de milliers dans l’air, dans les mers et sur terre), dans le combustible MOX (contenant 7 % de plutonium) des centrales nucléaires de France et du Japon; parfois, ils se baladent sur les routes de l’Europe et parfois même encore ils se prélassent dans des piscines sur les terrasses de certains réacteurs nucléaires. En attendant la Vague!


- Les BOMBES A “URANIUM APPAUVRI”. Elles sont qualifiées de “bombes sales des riches” par Paolo Scampa. Contrairement à ce que la sémantique pourrait laisser entendre, elles constituent des armes terrifiantes de destruction massive. L’opération “humanitaire” en Libye, orchestrée par l’OTAN et les USA – et dont la finalité est de voler le pétrole, l’or et les ressources financières du peuple Libyen (et de déstabiliser la zone) – a déjà lâché des milliers de bombes à uranium appauvri, dites de quatrième génération, sur le territoire Libyen. Les bombes à uranium appauvri ont été utilisées pour la première fois par Israël dans la guerre du Kippour (octobre 1973) contre l’Egypte. Elles furent ensuite utilisées au Liban, par Israël, et en ex-Yougoslavie, en Irak, en Afghanistan et en Libye par les USA et diverses “coalitions” Occidentales. Elles furent également utilisées par Israël à Gaza (enquête de l’association ACDN). Les bombes à uranium appauvri génèrent cancers, mutations et stérilités dans ces pays-mêmes ou chez les militaires participant aux opérations humanitaires. Ainsi, aux USA, une étude a porté sur 631 174 militaires vétérans de l’Irak: 87 590 souffrent de pathologies musculaires et osseuses, 73 154 souffrent de pathologies mentales, 67 743 souffrent de pathologies indéfinissables, 63 002 souffrent de pathologies gastro-intestinales, 61 524 souffrent de pathologies neuronales, etc, etc. Nous convions tous les promoteurs de l’atome civil et nucléaire à consulter les sites internet présentant des photos d’enfants difformes (et c’est un euphémisme) nés en Irak, en Afghanistan, à la suite des guerres humanitaires et libératrices, ou en Ukraine, à la suite de Tchernobyl. Les bombes à “uranium appauvri” libèrent des isotopes dont la demie-durée de vie est de 2,5 milliards d’années, c’est à dire qu’il en subsistera encore dans 24 milliards d’années.


- Les “ESSAIS” NUCLEAIRES. Contrairement à ce que la sémantique pourrait laisser entendre, ce sont des explosions en bonne et due forme. Depuis 1945, il y en a eu plus de 2050 dans l’atmosphère et dans le sol. La plus grosse fut de création Russe et sa puissance fut de plus de 3000 fois celle d’Hiroshima. En 1963, voyant que le Président John Kennedy souhaitait faire voter une loi interdisant ces essais atomiques dans la Nature, la clique militariste US en fit exploser 250 en une seule année, à savoir presqu’un par jour.


- L’AGRICULTURE MODERNE CHIMIQUE. Cette agriculture recouvre la quasi totalité des pays Occidentaux et une grande partie des pays dits émergents ou en voie d’occidentalisation. Elle utilise des fertilisants de synthèse et toute une panoplie d’armes de guerre – les pesticides – destinées à lutter contre les champignons, les herbes, les insectes, les nématodes, etc, et qui sont qualifiées de fongicides, d’herbicides, d’insecticides, de nématocides, etc. Cette agriculture de guerre, ou agriculture mortifère, produit des aliments-poisons qui génèrent une pléthore de pathologies cancérigènes, mutagènes et repro-toxiques. D’ailleurs, un agronome a autrefois comparé les fertilisants agricoles, de la chimie de synthèse, à des mini bombes atomiques à usage agricole – ou plutôt, sous couvert d’usage agricole, à but génocidaire. L’agriculture moderne chimique a également recours à des semences modifiées génétiquement par Monsanto, et autres multinationales criminelles. Ces semences chimériques, et les récoltes qui en sont issues, peuvent également être considérées comme de mini-bombes qui sèment le chaos dans l’organisme humain et animal ainsi que de nombreuses études récentes l’ont prouvé.

- L’INDUSTRIE CHIMIQUE. En sus de produire des cocktails de poisons pour la “paysannerie”, cette industrie a créé des dizaines et des dizaines de milliers de produits chimiques dont la majorité, pour employer l’expression consacrée, sont de véritables bombes. Certains de ces produits chimiques possèdent des appellations diverses et variées: vaccins, remèdes allopathiques, adjuvants alimentaires, sucres de synthèse, etc, etc.

- LES TECHNOLOGIES DE LA COMMUNICATION, DE LA PREVENTION MEDICALE ET DE LA “LUTTE ANTI-TERRORISTE”. Dans ce fourre-tout high-tech, nous pourrions mentionner la téléphonie mobile de troisième et de quatrième générations, les systèmes WIFI, les radioscopies à usage médical, les body-scanners dans les aéroports, etc. Nous renvoyons le lecteur à une étude récente du Suisse Daniel Favre sur les pathologies des abeilles issues des interférences électromagnétiques de la téléphonie.


POUR RESUMER CETTE SITUATION GENOCIDAIRE, LES PSYCHOPATHES DEMENTS ET CRIMINELS ONT RECOURS A DEUX TYPES D’OPERATIONS SPECIALES POUR DETRUIRE LE GENOME HUMAIN ET ERADIQUER UNE GRANDE PARTIE DE L’ESPECE HUMAINE. LA PREMIERE CONSISTE A GENERER DE LA CONTAMINATION RADIOACTIVE DIRECTE PAR LE BIAIS DE TECHNOLOGIES NUCLEAIRES: essais nucléaires dans l’atmosphère et dans le sol, réacteurs nucléaires civils, réacteurs nucléaires militaires pour la recherche et la production de plutonium, bombes à uranium appauvri et non-gestion des déchets radio-actifs. LA SECONDE CONSISTE A RUINER LE SYSTEME IMMUNITAIRE PAR UNE CONTAMINATION RADIOACTIVE INDIRECTE, SOURNOISE ET QUOTIDIENNE: aliments-poisons, vaccins, remèdes allopathiques, téléphonie mobile, etc, etc.

ET POUR COURONNER LE TOUT, LE CODEX ALIMENTARIUS, CREE EN DECEMBRE 1961 SOUS L’EGIDE DE L’OMS ET DE LA FAO, CONSTITUE LA CERISE, HAUTE EN COULEUR MAIS LETALE, SUR LE GROS GATEAU NUCLEAIRE. On ne peut qu’admirer le raffinement de la stratégie de la mafia globaliste: depuis 1945, le complexe militaro-industriel détruit l’humanité et la biosphère tout en mettant en place une organisation internationale, le Codex Alimentarius, qui est supposée protéger les peuples. ET QUE FAIT LE CODEX ALIMENTARIUS POUR PROTEGER LES PEUPLES: IL PREND SES ORDRES DES MULTINATIONALES BIOCIDAIRES POUR IMPOSER LES SEMENCES CHIMERIQUES, LES FERTILISANTS DE SYNTHESE, LES PESTICIDES, ETC, ET POUR IMPOSER, A TERME, “L’IRRADIATION” (RADIOACTIVE) DE TOUS LES ALIMENTS !

Répétons, une nouvelle fois, que LE CODEX ALIMENTARIUS DEPEND DE L’OMS, UNE BRANCHE DU MACHIN ONUSIEN, QUI POURRAIT TOUT AUTANT S’APPELER L’ORGANISATION POUR LES MUTATIONS ET LA STERILITE.

Rappelons que LES MAFIEUX DE L’OMS ONT SIGNE UN TRAITE SECRET DE NON-AGRESSIVITE, EN 1959, (cf. http://www.liberterre.fr/liberterres/meta-mafia/brugvin3.html ) AVEC LES MAFIEUX DE L’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique). La capacité de nuire de l’AIEA est grandissime (cf ; http://www.washingtonsblog.com/2011/04/nuclear-regulators-are-fake-agencies.html ) . CES CRIMINELS OSENT ENCORE PARLER DE QUELQUES DIZAINES DE DECES, OU AU PLUS DE QUELQUES MILLIERS, A LA SUITE DE TCHERNOBYL, ALORS QUE LE RAPPORT DE L’ACADEMIE NATIONALE DES SCIENCES, PARU AUX USA EN NOVEMBRE 2009, AFFIRME QU’ENTRE 1986 ET 2004, CE SONT 950 000 PERSONNES QUI SONT DECEDEES, DANS LE MONDE, DES SUITES DE LA CATASTROPHE NUCLEAIRE DE TCHERNOBYL. Et nous sommes en 2011.

L’IMPOSITION INEXORABLE DU CODEX ALIMENTARIUS, DEPUIS 1961, VA ABOUTIR, A TRES COURT TERME (C’EST DEMAIN) A LA SUPPRESSION PURE ET SIMPLE DE TOUS LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES ET DE TOUTES LES PLANTES MEDICINALES QUI PERMETTENT A L’HUMANITE DE SE PROTEGER, OU DE SE SOIGNER, DES EFFETS DESTRUCTEURS DE LA RADIOACTIVITE OU DE TOUTE AUTRE FORME DE POLLUTION AGRICOLE, MEDICALE OU INDUSTRIELLE. L’INTERDICTION DE CES SUBSTANCES ENTRAINERA, FAUT-IL LE PRECISER, LA SUPPRESSION DE LA MAJORITE DES ALTERNATIVES MEDICALES, ET C’EST BIEN SUR CE QUE SOUHAITE L’OMS TOTALITAIRE QUI TENTE, DEPUIS DES DIZAINES D’ANNEES, DE CRIMINALISER TOUTES CES THERAPIES DITES ALTERNATIVES. L’OMS PREFERE PROMOUVOIR, POUR TRAITER LE CANCER QUI EST DEVENU “EPIDEMIQUE”, LA CHIMIOTHERAPIE ET LA RADIOACTIVITE (cf. http://www.naturalnews.com/032136_radiation_exposure_chart.html ): on vit une époque formidable.


LA BOUCLE EST BOUCLEE. LA MAFIA GLOBALISTE EMPOISONNE L’HUMANITE ET, PAR LE BIAIS DU NECRO-CODEX ALIMENTARIUS, L’EMPECHE DE SE SOIGNER AVEC DES THERAPIES ALTERNATIVES ET NATURELLES. Cela fait de nombreuses années que nous avons lancé l’alarme MAIS CELA ROUPILLE DANS LES CHAUMIERES. Le Canada a déjà fait passer son décret C 51. Deux états des USA viennent de faire passer des lois criminalisant toutes les thérapies alternatives. La semaine passée, dans l’Oregon, la FDA (le Ministère de l’agriculture et de la santé aux USA) a lancé un raid, protégé sur ses arrières par 80 policiers lourdement armés, sur une petite société en activités depuis plus de 20 ans, Maxam Nutraceutics (cf. http://www.naturalnews.com/032203_Maxam_Nutraceutics_FDA_raid.html ), produisant des “compléments alimentaires” pour soigner l’autisme (devenu endémique aux USA et en Europe grâce à la pollution radioactive et aux vaccins au mercure). QUANT A L’UNION EUROPEENNE, FIDELE A SES FONDEMENT TOTALITAIRES ET ANTI-DEMOCRATIQUES, ELLE SE MOQUE EPERDUMENT DES PEUPLES ET ROULE POUR LES MULTINATIONALES ET LE GANG NUCLEAIRE: SOUS PEU, ELLE AURA FAIT PASSER A LA TRAPPE TOUS LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES ET TOUTES LES PLANTES MEDICINALES, DE MEME QUE TOUTES LES PREPARATIONS NATURELLES UTILISEES PAR LES TECHNIQUES D’AGRO-ECOLOGIE. ET C’EST CETTE MEME UNION EUROPEENNE QUI VIENT DE MULTIPLIER LES DOSES ADMISSIBLES DE RADIOACTIVITE, DANS LES ALIMENTS, DE 20 FOIS SOUS PRETEXTE QU’IL VAUT MIEUX CONSOMMER DES ALIMENTS RADIOACTIFS PLUTOT QUE DE FAIRE FACE A DES PENURIES ALIMENTAIRES.

LE SEUIL MINIMAL DE RADIOACTIVITE EST UNE VASTE ESCROQUERIE SCIENTIFIQUE. RAPPELONS QUE, SELON LES EXPERTS EN ENDOCRINOLOGIE, IL N’EXISTE PAS DE DOSE MINIMALE DE CONTAMINATION RADIOACTIVE (cf. http://www.washingtonsblog.com/2011/04/cumulative-low-level-doses-of-radiation.html ) et que, DE PLUS, LES CONTAMINATIONS PROVOQUEES PAR DE FAIBLES DOSES SONT SOUVENT PLUS DESTRUCTRICES, POUR LE FOETUS HUMAIN (cf. http://www.washingtonsblog.com/2011/04/nuclear-power-killing-unborn.html ), QUE LES CONTAMINATIONS PROVOQUEES PAR DE FORTES DOSES.

QUE FAIRE? DANS UN PREMIER TEMPS, METTRE EN PLACE DES TECHNIQUES DE DECONTAMINATION DES SOLS. Après Tchernobyl, il était interdit de vendre des fromages en Autriche; cependant, on s’aperçut rapidement que les fromages produits par des agriculteurs bios (cf. http://remineralize.org/site/pt/blog/magazine/from-chernobyl-to-japan-treating-radiation-sickness-with-rock-dust ) utilisant, depuis de nombreuses années, des apports de roches volcaniques (les zéolites – cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9olithe ) étaient strictement exempts de radioactivité. En effet, TOUTES LES ROCHES VOLCANIQUES DE LA FAMILLE DES ZEOLITES SONT REPUTEES POUR LEUR CAPACITE DE BLOQUER LES METAUX LOURDS ET LES PARTICULES RADIOACTIVES.
LE FUTUR DE L’HUMANITE PASSERA PAR L’AGRICULTURE ECOLOGIQUE. En effet, LA PREMIERE LIGNE DE DEFENSE, A L’ENCONTRE DES METAUX LOURDS ET DE LA RADIOACTIVITE, C’EST UNE VIE MICROBIENNE PROSPERE DANS LES SOLS ET LA PRESENCE D’HUMUS ET D’OLIGOELEMENTS INDISPENSABLES A LA NUTRITION HARMONIEUSE DES PLANTES. CETTE PREMIERE LIGNE DE DEFENSE EST STRICTEMENT ABSENTE DANS LA MAJORITE DES SOLS EUROPEENS QUI SONT MORTS, STERILISES, OXYDES ET DONT LES PRODUITS ALIMENTAIRES NE FONT QUE GENERER, DANS LE CORPS HUMAIN, DES RADICAUX LIBRES FACTEURS DE DEGENERESCENCE.

IL EXISTE EGALEMENT DES TECHNIQUES DE DECONTAMINATION AYANT RECOURS A DES CHAMPIGNONS OU A DES PLANTES POUR “FIXER” LA RADIOACTIVITE. Il n’est pas aisé de transformer un jardin ou un champ en champignonnière mais, par contre, il est beaucoup plus facile d’y planter des espèces végétales telles que LE TOURNESOL ET LE CHANVRE/CANNABIS (cf. http://www.liberation.fr/terre/01012333305-faut-il-planter-du-cannabis-autour-de-la-centrale-de-fukushima ).

Certaines études ont mis en valeur que CES DEUX ESPECES VEGETALES AVAIENT ETE UTILISEES AVEC SUCCES A LA SUITE DU DESASTRE DE TCHERNOBYL. La question reste de savoir comment recycler les plantes de décontamination. On pourrait proposer d’en organiser des collectes qui seraient expédiées vers l’Elysée ou vers les sièges d’EDF ou d’Areva. Le grand avantage du chanvre/cannabis, en tant que plante décontaminante, c’est qu’il permet aussi de confectionner des cordages très solides!

CAR FRANCHEMENT, LES PEUPLES DE LA TERRE EN AURONT BIEN BESOIN DE CES CORDES LE JOUR OU ILS ERIGERONT DES TRIBUNAUX PLANETAIRES POUR JUGER TOUS LES PSYCHOPATHES ET SOCIOPATHES, ET LES CRAPULES EN TOUS GENRES, QUI ONT TRANSFORME CETTE BELLE PLANETE EN UNE POUBELLE TOXIQUE ET RADIOACTIVE.

EN EFFET, LA PREMIERE PHASE DE DECONTAMINATION SERAIT, EN TOUTE LOGIQUE, UNE PHASE DE DECONTAMINATION DU TISSU SOCIAL CAR IL NE SERT A RIEN DE DECONTAMINER LA BIOSPHERE SI LES PREDATEURS MILITARO-INDUSTRIELS CONTINUENT DE L’EMPOISONNER AVEC ENTRAIN. LA DECONTAMINATION DU TISSU SOCIAL EST UN IMPERATIF URGENT SI L’ON VEUT AIDER L’ESPECE HUMAINE A PASSER LE CAP DE CETTE EXTINCTION PRESENTE. LES PREDATEURS MILITARO-INDUSTRIELS DOIVENT ETRE NEUTRALISES PAR TOUS LES MOYENS IMAGINABLES. C’EST ALORS QU’IL SERA POSSIBLE DE STOPPER toutes les centrales nucléaires, d’interdire l’agriculture chimique, de condamner toutes les multinationales biocidaires, d’éliminer toute la presse globaliste, de mettre fin au hold-up financier…

EN BREF, IL NOUS FAUT PROMOUVOIR UNE INSOUMISSION TOTALE AUX AUTORITES QUI FONCTIONNENT DANS UN VIDE INTEGRAL D’AUTORITE MORALE ET SPIRITUELLE, LE NOUVEL ORDRE MONDIAL. LORSQUE LEURS VALETS D’ETAT SERONT NEUTRALISES, LES MULTINATIONALES S’EFFONDRERONT CAR ELLES NE SUBSISTENT QUE GRACE A LA CORRUPTION GENERALISEE.

C’EST CETTE CORRUPTION QUI PERMET A TEPCO, AU GOUVERNEMENT JAPONAIS ET AUX DIVERSES AUTORITES OCCIDENTALES DE MENTIR EFFRONTEMENT EN PRETENDANT QUE LA SITUATION A FUKUSHIMA EST STABILISEE ET QU’IL N’EXISTE AUCUN DANGER RADIOACTIF POUR LES PEUPLES DE LA PLANETE QUI SONT MAINTENUS, DE FORCE, DANS L’IGNORANCE LA PLUS CRASSE.


EN FRANCE, QU’EN EST-IL DES ONGs AUTO-DECLAREES ANTI-NUCLEAIRES? Le Réseau Sortir du Nucléaire renvoie ses lecteurs (cf. http://groupes.sortirdunucleaire.org/Catastrophe-nucleaire-majeure-au ) vers le New-York Times pour des infos sur le statut des “réacteurs endommagés” de Fukushima. Soyons sérieux, LES REACTEURS NE SONT PAS ENDOMMAGES, ILS SONT DETRUITS (cf. http://cryptome.org/eyeball/daiichi-npp/daiichi-photos.htm ) et il serait plus authentique d’orienter les lecteurs anglophones vers des blogs dédiés à cette problématique plutôt que vers la grande presse US. On en viendrait presque à se demander pour qui roule le Réseau Sortir du Nucléaire (cf. http://www.liberation.fr/terre/0101629163-stephane-lhomme-evince-de-sortir-du-nucleaire ) depuis qu’ils en ont éjecté Stephan Lhomme qui vient de créer son propre Observatoire du Nucléaire (cf. http://observ.nucleaire.free.fr/ ). Quant à Greenpeace, les platitudes, sur son site (cf. http://energie-climat.greenpeace.fr/japon-crise-nucleaire-suivi-et-veille-quotidienne ), concernant Fukushima, sont pathétiques: LA TRANSCRIPTION DES COMMUNIQUES DU GOUVERNEMENT JAPONAIS NE CONSTITUE PAS DE L’INFORMATION, C’EST DE L’INTOX. Rappelons que Greenpeace, tout autant que le Réseau Sortir du Nucléaire, ont cautionné l’immense farce du Grenelle de l’Environnement, ce qui est déjà tout un non-programme nucléaire!


C’EST EN FAIT L’ASSOCIATION NEXT-UP (cf. http://www.cartoradiations.fr/ ) QUI TENTE LE PLUS SERIEUSEMENT DE PRESENTER DES INFORMATIONS, AU JOUR LE JOUR, EN FRANCE. NOUS CONSEILLONS AUX LECTEURS, EGALEMENT, LE SITE DE JEAN-PIERRE PETIT (cf. http://www.jp-petit.org/nouv_f/seisme_au_japon_2011/seisme_japon_2011.htm ) DONT LES DOSSIERS TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES SONT TOUJOURS MAGNIFIQUEMENT ETAYES. Quant à la Criirad (cf. http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon_bis/sommaire.html ), elle n’a pas présenté de nouvelles récentes depuis son communiqué du 12 avril. On conçoit aisément qu’il n’est pas facile pour de petites associations, sans moyens financiers, de tenter de percer le mur opaque du secret qui a été érigé autour de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi: ce n’est pas un sarcophage de béton qui a été érigé autour des réacteurs de Fukushima, c’est un sarcophage quasi-impénétrable de mensonges et d’intox. QUI A EVOQUE LA FORTE PROBABILITE QU’UNE EXPLOSION NUCLEAIRE, ET NON PAS UNE EXPLOSION A L’HYDROGENE, A EU LIEU DANS LE REACTEUR 3? PERSONNE A PART QUELQUES PHYSICIENS (cf. http://fairewinds.com/ ) OU INGENIEURS NUCLEAIRES QUI NE PRATIQUENT PAS LA LANGUE DE BOIS: Leuren Moret (cf. http://www.google.com/search?q=leuren+moret&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a#q=leuren+moret&hl=fr&safe=off&client=firefox-a&hs=PIh&rls=org.mozilla:fr:official&prmd=ivnso&source=lnms&tbm=vid&ei=MYW7TfKrJIb2tgO_x6jHBQ&sa=X&oi=mode_link&ct=mode&cd=3&ved=0CBYQ_AUoAg&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.&fp=dfd67175faeebf8e ), Arnie Gunderson (cf. http://fairewinds.com/ ), Chris Busby (cf. http://www.google.com/search?q=chris+busby&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a#q=chris+busby&hl=fr&safe=off&client=firefox-a&hs=fz1&rls=org.mozilla:fr:official&prmd=ivnso&source=lnms&tbm=vid&ei=qoW7Te7FKYHUtQOQ693hBQ&sa=X&oi=mode_link&ct=mode&cd=3&ved=0CBAQ_AUoAg&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.&fp=dfd67175faeebf8e )… Et aujourd’hui, 29 avril, LE PROFESSEUR TOSHISO KOSAKO, MANDATE PAR LE GOUVERNEMENT JAPONAIS LE 16 MARS EN TANT QUE CONSEILLER SPECIAL NUCLEAIRE, VIENT D’ANNONCER SA DEMISSION (cf. http://news.yahoo.com/s/afp/20110429/wl_asia_afp/japandisasteraccidentnuclearpolitics ) , LES LARMES AUX YEUX, PARCE QUE, DIT-IL, «LE PREMIER MINISTRE A IGNORE LES LOIS». Mais peut-être ne les connait-il pas?

La finalité de ce court article n’est pas de fomenter la peur ou la dépression: elle est de PROMOUVOIR LA MISE EN PLACE DE TECHNIQUES DE DEPOLLUTION ET D’ENCOURAGER LES PEUPLES A DECLARER OUVERTE LA CHASSE AUX PREDATEURS MILITARO-INDUSTRIELS, LA SOURCE TOXIQUE DE TOUS LEURS MAUX.

La crise de Fukushima, et la contamination subséquente de l’intégralité de la chaîne alimentaire planétaire, constituent une nouvelle invitation à oeuvrer en co-évolution avec la Terre-Mère. Il ne reste que peu de temps.
Dominique Guillet. Le 29 avril 2011.

DEPUIS 1999, L’ASSOCIATION KOKOPELLI LUTTE POUR LA LIBERATION DES SEMENCES ET DE L’HUMUS. Nous nous engageons, présentement, à faire des recherches et à établir des protocoles au bénéfice des jardiniers afin de les aider à vivre et à continuer de jardiner dans un monde contaminé par la radioactivité. Toutes nos fiches techniques seront présentées sur le site ou sur le blog de l’association.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

NOUVELLES ALARMANTES DU JAPON - 10 MAI 2011

Message  Admin le Mer 11 Mai 2011 - 23:23

NOUVELLES ALARMANTES DU JAPON - 10 MAI 2011









Chers amis,


Voici ci-dessous la situation telle qu'elle est réellement au Japon au niveau du nucléaire (catastrophe de Fukushima), ET QUE NOS MASS MEDIAS PUANTS CONTINUENT D'OCCULTER.

Ne nous voilons pas la face : il s'agit bien d'une catastrophe au niveau PLANETAIRE !

Il est temps d'EXIGER la Vérité, et d'AGIR, notamment afin de faire fermer au plus vite (et avec un maximum de sécurité) les centrales nucléaires de nos pays, qui représentent une énergie hyper polluante et dangereuse, et qui constituent une MENACE DIRECTE pour la santé et l'environnement présents ET futurs !

Les infos, ci-dessous...

BONNE REVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.







Source : http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/05/11/nouvelles-recentes-de-fukushima-mai-2011/#more-5620


10 mai 2011 : Effondrement du réacteur 4 de Fukushima-Daiichi? Une autre très grave situation est en cours à Fukushima. Le Gouvernement Japonais vient en effet de confirmer que le réacteur 4 est en train de s’incliner.


Cet état de fait est également confirmé par la Télévision Russia Today dans l’interview du Docteur Robert Jacobs de l’Institut de la Paix d’Hiroshima. Celui-ci en profite pour, une fois de plus, sonner l’alerte de l’extrême contamination radioactive dans une ceinture de 80 km autour de Fukushima. Rappelons également que le réacteur 4 contient une gigantesque quantité de plutonium. (Il suffit d’1 kg pour donner un cancer à 7 milliards d’individus et il y en a, entre autres sites, 60 tonnes à La Hague dans des hangars recouverts d’un toit de taule). Cet effondrement du réacteur 4 est vraisemblablement la conséquence de l’incendie qui y a ragé pendant plusieurs jours sans que la presse globaliste daigne mentionner quoi que ce soit de cet état de fait.

- 10 mai 2011: Niveau actuel de radioactivité dans le réacteur 3 de Fukushima. C’est selon TEPCO, donc cela ne peut être que pire et c’est déjà grave, comme d’habitude: par centimètre cube, 140 000 becquerels de Césium-134, 150 000 becquerels de Césium-137, et 11 000 becquerels d’Iode-131. La présence d’Iode 131 indiquerait que dans ce réacteur, au moins, une réaction nucléaire en chaîne est présente dans la piscine de combustible usagé. C’est ce qu’avait déjà suggéré l’expert nucléaire du Vermont, Arnie Gundersen, vers mi-avril eu égard à ce qui se passait dans le réacteur 4.

- 10 mai 2011: La température continue de monter dans le réacteur 3. Aujourd’hui, 216 ° C. Toujours selon TEPCO, cela chauffe de plus en plus et selon les diagrammes en ligne, c’est vrai!

- 10 mai 2011. TEPCO a relâché dimanche 500 millions de becquerels: confirmation de NISA. L’estimation de NISA (Nuclear and Industrial Safety Agency) se base sur le niveau de iode-131, césium-134 et césium 137 multiplié par 25 000 mètres cubes, le volume du réacteur 1. Selon NISA, pas de problèmes, ce n’est qu’une petite contamination équivalente à 1/300 ème de ce qui a été relâché lorsqu’ils ont donné la permission à TEPCO de libérer 10 000 tonnes d’eau radioactive dans le Pacifique. Cependant, selon le quotidien Asahi Shinbun, le niveau de radioactivité à l’intérieur du réacteur, malgré l’installation du système de ventilation, est resté de plusieurs dizaines de millisieverts/heure à 700 millisieverts/heure. De plus, les employés auraient reçu, durant 29 minutes de travail, une dose de 10.56 millisieverts. TEPCO vient d’annoncer qu’ils vont peut-être changer de stratégie. La situation est malheureusement très claire: personne ne sait quoi faire pour gérer le dossier et les bricolages font suite à d’autres bricolages. TEPCO a déclaré qu’ils vont devoir RALENTIR les bricolages en raison du très haut niveau de radioactivité.

- 10 mai 2011. TEPCO vient de commencer à ajouter de l’hydrazine dans les réacteurs 3 et 4. Selon le quotidien Japonais Asahi Shinbun, ce produit chimique va être utilisé dans les piscines de combustible usagé.

- 10 mai 2011. Les USA auraient demandé la fermeture de la centrale nucléaire de Hamaoka. Selon Shigeharu Aoyama, un ancien journaliste et un membre de la Commission de Sécurité Nucléaire du Japon (et connu pour être aller filmer une vidéo sur le site de Kukushima), ce sont les USA qui ont requis du Premier Ministre du Japon que cette centrale nucléaire soit fermée, et ce depuis début avril. La raison: la présence de la 7 ème Flotte US. On ne plaisante pas avec la santé de l’armée US.

- 10 mai 2011: Première carte de la contamination dans un rayon de 80 km autour de Fukushima-Daiichi. Le 6 mai, le gouvernement Japonais a publié une carte des divers niveaux de contamination dans la région autour de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, et ce dans un rayon de 80 km, à savoir une zone de 20 000 km carrés. Ainsi que l’exprime le professeur en ingénierie nucléaire, Tetsuji Imanaka, de l’Université de Kyoto: « Je suis surpris par le niveau de contamination et la vaste surface de la zone contaminée ». Vraiment? Pas nous. En effet, une ceinture de contamination s’étend vers le nord-ouest avec des niveaux de l’ordre de 3 millions à 14.7 millions de becquerels de Césium-137 par mètre carré. Rappelons que dans le cas de Tchernobyl, la zone d’évacuation obligatoire concernait les territoires contaminés par plus de 555 000 becquerels de Césium-137 par mètre carré. Toutes ces mesures ont été collectées entre le 6 et le 29 avril, il y a donc deux semaines de cela ou même plus. Mais la contamination radioactive est permanente. Quant au Professeur Tetsuji Imanaka qui précise, dans son commentaire, que cette carte sera précieuse pour lancer un processus de décontamination, ce doit être un optimiste invétéré ou un imbécile diplômé d’Etat. A ces taux de contamination, on ne décontamine plus: ON EVACUE!!

- 10 mai 2011: 19 containers radioactifs à Rotterdam en provenance du Japon. Les douaniers viennent de détecter des substances radioactives sur 19 containers en provenance du Japon. 5 de ces containers ont été saisis en raison du taux trop élevé de radioactivité. Ce n’est que le début.


Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

FUKUSHIMA: FUSION DE BARRES DE COMBUSTIBLES !

Message  Admin le Mar 24 Mai 2011 - 13:08

Des nouvelles de Fukushima, où la gravité de la situation vient ENFIN d’être reconnue par l’ignoble société Tepco… En attendant, quelles seront les conséquences sanitaires pour les personnes habitant dans la zone de contamination ? Telle est la question...

Vic.





Source : http://www.20minutes.fr/article/729486/fukushima-barres-combustible-fusionne-deux-reacteurs

FUKUSHIMA: DES BARRES DE COMBUSTIBLE ONT FUSIONNE DANS DEUX REACTEURS

Créé le 24/05/2011 à 08h36 -- Mis à jour le 24/05/2011 à 08h36


Capture d'écran d'une vidéo tournée le 10 avril 2011, au dessus du réacteur n°1 de la centrale de Fukushima, au Japon. NEWSCOM/SIPA


JAPON - Tepco confirme enfin...

TEPCO, L'EXPLOITANT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE JAPONAISE DE FUKUSHIMA-DAIICHI, A CONFIRME CE MARDI LA FUSION DE BARRES DE COMBUSTIBLE DANS LES REACTEURS NUMERO 2 ET NUMERO 3 DE LA CENTRALE ENDOMMAGEE PAR LES PUISSANTS SEISME ET TSUNAMI DU 11 MARS (cf. http://www.20minutes.fr/article/697565/planete-japon-peut-il-encore-passer-fukushima ).

Début mai, Tokyo Electric Power avait fait savoir que du combustible avait fondu dans le réacteur numéro 1. Le gouvernement nippon et les experts avaient laissé entendre que des fusions avaient pu se produire dans trois des six réacteurs de la centrale MAIS TEPCO N'AVAIT JUSQU'A PRESENT JAMAIS CONFIRME L'INFORMATION.


Tepco a pris le temps d’analyser les données


Lors d'une conférence de presse, des responsables de l'exploitant ont reconnu qu'il y avait également eu des fusions dans deux autres réacteurs. LA FUSION S'EST PRODUITE TROIS JOURS APRES LE SEISME DANS LE REACTEUR NUMERO 2 ET LE 13 MARS POUR LE NUMERO 3, ONT-ILS INDIQUE. Une grande part du combustible a probablement fondu et est sans doute tombé au fond la cuve sous pression, ont-ils ajouté.

Tepco a récupéré progressivement des informations sur la centrale et a pris le temps d'analyser les données avant de tirer des conclusions (cf. http://www.20minutes.fr/article/697599/monde-le-japon-cherche-solutions-inedites-ecarter-danger-fukushima ), a dit un responsable de l'exploitant. « DANS LES PREMIERS TEMPS DE LA CRISE, TEPCO PEUT AVOIR CHERCHE A EVITER LA PANIQUE. Maintenant les gens sont habitués à la situation - rien n'est résolu mais les affaires courantes ont repris dans des endroits comme Tokyo », note Koichi Nakano, professeur de sciences politiques à l'Université de Sophia.

LES TECHNICIENS PEINENT A ENDIGUER LES FUITES RADIOACTIVES ET A REMETTRE LA SITUATION SOUS CONTROLE PLUS DE DEUX MOIS APRES LA CATASTROPHE QUI A DEVASTE LE NORD-EST DU PAYS ET A FAIT PLONGER LE PAYS DANS LA RECESSION.


Avec Reuters

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

NUCLEAIRE : NOUVELLES EFFRAYANTES DU JAPON...

Message  Admin le Lun 30 Mai 2011 - 21:33



NUCLEAIRE : FUKUSHIMA : LE JAPON TOUT ENTIER ET LA VIE DES CITOYENS JAPONAIS SONT MENACES ! POLLUTION NUCLEAIRE SUR 300 KM. DE CÔTES JAPONAISES !!!





Chers amis,




N'oublions pas ce qui se passe au Japon, et dont plus personne ne parle dans les médias alignés de désinformation (histoire de ne pas alerter et de ne pas faire paniquer les populations)...


Ce qui suit se lit avec effroi, et laisse présager du pire pour la population japonaise tout entière… SUR CE COUP-LÀ, LES ASSASSINS DU NOUVEL ORDRE MONDIAL VONT RÉUSSIR UNE DÉPOPULATION À GRANDE ÉCHELLE, PUISQUE LE PEUPLE JAPONAIS, COMME ON LE COMPREND, SEMBLE CONDAMNÉ A MOURIR A PETIT FEU DES SUITES DE LA POLLUTION NUCLEAIRE. Condamné par l’industrie nationale mais aussi internationale, incompétente et criminelle, et par un gouvernement ignoble qui continue – mais avec de moins en moins de succès - de tenter de masquer la terrible vérité. Ce gouvernement de démons se moque éperdument des vies perdues et sacrifiées, se moque du sort des citoyens, se fout royalement du peuple qui l'a malheureusement élu.

Oh, et aussi, signalons que la pollution et la contamination nucléaire de 300 km. de côtes japonaises laisse présager du pire pour tous les produits maritimes provenant du Japon, et exportés dans le monde entier malgré la pollution.

En attendant, certaines compagnies (et, notamment, Areva) vont continuer à se faire des montagnes de pognon puant en exploitant le malheur des Japonais. Vomitif…

L’article, ci-dessous.

BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.



Source : http://spread-the-truth777.blogspot.com/2011/05/nouvelles-recentes-de-fukushima.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+blogspot%2FvRGh+%28SPREAD+THE+TRUTH%29&utm_content=Yahoo!+Mail


Dimanche 29 mai 2011



NOUVELLES RECENTES DE FUKUSHIMA





- 28 mai 2011: Au Japon les langues se délient. Ichiro Ozawa, un homme politique et rival du Premier Ministre actuel, s’est lâché lors d’un entretien: « SI NOUS NE FAISONS RIEN, MEME TOKYO POURRAIT DEVENIR HORS ZONE… IL EST POSSIBLE QU’UN JOUR NOUS NE PUISSIONS PLUS VIVRE AU JAPON… LES RADIATIONS SONT LIBEREES AFIN QUE LES REACTEURS N’EXPLOSENT PAS. ET DANS UN SENS, C’EST ENCORE PIRE QUE D’EMPECHER QUE LA CENTRALE NUCLEAIRE N’EXPLOSE. LES RADIATIONS VONT DURER PENDANT LONGTEMPS. CE N’EST PAS UNE QUESTION D’ARGENT MAIS DE VIE ET DE MORT POUR LES JAPONAIS… Si le Japon ne peut pas être sauvé, c’en est fini des Japonais. LE GOUVERNEMENT DOIT PRENDRE LA DECISION DE STOPPER LA CONTAMINATION RADIOACTIVE. Les Japonais doivent comprendre la situation. » Nous n’avons aucune illusion sur la sincérité d’Ichiro Ozawa: c’est un politique pour lequel Fukushima n’est qu’une carte à jouer pour détrôner son rival au parti. Une petite querelle entre psychopathes.


- 27 mai 2011: TRES FORTE CONTAMINATION RADIOACTIVE D’UNE BANDE DE 300 KM LE LONG DE LA COTE JAPONAISE. Le Ministère de l’Education et de la Science du Japon vient de contredire les litanies désespérantes du chef de cabinet quant au fait que LES PRODUITS DE LA MER SOIENT PROPRES A LA CONSOMMATION. En effet, ce Ministère a commandité une analyse des sols marins sur une bande côtière de 300 km de Kesennuma City, dans la préfecture de Miyagi, à Choshi City, dans la Préfecture de Chiba. Tout d’abord, il faut préciser que la même étude réalisée en 2009 mit en valeur l’absence totale de césium 137 et la présence de césium 134 à hauteur de 1 becquerel/kilo de sol. L’analyse réalisée entre le 9 et le 14 mai a mis en exergue des NIVEAUX DE CONTAMINATION RADIOACTIVE PLUSIEURS CENTAINES DE FOIS AU-DESSUS DE LA NORME. Les échantillons de sol marin furent prélevés sur 12 sites situés de 15 à 50 km de la côte. TOUS LES ECHANTILLONS DE SOL ETAIENT RADIOACTIFS ET LA PLUS FORTE CONTAMINATION SE TROUVAIT A 30 KM DES COTES FACE A LA CENTRALE DE FUKUSHIMA ET A 126 METRES DE PROFONDEUR: le césium 134 était à 260 becquerels/kilogramme et le césium 137 était à 320 becquerels/kilogramme. AUCUNE ANALYSE N’A ETE COMMANDITEE EU EGARD A LA PRESENCE DE STRONTIUM, DE PLUTONIUM, etc.

- 27 mai 2011: Confirmation par TEPCO du contrat AREVA. Aujourd’hui, TEPCO a déclaré à la presse que CE SERONT 250 000 TONNES D’EAU RADIOACTIVE QU’AREVA VA DECONTAMINER, SUR LE SITE DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA, POUR LE PRIX MODIQUE DE 2585 DOLLARS PAR TONNE, A SAVOIR POUR UN TOTAL DE 646 MILLIONS DE DOLLARS.

- 27 mai: Un incendie s’est déclaré à la centrale nucléaire de Fukushima-Daini. Selon TEPCO, tout va bien, et il n’y a pas eu de dégagement de radioactivité. Business as usual.

- 27 mai 2011: LA CITE DE KAWAMATA VA DISTRIBUER 1500 DOSIMETRES AUX ENFANTS DES ECOLES. ET CE, DU JARDIN D’ENFANTS AU LYCEE. La cité de Kawamata est proche de la centrale nucléaire de Fukushima. N’EST-ELLE PAS MAGNIFIQUE LA CIVILISATION OCCIDENTALE MOURANTE? POUR QUAND LES MASQUES ET LES COMBINAISONS DE SURVIE SUR LE CHEMIN DE L’ECOLE?

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

ACCIDENT NUCLEAIRE : USA : FORT CALHOUN !!!

Message  Admin le Jeu 16 Juin 2011 - 23:39




ALERTE ROUGE ! ACCIDENT NUCLEAIRE : USA : FORT CALHOUN RISQUE DE REJOINDRE TCHERNOBYL ET FUKUSHIMA !





Chers amis,


SI VOUS VOUS DEMANDIEZ OÙ LE PROCHAIN ACCIDENT NUCLÉAIRE ALLAIT SE PRODUIRE, IL SE POURRAIT BIEN QUE LA RÉPONSE SOIT : À FORT CALHOUN, AUX USA (ÉTAT DU NEBRASKA) !!!

EN EFFET, NOUS APPRENONS CI-DESSOUS QU’UNE SIMPLE CRUE DU MISSISSIPI A PROVOQUÉ DE SÉRIEUX PROBLÈMES À LA CENTRALE NUCLEAIRE DE FORT CALHOUN…

Contrairement au Japon, dans le cas présent, il n’y a eu ni tremblement de terre, ni tsunami. On tremble à l’idée de savoir combien de ces centrales pourraient connaître des problèmes suite à l’une ou l’autre catastrophe naturelle ou intempérie.

Le gouvernement totalitaire des USA a d’ores et déjà INTERDIT le survol de la zone (il doit donc y avoir du vilain à cacher), et on nous parle déjà d’un INCENDIE DE NIVEAU 4 ET D’UNE « PERTE PARTIELLE DU REFROIDISSEMENT » DU RÉACTEUR (CE QUI SIGNIFIE DONC QUE LA TEMPÉRATURE EST EN TRAIN DE GRIMPER) !

Les informations qui parviennent des Etats-Unis à ce sujet sont à nouveau noyées sous la propagande et la désinformation… exactement comme cela fut le cas à Fukushima ! Ceci est donc de très mauvais augure.

A suivre de très près dans les prochains jours…

L’article, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : un tout grand merci à la personne qui m'a signalé cet article !




Source : http://www.cartoradiations.fr/









16 06 2011


ALERTE USA : L’ASSISE FONCIERE DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE FORT CALHOUN DANS LE NEBRASKA EST INONDEE PAR LE MISSOURI EN CRUE.


La centrale nucléaire de Fort Calhoun dans le Nebraska (USA), qui vient d’avoir son combustible usé retiré et dont le réacteur (REP) était en cours de chargement a actuellement son ASSISE FONCIERE INONDEE PAR LA RIVIERE MISSOURI QUI EST EN CRUE DEPUIS LE MARDI 14 JUIN 2011.

Il est prévu par les autorités que les rejets de délestages du barrage de Gavins Point Dam situé en amont dans le Dakota du Sud soient au maximum de 5 555 m³/s (150 000 pieds³/s), ce qui devrait accroître le niveau du Missouri de 1,60 à 2,30 m (5-7 pieds) au-dessus niveau d’alerte d'inondation sur la zone de la centrale nucléaire.

LES INFORMATIONS SUR LES SYSTEMES DE REFROIDISSEMENT DU REACTEUR, DE LA PISCINE DE STOCKAGE ET LES AIRES DE STOCKAGES EXTERIEURES INONDEES SONT ACTUELLEMENT CONTRADICTOIRES, IL Y A BEAUCOUP DE RUMEURS.

Dans un communiqué l’OPPD (Omaha Public Power District), l’organisme officiel qui gère la sécurité déclare notamment :

"La notification d’EVENEMENTS INHABITUELS sont en cours ou ont eu lieu ET INDIQUENT DES IMPACTS POTENTIELS A LA CENTRALE NUCLEAIRE DE FORT CALHOUN. Aucun rejet de matières radioactives ne s'est produit ou est ... prévu. Actuellement l'OPPD utilise des sacs de sable, des barrages temporaires et les pompes à eau pour maintenir la RIVIERE MISSOURI DONT LE FLOT EST EN TRAIN DE MONTER".

Sur le site officiel de l'OPPD il est possible de prendre connaissances de toute une série d’événements [UK] (cf. http://www.oppd.com/AboutUs/22_007105 ), dont UN INCENDIE QUI A ENTRAINE LA PERTE PARTIELLE DU REFROIDISSEMENT et des explications sur les rumeurs par rapport au contrôle de la situation classée "niveau 1 après l'INCENDIE du 7 juin, puis au niveau 2 par le CNRC, PUIS AU NIVEAU 4 QUI A ENSUITE DISPARU !" (Ndlr : Actuellement par manque de transparence nous ne pouvons en aucun cas garantir l’exactitude de ces informations dites ... officielles !)

LA FEDERAL AVIATION ADMINISTRATION VIENT D'EMETTRE UNE DIRECTIVE INTERDISANT L'ESPACE AERIEN DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE FORT CALHOUN (cf. http://www.businessinsider.com/faa-closes-airspace-over-flooded-nebraska-nuclear-power-plant-2011-6 ).

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

FORT CALHOUN, NEBRASKA : ACCIDENT NUCLEAIRE DE NIVEAU 4 !

Message  Admin le Mer 22 Juin 2011 - 10:07

FORT CALHOUN, NEBRASKA : IL S'AGIT D'UN ACCIDENT NUCLEAIRE DE NIVEAU 4 !




Changement du combustible nucléaire à la centrale de Fort Calhoun


Chers amis,

Voici des nouvelles de l’accident nucléaire de la centrale de Fort Calhoun, dans le Nebraska (USA). LE risque est sérieux, et une fois encore, LES PRÉCAUTIONS LES PLUS ÉLÉMENTAIRES N’ONT PAS ÉTÉ PRISES…

PENSEZ UN PEU : SITUÉE PRÈS DE LA RIVIÈRE MISSOURI, LA CENTRALE DE FORT CALHOUN NE POSSÈDE MÊME PAS DE PROCÉDURES CONTRE LES INONDATIONS ! C'est en dépit du bon sens....

Bizarrement, nos putes des mass médias restent muettes sur cette nouvelle catastrophe… il ne faudrait pas alarmer les gens inutilement, n’est-ce pas ?

Le dispositif de refroidissement a été rétabli, MAIS LES AUTORITÉS AMÉRICAINES NE DISENT RIEN SUR L’ÉTAT DU COMBUSTIBLE, CE QUI SENT TRÈS MAUVAIS… LE RISQUE RESTE DONC ÉLEVÉ.

A suivre de près durant les jours et semaines à venir…

L’article, ci-dessous.

Vic.



Source : http://www.bloc.com/article/societe/sujets-d-actualite/centrale-nucleaire-fort-calhoun-2011-06-17.html


CENTRALE NUCLEAIRE DE FORT CALHOUN : ACCIDENT DE NIVEAU 4


L’ETAT DU COMBUSTIBLE NUCLEAIRE DE LA CENTRALE DE FORT CALHOUN, AUX ETATS-UNIS, INQUIETE DE NOMBREUX EXPERTS. CETTE CENTRALE A EN EFFET PERDU SON SYSTEME DE REFROIDISSEMENT APRES UNE CRUE DU MISSOURI. UN ACCIDENT QUI INTERROGE AUSSI SUR LE FUTUR DES EQUIPEMENTS NUCLEAIRES.

L’arrêt des systèmes de refroidissement de la centrale de Fort Calhoun
DE LOURDES SUSPICIONS PESENT SUR LA CENTRALE NUCLEAIRE DE FORT CALHOUN, SITUEE DANS LE NEBRASKA, AUX ETATS-UNIS. En effet, un rapport daté du 8 juin confirme que la centrale A MOMENTANEMENT PERDU LE SYSTEME DE REFROIDISSEMENT QUI SECURISE LES PISCINES DE COMBUSTIBLES USAGES. UN ACCIDENT NUCLEAIRE CLASSE AU NIVEAU 4, LE MEME NIVEAU QUE L’ACCIDENT DE FUKUSHIMA DAIICHI A SES DEBUTS…

Aujourd’hui, L’INQUIETUDE CONCERNE L’ETAT DU COMBUSTIBLE STOCKE DANS LA PISCINE. En effet, on sait que TOUTE COUPURE DU SYSTEME DE REFROIDISSEMENT PEUT AVOIR DES CONSEQUENCES IRREVERSIBLES. LE COMBUSTIBLE NUCLEAIRE DOIT IMPERATIVEMENT ETRE REFROIDI POUR EMPECHER LA REACTION DE FISSION DE S’EMBALLER. CAR SINON, LE COMBUSTIBLE CHAUFFE DE PLUS EN PLUS. IL PEUT ALORS FONDRE ET DETRUIRE LES GAINES DANS LESQUELLES IL EST CONTENU. LE RISQUE, C’EST EVIDEMMENT QUE LES MATIERES RADIOACTIVES SOIENT RELACHEES DANS L’ENVIRONNEMENT. A Fort Calhoun, les autorités ont fait savoir que LE SYSTEME DE REFROIDISSEMENT A ETE RETABLI. MAIS PAS UN MOT SUR L’ETAT DU COMBUSTIBLE…


A l’origine des faits, une crue du Missouri

Tout a commencé le 6 juin, quand une alerte est lancée en raison d’une crue imminente du Missouri. En raison de fortes pluies additionnée à la fonte des neiges, le barrage de Point Gavins, situé en amont, a dû relâcher une très importante quantité d’eau. Une vague déferle sur le Missouri et inonde les alentours de la centrale. Le lendemain, un feu se déclare dans la salle des commutateurs. Les fumées toxiques entraînent l’évacuation de la centrale. Heureusement, le système d’extinction automatique vient à bout du feu. MAIS DES CABLES ALIMENTANT LES POMPES DU SYSTEME DE REFROIDISSEMENT ONT ETE ENDOMMAGEES. LA CENTRALE PERD SON SYSTEME DE REFROIDISSEMENT PENDANT PLUSIEURS HEURES.


Fort Calhoun, une centrale nucléaire déjà pointée du doigt

La centrale de Fort Calhoun est une centrale équipée d’un réacteur à eau pressurisée. Le réacteur a été arrêté au mois d’avril, pour la recharge du combustible. Le combustible usagé est stocké dans une piscine, pour achever son REFROIDISSEMENT (OPERATION QUI DURE PLUSIEURS MOIS, VOIRE UNE ANNEE). Elle contient probablement aussi du combustible neuf, en attente de chargement dans le réacteur.

COMMENT SE FAIT-IL QUE CETTE CENTRALE, POURTANT RENOVEE EN 2006, AIT PERDU SON SYSTEME DE REFROIDISSEMENT SUITE A UNE SIMPLE INONDATION ? On imagine les centrales nucléaires équipées de multiples générateurs de secours et prêtes à affronter les risques élémentaires liées à leur position en bord de l’eau. Il semblerait que ce ne soit pas le cas… EN 2010, L’AUTORITE DE SURETE NUCLEAIRE AMERICAINE AVAIT PUBLIE UN RAPPORT INDIQUANT QUE LA CENTRALE DE FORT CALHOUN N’AVAIT PAS DE PROCEDURES DE PROTECTION CONTRE LES INONDATIONS. UN COMBLE !


Vidéo de la centrale sous les eaux du fleuve Missouri :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=eGga2sRF9qg


Des centrales dangereuses partout dans le monde

Les éléments naturels qui mettent à mal une centrale nucléaire, ça nous rappelle quelque chose… DEPUIS L’ACCIDENT DE FUKUSHIMA DAIICHI, ON SAIT DESORMAIS QUE NOS CENTRALES NUCLEAIRES NE SONT NI SOLIDES, NI SURES, NI CONÇUES AVEC SERIEUX ET RESPONSABILITE. Les centrales nucléaires qui nous entourent sont toutes petites. Et la nature est très, très grande… Or, POUR ALIMENTER LES SYSTEMES DE REFROIDISSEMENT, TOUS LES REACTEURS NUCLEAIRES DU MONDE SONT PLACES AU BORD DE L’EAU (RIVIERES OU OCEANS). UNE QUESTION A CONSIDERER SERIEUSEMENT, AU REGARD DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET DE LA MONTEE INEXORABLE DES EAUX…

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

JAPON : LA SUITE DU DESASTRE NUCLEAIRE !

Message  Admin le Mar 28 Juin 2011 - 16:45



JAPON : LA SUITE DU DESASTRE NUCLEAIRE !





Chers amis,


Bien que nos mass médias prostitués ne nous en parlent plus, la situation nucléaire au Japon est très grave.

LES ARTICLES QUI SUIVENT LE SIGNALENT SANS LE MOINDRE DOUTE.

EN FAIT, LA SITUATION EST SI GRAVE QUE TOKYO DEVRAIT MÊME ÊTRE ÉVACUÉE (6,39 milli sieverts par HEURE au sol, alors que la réglementation fixe les limites ANNUELLES de radiations pour les travailleurs à 20 milli sieverts (20 mSv) pour les travailleurs et à 1 milli sievert (1 mSv) pour la population) !

AUTRE MAUVAISE NOUVELLE : UNE FUITE D’EAU RADIOACTIVE À LA CENTRALE DE FUKUSHIMA…

Les conséquences seront bien sûr FUNESTES, avec de nombreux décès dus aux radiations et à leurs conséquences (cancers, maladies dégénératives, naissances de bébés difformes etc.).

L’article et le lien vers la vidéo, ci-dessous…

Vic.



VIDEO : source : http://videos.next-up.org/EhsTvNews/Fukushima_Radiation_Tokyo_et_Pub_TEPCO/19_06_2011.html


ARTICLE : source : http://fr.news.yahoo.com/fuite-deau-radioactive-%C3%A0-la-centrale-fukushima-071255345.html


FUITE D'EAU RADIOACTIVE A LA CENTRALE DE FUKUSHIMA

Reuters – il y a 21 minutes


TOKYO (Reuters) - UNE QUINZAINE DE TONNES D'EAU FAIBLEMENT RADIOACTIVE ONT FUI D'UN RESERVOIR A LA CENTRALE NUCLEAIRE DE FUKUSHIMA ET SE SONT REPANDUES DANS LE SOL, a déclaré mardi l'Agence japonaise de sûreté nucléaire et industrielle.

L'exploitant de la centrale, Tokyo Electric Power Co, a annoncé qu'il avait ouvert une enquête sur les causes de la fuite qui a été réparée après avoir été découverte mardi en milieu de journée.

Une grande quantité d'eau présentant des taux variés de radioactivité a été accumulée dans des réservoirs à la centrale après avoir été utilisée pour refroidir les réacteurs endommagés à la suite du tremblement de terre et du tsunami du 11 mars, à l'origine d'une panne des systèmes de refroidissement.

Tepco TENTE d'utiliser un système de décontamination de l'eau radioactive afin de pouvoir la réutiliser pour refroidir les réacteurs.

A la suite d'incidents techniques, le fonctionnement de ce système a été interrompu une heure et demie après sa mise en route lundi en raison d'une fuite.

Tepco l'a remis en marche mardi après-midi après avoir résolu le problème, a dit Junichi Matsumoto, un responsable de l'installation.
Shinichi Saochiro; Nicole Dupont et Clément Guillou pour le service français

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

UN FEU DE FORET MENACE UN COMPLEXE NUCLEAIRE AMERICAIN

Message  Admin le Mar 28 Juin 2011 - 23:22

Chers amis,

Décidément, les alertes aux catastrophes nucléaires ne s’arrêtent plus, cette année !

Voici une menace de plus, aux USA...

Après Fort Calhoun et Fort Cooper, où le danger est bien réel suite aux crues du fleuve Missouri et aux inondations qui en ont résulté, voici que c’est le feu qui menace un centre où des produits explosifs et des matériaux radioactifs sont entreposés, à Los Alamos (Nouveau-Mexique)…

L’article, ci-dessous.

Vic.


P.S. : merci à la personne qui m'a communiqué cet article ! Elle se reconnaîtra...




Source : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/06/28/003-feu-foret-los-alamos-site-nucleaire.shtml


UN FEU DE FORET MENACE UN COMPLEXE NUCLEAIRE AMERICAIN


Mise à jour le mardi 28 juin 2011 à 8 h 35 HAE


Photo: La Presse Canadienne/Adolphe Pierre Louis
Un immense nuage de fumée au dessus d'Alamos.



UN IMPORTANT FEU DE FORET DANS LE NOUVEAU-MEXIQUE GARDE LES AUTORITES EN ALERTE, ALORS QUE LES FLAMMES S'APPROCHENT D'UN CENTRE DE RECHERCHE DE LOS ALAMOS, QUI ABRITE DU MATERIEL NUCLEAIRE.

Les activités du complexe, situé à une quarantaine de kilomètres de la capitale, Santa Fe, ont été suspendues lundi par mesure de précaution. Une brume épaisse enveloppe les lieux montagnards.

Les autorités assurent cependant qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter, puisque « l'installation est très bien protégée contre tout type de menace relative aux feux de forêt », a indiqué Kevin Roark, un porte-parole du laboratoire. Les MATERIAUX EXPLOSIFS sont stockés dans des entrepôts souterrains dont les parois sont faites de béton et d'acier.

En 2000, les flammes avaient détruit des centaines de maisons dans la région, entraînant des pertes de 1 milliard de dollars. Bien qu'une centaine de bâtiments sur le site nucléaire ont été rasés par les flammes, les dépôts nucléaires n'avaient pas été touchés.

Des pompiers sont sur place pour protéger le site d'une superficie de 110 kilomètres carrés, qui a été épargné par les flammes pour l'instant. UN CHANGEMENT DANS LA DIRECTION DES VENTS POURRAIT CHANGER LA DONNE.

L'incendie, qui s'est déclaré dimanche, a aussi forcé l'évacuation des 12 000 résidents de Los Alamos. Le chef des pompiers du comté, Doug Tucker, évalue que le feu pourrait doubler ou de tripler en ampleur, à mesure que des vents de plus de 100 km/h le nourrissent.

Saviez-vous que...

C'est au laboratoire de Los Alamos que la première bombe atomique a été conçue et testée lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

EXPLOSIONS & INCENDIE A LA CENTRALE NUCLEAIRE DU TRICASTIN !

Message  Admin le Lun 4 Juil 2011 - 22:58

FRANCE : EXPLOSIONS SUIVIES D’UN INCENDIE A LA CENTRALE NUCLEAIRE DU TRICASTIN : LES MEDIAS ET L’INDUSTRIE RASSURENT, MAIS LE RISQUE D’UNE POLLUTION A LA DIOXINE EST BIEN REEL !






Chers amis,



Décidément, 2011 aura été une année maudite au niveau du nucléaire ! Après Fukushima (Japon) et Fort Calhoun (USA), C’EST AU TOUR DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DU TRICASTIN (FRANCE) DE CONNAÎTRE DE SÉRIEUX PROBLÈMES !

EN L’OCCURRENCE, IL S’AGIT D’EXPLOSIONS QUI ONT ÉTÉ SUIVIES D’UN INCENDIE. LE RISQUE NE VIENT PAS DIRECTEMENT DU NUCLÉAIRE, MAIS BIEN DES SUIES DE L’INCENDIE QUI POURRAIENT CONTENIR DE LA DIOXINE SUITE À LA PRÉSENCE D’UN PRODUIT DANGEREUX NOMMÉ « PYRALÈNE », ET QUI AURAIT DÛ ÊTRE ÉVACUÉ DEPUIS LONGTEMPS !

L’industrie (EDF), les putes des mass médias (cf. l’article du Figaro ci-dessous) et les autorités se veulent rassurantes (pour ne point changer), MAIS les citoyens craignent pour leur santé.

Une fois encore, la couverture des médias a bien aidé à étouffer l’affaire, mais je vous poste dans ce qui suit de l’info alternative et scientifique, bien plus pertinente, et qui pose les bonnes et embarrassantes questions.

Je vous laisse découvrir les articles ci-dessous, dont le second article qui provient de l’excellent site « Next-Up ».

Vic.



ARTICLE 1 : source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/07/02/97001-20110702FILWWW00432-un-incendie-a-la-centrale-de-tricastin.php


UN INCENDIE A LA CENTRALE DE TRICASTIN


Lefigaro.fr avec AFP
02/07/2011 | Mise à jour : 19:18

UN INCENDIE A TOUCHE CET APRES-MIDI LE TRANSFORMATEUR D'UNE UNITE A L'ARRET DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DU TRICASTIN, DANS LA DROME, LAISSANT S'ECHAPPER DES PANACHES NOIRES DE FUMEE mais sans conséquences sur l'environnement, a indiqué EDF. L'information avait été donnée dans un premier temps par Europe 1 via le témoignage d'un chauffeur qui sur l'A7, avait vu de la fumée s'échapper du site.

L'INCENDIE, QUI S'EST DECLENCHE VERS 15H00 POUR UNE RAISON INCONNUE, "S'EST DEROULE DANS LA PARTIE NON NUCLEAIRE DES INSTALLATIONS ET N'A AUCUNE CONSEQUENCE RADIOLOGIQUE SUR L'ENVIRONNEMENT ET LA POPULATION", a précisé EDF. Le transformateur sert à évacuer la production d'électricité vers le réseau électrique national.

Les flammes ont été rapidement maîtrisées et il n'y a pas eu de blessés. L'unité de production N°1 était en arrêt pour sa maintenance annuelle.


Des précédentes alertes

LE SITE A DEJA CONNU DEUX ALERTES. EN JUILLET 2008, une fuite de 30 mètres cubes d'une solution contenant de l'uranium s'est produite, une partie se déversant dans les rivières environnantes. EN 2009, le bâtiment du réacteur numéro 2 avait été fermé après un incendie.

En décembre 2010, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait annoncé avoir approuvé une prolongation de "dix années supplémentaires" de l'exploitation du réacteur numéro 1 de la centrale.




ARTICLE 2 : source : http://www.next-up.org/pdf/EDF_Tricastin_Explosion_Incendie_Enquete_Question_Pollution_Dioxine_03_07_2011.pdf


EDF CENTRALE NUCLEAIRE DU TRICASTIN, EXPLOSION ET INCENDIE D’UN TRANSFORMATEUR, ENQUETE ET QUESTION : POLLUTION EN DIOXINE DE LA VALLEE DU RHONE ?


CARTORADIATIONS 03 07 2011



UNE FORTE EXPLOSION ET UN INCENDIE A PROXIMITE D’UN REACTEUR NUCLEAIRE NE SONT JAMAIS ANODINS.


SAMEDI 2 JUILLET VERS 15 HEURES UNE TRES FORTE EXPLOSION A EBRANLE LA ZONE DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DU TRICASTIN [HD]. Cette explosion d’un transformateur immédiatement suivie d’un incendie A DEGAGE UN TRES IMPRESSIONNANT PANACHE DE FUMEE NOIRE EN DIRECTION DU SUD A CAUSE D’UN VENT ASSEZ FORT VENANT DU NORD (MISTRAL). CE PANACHE ETAIT VISIBLE DE TRES LOIN et notamment de l’autoroute A7 située en vue à moins de 300 m juste de l’autre côté du canal du Rhône de Donzère Mondragon. LE MEME JOUR, EDF A DIFFUSE UN COMMUNIQUE DE PRESSE QUI RELATE L’ACCIDENT, SANS TOUTEFOIS ABORDER L’ESSENTIEL.

Tout d’abord dans la première phrase du communiqué qui curieusement ne comporte pas de verbe IL N’EST PAS MENTIONNE D’EXPLOSION, MAIS SEULEMENT UN INCENDIE, CETTE PREMIERE OMISSION RESSEMBLE A "UNE MISE EN BOUCHE DE MAUVAIS GOUT PREMONITOIRE".

La deuxième phrase du communiqué laisse le lecteur sur "sa faim", sic : "Cet événement s'est déroulé dans la partie non nucléaire des installations et n'a aucune conséquence radiologique sur l'environnement et la population". La suite, sic : "Les sapeurs-pompiers (SDIS 26) ont été immédiatement appelés. L'incendie a été rapidement maîtrisé, vers 15h30. Il n'y a pas de blessé. L'Unité de Production N°1 était en arrêt pour sa maintenance annuelle au moment de l'événement".

État au 3 juillet 2011 de l’unité de production N° 1 de la centrale nucléaire EDF du Tricastin :


Le REACTEUR N°1 à eau pressurisée (REP) de 900 MW [HD] a été construit en 1974 avec mise en activité en 1980. CONTRAIREMENT A L’ANNONCE DE CERTAINS MEDIAS ANNONÇANT SA PROCHAINE FERMETURE, EN CATIMINI, LE 4 NOVEMBRE 2010 L’ASN APRES SA TROISIEME VISITE DECENNALE PROLONGE SON EXPLOITATION POUR 10 ANS. EDF dans son communiqué précise que le réacteur [HD coupole et cheminée rejets] était à l’arrêt lors de l’explosion et de l’incendie du transformateur, NEANMOINS CET ARRET NON CONFIRME PAR L’ASN QUI PUBLIE LES ARRETS SEULEMENT AU REDEMARRAGE DES REACTEURS SURVIENT PARADOXALEMENT A UN ARRET TRES RECENT EN DATE DU 3 JUILLET AU 12 AOUT 2010 POUR MAINTENANCE ET RECHARGEMENT DU COMBUSTIBLE. LE PRECEDENT ARRET DATANT DU 16 JUIN AU 20 JUILLET 2008. TRANSPARENCE OBLIGE, NOUS DEMANDONS A EDF OU A L’ASN DE PRECISER LES MOTIFS DE CET ARRET DU REACTEUR N°1, CAR IL EST PARADOXAL QU’UN TRANSFORMATEUR PRINCIPAL NON ALIMENTE SERVANT, SIC : "A L’EVACUATION DE LA PRODUCTION D’ELECTRICITE VERS LE RESEAU ELECTRIQUE NATIONAL" PUISSE EXPLOSER!


L’enquête : La vérité vient-elle du côté d’ETDE ?

Tous les transformateurs antérieurs aux années 1985 installés sur le site nucléaire d’EDF ou d’AREVA du Tricastin sont CHARGES EN FLUIDE CALORIPORTEUR INFLAMMABLE POLYCHLOROBIPHENYLE (PCB), ENCORE APPELE PYRALENE.

A PARTIR DE 1985 LE PYRALENE A ETE INTERDIT LORSQU'IL EST APPARU QU'IL PRESENTAIT UN DANGER POUR L'HOMME ET L'ENVIRONNEMENT. LE PLAN NATIONAL DE DECONTAMINATION ET D’ELIMINATION DES APPAREILS CONTENANT DES PCB A ETE APPROUVE PAR L’ARRETE DU 26 FEVRIER 2003 (document approuvé le 18 décembre 2002 par la commission PCB, Avis favorable du Conseil Supérieur des Installations classées en date du 23 janvier 2003).

AREVA ET COGEMA QUI POSSEDENT PLUSIEURS CENTAINES DE TRANSFORMATEURS CHARGES AU PYRALENE, dont une majorité sur le site de l’usine George Besse du Tricastin a prévu un plan d’élimination de manière contrôlée par des entreprises agréées de tous les transformateurs, en principe avec un achèvement prévu fin 2010. Après une étude de planification pour l’assainissement des transformateurs au pyralène réalisée en 2007, EDF gestionnaire des 4 réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin a délégué cette opération à ETDE en 2008.

ETDE qui est une filiale de Bouygues Construction spécialisée en électricité et maintenance a pour la première fois accédée par le biais de cette sous-traitance à un marché jusqu’à présent réservé aux majors de l’électricité. Bien évidemment ETDE précise qu’en ce qui concerne les remplacements des transformateurs au pyralène par des transformateurs secs de la centrale nucléaire du Tricastin ils se réaliseront lors d’arrêts de tranche.

Ce changement réalisé au niveau de l’alternateur nécessite huit à dix jours d’arrêts et comme le précise ETDE, cette intervention oblige, sic : ". . . de connaître parfaitement les contraintes techniques et les exigences d’EDF en matière de sécurité, sûreté, qualité et environnement".


QUESTIONS A EDF ET A L’ASN (demandes transmises à l’ASN le 03 07 2011) :

- QUELLE EST L’ORIGINE EXACTE DE L’ARRET DU REACTEUR N°1 ?

- QUELLE EST L’ORIGINE DE L’EXPLOSION DU TRANSFORMATEUR NON ALIMENTE, PUISQUE L’ALTERNATEUR ETAIT A L’ARRET ?

- LE TRANSFORMATEUR QUI A EXPLOSE, PUIS BRULE, ETAIT-IL LE NOUVEAU CHARGE EN HUILE MINERALE OU VEGETALE OU BIEN CELUI D’ORIGINE CHARGE EN PYRALENE ?

- L’EXPLOSION ET L’INCENDIE SONT-ELLES DUES SUITE AUX TRAVAUX D’ETDE DE DEMANTELEMENT DU TRANSFORMATEUR ?

LES REPONSES A CES QUESTIONS SONT ESSENTIELLES CAR ELLES VONT CONDITIONNER LA SUITE DES EVENEMENTS, A SAVOIR : DANS LE NUAGE DE FUMEE ET LES SUIES D’UN TRANSFORMATEUR EN FEU CHARGE AU PYRALENE IL PEUT Y AVOIR LA PRESENCE DE DIOXINE. EN CONSEQUENCE IL EST FONDAMENTAL DE SAVOIR SI NOUS SOMMES-NOUS EN PRESENCE OUI OU NON D’UNE POLLUTION ENVIRONNEMENTALE A LA DIOXINE (MAJEURE ?) DANS LE COULOIR RHODANIEN.


EDF DANS SON COMMUNIQUE DE PRESSE SE GARDE BIEN D’ABORDER CES ASPECTS QUI SONT ESSENTIELS SUR CET ACCIDENT.

Témoignage : LES PRECEDENTS NE MANQUENT PAS OU EDF A OCCULTE OU MINIMISE CETTE POSSIBLE CONTAMINATION SOIT PAR DIOXINE OU FUMEES TOXIQUES, notamment après l’explosion et l’incendie de deux transformateurs au pyralène des tranches 3 et 4 de la centrale nucléaire du Braud-et-Saint-Louis. Depuis les agents qui sont intervenus pour combattre le feu pendant 47 minutes en attente des pompiers, ceci sans appareil respiratoire autonome (ils n’existent pas !) se plaignent de ne plus dormir.

Leurs témoignages sont accablants, sic : "CE QUE NOUS AVONS VECU N'EST PAS ANODIN. OR LA DIRECTION A MINIMISE L'INFORMATION EN INTERNE COMME A L'EXTERNE. IL N'EST PAS QUESTION D'UN DEPART DE FEU MAIS DE DEUX EXPLOSIONS SUIVIES D'UN INCENDIE. DE QUELQUE CHOSE DE GRANDE AMPLEUR (56 pompiers, une vingtaine de véhicules, venus de huit centres de secours, sont intervenus sur le sinistre). Nous avons utilisé seize ou dix-sept extincteurs de 20 et 50 kgs que des collègues allaient nous chercher au fur et à mesure. Et on en a manqué. A un moment nous n'avions plus rien pour combattre le feu : on était seuls, on se sentait désemparés. On a aussi manqué de bouteilles d'oxygène." DE LA DIOXINE DANS LES SUIES ? "ON LE SAIT AUJOURD'HUI, LES RESULTATS D'ANALYSE, DESORMAIS CONNUS, CONFIRMENT LA PRESENCE DE DIOXINE DANS LES SUIES." "ON A PEUR".

TOUS LE DISENT : "ON A PEUR. DU FEU, MAIS AUSSI DES CONSEQUENCES QUE POURRAIENT AVOIR LA PRESENCE DE DIOXINE DANS LES SUIES SUITE A L'EXPLOSION DES TRANSFORMATEURS A PYRALENE. DES CONSEQUENCES POUR NOUS, MAIS EGALEMENT POUR TOUS CEUX QUI PASSENT ENCORE DANS CETTE SALLE DES MACHINES DONT CERTAINES PARTIES SEULEMENT ONT ETE NETTOYEES. Même si nous étions équipés d'appareils respiratoires, tous ceux qui sont passés par là ont respiré les fumées, emporté avec eux, sous leurs chaussures de sécurité, des suies." Il reste encore de la suie, un peu partout dans cet immense bâtiment qui fait peut être quarante mètres de haut, sur 200 mètres de long. « Il faudrait absolument tout nettoyer. Vous savez, la fumée de l'incendie a été vue depuis le Médoc. Les médecins en conférence de presse lors du point fait par la direction affirmaient qu'il n'y avait aucune raison de s'inquiéter.

OR, TROIS SEMAINES APRES LES FAITS, ON NOUS FAIT DES ANALYSES DE SANG PLUS POUSSEES. ET ENCORE, A LA DEMANDE DES AGENTS. MALGRE L'OBLIGATION QU'A L'EMPLOYEUR DE DELIVRER UNE FICHE D'EXPOSITION AUX PRODUITS CHIMIQUES, CE N'EST PAS ENCORE FAIT A CE JOUR. ET CEUX QUI ONT CONSULTE DES MEDECINS A L'EXTERIEUR N'ONT PAS PU LE FAIRE DANS LE CADRE D'UN ACCIDENT DU TRAVAIL. »

- Partie 2 en cours :

- La poursuite de l’enquête in situ, l’attente des réponses d’EDF et de l’ASN, éventuellement prélèvements de sol pour mesure de dépôt de surface des retombées atmosphériques du nuage (particules) pour détecter une éventuelle contamination, …

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

FR: EXPLOSION SUR LE SITE NUCLEAIRE DE MARCOULE !

Message  Admin le Lun 12 Sep 2011 - 16:41




ALERTE ROUGE ! FRANCE : EXPLOSION SUR LE SITE NUCLEAIRE DE MARCOULE !!!









Chers amis,


Décidément, 2011 restera l’année des catastrophes, et notamment des catastrophes impliquant le secteur nucléaire (cf. Fukushima) !

AUJOURD’HUI, C’EST LE SITE NUCLÉAIRE DE MARCOULE, DANS LE GARD (FRANCE), QUI A ÉTÉ L’OBJET DE L’EXPLOSION D’UN FOUR, AVEC DES RISQUES DE FUITES NUCLÉAIRES !!!

LE BILAN ACTUEL EST D’UN MORT ET 4 BLESSÉS (À SUIVRE DANS LES PROCHAINES HEURES).

COMME D’HABITUDE, PERSONNE N’EST JOIGNABLE, ET SEULES DES DÉCLARATIONS « RASSURANTES » ONT ÉTÉ EFFECTUÉES. LES CACHOTTERIES HABITUELLES ONT DONC A NOUVEAU LIBRE COURS…

MAIS AVEC QUELS RISQUES POUR LA SANTE DE LA POPULATION ?

COMME D’HABITUDE ÉGALEMENT, LES MESURES DE PROTECTION DE LA POPULATION PEINENT À ÊTRE MISES EN PLACE (comprimés d’iode à avaler RAPIDEMENT après les faits)…

NOTONS QUE LE SITE DE MARCOULE CONSTITUE UN DES SITES DE RECHERCHE DU C.E.A. (COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE ), ET QUE CE N’EST PAS LA PREMIERE FOIS QUE DES ACCIDENTS S’Y PRODUISENT !


Il devient de plus en plus clair que l’énergie atomique constitue une MENACE PERMANENTE pour la santé de pays entiers, et que ce type de production d’énergie, en raison de son taux de pollution et de sa dangerosité, doit être DÉFINITIVEMENT ABANDONNÉ.

Bien entendu, étant donné la corruption et l’incompétence des politiques, ainsi que les milliards d’euros en jeu, gageons que cet abandon ne se produira jamais… sauf lorsqu’il sera véritablement trop tard et que des accidents en série auront pollué la surface de la planète toute entière, et tué un nombre incalculable de personnes.

L’article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BONNE MALADIE, ET BONNE MORT ! Vic.







Source : http://www.rue89.com/2011/09/12/une-explosion-nucleaire-a-marcoule-risques-de-fuites-radioactives-221607


EXPLOSION NUCLEAIRE A MARCOULE : UN MORT ET QUATRE BLESSES


Par Blandine Grosjean | Rue89 | 12/09/2011 | 14H02


UN FOUR A EXPLOSE LUNDI A 11H45 SUR LE SITE NUCLEAIRE DE MARCOULE (Gard – cf. http://www.rue89.com/2011/09/12/Nucl%C3%A9aire%20:%20visite%20en%20BD%20sur%20le%20site%20de%20Marcoule,%20dans%20le%20Gard ), DANS UN CENTRE DE TRAITEMENT DE DECHETS D'UNE FILIALE D'EDF, ENTRAINANT UN RISQUE DE FUITE RADIOACTIVE. IL Y AURAIT UN MORT ET PLUSIEURS BLESSES. L'incident s'est déroulé dans le centre Centraco de la société Socodei, filiale d'EDF, à Codolet, a précisé un porte-parole du Commissariat à l'énergie atomique (CEA).

« POUR L'INSTANT, il n'y a pas de rejets à l'extérieur », a-t-il ajouté.
La préfecture du Gard a précisé à l'agence Reuters qu'il n'y aurait pas eu de rejet radioactif « MEME SI LE RISQUE DE FUITE EXISTE ».



Un mort et quatre blessés, bilan provisoire


L'ACCIDENT A FAIT UN MORT ET QUATRE BLESSES, UN BILAN PROVISOIRE CONFIRME PAR L'ASN (Autorité de sûreté nucléaire – cf. http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2011/Accident-dans-l-installation-nucleaire-Centraco ).

LE SITE TOUCHE, SPECIALISE DANS LE TRAITEMENT DE MATIERES RADIOLOGIQUES, EST EXPLOITE PAR LA SOCODEI.

Un périmètre de sécurité a été installé en raison des RISQUES DE FUITE, ont précisé les pompiers qui n'étaient pas en mesure pour l'instant de fournir un bilan de cet accident. Mais selon le quotidien local Le Midi-Libre qui a envoyé des journalistes sur place (cf. http://www.midilibre.fr/2011/09/12/un-four-explose-sur-le-site-nucleaire-de-marcoule-1-mort-1-blesse-grave,386389.php ) :

• « Aucune mesure de confinement à la radioactivité n'a été mise en place dans les villages alentours, ni aucun périmètre de sécurité autour de l'usine. Seules les grilles de l'enceinte on été fermées » ;

• Contactée à 14 heures, soit près de deux heures après les faits la division de Marseille de l'ASN, chargée d'assurer le contrôle du nucléaire pour protéger le public et informer les citoyens a indiqué n'avoir aucun responsable disponible sur place pour répondre à la presse, et conseillé de « rappeler plus tard » ;

• A 14h15, elle a précisé que tous les responsables étaient partis sur le site de Marcoule et n'étaient donc pas joignables, et qu'il fallait donc attendre le retour du chef de division avant d'avoir la moindre information ;

• Face à l'urgence de l'événement et de la nécessité d'informer rapidement les habitants inquiets d'une éventuelle fuite radioactive, l'ASN a répondu que FACE A UN TEL INCIDENT, LA PROCEDURE INTERNE PREVOYAIT « D'ATTENDRE LE FEU VERT DU CHEF DE DIVISION AVANT DE COMMUNIQUER LA MOINDRE INFORMATION. »

LE CEA MARCOULE EST L'UN DES DIX CENTRES DE RECHERCHE DU COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE. Selon le site internet du CEA (cf. http://www.cea.fr/ - inaccessible à l'heure où nous écrivons pour cause de trop fortes connections) « ses recherches préparent le cycle du combustible […] des réacteurs nucléaires du futur ».



Pas la première fois à Marcoule


EN MARS DERNIER, UN INCIDENT DE NIVEAU 2 ETAIT DEJA SURVENU DANS LA MEME CENTRALE (sur une échelle qui en compte 7). Cet incident avait été dans un premier temps déclaré de « niveau 1 » par Areva, mais après étude du dossier, l'Autorité de sûreté nucléaire avait décidé de le classer « niveau 2 ». Argument avancé par l'ASN : « le non-respect de plusieurs exigences de sûreté de l'installation ».

CETTE USINE PRODUIT DU MOX (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Combustible_MOX ), UN COMBUSTIBLE ISSU D'UN MELANGE D'URANIUM ET DE PLUTONIUM, ce qui permet de recycler une partie du plutonium issu des combustibles usés des centrales nucléaires.

LE 3 MARS, rappelait L'Express (cf. http://www.rue89.com/2011/09/12/Cette%20usine%20produit%20du%20MOX%20,%20un%20combustible%20issu%20d%27un%20m%C3%A9lange%20d%27uranium%20et%20de%20plutonium,%20ce%20qui%20permet%20de%20recycler%20une%20partie%20du%20plutonium%20issu%20des%20combustibles%20us%C3%A9s%20des%20centrales%20nucl%C3%A9aires. ), à l'occasion d'une opération exceptionnelle, UNE MASSE DE MATIERE FISSILE AVAIT ETE INTRODUITE DANS L'USINE, ET CETTE MATIERE AVAIT PROVOQUE UN DEPASSEMENT DE LA « LIMITE DE SURETE-CRITICITE » – UN ACCIDENT DE CRITICITE CORRESPOND AU DEMARRAGE D'UNE REACTION NUCLEAIRE non contrôlée – parce que, semble-t-il, la matière fissile n'avait pas été correctement pesée.


L'Express poursuit :

« Certes, la limite n'a été dépassée que “de 1%” précise l'ASN – le risque de criticité était donc nul. Certes, cet “événement” n'a eu aucun impact sur le personnel ni sur l'environnement, affirme l'ASN. Certes enfin, il a été réparé dès le lendemain. »



Et l'iode ?


ESPERONS QUE LES POPULATIONS ALENTOURS AIENT DE L'IODE A LEUR DISPOSITION, COMME LE PREVOIENT LES PLANS PRIORITAIRES D'INTERVENTION (PPI). Comme nous le révélions (cf. http://www.rue89.com/planete89/2011/08/30/en-cas-daccident-nucleaire-la-france-a-la-ramasse-sur-liode-219737 ), LA FRANCE CONNAIT QUELQUES RATES DANS L'EQUIPEMENT DE CE TRAITEMENT PREVENTIF, A PRENDRE TRES RAPIDEMENT APRES UNE FUITE RADIOACTIVE.

A 14H30, LA PREFECTURE DU GARD N'ETAIT PAS EN MESURE DE COMMUNIQUER ET SON SITE INTERNET ETAIT PLANTE.


► Cet article sera mis à jour régulièrement.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

JP: MANIPULATION CRIMINELLE DES DEBATS SUR LE NUCLEAIRE!

Message  Admin le Mer 26 Oct 2011 - 14:35

JAPON : COMMENT LES POLITICARDS ET L’INDUSTRIE NUCLEAIRE TRUQUENT LES DEBATS ET MANIPULENT L’OPINION PUBLIQUE !





Chers amis,


L’ARTICLE QUI SUIT CONSTITUE UN EXEMPLE-TYPE DE CAS DE COLLUSION, DE CONFLITS D’INTÉRÊT, BREF, DE CORRUPTION DE LA CLASSE POLITIQUE JAPONAISE AVEC LE LOBBY NUCLÉAIRE.

C’EST AINSI QUE DEUX RAPPORTS VIENNENT DE METTRE EN ÉVIDENCE LES TACTIQUES IMMONDES DE PROPAGANDE QUI FURENT MISES EN APPLICATION À AU MOINS 7 REPRISES !

DES GENS DE LA COMPAGNIE NUCLÉAIRE SE FAISAIENT PASSER POUR DES CITOYENS NORMAUX ET ENVOYAIENT LEURS PROPRES QUESTIONS, OU DÉFENDAIENT DEVANT LES CAMÉRAS LA SOI-DISANT « INNOCUITÉ » DU NUCLÉAIRE !

ET LE PIRE, C’EST QUE CECI SE PASSE AU JAPON, LE PAYS QUI, MIEUX QUE TOUT AUTRE, CONNAÎT LES DANGERS DU NUCLÉAIRE SUR LA SANTÉ, SUITE AUX BOMBES D’HIROSHIMA ET DE NAGASAKI !

L’INDUSTRIE ET LES POLITICARDS, GÊNÉS, ONT DIT « RÉFLÉCHIR » À CE QUE SERAIENT UNE « RELATION APPROPRIÉE » (ILS NE SOUHAITENT DONC PAS METTRE UN TERME À CETTE RELATION !) ET « S’EXCUSENT » PLATEMENT…

DES EXCUSES NE SONT ÉVIDEMMENT NI ACCEPTABLES, NI SUFFISANTES !

Ces champignons de latrine se rendent-ils compte que leurs infâmes magouilles (qui visent à s’enrichir) sont partiellement RESPONSABLES des morts qui résulteront de la catastrophe de Fukushima ?

Et le même scénario putride de manipulation de l’information et de l’opinion se reproduit pour d’autres centrales nucléaires (voir article) !

SI LES JAPONAIS NE VEULENT PAS TOUS MOURIR SUITE AUX IRRADIATIONS DE LEURS CENTRALES NUCLÉAIRES POURRIES, ILS FERAIENT BIEN DE SE REMUER ET DE SE RÉVOLTER. Sans quoi, ils pourraient bien mourir des suites de leur apathie et de la corruption des politiciens véreux ainsi que des industriels criminels.

L’article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : question subsidiaire : ET DANS NOS PAYS, qu’en est-il de la corruption de nos autorités et de la collusion avec le lobby nucléaire ? SURTOUT, ne vous rassurez pas trop vite…

P.P.S. : un tout grand merci à la personne qui m’a communiqué cet article !






Source : http://www.wikistrike.com/article-comment-le-lobby-nucleaire-japonais-manipule-l-opinion-87222291.html

Mardi 25 octobre 2011



COMMENT LE LOBBY NUCLEAIRE JAPONAIS MANIPULE L’OPINION


Source : amessi.org : http://www.amessi.org/Comment-le-lobby-nucleaire#.TqaCG96F9tM


PLUSIEURS DEBATS PUBLICS SUR LE NUCLEAIRE AURAIENT ETE TRUQUES PAR LES ENTREPRISES DU SECTEUR, AVEC LA COMPLICITE D’AGENCES GOUVERNEMENTALES, selon deux rapports publiés récemment.





Déjà affaibli par la catastrophe du 11 mars dernier à Fukushima, LE LOBBY NUCLEAIRE JAPONAIS A PRIS UN NOUVEAU COUP DUR VENDREDI DERNIER, AVEC LA PUBLICATION CONJOINTE DE DEUX RAPPORTS EDIFIANTS.

DES PRATIQUES PLUTOT DOUTEUSES ONT D’ABORD ETE REVELEES par un comité tripartite mis en place par le ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, qui affirme que DES ORGANES DU GOUVERNEMENT ONT ORGANISE AVEC LES ENTREPRISES DU NUCLEAIRE LE TRUCAGE DE DEBATS DESTINES A INFORMER LE PUBLIC SUR LA QUESTION DU NUCLEAIRE, ET CE, A AU MOINS SEPT REPRISES.

Dans un rapport publié vendredi, LES AUTEURS METTENT EN CAUSE L’INDEPENDANCE DE L’AGENCE DE SECURITE DE L’INDUSTRIE ET DU NUCLEAIRE (NISA) ET DE L’AGENCE POUR LES RESSOURCES NATURELLES ET L’ENERGIE, qui "n’ont pas conscience de l’importance des relations publiques et du besoin de justice et de transparence".

Le directeur des relations publiques pour le nucléaire de la NISA aurait par exemple rencontré les dirigeants de la Tohoku Electric Power Co avant une série de réunions explicatives destinées aux résidents proches de la centrale en octobre 2006.

"Les personnes connectées à Tohoku Electric Power Co devraient participer aux réunions et exprimer leurs opinions", aurait alors recommandé la NISA.



Bidonnages au sud du pays


EGALEMENT PUBLIE VENDREDI, UN AUTRE RAPPORT EPINGLE DES PRATIQUES SIMILAIRES SUR L’ILE DE KYUSHU, AU SUD DU PAYS.

"Le réacteur numéro un est en activité depuis 30 ans, et je n’ai jamais eu de problèmes pour vendre mon riz ou mes légumes à cause des radiations", déclarait ainsi un paysan lors d’un meeting destiné à discuter d’une PROPOSITION VISANT A UTILISER DU COMBUSTIBLE MOX, BEAUCOUP PLUS RADIOACTIF QUE LE COMBUSTIBLE A BASE D’URANIUM ENRICHI, A LA CENTRALE NUCLEAIRE DE GENKAI.

SAUF QUE CE SOI-DISANT PAYSAN ETAIT EN FAIT UN EMPLOYE DE KYUSHU ELECTRIC POWER, L’OPERATEUR DE LA CENTRALE.

Autre exemple lors d’une autre réunion, diffusée après la catastrophe du 11 mars à la télévision, durant laquelle l’entreprise demandait aux téléspectateurs d’envoyer leurs questions par e-mail.

LA ENCORE, IL S’AGISSAIT D’UN BIDONNAGE EN BONNE ET DUE FORME : LES QUESTIONS ONT TOUTES ETE REDIGEES PAR DES EMPLOYES DE L’ENTREPRISE QUI SE SONT FAIT PASSER POUR DES CITOYENS ORDINAIRES. PAS ETONNANT, DONC, QUE BEAUCOUP D’ENTRE EUX AIENT DEMANDE LA REMISE EN ROUTE DES REACTEURS DONT L’ACTIVITE AVAIT ETE INTERROMPUE APRES L’ACCIDENT...



Politiques et industriels vraiment désolés


LES POLITICIENS LOCAUX EN PRENNENT D’AILLEURS EGALEMENT POUR LEUR GRADE, et le rapport pointe en particulier la responsabilité du gouverneur de la préfecture, Yasushi Furukawa.

LES AUTEURS RECOMMANDENT L’ARRET DES DONATIONS ET AUTRES CADEAUX FAITS PAR KYUSHU ELECTRIC AUX POLITIQUES, ET A DEMANDE AU GOUVERNEUR DE COUPER SES LIENS AVEC L’ENTREPRISE.

"Il y a un manque de transparence entre Kyushu Electric et les officiels", a déclaré Nobuo Gohara, qui a dirigé le rapport, à la télévision australienne ABC.

"Le rapport m’a conseillé de reconsidérer ma relation avec Kyushu Electric Power Company, a reconnu, pour sa part, M.Furukawa. Je vais donc REFLECHIR à ce que pourrait être une relation appropriée".

Promettant de ne plus jamais s’adonner à ce genre de pratiques, l’entreprise a également procédé à un mea culpa public.

"C’est un moment de vérité pour l’entreprise, a affirmé son vice-président, Yoshinori Fukahori. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour empêcher que cela se reproduise".

De son côté, le directeur général de la NISA, Hiroyuki Fukano, a assuré qu’il S’EXCUSAIT "du fond du coeur".


SOURCE : http://japon.aujourdhuilemonde.com/comment-le-lobby-nucleaire-japonais-manipule-lopinion

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

REACTEUR ATOMIQUE ITER : UN DANGER INEGALE !

Message  Admin le Mer 2 Nov 2011 - 14:47

FRANCE : REACTEUR ATOMIQUE ITER : UN DANGER INEGALE POUR L’ENVIRONNEMENT ET LA SANTE DE LA POPULATION !









Chers amis,


Ceux qui me lisent depuis plusieurs années se rappelleront peut-être que j’avais déjà dénoncé avec véhémence les DANGERS DU PROJET DE RÉACTEUR ATOMIQUE ITER, qui devrait être installé à Cadarache, en France.…

IL AURA FALLU À LA PRESSE PLUSIEURS ANNÉES ET UN ACCIDENT ATOMIQUE MAJEUR (FUKUSHIMA) AVANT DE PUBLIER UN ARTICLE DÉNONÇANT LES DANGERS PRÉCIS DU PROJET DE RÉACTEUR ITER.

CE JOUR EST CEPENDANT ENFIN ARRIVÉ, ET LE MOINS QUE L’ON PUISSE DIRE EST QUE LES DANGERS ET RISQUES DE CE RÉACTEUR ITER (qui a évidemment été présenté comme étant « sûr » et comme étant un producteur d’énergie atomique « propre ») SONT ABSOLUMENT COLOSSAUX !


Malgré tout ceci, l’abominable directeur de la communication de la Commission européenne totalitaire (qui, pour rappel, est fondée sur des bases juridiques NAZIES ), Michel Claessens, continue de faire de la PROPAGANDE INFECTE ET MENSONGÈRE DE CE DANGEREUX PROJET !
Ainsi, ITER DEVRAIT ÊTRE OPÉRATIONNEL EN… 2020 (oui, la même décennie pendant laquelle le nouvel ordre mondial souhaite implanter des puces dans le corps des êtres humains !).

MALGRÉ TOUT CECI, UN PROJET PLUS DINGUE (ET PLUS DANGEREUX) ENCORE QUE LE PROJET ITER EST DÉJÀ SUR LES RAILS : LE PROJET DEMO (démon ?) qui, selon les prévisions des tarés de la Commission, devrait être mis en route, « si tout va bien », en 2050 !

Une fois de plus, TOUT PRINCIPE DE PRÉCAUTION A DONC ÉTÉ SOIGNEUSEMENT GLISSÉ SOUS LE PAILLASSON

Après avoir lu en détail l’article qui suit, vous ne pourrez plus douter de la mégalomanie criminelle qui s’est emparée des fascistes de la Commission européenne. Et vous comprendrez que le débat sur la prétendue « sortie du nucléaire » est un énième ATTRAPE-NIGAUD, puisque les mondialistes veulent construire des engins encore plus dangereux et plus polluants, du type ITER !

BONNE LECTURE… ET BONNE RÉVOLUTION, SURTOUT ! Vic.






Source : http://www.atlantico.fr/decryptage/reacteur-iter-fusion-fission-nucleaire-dangers-corinne-lepage-yves-lenoir-212697.html


Publié le 31 octobre 2011 - Mis à jour le 2 novembre 2011




NON, LE RÉACTEUR ITER N'EST PAS SANS DANGER



Michel Claessens présentait il y a quelque temps le projet de réacteur nucléaire ITER sur Atlantico. Yves Lenoir, conseiller de Corinne Lepage sur les questions énergétiques, répond point par point et DÉNONCE LES RISQUES ENCOURUS.



La controverse touchant la sortie du nucléaire place ITER sur la touche. Crédit Reuters



Lorsque LE DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION DE LA COMMISSION EUROPÉENNE - selon sa fiche autobiographique (cf. http://www.futura-sciences.com/fr/biographie/t/high-tech-2/d/-aa1fc7a39e/ ) - MICHEL CLAESSENS, MONTE AU CRÉNEAU POUR FAIRE L'APOLOGIE DU PROJET DE MACHINE À FUSION ATOMIQUE ITER, on se sent interpellé. Si l'on prend le temps de chercher à savoir à qui on a vraiment affaire, un Dr ès Science chimie physique, alors on se dit que c'est vraiment du sérieux et qu'il faut regarder de plus près ce qu'écrit notre homme.

Le titre, « ITER : ce grand ABSENT DU DÉBAT SUR LE NUCLÉAIRE, symbole d'une politique française court-termiste » (cf. http://www.atlantico.fr/decryptage/iter-absent-debat-nucleaire-elections-presidentielles-politique-francaise-court-termiste-200527.html ), surprend à plusieurs égards, et méconnaît la logique de la controverse politique en cours concernant la sortie ou non du nucléaire. Développons un peu ces préliminaires. La stratégie énergétique française est tout sauf court-termiste. Elle s'inscrit dans une suite de décisions prise à partir de la fin des années 1950 quand le CEA, en liaison avec le centre de recherche de Karlsruhe, lança un programme visant la réalisation de surgénérateurs au plutonium.

LA CONTROVERSE TOUCHANT LA SORTIE DU NUCLÉAIRE, EXACERBÉE PAR LE DÉSASTRE DE FUKUSHIMA, PLACE ITER SUR LA TOUCHE. À Y REGARDER DE PLUS PRÈS, CE N'EST PAS TOUT À FAIT VRAI. Par exemple le programme de EELV contient l'abandon du projet. LE LIVRE DE CORINNE LEPAGE, LA VÉRITÉ SUR LE NUCLÉAIRE, LE CITE À SIX REPRISES POUR EN JUSTIFIER, DE MÊME, LA DEMANDE D'ABANDON.
Dans leur livre En finir avec le nucléaire, pourquoi et comment ? les experts Benjamin Dessus et Bernard Laponche lui réservent un encadré que, par euphémisme, on qualifiera ici de très dubitatif.

En fait, point n'est besoin d'en parler pour l'usage que l'on fait de sa seule justification dans l'actualité : la relève hypothétique par une SOLUTION ATOMIQUE PRÉTENDUE « PROPRE » d'une solution atomique sale, d'expérience. POUR CEUX QUI VEULENT SORTIR DU NUCLÉAIRE L'ARRÊT DE TOUTE RECHERCHE SUR LA FUSION VA DE SOI : ILS MISENT SUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET L'ABANDON DE L'IDÉE QUE TOUJOURS PLUS D'ÉNERGIE, C'EST TOUJOURS MIEUX. Ceux qui veulent garder une place à la fission ont impérativement besoin de nourrir l'espoir d'un progrès décisif grâce à un usage des forces ultimes que l'on imagine tirer des noyaux atomiques. Dans les deux cas, la fusion, le projet ITER en l'occurrence, fait indissolublement partie du package, soit pour l'arrêter, soit pour le poursuivre. Inutile de s'appesantir et de diluer le débat.

Cela dit, je crois que tout est dit ! En effet, le contenu « scientifique » du papier n'apporte rien de nouveau. Il réitère ce qui fait dire aux hommes politiques soucieux d'associer leur nom à un projet pharaonique, quel qu'il soit, qu'il faut avoir une vision. Il donne ainsi à croire que certains auraient évoqué un risque « Fukushima » à propos d'ITER. À vouloir trop prouver on s'emballe…

Il rappelle, tel un perroquet bien dressé, qu'ITER, réacteur où fusionner les noyaux de deutérium et de tritium, ne produira pas de déchet radioactif de haute intensité à vie longue. La belle affaire ! Le risque atomique n'est pas réductible à ce type de déchet ! ITER, S'IL FONCTIONNAIT UN JOUR, SERAIT UN SURGÉNÉRATEUR À TRITIUM, ISOTOPE RADIOACTIF DE L'HYDROGÈNE DE PÉRIODE 12,5 ANS, PRATIQUEMENT IMPOSSIBLE À BIEN CONFINER CAR, COMME TOUT GAZ LÉGER, IL A LA MANIE DE DIFFUSER AU TRAVERS D'À PEU PRÈS N'IMPORTE QUELLE MATIÈRE COMPORTANT DES MICROFISSURES, N'IMPORTE QUEL JOINT etc. C'EST POUR CETTE RAISON QUE LES CENTRALES ATOMIQUES, OÙ IL S'EN PRODUIT PAR FISSIONS TERNAIRES, ONT DES AUTORISATIONS DE REJETS TRÈS ÉLEVÉES, AINSI QUE LES USINES DE RETRAITEMENT. Par ailleurs les neutrons de très haute énergie qui véhiculent l'énergie des fusions vont immanquablement produire (outre la surgénération du tritium) une ACTIVATION MASSIVE DE TOUTES LES STRUCTURES DU RÉACTEUR.

CES STRUCTURES SERONT DONC TRÈS VITE HAUTEMENT RADIOACTIVES ET PRÉSENTERONT AINSI UN RISQUE RADIOLOGIQUE CONSIDÉRABLE, BIEN PLUS QUE CELUI DÛ AUX RÉACTEURS ATOMIQUES DE FISSION, DONT LE DÉMANTÈLEMENT POSE POURTANT DES PROBLÈMES DE RADIOPROTECTION TELS QUE L'ON NE CESSE D'EN RETARDER L'EXÉCUTION (ON ENVISAGE MAINTENANT D'ATTENDRE UN SIÈCLE APRÈS L'ARRÊT DÉFINITIF).

Ces quelques DÉFAUTS PASSÉS SOUS SILENCE concerneraient cependant plutôt la production effective d'énergie de fusion. CE QU'ON PEUT ESCOMPTER D'ITER N'EST PAS DE CETTE DIMENSION, MAIS BIEN PLUS INQUIÉTANT À BIEN DES ÉGARDS.

Le rapport Dautray (2002), du nom de l'ancien directeur scientifique du CEA (plusieurs pointures au dessus de Michel Claessens), pose des QUESTIONS D'AUTANT PLUS GÊNANTES QU'ELLES SONT SANS RÉPONSES, TANT THÉORIQUES QUE PRATIQUES, CE QUI SIGNIFIE QUE ITER FONCE DANS UN CERTAIN BROUILLARD CONCEPTUEL.

Selon Robert Dautray, la preuve de la faisabilité scientifique de la fusion contrôlée comporte :

«– démonstration de l'ignition du mélange pendant environ 1 000 s ;

– démonstration de la possibilité de récupérer l'énergie ;

– démonstration du fonctionnement en continu ;

– démonstration de la possibilité de multiplier les neutrons (utilisation du béryllium, l'un des plus puissants poisons existant dans la nature) pour la surgénération du tritium dans des couvertures de Lithium6, sans trop perdre de tritium pour garder un rapport supérieur à un (le reste part se faire absorber dans les structures) ;

– mise au point des matériaux nécessaires ;

– récupération et purification du tritium ;

– fonctionnement, exploitation, maintenance et remplacement des composants ou des élément défaillants, malgré le NIVEAU ÉLEVÉ DE RADIOACTIVITÉ ;

– ÉTUDE DE SÛRETÉ, DE LA RADIOPROTECTION, TANT POUR LES TRAVAILLEURS QUE POUR LES POPULATIONS ET L'ENVIRONNEMENT, ET TRAITEMENT DES DÉCHETS ;

– ÉTUDE DES PROBLÈMES DE PROTECTION CONTRE LA PROLIFÉRATION [avec des neutrons rapides on fait du plutonium ultra pur à partir de l'uranium appauvri, facilement et sans frais, le by-product tant attendu de la surgénération du plutonium] ;

– tout cela se fera sur plusieurs (à cause de la radioactivité) MACHINES DEVANT, POUR BEAUCOUP, FONCTIONNER À LA PUISSANCE MAXIMALE D'EXPÉRIMENTATION, i.e. entre 1 000 et 3 000 MWth, à cause de la non-linéarité des phénomènes [les essais à basse puissance ne permettent pas d'extrapoler les résultats obtenus]. »


Dans sa conclusion Dautray se laisse à poser QUELQUES QUESTIONS DE BON SENS, clairement hors de portée de l'esprit de notre mercenaire atomique :

« … [tel encadré pointant des problèmes cruciaux] interdit-il de penser que la faisabilité scientifique complète, telle que décrite ci-dessus puisse advenir avant un nombre fort élevé de décennies ? Mais à cette distance dans le temps, aucune prévision de technologie, de durée, ni de succès éventuel, n'a de sens solide… Doit-on considérer que le premier point de l'encadré n'est même plus programmé faute d'un financement suffisant ?… Faut-il parler de faisabilité technique ? Ou bien, les éléments techniques nécessaires devront-ils être déjà, pour la plupart, dans la démonstration de faisabilité scientifique ? Etc., il déroule ses questions implacablement et commence sa péroraison par un understatement tout dans sa façon d'être : À ce niveau d'avenir incertain, la complexité de ces équipements, le couplage étroit de la capacité de penser le futur avec les technologies d'aujourd'hui, N'EST-IL PAS PRÉFÉRABLE DE S'ARRÊTER, DE DIRE QU'ON EST DANS L'INCONNU QUAND ON VEUT PRÉVOIR SI LOIN ET DONC DE DIRE AUSSI QUE POUR LE MOMENT LA FUSION THERMONUCLÉAIRE NE PEUT PAS ENCORE ÊTRE COMPTÉE, AVEC CERTITUDE, PARMI LES SOURCES INDUSTRIELLES QUI CONTRIBUERONT DANS LES DÉCENNIES QUI VIENNENT À MAÎTRISER LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES ? » (cf. Gazette Nucléaire 201-202, automne 2002).

Quittons les généralités et concluons ces quelques considérations scientifico-techniques par les questions qu'une thèse soutenue récemment (novembre 2010, téléchargeable ici : http://pastel.archives-ouvertes.fr/pastel-00599210/en/ ) pose à un spécialiste des plasmas et de la magnéto-hydro-dynamique, MHD, la science de base pour décrire les phénomènes ayant leur siège dans un réacteur de fusion atomique, Jean-Pierre Petit.

Tout tourne autour du COMPORTEMENT FONDAMENTALEMENT INSTABLE DES MACHINES TELLES QU'ITER, LES TOKAMAKS. Leur pilotage expérimental, entaché d'innombrables aléas, relève en fait de l'empirisme le plus complet. On sait depuis le début, les années 50, que LE CONFINEMENT DU PLASMA EST FONCIÈREMENT INSTABLE. TOUS LES TOKAMAKS ONT ÉTÉ PLUS OU MOINS GRAVEMENT ENDOMMAGÉS SUITE AU DÉCLENCHEMENT DE CES INSTABILITÉS, QUI CONDUISENT À DES PHÉNOMÈNES DE DISRUPTION. ON ENTEND PAR LÀ UN EFFONDREMENT DE LA TEMPÉRATURE DU PLASMA QUI PASSE EN UN MILLIÈME DE SECONDE DE 100 MILLIONS DE DEGRÉS À QUELQUES DIZAINES DE MILLIERS DE DEGRÉS.

Passons sur les détails : PERSONNE N'EST À MÊME D'EXPLIQUER LE PHÉNOMÈNE, DE LE PRÉDIRE AVEC CERTITUDE ET DE LE MAÎTRISER. Ce qu'il importe de comprendre relève de connaissances partagées par tout le monde : SI L'ÉNERGIE DU PLASMA S'EFFONDRE, C'EST QU'ELLE SORT, SOUS UNE FORME OU UNE AUTRE. LE TRANSFERT SE FAIT SELON DIVERSES MODALITÉS TOUTES PLUS DESTRUCTRICES LES UNES QUE LES AUTRES : DES FORCES GÉNÉRÉES PAR LES COURANTS INDUITS ATTEIGNENT PLUSIEURS CENTAINES DE TONNES ET TORDENT LES PAROIS ET LEURS STRUCTURES COMME DES FÉTUS DE PAILLE. ON OBSERVE AUSSI UN JET D'ÉLECTRONS RELATIVISTES QUI VOLATILISE LE MATÉRIAU DE LA RÉGION TOUCHÉE. ITER DEVANT CONTENIR MILLE FOIS PLUS D'ÉNERGIE QUE SES PRÉDÉCESSEURS, LES DOMMAGES ENCOURUS NE SERONT PLUS GÉRABLES.

LES COUPS DE FOUDRE, IMMANQUABLES, ATTEINDRONT 15 MILLIONS D'AMPÈRES. À ce niveau de puissance la couche de béryllium de 1 cm d'épaisseur sera volatilisée et dispersera ce matériau hautement toxique et le tritium radiotoxique contenu dans le réacteur.

LES DÉGÂTS NE S'ARRÊTERONT PAS LÀ. LES MODULES TRITIGÈNES, OÙ CIRCULE UN MÉLANGE LIQUIDE LITHIUM PLOMB REFROIDI DANS DES ÉCHANGEURS À EAU SERONT CERTAINEMENT ENDOMMAGÉS, AVEC UN RISQUE ÉLEVÉ DE CONTACT LITHIUM-EAU CONDUISANT À UNE COMBUSTION STRICTEMENT IMPOSSIBLE À ÉTEINDRE (LE RISQUE MAXIMAL DES BATTERIES LITHIUM-POLYMÈRE), ENTRAÎNANT LA DESTRUCTION COMPLÈTE DE LA MACHINE.

Le phénomène de disruption représentait une gêne mineure dans les « petites » machines réalisées avant ITER. Cela se payait en temps de réparation et par un accroissement du coût de fonctionnement. Mais plus les tokamaks grossissaient et plus les destructions engendrées par ce phénomène s'aggravaient. AVEC ITER, C'EST LA SÉCURITÉ DES EMPLOYÉS ET DES POPULATIONS ALENTOURS QUI SERA MENACÉE. L'EXTRÊME RAPIDITÉ DE L'ACCIDENT RENDRA IMPOSSIBLE TOUTE MESURE DE MISE À L'ABRI. MAIS LE PIRE EST AU DELÀ : LA DESTRUCTION DU SYSTÈME D'ÉLECTRO-AIMANTS SUPRACONDUCTEURS : L'ÉNERGIE MAGNÉTIQUE STOCKÉE DANS SES IMMENSES BOBINES VAUDRA 51 GJ, ÉQUIVALENTE À L'ÉNERGIE CINÉTIQUE DU PORTE-AVION CHARLES DE GAULLE, 38 000 TONNES,… LANCÉ À 186 km/h !

Curieux que notre Dr ès Science soit passé complètement à côté de ces résultats scientifiques dont l'examen fait partie de sa mission d'information, pardon… de com', de PROPAGANDE « éclairée » : n'a-t-il pas publié en 2009 un ouvrage intitulé « Science et communication : pour le meilleur ou pour le pire ». Bref, un théoricien averti en cette matière aussi paradoxale que la « langue d'Esope ». Pour conclure, l'observateur naïf que je suis, ne peut s'empêcher de tirer de l'histoire des recherches sur la fusion contrôlée dans un plasma DEUX ENSEIGNEMENTS QUI DEVRAIENT PRÉOCCUPER AU PLUS HAUT POINT TOUT RESPONSABLE d'une judicieuse allocation des ressources publiques et des bonnes décisions à prendre :

• La part des recherches sur la fusion contrôlée durant la période 1974 à 2003 représente, bon an mal an, 10% du montant de l'ensemble des recherches publiques mondiales du secteur de l'énergie. Rien n'indique que c'était moins, avant et depuis. LE PROJET DE FUSION CONTRÔLÉE CONSTITUE DONC LA PLUS GRANDE ESCROQUERIE SCIENTIFICO-TECHNIQUE DE TOUS LES TEMPS. Perseverare diabolicum…

• Lorsqu'en 1956, le premier tore à plasma, ZETA, construit en Grande-Bretagne fut expérimenté, le lobby de la haute physique fit courir le bruit qu'il promettait la fusion contrôlée à l'horizon d'une dizaine d'années. Chaque nouveau tokamak était plus puissant que ses prédécesseurs et battait des records dont la signification pratique pourrait être discutée ; ET À CHAQUE FOIS L'HORIZON DE LA PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ PAR FUSION RECULAIT.


AUJOURD'HUI, AVEC SON OPTIMISME PEU CONVAINCANT M. CLAESSENS ANNONCE QU'ITER DEVRAIT ÊTRE OPÉRATIONNEL EN 2020, et qu'à partir de 2027, quand seront mis en œuvre les vrais combustibles de fusion, nous devrions savoir si ITER produira un bilan net d'énergie. MAIS ITER N'EST PAS CONÇU POUR PRODUIRE DE L'ÉNERGIE RÉCUPÉRABLE SOUS FORME D'ÉLECTRICITÉ.

CE PRIVILÈGE EST RÉSERVÉ À UNE MACHINE 10 FOIS PLUS GROSSE, DÉJÀ DANS LES CARTONS, DEMO. Il faut travailler les politiques au corps longtemps à l'avance pour les habituer à espérer et à payer le moment venu. En l'occurrence la belle devise de Guillaume d'Orange est amputée de sa première stance, et ne reste que la seconde, point n'est besoin de réussir pour persévérer ! Celle que tout homme médiocre peut faire sienne. « Si tout va bien », c'est à dire si les résultats obtenus avec ITER peuvent être présentés de façon aussi flatteuse que ceux de ses prédécesseurs, DEMO SERA LANCÉ VERS 2050 pour une démonstration autour de 2080 à 2090. La haute physique atomico-plasmatique rejoint ici l'astrophysique et la cosmologie. Elle obéit en effet sans conteste à une duale de la loi d'expansion de Hubble : plus la dimension grandit, plus le temps s'étend et l'horizon recule. À méditer monsieur Michel Claessens !

Votre avenir de grand communicant est assuré au delà de l'âge de la retraite.


Yves Lenoir est physicien. Il est responsable des politiques énergétiques pour le parti politique Cap 21, et conseiller de l'eurodéputée Corinne Lepage.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

DES POUSSIERES RADIOACTIVES SUR TOUTE L’EUROPE !

Message  Admin le Lun 14 Nov 2011 - 13:29



ALERTE ROUGE ! DEPOPULATION : DES POUSSIERES RADIOACTIVES SUR TOUTE L’EUROPE !!!





Chers amis,


Cette année 2011 nous aura décidément amené beaucoup de problèmes, y compris au niveau environnemental.

En particulier, les problèmes nucléaires ont été extrêmement abondants.
Ceci est tellement vrai que LES ARTICLES QUI SUIVENT NOUS SIGNALENT QUE DES POUSSIÈRES RADIOACTIVES SONT ACTUELLEMENT PRÉSENTES AU-DESSUS DE PLUSIEURS PAYS EUROPÉENS ! PLUS PRÉCISÉMENT, IL S’AGIRAIT DE POUSSIÈRES D’IODE-131 !

Les « responsables » de l’AIEA, bien entendu, MINIMISENT la chose… même s’ils s’avouent inquiets.
En effet, « il doit y avoir une fuite quelque part », et cette fuite n’a pas encore été identifiée. Quelle incompétence !

On pourrait croire qu’il s’agit d’une des conséquences de Fukushima, mais apparemment, ce serait dû à autre chose…

Se pourrait-il qu’il s’agisse d’une conséquence de l’incendie qui s’est produit à la centrale nucléaire du Tricastin, en France (cf. http://www.youtube.com/watch?v=JbxuC20SAYY&NR=1 ) ? Mystère…

Evidemment, AFIN DE NE PAS AFFOLER LES POPULATIONS, l’AIEA prétend que « les traces d'iode-131 qui ont été mesurées ne représentent pas un risque pour la santé publique ». Mais oui… bien sûr ! Nous savons tous, évidemment, que tout ce qui est radioactif est « excellent » pour la santé ! Bref, on nous prend encore pour des billes…

Les 2 articles, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BONNE MORT ! Vic.





ARTICLE 1: source: http://www.thetotalcollapse.com/now-poland-and-denmark-report-radioactive-dust-iaea-official-%e2%80%9c%ef%bb%bfwe-are-a-little-concerned%e2%80%9d/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+TheTotalCollapse+%28The+Total+Collapse%29


A PRESENT, LA POLOGNE ET LE DANEMARK RAPPORTENT LA PRESENCE DE "POUSSIÈRES RADIOACTIVES" – UN RESPONSABLE DE L'AIEA: "NOUS SOMMES UN PEU INQUIETS"


Par TheTotalCollapse.com, le 13 Novembre 2011

Des POUSSIERES RADIOACTIVES sur la Suède, Stockholm Nouvelles, le 12 novembre 2011:

• « Les pays touchés sont le Danemark, la Suède, la République Tchèque, la Pologne, l’Autriche et la Hongrie »

• « Le problème est que personne ne sait d’où ces poussières radioactives proviennent »

• Un responsable de l’AIEA : «Nous sommes un peu inquiets, car il doit y avoir une source quelque part »

• IL Y A DAVANTAGE DE PAYS TOUCHES QUE CE QUI EST RAPPORTE DANS CET ARTICLE. VOICI LA LISTE COMPLETE A CE JOUR:

• ALLEMAGNE
• SUEDE
• AUTRICHE
• HONGRIE
• REPUBLIQUE TCHEQUE
• SLOVAQUIE
• POLOGNE
• DANEMARK

Source: http://enenews.com/now-poland-and-denmark-report-radioactive-dust-iaea-official-%EF%BB%BFwe-are-a-little-concerned




ARTICLE 2: source: http://www.thetotalcollapse.com/radioactivity-detected-all-over-europe/


DE LA RADIOACTIVITE DETECTEE DANS TOUTE L'EUROPE


Par TheTotalCollapse.com , le 12 novembre 2011

L'AIEA a reçu des informations provenant du State Office for Nuclear Safety (bureau d’état pour la sécurité nucléaire) de la République tchèque selon lesquelles de très faibles niveaux d'iode-131 ont été mesurés dans l'atmosphère au-dessus de la République tchèque, ces derniers jours.

L'AIEA a été mise au courant de mesures similaires effectuées dans d'autres endroits à travers l'Europe.

L'AIEA croit que les niveaux actuels des traces d'iode-131 qui ont été mesurées ne représentent pas un risque pour la santé publique et ne sont pas causés par l'accident nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon.

L'iode-131 est un isotope à courte durée de vie qui possède une demi-vie de désintégration radioactive d'environ huit jours.

L'AIEA travaille avec ses homologues afin de déterminer la cause et l'origine de cet iode-131.

L'AIEA fournira de plus amples informations via son site web dès que celles-ci seront disponibles.

Source: http://www.iaea.org/newscenter/pressreleases/2011/prn201124.html

Lien: http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hpy3bIs158xIF3jQV6Z0EvCXxghg?docId=CNG.af9bf1282db3c9d34412aa1ada59f782.231

Lien: http://www.lebensministerium.at/umwelt/strahlen-atom/strahlenschutz/iod.html

Lien: http://www.spiegel.de/wissenschaft/technik/0,1518,797269,00.html

Lien: http://news.yahoo.com/nuke-agency-reports-unusual-radiation-europe-134506410.html

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

UE: LES FUITES RADIOACTIVES PROVIENDRAIENT DE SLOVENIE !

Message  Admin le Mer 16 Nov 2011 - 13:02




DEPOPULATION : LES FUITES RADIOACTIVES EN IODE 131, CESIUM 134 ET CESIUM 137, PROVIENDRAIENT DE SLOVENIE !






Chers amis,


L’ARTICLE QUI SUIT NOUS CONFIRME 3 CHOSES CONCERNANT LES POUSSIÈRES RADIOACTIVES QUI ONT PLANÉ (ET PLANENT PEUT-ÊTRE ENCORE) AU-DESSUS DE L’EUROPE :

1) L’AIEA CACHE DÉLIBÉRÉMENT DES INFORMATIONS AUX POPULATIONS

2) RIEN N’A ÉTÉ FAIT POUR ALERTER LES POPULATIONS SUR CE DANGER POTENTIEL

3) LES FUITES PROVIENDRAIENT DES PAYS DE L’EST, PLUS PRÉCISÉMENT DU CÔTÉ DE LA SLOVÉNIE. LA CENTRALE NUCLÉAIRE SLOVÈNE DE KRSKO EST PROBABLEMENT LA SOURCE. NOTONS ENCORE QUE CETTE CENTRALE A DÉJÀ CONNU DE SÉRIEUX PROBLÈMES EN 2008… ET QU’UN SCÉNARIO CATASTROPHE À LA FUKUSHIMA N’EST PAS EXCLU !



UNE FOIS ENCORE, LES CACHOTTERIES DE L’AGENCE NUCLÉAIRE EUROPÉENNE ET DES AUTORITÉS METTENT NOTRE SANTÉ EN DANGER !

C’est une CONSTANTE dans les cas de catastrophe nucléaire : les autorités nous MENTENT systématiquement, et CACHENT OU MINIMISENT les faits.

Cela peut s’expliquer de 2 façons, qui d’ailleurs ne s’excluent pas mutuellement :

1) L’agence nucléaire européenne, l’AIEA, a PEUR DE FAIRE DE L’OMBRE À L’INDUSTRIE ET AU LOBBY NUCLÉAIRE (et, connaissant le degré de conflit d’intérêt et de corruption des instances européennes face aux cartels industriels, c’est un cas de figure tout à fait plausible)

2) Cette agence et les autorités LAISSENT DÉLIBÉRÉMENT LES POPULATIONS (et avec préméditation !) EXPOSÉES AUX ÉLÉMENTS RADIOACTIFS DANS DES BUTS CRIMINELS DE DÉPOPULATION.


Quoi qu’il en soit, nous saurons à qui nous adresser en cas de vagues inexpliquées de maladies potentiellement liées aux radiations…

L’article, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : vous constaterez une fois de plus que les presstitués des mass médias ne vous ont pas avertis de ce danger, ou du moins ne l’ont pas diffusé fortement !





Source : http://www.wikistrike.com/article-radioactivite-de-l-iode-131-du-cesium-134-et-cesium-137-s-echappe-de-la-centrale-de-kr-ko-sloven-88642845.html


Dimanche 13 novembre 2011




ALERTE RADIOACTIVITE : DE L'IODE 131, DU CESIUM 134 ET DU CESIUM 137 S'ECHAPPENT DE LA CENTRALE DE KRSKO (SLOVENIE)





D’après le site public European Radiological Data Exchange Platform (cf. http://eurdep.jrc.ec.europa.eu/Basic/Pages/Public/Home/Default.aspx ), DE L’IODE-131 EST DETECTE UNIQUEMENT EN SLOVENIE ET EN CROATIE, A QUATRE ENDROITS DIFFERENTS : A ZAGREB, A LJUBLJANA, A KRSKO, ET A LA LIMITE DES TROIS PAYS CROATIE-HONGRIE-SERBIE.


Quelques remarques viennent immédiatement à l’esprit :

LES INFORMATIONS FOURNIES PAR L’AIEA SONT LACUNAIRES (PAS DE CARTE, LOCALISATION VAGUE, PAS DE MESURE FOURNIE). IL VA SANS DIRE QU’IL S’AGIT BIEN LA DE RETENTION D’INFORMATION.
POUR QUELLE RAISON L’AIEA A-T-ELLE FAIT SEULEMENT HIER CE COMMUNIQUE SUR L’IODE-131 ? DEUX SEMAINES APRES CES DETECTIONS SUSPECTES, IL EST EVIDENT QUE CETTE ORGANISATION SAIT DEJA OU SE SITUE LE PROBLEME.

LES INFORMATIONS FOURNIES PAR LA CARTE MISE A DISPOSITION DU PUBLIC PAR LA COMMISSION EUROPEENNE SONT INCOMPLETES EGALEMENT : AUCUNE INFORMATION SUR UNE PRESENCE D’IODE-131 DANS LES 5 PAYS CITES HIER (ALLEMAGNE, HONGRIE, REPUBLIQUE TCHEQUE, AUTRICHE, SLOVAQUIE). POURQUOI CETTE CARTE N’EST-ELLE PAS MISE A JOUR ?

D’après cette carte publique, deux centrales nucléaires sont susceptibles d'être concernées par ces rejets d'iode-131 : la centrale de Krsko (Slovénie – cf. http://www.nek.si/en/ ) et la centrale de Paks (Hongrie). Mais SI L’ON FAIT UNE RECHERCHE AVEC LE CESIUM, SEULE LA CENTRALE DE KRSKO EST CONCERNEE PUISQU’EN EUROPE, SEUL CE SITE CUMULE A LA FOIS DE L’IODE-131, DU CESIUM-134 ET DU CESIUM-137.


Carte de situation de la centrale de Krško


Même si cette carte mise en ligne pour informer le public n’est pas une carte pour donner une alerte et peut contenir des erreurs, ELLE DONNE TOUT DE MEME UN FORT INDICE POUR QU’UN EVENEMENT SE SOIT PASSE DANS LES DERNIERES SEMAINES (OU EST ENCORE EN COURS ?) DANS LA CENTRALE NUCLEAIRE SLOVENE. IL EST INIMAGINABLE QUE L’AIEA NE SOIT PAS AU COURANT.

CETTE CENTRALE A D’AILLEURS DEJA EU DES PROBLEMES DE FUITES (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire_de_Kr%C5%A1ko ) EN 2008 : LE 4 JUIN 2008, UNE FUITE SUR LE CIRCUIT PRIMAIRE DU SYSTEME DE REFROIDISSEMENT DU REACTEUR AVAIT EU LIEU. ET AVEC FUKUSHIMA, ON SAIT CE QU’UN PROBLEME SUR UN CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT PEUT DONNER !

IL EST GRAND TEMPS QUE L’AIEA S’EXPLIQUE SUR CETTE DIFFUSION D’IODE-131, DE CESIUM-134 DE CESIUM-137 EN EUROPE. SI LA CENTRALE DE KRSKO A EU UN ACCIDENT, IL EST LEGITIME ET URGENT QUE LA POPULATION EUROPEENNE EN SOIT INFORMEE DANS LES PLUS BREFS DELAIS !

Source:fukushima.over-blog.com

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

LA VÉRITÉ SUR LES CENTRALES NUCLÉAIRES & FUKUSHIMA

Message  Admin le Lun 21 Nov 2011 - 17:41




URGENT ! LA VÉRITÉ SUR LES CENTRALES NUCLÉAIRES, TCHERNOBYL, FUKUSHIMA ET LES ÉMISSIONS RADIOACTIVES… AVEC DES CONSÉQUENCES MORTELLES POUR NOTRE SANTÉ, ET UNE CONTAMINATION DEJA EN COURS, ET QUI DURERA EXTRÊMEMENT LONGTEMPS !





Chers amis,


Si vous vous demandiez encore pourquoi les gens attrapent tous le cancer, même ceux qui vivent sainement et se nourrissent le mieux possible, vous en comprendrez la raison en regardant la vidéo (lien ci-dessous)…

LA DÉPOPULATION EST BEL ET BIEN EN ROUTE, NON SEULEMENT VIA LES ARMES ATOMIQUES, MAIS AUSSI VIA LES CENTRALES NUCLÉAIRES !

Le pire est sans doute qu’il est quasiment trop tard, et que l’atmosphère est tellement pleine de saloperies radioactives, que les gens en général - et chacun d’entre nous en particulier - risquent fort de développer un cancer (5 ans à 30 ans d’incubation pour développer un cancer)
.

La vidéo (à voir absolument !), ainsi que le mini-article, ci-dessous…

Vic.




Source : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=veRR1bCjo3o#!



DR. HELEN CALDICOTT : "FUKUSHIMA EST BIEN PIRE QUE TCHERNOBYL" 18.03.2011



VIDEO : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=veRR1bCjo3o#!


Ajoutée par kna60 le 17 nov. 2011


LE DR. HELEN CALDICOTT EST UNE PHYSICIENNE AUSTRALIENNE, AUTEUR ET AVOCATE ANTI-NUCLEAIRE qui a fondé plusieurs associations dédiées à s'opposer à l'utilisation de l'énergie nucléaire, de l'uranium appauvri pour des munitions, des armes nucléaires, à la prolifération des armes nucléaires, la guerre et l'action militaire en général (Wikipedia).

Elle est entre autres la fondatrice de "Physicians for Social Responsibility", et est l'auteur de «Le nouveau danger nucléaire» (The New Press, 2002)

CETTE VIDEO EST ISSUE DE LA CONFERENCE DE PRESSE TENUE A MONTREAL, AU CANADA, LE 18 MARS (UNE SEMAINE SEULEMENT APRES LA CATASTROPHE DU11 MARS) "LES DANGERS DE LA GUERRE NUCLEAIRE"

Le livre complet "Tchernobyl, conséquences de la catastrophe pour les populations et l'environnement" peut être téléchargé librement au format PDF à l'adresse : http://www.strahlentelex.de/Yablokov%20Chernobyl%20book.pdf (4,3 Mo)

Vidéo originale : http://www.youtube.com/watch?v=TMXvpWoHzeE

Merci à Tokyobrowntabby qui a répliqué cette vidéo, et m'a indiqué une transcription Anglaise par Felton Davis / GlobalResearch.ca, avec des liens et annotations intéressants (en Anglais) : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=24730

Traduction Fr et sous-titrage par mes soins.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

JAPON RADIOACTIF:MAISONS & POPULATIONS SONT CONTAMINEES!

Message  Admin le Sam 17 Déc 2011 - 12:54

JAPON : 9 MOIS APRES LA CATASTROPHE DE FUKUSHIMA, LES MAISONS ET LES GENS SONT CONTAMINES PAR DU CESIUM RADIOACTIF JUSQUE DANS LA BANLIEUE NORD DE TOKYO !









Chers amis,


Les presstitués ne parlent plus de Fukushima, et encore moins des conséquences de cet accident nucléaire. Il ne faudrait pas que les gens réclament en masse l’abandon du nucléaire, n’est-ce pas ? Cela nuirait à l’élite mondiale putride qui gère cette énergie ultra-polluante (et qui, incidemment, gère aussi les « grands » groupes de presse)…

Mais nous, internautes, nous allons en parler.

NEUF MOIS APRÈS L’ACCIDENT NUCLÉAIRE DE FUKUSHIMA, OÙ EN EST-ON, AU JAPON ?

EH BIEN, LES MAISONS SONT IRRÉMÉDIABLEMENT CONTAMINÉES PAR DES POUSSIÈRES RADIOACTIVES DE CÉSIUM 134 ET DE CÉSIUM 137, ET CE JUSQUE DANS LA BANLIEUE NORD DE TOKYO !

BIEN ENTENDU, LES HABITANTS SONT EUX-MÊMES TOUCHÉS. LES PARTICULES DE CÉSIUM PEUVENT CONTAMINER LES GENS PAR VOIE AÉRIENNE (VENT), PAR LA PLUIE OU ENCORE VIA L’ALIMENTATION.

LES ENFANTS, EUX AUSSI, SONT TOUCHÉS !

CELA LAISSE DONC PRÉSAGER D’UNE EXPLOSION DE CANCERSn DE MALADIES DÉGÉNÉRATIVES ET DE DECES PROVOQUÉES PAR LES RADIATIONS NUCLÉAIRES…


J’espère que les Japonais n’oublieront pas de sortir du nucléaire, et de « remercier » comme il se doit (= par une révolution) les enculés de leur gouvernement et de l’industrie qui leur ont caché la gravité de la situation pendant si longtemps, et ont empêché une évacuation suffisante ! Que l’on pende ces assassins et ces incompétents haut et court !

Le sinistre article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : merci à la personne qui m’a signalé cet article !




Source : http://www.wikistrike.com/article-du-cesium-radioactif-dans-les-maisons-jusque-dans-la-banlieue-de-tokyo-92758495.html


Vendredi 16 décembre 2011




DU CÉSIUM RADIOACTIF DANS LES MAISONS JUSQUE DANS LA BANLIEUE DE TOKYO !



PAR NOLWENN WEILER







D’IMPORTANTES QUANTITÉS DE CÉSIUM 134 ET 137 ONT ÉTÉ DÉTECTÉES DANS DES HABITATIONS SITUÉES À PLUS DE 200 KILOMÈTRES DE LA CENTRALE DE FUKUSHIMA. C’EST CE QUE RÉVÈLENT LES RÉSULTATS PUBLIÉS CE 15 DÉCEMBRE PAR L’ASSOCIATION POUR LE CONTRÔLE DE LA RADIOACTIVITÉ DANS L’OUEST (ACRO – cf. http://www.acro.eu.org/ ), un laboratoire indépendant agréé par l’Autorité de sûreté nucléaire.

Présents aux côtés de la population japonaise depuis le début de la catastrophe, les scientifiques de l’ACRO ont réalisé des analyses de poussières prélevées par aspirateur dans 13 habitations. « C’EST DANS LE DISTRICT DE WATARI DE LA VILLE DE FUKUSHIMA QUE LA CONTAMINATION EST LA PLUS FORTE AVEC PRESQUE 20 000 BECQUERELS PAR KILO POUR LES DEUX CÉSIUMS (cf. http://www.bastamag.net/article1963.html ). Ce district, situé à une cinquantaine de kilomètres de la centrale, est connu pour être particulièrement contaminé et la vente de riz vient d’y être interdite » , souligne l’ACRO. MAIS ON TROUVE AUSSI DES HABITATIONS CONTAMINÉES DANS LA BANLIEUE NORD DE TOKYO.

« Il nous paraît donc important de faire des mesures systématiques dans les habitations et de prendre en compte ces risques dans la gestion de la catastrophe », estime l’ACRO.

A la demande des citoyens japonais, le laboratoire indépendant poursuit par ailleurs les ANALYSES D’URINE D’ENFANTS. Même si la contamination interne diminue, ce qui est une bonne nouvelle, « DE NOMBREUX ENFANTS CONTINUENT À ÊTRE CONTAMINÉS À DES NIVEAUX QUI NE BAISSENT PAS DEPUIS NOS PREMIÈRES ANALYSES DU MOIS DE MAI. » POUR LA PREMIÈRE FOIS, LES URINES D’UN ENFANT DE TOKYO SE SONT RÉVÉLÉES CONTAMINÉES. PROBABLEMENT À CAUSE DE L’ALIMENTATION.


Source: Bastamag : http://www.bastamag.net/article1963.html

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPOPULATION VIA LA TECHNOLOGIE NUCLEAIRE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum