UNE LECON DE COURAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

UNE LECON DE COURAGE

Message  Admin le Ven 10 Fév 2012 - 10:27

UNE LEÇON DE COURAGE



Chers amis,


Ne croyez pas que j’aie posté l’article qui suit de façon anodine, ou pour placer simplement un fait divers.

Il s’agit de vous donner un exemple de courage et d'anticonformisme pour les temps qui arrivent, en espérant que vous aussi vous aurez le courage de désobéir et de résister.

Le nom d’August Langmesser et de sa famille méritent le respect le plus profond, et constituent un exemple de désobéissance à suivre, surtout lorsqu’on sait que le monde se renazifie...

L’article, ci-dessous.

BONNE DESOBEISSANCE, BONNE RESISTANCE… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.




Source : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-homme-qui-refusa-de-faire-le-salut-nazi_1080771.html#xtor=AL-447


L'HOMME QUI REFUSA DE FAIRE LE SALUT NAZI


Par Marie Simon, publié le 09/02/2012 à 16:19, mis à jour à 16:25



IL S'APPELLE AUGUST LANDMESSER. UN JOUR DE 1936, A HAMBOURG, IL REFUSE DE FAIRE LE SALUT FASCISTE, AU MILIEU D'UNE FOULE QUI LEVE LE BRAS A L'UNISSON. IL AVAIT DES "RAISONS PERSONNELLES DE NE PAS FAIRE LE SALUT NAZI", lit-on sur le site du Washington Post. Capture d'écran de la page Facebook de Senri no michi



LA PHOTO D'UN HOMME, BRAS CROISES, REFUSANT DE FAIRE LE SALUT NAZI A HAMBOURG UN JOUR DE 1936, fait le tour du monde grâce à une page Facebook... japonaise. Voici son histoire.

IL S'APPELLE AUGUST LANDMESSER. UN JOUR DE 1936, DANS L'ALLEMAGNE D'ADOLF HITLER, IL REFUSE DE FAIRE LE SALUT NAZI, AU MILIEU D'UNE FOULE QUI LEVE LE BRAS A L'UNISSON POUR CELEBRER LE DEPART D'UN NAVIRE FLAMBANT NEUF DU PORT DE HAMBOURG. La scène a été immortalisée par un photographe. Et le cliché est réapparu il y a quelques jours sur Internet, faisant rapidement le tour du monde.

La photo a été postée le 4 février sur la page Facebook d'une organisation visant à aider les victimes du séisme qui a touché le Japon en mars 2011. Séisme suivi d'un tsunami meurtrier et de la catastrophe de Fukushima (cf. http://www.lexpress.fr/actualite/monde/le-japon-face-a-la-catastrophe_971149.html ). Depuis, plus de 87 000 internautes ont "aimé" cette photo sur le réseau social, près de 32 000 l'ont "partagée" et près de 7000 ont déposé un commentaire.

Pour l'organisation japonaise Senri no michi, cet instantané symbolise "le courage de dire non". "Courage", c'est aussi le titre que lui a donné Fasena, un site d'informations sur le camp de concentration d'Auschwitz (cf. http://www.fasena.de/courage/english/index.htm ), cité par le Washington Post.



Une famille "déchirée par l'Allemagne nazie"


Quand la photo est prise, August Landmesser travaille encore au chantier naval de Hambourg. D'où sa présence au lancement d'un navire Blohm & Voss. D'après un site mentionné (cf. http://www.postiar.com/post/209/the-man-who-refused-the-nazi-salute.html ) par le Huffington Post (cf. http://www.huffingtonpost.co.uk/2012/02/08/august-landmesser-hamburg-shipyard-worker-who-refused-to-make-nazi-salute-photo_n_1262876.html?ref=uk ), ce jour-là, Adolf Hitler lui-même se trouve à Hambourg pour participer aux célébrations. "August Landmesser a alors des raisons personnelles de ne pas faire le salut nazi", lit-on sur le site du Washington Post (cf. http://www.washingtonpost.com/blogs/blogpost/post/august-landmesser-shipyard-worker-in-hamburg-refused-to-perform-nazi-salute-photo/2012/02/07/gIQA1ZzExQ_blog.html?tid=pm_national_pop ).

UN AN AVANT LE CLICHE, EN 1935, LE JEUNE HOMME DE 25 ANS EPOUSE IRMA ECKLER, 22 ANS. PROBLEME MAJEUR DANS L'ALLEMAGNE DE L'EPOQUE: ELLE EST JUIVE. LA LOI NAZIE INTERDIT LEUR UNION. AUGUST LANDMESSER EST EXCLU DU PARTI NAZI AUQUEL IL A ADHERE EN 1931. LE COUPLE DEFIE AUSSI L'ALLEMAGNE NAZIE EN METTANT AU MONDE DEUX PETITES FILLES, INGRID EN OCTOBRE 1935 ET IRENE EN JUILLET 1937.

LE COUPLE EST ARRETE EN 1938. AUGUST LADMESSER ET SA FEMME SONT EMPRISONNES POUR AVOIR "DESHONORE LA RACE". ILS SONT CONDAMNES AUX TRAVAUX FORCES. AUGUST LANDMESSER, LUI, EST REMIS EN LIBERTE EN 1941, MAIS AUSSITOT ENVOYE AU FRONT, OU L'ON PERD SA TRACE. ELLE SERAIT MORTE EN DETENTION EN 1942. LES DEUX ENFANTS SONT ENVOYEES A L'ORPHELINAT. MAIS ELLES SURVIVENT.

Comment sait-on qu'il s'agit bien de lui sur cette photo élevée au rang de quasi-icône? EN 1991, IRENE RECONNAIT SON PERE SUR LA PHOTOGRAPHIE UTILISEE PAR UN JOURNAL ALLEMAND. Depuis quelques années déjà, elle rassemble des documents sur le destin de ses proches. Elle en fait même un livre, publié en 1996, dans lequel elle raconte l'histoire de sa famille "déchirée par l'Allemagne nazie".

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum