DEPOPULATION VIA LES PANDEMIES FABRIQUEES DE TOUTE PIECE, LES VACCINS TOXIQUES ET LA MEDECINE ALLOPATHIQUE

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES STATINES, DES PILULES QUI RENDENT MALADES !

Message  Admin le Dim 27 Mai 2012 - 21:13




DEPOPULATION & INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE : LES STATINES, DES PILULES QUI RENDENT MALADES !







Chers amis,


Voici un scandale sanitaire (un de plus) qui est en cours. Il s’agit une fois encore d’un scandale lié à des médicaments : les pilules qui contiennent des STATINES, cette substance vendue à grands renforts de propagande, et qui sont supposées lutter contre le cholestérol. La peur-panique du cholestérol a en effet été encouragée et exacerbée par l’industrie…

MALHEUREUSEMENT, COMME DANS DE TRÈS NOMBREUX CAS, CES PILULES RENDENT MALADES, ET POSSÈDENT DES EFFETS SECONDAIRES TOXIQUES !

ET, COMME PAR LE PLUS GRAND DES « HASARDS », IL EXISTE DE NOMBREUX CONFLITS D’INTERÊT ENTRE LES « SPECIALISTES » DES MALADIES CARDIO-VASCULAIRES QUI DECIDENT DES LIGNES DE CONDUITE MEDICALES ET QUI ECRIVENT LES RECOMMANDATIONS POUR LES MEDECINS, ET L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE !


Une tentative de plus de l’industrie pharmaceutique pour se faire beaucoup de blé (on parle ici de dizaines de milliards) pendant longtemps, tout en TUANT les gens à petit feu et en participant ainsi aux buts de DÉPOPULATION des mondialistes…

L’article et la vidéo, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : merci à la personne qui m'a signalé cet article !







Source : http://www.wikistrike.com/article-cholesterol-un-business-qui-rend-malade-video-105897830.html


Dimanche 27 mai 2012




CHOLESTEROL, UN BUSINESS QUI REND MALADE (VIDÉO)






Présentés par l’industrie pharmaceutique comme des pilules miracles pour baisser le cholestérol et lutter contre les problèmes cardiovasculaires, les statines sont pourtant aujourd’hui sur le banc des accusés : effets secondaires fréquents, prescriptions abusives et doutes croissants sur leur efficacité.

Des centaines de millions de personnes à travers le monde sont "sous statines" pour baisser le taux de cholestérol. C’est la classe de médicaments la plus vendue au monde, celle qui génère les plus gros bénéfices pour l’industrie pharmaceutique. C’est aussi celle qui fait l’objet d’une des plus grosses controverses médicales à l’échelon planétaire.


(Source: Amessi.org)


VIDEO : voir sur http://www.wikistrike.com/article-cholesterol-un-business-qui-rend-malade-video-105897830.html

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

MALGRE LES SCANDALES, LES LABOS MERCK SE PORTENT BIEN !

Message  Admin le Sam 2 Juin 2012 - 10:18

DEPOPULATION : MALGRE LES SCANDALES SANITAIRES, LES LABORATOIRES MERCK SE PORTENT MIEUX QUE JAMAIS !










Chers amis,


L’article qui suit se passe de tout commentaire… On dirait bien que dès qu’il s’agit de médicaments ou de vaccins, les populations se laissent hélas allègrement pigeonner. Et les nazis de l'industrie pharmaceutique mortifère, eux, prospèrent de cette attitude tels des champignons poussant sur des merdes...

A NOTER, CEPENDANT : LA REMARQUE CONCERNANT LE CONTRÔLE DE « CIBLES PSYCHIQUES PAR DES PRODUITS PSYCHOTROPES, VOIRE DE LA NANOTECHNOLOGIE PROGRAMMABLE À DISTANCE, PAR EXEMPLE PAR DU WIFI » !

L’article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BON EMPOISONNEMENT ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : merci à la personne qui m’a communiqué cet article !







Source : http://www.blog.traitements-cancer-prostate.eu/2012/05/alternative-sante-n-4-regardez-vos.html


MALGRÉ SES ÉCRASANTES CONDAMNATIONS, MERCK SE PORTE BIEN ET CONTINUE À NUIRE


L’ON AURAIT PU PENSER QUE LE LABORATOIRE MERCK AVAIT DU PLOMB DANS L’AILE APRÈS LE SCANDALE DU VIOXX, MÉDICAMENT ANTI-INFLAMMATOIRE LARGEMENT UTILISÉ CONTRE L'ARTHRITE ENTRE 1999 ET 2004, QUI A PROVOQUÉ 160 000 CRISES CARDIAQUES ET ATTAQUES CÉRÉBRALES ET SERAIT À L'ORIGINE D'AU MOINS 30 000 DÉCÈS, AUX ETATS-UNIS (il faut savoir qu’en France, nous avons été protégés de la même manière que nous l’avons été du nuage de Tchernobyl, car chez nous il n’y a quasiment pas eu d’accidents relevés…).

POURTANT, LE LABORATOIRE A DÛ PAYER PLUS DE 5 MILLIARDS DE DOLLARS DE DOMMAGES AUX MILLIERS DE PLAIGNANTS SANS POUR AUTANT RECONNAÎTRE SA CULPABILITÉ. En outre, certains plaignants ont refusé de négocier, et les procès se succèdent depuis 2007.

OR, MERCK A PUBLIÉ CES JOURS-CI DES BILANS TRIMESTRIELS LÉGÈREMENT SUPÉRIEURS AUX ATTENTES, bien que certains médicaments n’aient pas obtenu les résultats espérés face à la concurrence des génériques. LES VENTES ONT GRIMPÉ EN MOYENNE DE 7 À 8 %, ce qui ne leur suffit évidemment pas.

Fort heureusement, LES VENTES DU GARDASIL ONT GRIMPÉ DE 33 % SOIT 284 MILLIONS DE DOLLARS, grâce à l'introduction du médicament au Japon et à une augmentation des vaccinations chez les hommes âgés de 9 à 26 ans. OR, CURIEUSEMENT, MALGRÉ LES TRÈS NOMBREUSES VICTIMES, COBAYES DE CE VACCIN EXPÉRIMENTAL À TRAVERS LE MONDE, ET LES MULTIPLES SALVES DE CRITIQUES FAITES À SON ENCONTRE, IL NE SEMBLE ACTUELLEMENT COURIR AUCUN RISQUE D’ÊTRE RETIRÉ DU MARCHÉ. BIEN AU CONTRAIRE, IL SE PRÉPARE DE TOUS CÔTÉS DES PUBLICITÉS POUR QUE LES GARÇONS SE FASSENT VACCINER EN MASSE. ET TANT PIS POUR LES NAÏFS QUI AU PRIX DE LEUR SANTÉ (ET PROBABLEMENT DE LEUR FERTILITÉ), CROIENT SE PROTÉGER DE MALADIES FAUSSEMENT DANGEREUSES OU CARRÉMENT INEXISTANTES, RENFLOUANT DU MÊME COUP LES CAISSES DÉJÀ PLEINES DE MERCK.

LE FAIT MÊME QUE LA COMPOSITION DES VACCINS SOIT TENUE AU SECRET LE PLUS STRICT PAR LE FABRICANT, MÊME FACE AU CORPS MÉDICAL, FAIT À JUSTE TITRE SUSPECTER CELUI-CI D’INAVOUABLES OBJECTIFS, SOUS LA HOULETTE ET LA PROTECTION D’UNE POLITIQUE MONDIALE SECRÈTE DE CONTRÔLE.

IL Y A DES ANNÉES QUE JE METS EN DOUTE LE FAIT QUE LES VACCINS ACTUELS SOIENT ENCORE VÉRITABLEMENT DES VACCINS. Alors que les consommateurs s’évertuent maintenant à éplucher soigneusement les étiquettes de tous les produits du commerce, y compris celles des médicaments, comment se fait-il qu’ils acceptent de se laisser inoculer dans le corps, des soupes mystérieuses souvent hasardeuses, sans recours effectif en cas de pépin, vu que personne n’est responsable, et en particulier LE LABO FABRICANT QUI PROFITE MAINTENANT D’UNE TOTALE IMMUNITÉ LÉGALE.

MAIS IL ENTRE AUSSI EN LIGNE DE COMPTE DES POSSIBILITÉS DE CIBLES PSYCHIQUES PAR DES PRODUITS PSYCHOTROPES VOIRE DE LA NANOTECHNOLOGIE PROGRAMMABLE À DISTANCE PAR EXEMPLE PAR DU WIFI. L’ON MAÎTRISE PARFAITEMENT CE SUJET DEPUIS DES ANNÉES !

Alors on comprend mieux pourquoi une telle CHASSE AUX DÉTRACTEURS DES VACCINATIONS QUI SONT UN DANGER POTENTIEL FACE AUX PLANS DE CONTRÔLE TOTAL DES POPULATIONS, fabricant ainsi des esclaves qui s’ignorent….


Michel Dogna

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

VACCIN-TUEUR : UNE ENFANT PARALYSEE & VOLEE A SA MERE !

Message  Admin le Jeu 7 Juin 2012 - 14:55



DEPOPULATION : VACCIN-TUEUR : UNE ENFANT PARALYSEE EN RAISON DES VACCINS, ET VOLEE A SA MERE PAR LE TERRORISME D’ETAT !!!






Chers amis,


Le terrible article qui suit finira de vous convaincre non seulement de la DANGEROSITÉ EXTRÊME DES VACCINS, mais aussi des PRATIQUES INHUMAINES, TOTALITAIRES ET CORROMPUES DE NOS GOUVERNEMENTS. DES GOUVERNEMENTS QUI, SANS LA MOINDRE VERGOGNE, DÉFENDENT L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE MEURTRIÈRE ET PUNISSENT DE FAÇON INIQUE TOUTE PERSONNE QUI DÉNONCE LES ABOMINATIONS VACCINALES.

Nos gouvernements sont CORROMPUS jusqu’au trognon, et sont SOUMIS aux mondialistes criminels et à l’industrie pourrie.

TANT QUE DES RÉVOLUTIONS OU GUERRES CIVILES NE SE SERONT PAS PRODUITES AFIN DE DÉTRUIRE CE $YSTÈME PUTRIDE, LES HORREURS SE POURSUIVRONT, ET LE NOMBRE DE MORTS ET DE VICTIMES INNOCENTES (peut-être vous-même ou un membre de votre famille, voire un de vos enfants) CROÎTRA SANS CESSE.

A bon entendeur…

L’article révoltant, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : merci à la personne qui m’a signalé cet article !





Source : http://www.initiativecitoyenne.be/article-une-enfant-paralysee-par-les-vaccinations-et-volee-a-sa-mere-par-l-etat-106500153.html

Mercredi 6 juin 2012



UNE ENFANT PARALYSEE PAR LES VACCINATIONS ET VOLEE A SA MERE PAR L'ETAT


Par Christina England, 13 avril 2012. Publié sur Vactruth : http://vactruth.com/2012/04/13/paralyzed-by-vaccinations/


La petite fille a développé une paralysie après ses injections de vaccins.


** Les noms ont été modifiés pour protéger l’identité de cette famille. Toutes les citations sont les mots exacts de la maman et il faut avoir à l’esprit que l’anglais n’est pas la langue d’origine de la mère.


EMMA EST UNE PETITE FILLE DE SIX ANS QUI SOUFFRE DE SÉVÈRES DOMMAGES VACCINAUX, TELS QUE PLUSIEURS EXPERTS RÉPUTÉS ONT PU LE VÉRIFIER. EMMA EST TOTALEMENT PARALYSÉE ET INCAPABLE DE BOUGER LA MOINDRE PARTIE DE SON CORPS. ELLE NE PEUT PAS PARLER ET RESPIRE GRÂCE À L’AIDE D’UN MINCE TUBE INSÉRÉ DANS SA TRACHÉE (TRACHÉOTOMIE).

AU LIEU DE L’AIDE ET DE L’INDEMNISATION AUXQUELLES LA FAMILLE DEVRAIT RECEVOIR, EMMA A ÉTÉ VOLÉE À SA MÈRE PAR L’ETAT ET PASSE SES JOURNÉES DANS CE QUE SA MÈRE DÉCRIT COMME « UNE TERRIBLE INSTITUTION POUR HANDICAPÉS ». AU LIEU DU SOUTIEN DONT LA MAMAN D’EMMA A BESOIN POUR VENIR À BOUT DE CE QUI EST ARRIVÉ À SA FILLE, ELLE A ÉTÉ ACCUSÉE DE CHERCHER DES RÉPONSES AVEC TROP D’INSISTANCE POUR TROUVER L'AIDE DE PROFESSIONNELS QU’ELLE PENSAIT LES PLUS UTILES POUR SA FILLE.

Mme X, la mère d’Emma, est dévastée et déclare qu’elle n’a rien fait de mal. Elle m’a raconté :

« J’ai un casier judiciaire vierge, je n’ai pas d’antécédents d’usage de drogues ou de quelque autre substance, jamais aucune cure de désintoxication, rien ! Tout ce qu’on me reproche c’est de parfois agir avec la peur que les jours de ma fille soient comptés.

Je veux qu’elle sorte de là TOUT DE SUITE !

QUAND J’AI ÉTÉ LUI RENDRE VISITE HIER, SA PEAU PUAIT, L’ORIFICE DE TRACHÉOTOMIE ÉTAIT SALE ET SANGUINOLENT, ELLE SE TROUVAIT DANS UNE PETITE CHAMBRE SURCHAUFFÉE SANS VENTILATEUR OU AIR CONDITIONNÉ, ON NE LUI PERMET PAS DE PRENDRE UN BAIN, DE SORTIR EN PROMENADE, LE PERSONNEL NE SAIT PAS CE QU’EST UN INSUFFLATEUR/EXSUFFLATEUR (UN APPAREIL QUI SERT À ASPIRER LES SÉCRÉTIONS RESPIRATOIRES DES GENS QUI NE SAVENT PAS TOUSSER DE FAÇON AUTONOME, DE FAÇON À ÉVITER QU'ILS PUISSENT S'ÉTRANGLER), UN DISPOSITIF POURTANT VITAL POUR MA FILLE. NE PAS SAVOIR COMMENT FONCTIONNE CE GENRE DE MACHINE EST INACCEPTABLE PARCE QUE S'IL ARRIVE QUELQUE CHOSE ET QU'ILS NE SAVENT PAS COMMENT L'UTILISER, EMMA POURRAIT MOURIR! ELLE PRÉSENTE EN OUTRE UNE SALE COUPURE AU NIVEAU DU COU, QUE LES INFIRMIÈRES ONT DÛ LUI FAIRE PAR NÉGLIGENCE, EN CHIPOTANT DE FAÇON IMPRUDENTE À SON ORIFICE DE TRACHÉOTOMIE.

LA MANIÈRE DONT ILS ONT KIDNAPPÉ MA FILLE QU'ILS M’EMPÊCHENT À PRÉSENT DE VOIR RELÈVE D’UNE SITUATION CAUCHEMARDESQUE. »

Hélas, EMMA N’EST QU’UN DE CES 10 000 ENFANTS, EN GRANDE-BRETAGNE, QUI ONT ÉTÉ ENLEVÉS À LEURS PARENTS POUR ÊTRE « PLACÉS », DEPUIS AVRIL 2011. Aujourd’hui, le Daily Mail (1) a rapporté que BEAUCOUP DE CES ENFANTS FAISAIENT PARTIE DE STATISTIQUES SANS CESSE CROISSANTES QUI EFFRAIENT LES PROFESSIONNELS ET SELON LESQUELLES UN GRAND NOMBRE D’ENFANTS VULNÉRABLES SONT ENLEVÉS INUTILEMENT À LEURS PARENTS POUR ALLER LANGUIR DANS DES SYSTÈMES DE SOINS QUI NE LEUR CONVIENNENT PAS.

COMMENT EST-IL POSSIBLE QU’UN ENFANT GRAVEMENT ENDOMMAGÉ PAR LES VACCINS PUISSE FIGURER DANS CES STATISTIQUES ÉPOUVANTABLES ?



La façon dont tout s'est déroulé


Emma était une enfant heureuse


EMMA N’A PAS COMMENCÉ SA VIE COMME UNE HANDICAPÉE ; ELLE ÉTAIT TOUT À FAIT NORMALE ; c’était une petite fille audacieuse qui aimait trottiner, qui adorait ses jouets. Mais bien qu’étant née tout à fait normale, elle était souvent malade ; son système immunitaire était affaibli ; elle faisait des infections à répétition qui nécessitaient à la fin la prise d’antibiotiques pendant des semaines.

MADAME X PENSE QUE LES PROBLEMES D’EMMA ONT VRAIMENT COMMENCE AVEC SES PREMIERES VACCINATIONS DE ROUTINE. DANS LES HEURES QUI SUIVAIENT LES VACCINATIONS, ELLE S’AFFAIBLISSAIT, FAISAIT DE LA FIEVRE ET REFUSAIT DE MANGER. INQUIETE, MADAME X TRANSPORTA EMMA A L’HOPITAL LE PLUS PROCHE. LES MEDECINS EXPLIQUERENT QU’EMMA AVAIT ATTRAPE UN VIRUS et se sentirait bientôt mieux.

N’établissant pas encore de lien avec les vaccinations et ignorant fort heureusement que cette situation n’était que le début de tous les déboires de sa fille, Madame X ramena son bébé à la maison.

AU FIL DES MOIS, MADAME X REMARQUA QUE C’ÉTAIT APRÈS CHAQUE VACCINATION QU’EMMA DEVENAIT MALADE, BIEN QU’ELLE ÉTAIT TOUJOURS CONVAINCUE QUE LES VACCINS ÉTAIENT CE QU’IL Y AVAIT DE MIEUX POUR SON ENFANT. SUR LES CONSEILS DE SON MÉDECIN, ELLE CONTINUA À FAIRE VACCINER SA FILLE. Madame X avoue :

"Il ne m’est jamais venu à l’esprit que les problèmes de ma fille pouvaient avoir été provoqués par les vaccinations. Dans mon entourage, PERSONNE NE M’AVAIT JAMAIS DIT QUE LES VACCINS POUVAIENT AVOIR DES EFFETS SECONDAIRES."

LES VÉRITABLES PROBLÈMES D’EMMA N’ONT VRAIMENT COMMENCÉ À DEVENIR APPARENTS QU’APRÈS SA VACCINATION ROR À 13 MOIS. Jusqu’alors, Emma s’était développée normalement, elle avait commencé à marcher, à parler, elle était bien vivante.

APRÈS AVOIR REÇU SON VACCIN ROR, EMMA EST DEVENUE TRÈS MALADE ; ELLE AVAIT FAIT UNE TRÈS MAUVAISE RÉACTION AU VACCIN. C’EST ALORS QUE MADAME X COMMENÇA À ÉTABLIR DES LIENS ET COMMENÇA À RÉALISER QUE C’ÉTAIENT BIEN LES VACCINATIONS QUI AVAIENT CAUSÉ LES PROBLÈMES DE SA FILLE. MALHEUREUSEMENT POUR LA PETITE EMMA, C’ÉTAIT DÉJÀ TROP TARD ; LE DOMMAGE ÉTAIT FAIT.

A 15 MOIS, EMMA COMMENÇA À PERDRE L’ÉQUILIBRE. ELLE TOMBAIT RÉGULIÈREMENT SUR SA FIGURE SANS POUVOIR SE PROTÉGER DE SES BRAS ET DE SES MAINS. Très inquiète, Madame X conduisit Emma chez un neurologue. Tous les tests standards réalisés montraient que la situation était normale.

PETIT À PETIT, EMMA PERDIT LE CONTRÔLE DE SES BRAS COMME DU HAUT DU TORSE ET EN JUIN 2008, ALORS QU’ELLE AVAIT À PEINE DEUX ANS, ELLE NE PARVENAIT PLUS À RESPIRER. C’EST ALORS QU’ELLE FUT DIRIGÉE VERS LES SOINS INTENSIFS PÉDIATRIQUES.

Madame X explique :

« Peu de temps après, LE NEUROLOGUE ME FIT COMPRENDRE QU’EMMA ÉTAIT MALADE, MAIS QU’IL NE POSSÉDAIT PAS DE PREUVES PAR RAPPORT À UN DIAGNOSTIC PRÉCIS. AUCUN TRAITEMENT NE FUT DONC ENTREPRIS. J’étais dévastée, j’avais peur que ma petite ne meure. J’étais envahie par le désespoir et la tristesse. J’ai ainsi passé plusieurs semaines comme hébétée. Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais après deux mois, quelque chose m’a dit intérieurement qu’Emma n’allait pas mourir et que je ne pouvais pas continuer ainsi sans savoir ce qui avait rendu ma fille aussi malade. J’ai senti que je devais me reprendre et continuer la lutte. Il fallait que je prenne conseil ailleurs. J’AI ALORS CONDUIT EMMA CHEZ LES PLUS GRANDS SPÉCIALISTES DE GRANDE- BRETAGNE. ILS ONT FAIT DES TAS DE TESTS, MAIS TOUJOURS AUCUNE RÉPONSE !! »

COMME MADAME X COMMENÇAIT À RÉALISER QUE LES VACCINATIONS ÉTAIENT VRAIMENT LE PROBLÈME, SON INSTINCT MATERNEL LUI SOUFFLA DE NE PLUS AUTORISER LA MOINDRE VACCINATION. Cependant, comme nous le savons tous, les médecins savent se montrer extrêmement persuasifs, surtout quand on est seule, paniquée et qu’on a besoin de faire confiance à quelqu’un pour sauver la vie de son enfant. C’est alors qu’il est très facile de croire ce que ces gens vous racontent.
C’est ainsi qu’EN DÉPIT DE CE QU’AVAIT PENSÉ ET DÉCIDÉ MADAME X, LE VACCIN ANTI- GRIPPAL FUT MALGRÉ TOUT ADMINISTRÉ À EMMA DONT L’ÉTAT SE DÉTÉRIORA IMMÉDIATEMENT.

Madame X raconte ce qui s’est passé dans la suite :

« Le jour suivant, ses yeux n’arrêtaient pas de bouger de gauche à droite et, comme elle perdait du sang sans raison apparente, elle dut subir une transfusion de 500 ml. Elle continua à être si malade que j’ai cru qu’elle allait mourir. C’est alors que j’ai eu l’impression d’une voix et d’une guidance invisible qui voulaient me faire comprendre que L’ÉTAT DE SANTÉ DE MA FILLE ÉTAIT VRAISEMBLABLEMENT DÛ AUX VACCINS. J’AI COMMENCÉ ALORS À RÉFLÉCHIR TRÈS SÉRIEUSEMENT À LA CHOSE, ET TOUT EST FINALEMENT DEVENU TRÈS CLAIR : LES SYMPTÔMES QUE PRÉSENTAIENT MA FILLE ÉTAIENT BEL ET BIEN DUS AUX EFFETS SECONDAIRES DES VACCINATIONS. ! »



Quatre experts reconnaissent que l’état de santé d’Emma a été provoqué par les vaccinations


Craignant le pire pour sa fille, Madame X entreprit tout ce qui était en son pouvoir pour venir en aide à sa fille. Elle commença à voyager ; elle consultait médecin après médecin pour pouvoir obtenir un avis, de l’aide et un traitement. LES MÉDECINS QU’ELLE CONSULTA LUI EXPLIQUÈRENT QUE L’ÉTAT DE SANTÉ D’EMMA AVAIT ÉTÉ PROVOQUÉ PAR LES VACCINATIONS. (VID, Vaccine Induced disease ce qui veut dire en français Maladie induite par les vaccins)

MADAME X FIT ALORS L’IMPOSSIBLE POUR OBTENIR LE RAPPORT DE QUATRE DES MEILLEURS EXPERTS MONDIAUX. CES QUATRE EXPERTS DÉCLARÈRENT QUE LA SANTÉ D’EMMA S’ÉTAIT DÉTÉRIORÉE À LA SUITE DES VACCINATIONS.

Ci-dessous quelques extraits de ces rapports :


Expert n°1

23.01.2012

Mon diagnostic, pour la maladie d'Emma, née le ___________-2006 repose sur des constatations cliniques mais qui sont corroborées par certaines investigations au sujet de sa polyneuropathie sensitivo-motrice impliquant les nerfs du tronc cérébral et les nerfs périphériques. Ce diagnostic a été accepté par d'autres avant que je ne me penche sur ce cas et Emma avait reçu des traitements substantiels à base d'immunoglobulines et de corticoïdes. Selon moi, IL S'AGIT LE PLUS PROBABLEMENT D'UNE REPONSE AUTO-IMMUNE SUITE A LA VACCINATION. Un diagnostic suggestif d'une certaine forme d'atrophie musculaire n'a jamais été confirmé et fut écarté par la suite.


Expert n°2

31.03.2010

Aujourd’hui la patiente est complètement paralysée. Elle ne peut plus contrôler que ses yeux et ses paupières. Elle a besoin d’une aide respiratoire 24h sur 24. La patiente a été examinée par différents experts et SON ÉTAT CLINIQUE NE CORRESPOND À AUCUN SYNDROME NEUROLOGIQUE CONNU. CEPENDANT, L’ANAMNÈSE MINUTIEUSE ET LE FAIT QUE SES SYMPTÔMES SE SONT PRODUITS APRÈS LA VACCINATION SUGGÈRENT UNE HAUTE PROBABILITÉ QUE L’ÉTAT DE SANTÉ ACTUEL DE LA PATIENTE PUISSE ÊTRE LA CONSÉQUENCE D’UN SYNDROME INDUIT PAR LA VACCINATION (VIDS, Vaccination Induced Damage Syndrome)

Faute d’une meilleure explication du diagnostic de ma fille, il me semble que l’explication VIDS est très vraisemblablement la cause de son état de santé.


Expert N°3

12.12.2011.

Je joins une copie de mon rapport sur le cas d’Emma__________.ELLE EST GRAVEMENT ATTEINTE PAR CE QUI EST LE PLUS VRAISEMBLABLEMENT LE RÉSULTAT D’UNE NEUROPATHIE SENSITIVO-MOTRICE AYANT FAIT SUITE À L’IMMUNISATION. Les membres et le corps lui-même sont dans une grande faiblesse ; les nerfs du tronc cérébral sont aussi affectés. L’alimentation gastrique, et l’assistance respiratoire nécessitées par l’état de l’enfant ne sont plus suffisants. Il est nécessaire de pratiquer une TRACHÉOTOMIE suite à l’oedème visible dans la région laryngée.


Expert N°4

28.02.2012.

Emma________. J’ai été satisfait de constater que LES MÉDECINS CONSULTÉS ONT TOUS ÉTÉ D’ACCORD POUR DÉCLARER QUE LA MALADIE AUTOIMMUNE D’EMMA ÉTAIT LA RÉSULTANTE DES VACCINATIONS INFANTILES DE ROUTINE, LE VACCIN ROR AYANT CONSTITUÉ L’ÉLÉMENT FINAL DE SON HANDICAP.


EN DÉPIT DE TOUTES CES PREUVES ET ALORS QU’EMMA ÉTAIT DÉSESPÉRÉMENT MALADE ET HANDICAPÉE, LES AUTORITÉS DÉCIDÈRENT QUE LA SANTÉ D’EMMA N’AVAIT PAS DU TOUT ÉTÉ ALTÉRÉE PAR LES VACCINATIONS. Dans leur rapport, ils écrivent qu’Emma souffre d’atrophie musculaire spinale, maladie qui avait déjà été exclue, comme indiqué dans le premier rapport des experts.

DANS LE BUT DE CALMER L’UN DES EXPERTS REPRIS CI-DESSUS QUI AVAIENT FAIT TROP DE BRUIT AU SUJET DES PROBLÈMES DE SANTÉ D’EMMA, LES AUTORITÉS LE MENACÈRENT DE RETIRER SA LICENCE S’IL NE SE TENAIT PAS TRANQUILLE. MALHEUREUSEMENT CE MÉDECIN COURAGEUX ET DÉJÀ ÂGÉ, MOURUT D’UNE ATTAQUE CARDIAQUE PEU DE TEMPS APRÈS. CETTE CRISE CARDIAQUE FATALE FUT-ELLE LE RÉSULTAT DE LA MANIÈRE DONT CE MÉDECIN AVAIT ÉTÉ TRAITÉ ? Cette question ne trouvera malheureusement jamais de réponse.


Emma paralysée après avoir été vaccinée


Les derniers rapports sur la santé d’Emma disent qu’elle souffre d’une anomalie génétique qui l’empêche d’assimiler la vitamine B2, ainsi que d’autres vitamines. Elle reçut donc un traitement comprenant cette vitamine B2.

LES AUTORITÉS qui avaient reconnu que Madame X était une femme charmante qui comprenait bien les problèmes de sa fille, qu’elle faisait tout son possible pour la soigner, DÉCLARÈRENT CEPENDANT QU’ELLE NE POURRAIT PAS S’OCCUPER À PLEIN TEMPS D’UN CAS COMME CELUI DE SA FILLE QUI ENGENDRERAIT UN STRESS TROP IMPORTANT. CES AUTORITÉS FINIRENT PAR FAIRE ENTENDRE QUE MADAME X DEVAIT AVOIR DES PROBLÈMES DE SANTÉ MENTALE.

CE GENRE DE SITUATION SE PASSE RÉGULIÈREMENT DANS LA MAJORITÉ DES CAS OÙ UNE COMPLICATION VACCINALE S’EST PRODUITE. Je n’ai pas encore rencontré de famille où les choses ne se sont pas produites de cette façon.

MADAME X, COMME BEAUCOUP D’AUTRES PARENTS, A FINALEMENT DÛ SE SOUMETTRE À DES HEURES DE TESTS ET D’ÉVALUATIONS PSYCHIATRIQUES.

LES SERVICES SOCIAUX ONT ALORS DÉCLARÉ QUE MADAME X ÉTAIT NÉGLIGENTE VIS-À-VIS DE SA FILLE, QU’ELLE METTAIT EN FAIT LA VIE DE SA FILLE EN DANGER EN COURANT D’UN EXPERT À L’AUTRE POUR OBTENIR DES ÉVALUATIONS, DES RÉPONSES ET DES TRAITEMENTS QUI N’EXISTAIENT PAS EN GRANDE BRETAGNE.

A ces accusations, Madame X rétorqua que LE TRAITEMENT QU’ELLE A FINALEMENT PU TROUVER À L’ÉTRANGER A, EN FAIT, BEL ET BIEN SAUVÉ LA VIE DE SA FILLE et que tout ce dont elle est coupable est d’avoir tenté l’impossible pour sauver son enfant qui était quasi mourante.

A la suite des accusations dont elle avait fait l’objet, MADAME X REÇUT L’INTERDICTION DE PHOTOGRAPHIER SON ENFANT, ET N’ÉTAIT AUTORISÉE À LUI RENDRE VISITE QUE TOUS LES 7 À 10 JOURS, SOUS STRICTE SURVEILLANCE.

Charles Pragnell qui est un consultant indépendant en gestion, défenseur des familles, expert en protection de l’enfance, a déjà pu apporter plusieurs éléments de preuve dans des procès en Angleterre, Ecosse et Nouvelle Zélande.

Dans son article « HARCÈLEMENTS OBLIGATOIRES DES ENFANTS ET DES FAMILLES » (2), il explique :

« La recherche montre que PLUSIEURS CENTAINES DE MILLIERS D’ENFANTS, AINSI QUE LEURS FAMILLES SONT PLACÉS, SANS RAISONS VALABLES, SOUS LA SURVEILLANCE D’ORGANISMES DE PROTECTION DE L’ENFANCE. CES PERSONNES QUI SONT AINSI SOUMISES À DES ENQUÊTES INQUIÉTANTES, SE VOIENT ÉVIDEMMENT STIGMATISÉES DANS LEUR ENTOURAGE ET FINISSENT PAR SE RETROUVER COMPLÈTEMENT ISOLÉES. Beaucoup de familles signalent que CES ENQUÊTES INUTILES ONT DÉVASTÉ ET MÊME DÉTRUIT LEURS VIES. D’AUTRES RECHERCHES ONT AUSSI MONTRÉ QUE LES ENFANTS ONT SOUFFERT DE GRAVES ET LONGS TROUBLES ÉMOTIONNELS À LA SUITE DE CES TYPES D’ENQUÊTES. »

DANS UN AUTRE ARTICLE (3), IL EST FAIT ÉTAT DU NOMBRE IMPORTANT D’ENFANTS QUI ONT SOUFFERT DE GRAVES TROUBLES À LA SUITE DES EFFETS SECONDAIRES DES VACCINATIONS. IL PENSE QUE DE NOMBREUX PARENTS SONT FAUSSEMENT ACCUSÉS D’ABUS D’ENFANTS APRÈS UNE VACCINATION. Il poursuit en disant que très souvent CES PARENTS SONT MONTRÉS DU DOIGT PAR LES AGENCES DE PROTECTION DE L’ENFANCE POUR NÉGLIGENCE OU EXCÈS D’ANXIÉTÉ. Il déclare :

« Ces parents sont accusés d’être hyper anxieux, et s’il leur arrive de demander plusieurs avis médicaux, ils sont également épinglés. AU ROYAUME-UNI, CES PARENTS SONT CONVOQUÉS À DES CONFÉRENCES ORGANISÉES PAR LA PROTECTION DE L’ENFANCE APRÈS AVOIR ÉTÉ SOUMIS À DES ENQUÊTES EXTRÊMEMENT INVASIVES. ILS NE SONT PAS AUTORISÉS À ÊTRE REPRÉSENTÉS BIEN QU’ILS SOIENT ACCUSÉS D’INFRACTION PÉNALE POUR AVOIR NÉGLIGÉ LEUR ENFANT. ILS SONT ENSUITE SOMMAIREMENT DÉCLARÉS COUPABLES EN FONCTION DES OPINIONS ET DES SUPPOSITIONS DES PROFESSIONNELS PRÉSENTS DONT BEAUCOUP NE LES ONT JAMAIS RENCONTRÉS.»

Ceci est exactement ce dont Madame X a été accusée. L’opinion de Monsieur Pragnell correspond parfaitement à celle de Lisa Blakemore-Brown, psychologue auteur et expert en matière d’autisme. Dans un article « L’arnaque du vaccin contre la rougeole » paru dans le journal « The Independent Newspaper », elle déclare :

« Le professeur Elisabeth Miller, chef du département « Immunisation » au Royaume- Unii a travaillé en étroite collaboration avec Bob Chen au CDC QUAND LES PREMIÈRES ÉTUDES SUR LE THIMÉROSAL FURENT « ARRANGÉES ». Cette personne siégeait dans le « Committee for Vaccination and Immunisation/Adverse Reactions Sub Committee » avec le Dr David Salisbury et le professeur Roy Meadow quand le vaccin ROR fut introduit.

Dans le cas de Sally Clark, le professeur Meadow l’accusa de tuer ses deux enfants qui venaient juste d’être vaccinés ; l’un de ses enfants avait juste été vacciné 5 heures auparavant. A ma connaissance, en tant que psychologue spécialisé dans les cas d’autisme depuis 1993 et travaillant en tant que psychologue spécialisée dans ces questions depuis 1984, je puis affirmer que BEAUCOUP DE PARENTS DONT LES ENFANTS ONT MAL RÉAGI À UN VACCIN ONT ÉTÉ FAUSSEMENT ACCUSÉS DU SYNDROME DE MUNCHHAUSEN PAR PROCURATION (MSBP). DES EFFETS SECONDAIRES CONNUS DE VACCINS ONT ÉTÉ TRANSFORMÉS EN ABUS D’ENFANTS. ON A ENSEIGNÉ AUX SERVICES À VOIR LES CHOSES DE CETTE MANIÈRE ET À AGIR EN CONSÉQUENCE. CERTAINS PARENTS SE SONT VUS ARRACHER LEURS ENFANTS, D’AUTRES ONT ÉTÉ MIS EN PRISON ET SALLY CLARK A PERDU ET SES ENFANTS ET LA VIE. »

Il semble que QUAND UNE COMPLICATION VACCINALE SE PRODUIT, LE GOUVERNEMENT ET LA PROFESSION MEDICALE FONT L'IMPOSSIBLE POUR ETOUFFER L'AFFAIRE ET PROTEGER LES PROGRAMMES DE VACCINATION. N’est-il pas plus facile de REJETER LA FAUTE SUR LES PARENTS ? Quand un enfant est victime de complications vaccinales, les parents sont automatiquement accusés de négligence ou d’abus d’enfants, ce qui détourne l’attention des vaccinations en la dirigeant directement sur les parents.

AU ROYAUME-UNI, C’EST CE QU’ON APPELLE SANS RIRE LA « PROTECTION DE L’ENFANCE». PERSONELLEMENT, JE PARLERAIS PLUTÔT DE PROTECTION DES PROGRAMMES VACCINAUX ET DES SOLDES BANCAIRES.



Références


1. Laura Clark Daily Mail ‘10,000 children taken into care: Numbers have doubled in the past four years’ Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-2128465/10-000-children-taken-care-Numbers-doubled-past-years.html#ixzz1rpeFpIM9

2. Charles Pragnell – Mandatory Persecution of Children and Families http://www.fassit.co.uk/persecution_of_children.htm

3. Charles Pragnell – Vaccines and Child Abuse Accusations http://www.fassit.co.uk/vaccines_child_abuse.htm

4. Lisa Blakemore-Brown – The Independent Newspaper Measles Vaccine http://www.theoneclickgroup.co.uk/news.php?id=2739#newspost

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

NOUVEAU CAS DE DÉCÈS D’UN BÉBÉ SUITE À UNE VACCINATION TOXIQUE !

Message  Admin le Jeu 7 Juin 2012 - 15:48




DEPOPULATION : NOUVEAU CAS DE DÉCÈS D’UN BÉBÉ SUITE À UNE VACCINATION TOXIQUE !







Chers amis,


VOICI À NOUVEAU UN CAS DE DÉCÈS D’UN BÉBÉ SUITE AUX VACCINS TOXIQUES !

Il est désormais clair que SANS RÉACTION TRÈS FAROUCHE DES PARENTS CONTRE LES AUTORITÉS POURRIES ET VENDUES AU LOBBY DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE MONDIALISTE, LES DÉCÈS SE POURSUIVRONT TAMBOUR BATTANT.


VOUS êtes les SEULS décideurs de votre futur, de la santé ou de l’empoisonnement de vos enfants par les vaccins-tueurs.
A bon entendeur…

L’excellente mais très triste article, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON EMPOISONNEMENT ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : merci à la personne qui m'a signalé cet article ! Elle se reconnaîtra...




Source : http://www.initiativecitoyenne.be/article-deces-d-un-enfant-a-renaix-une-semaine-apres-ses-vaccins-106525052.html

Mercredi 6 juin 2012



DECES D'UN ENFANT A RENAIX, UNE SEMAINE APRES SES VACCINS





Le journal néerlandophone De Morgen rapporte ce jour, sur son site internet (cf. http://www.demorgen.be/dm/nl/989/Binnenland/article/detail/1449996/2012/06/06/Kind-en-Gezin-onderzoekt-overlijden-peuter-in-Ronse.dhtml?utm_source=RSSReader&utm_medium=RSS ), le DECES A RENAIX DE XANDRO, UN ENFANT D'UN AN ET DEMI, UNE SEMAINE SEULEMENT APRES SES VACCINS EFFECTUES A KIND & GEZIN (L'EQUIVALENT NEERLANDOPHONE DE L'ONE).

Kind & Gezin dit mener l'enquête sur le décès de cet enfant. LES PARENTS ONT DIT DANS LE CADRE DU JOURNAL DE VTM QUE LEUR ENFANT ETAIT DECEDE SUITE A UNE VACCINATION MAIS KIND EN GEZIN A INSISTE POUR DIRE QU'IL ETAIT TROP TOT POUR TIRER LA MOINDRE CONCLUSION SUR LE LIEN ENTRE LE DECES ET LA VACCINATION.

Selon les parents de l'enfant, C'EST SUITE A CETTE CONSULTATION A KIND & GEZIN QUE LE BAMBIN A FAIT UN ARRET CARDIAQUE. L'ENFANT A REÇU LES INJECTIONS EN DEPIT D'UNE SANTE FRAGILE QUI S'ETAIT DETERIOREE DEPUIS UNE INFECTION AU VIRUS RESPIRATOIRE SYNCYTIAL (RSV), contractée six mois auparavant, ont encore expliqué les parents.

"UN MEDECIN DE KIND & GEZIN A VACCINE L'ENFANT LE 25 MAI DERNIER ET LE 3 JUIN, L'ENFANT EST DECEDE" a réagi Leen Du Bois, porte-parole de Kind & Gezin. CELLE-CI A BIEN INSISTE A CE STADE POUR DIRE QU'IL ETAIT ENCORE TROP TOT POUR CONSIDERER QU'IL Y A LE MOINDRE LIEN ENTRE LE DECES ET LA VACCINATION. Kind & Gezin est présentement en train d'ANALYSER ce cas a-t-elle aussi déclaré. "Nous allons maintenant, avec toutes les données dont nous disposons, chercher à établir ce qui s'est réellement passé".

ENFIN, KIND & GEZIN SOULIGNE QUE LES PARENTS NE DEVRAIENT PAS S'INQUIETER INUTILEMENT AU SUJET DES VACCINATIONS.

VIDEO : voir sur http://www.initiativecitoyenne.be/article-deces-d-un-enfant-a-renaix-une-semaine-apres-ses-vaccins-106525052.html

Selon cette vidéo, une autopsie a été ordonnée. LES PARENTS DEPLORENT LE FAIT QUE LE MEDECIN AIT QUAND MEME VACCINE LEUR ENFANT ALORS QU'IL ETAIT MALADE ET ESTIMENT QUE CELUI-CI AURAIT DU S'ABSTENIR DANS PAREILLES CIRCONSTANCES. Selon ce que dit cette vidéo, S'IL S'AVERE QUE KIND & GEZIN A COMMIS UNE FAUTE, LES PARENTS INTRODUIRONT UNE PLAINTE. ILS ONT DEJA REÇU PLUS D'UNE CENTAINE DE REACTIONS SUR LEUR PAGE FACEBOOK.


Les parents de Xandro, dans une tristesse dont on imagine la profondeur


POUR CEUX QUI CONNAISSENT UN MINIMUM LE SUJET DES VACCINS, IL Y A D'ORES ET DEJA UNE CERTITUDE A CE STADE : C’EST QUE JAMAIS LES OFFICIELS N’ADMETTRONT LE MOINDRE LIEN ENTRE CE DECES ET LES VACCINS ET CE, QU’IL Y AIT ENQUETE OU PAS.

Il est en effet crucial de prendre conscience des POINTS COMMUNS ENTRE TOUS CES CAS QUI SE SUCCEDENT, que ce soit celui de cette petite fille paralysée par les vaccins et volée à sa mère par l’Etat en Grande-Bretagne (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-une-enfant-paralysee-par-les-vaccinations-et-volee-a-sa-mere-par-l-etat-106500153.html ), celui de la petite de Charleroi (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-deces-suspect-d-un-bebe-a-charleroi-un-ou-plusieurs-vaccin-s-en-cause-90593601.html ) ou beaucoup d’autres cas encore : A CHAQUE FOIS, LES OFFICIELS NIENT TOUT EN BLOC, TOUT SIMPLEMENT PARCE QUE RECONNAITRE PUBLIQUEMENT LE LIEN ENTRE LEURS DIVINS VACCINS ET LE MOINDRE DECES ELOIGNERAIT A FORT JUSTE TITRE DES MILLIERS DE PARENTS DES VACCINS QU’ILS VEULENT FOURGUER A TOUS AVEC UN MINIMUM D’EXCEPTIONS ET DE CONTRE-INDICATIONS MEDICALES POSSIBLES.

Et on le voit, LE RESULTAT EST TRAGIQUE ET HORRIFIANT, C’EST CELUI DU SACRIFICE INACCEPTABLE D’ENFANTS DONT LA VIE EST A JAMAIS DETRUITE, SOIT DU FAIT DU DECES OU DE SEQUELLES GRAVES ET IRREVERSIBLES QUI SONT UNE TRAGEDIE POUR LES FAMILLES EN PLUS D’ETRE UN FARDEAU FINANCIER CONSEQUENT POUR LA SOCIETE.

Il semble évident que LA MAUVAISE FOI DES OFFICIELS est à l’œuvre puisqu’ils NIENT jusqu’au fait, pourtant scientifiquement établi, QUE LES VACCINATIONS AFFAIBLISSENT LE SYSTEME IMMUNITAIRE ET INDUISENT UNE IMMUNODEPRESSION QUI EST LA SOURCE POSSIBLE DE TOUTE UNE SERIE D’INFECTIONS OPPORTUNISTES POTENTIELLEMENT GRAVES.(cf. références scientifiques indiquées au point (18 ) en page 16/22 du document pdf suivant : http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/Notre-reponse-a-la-reponse-de-Mme-Onkelinx.pdf ) EXACTEMENT COMME ILS NIENT AUSSI LE LIEN ENTRE MORT SUBITE DU NOURRISON ET VACCINATION, UNE CONNEXION POURTANT ETABLIE PAR PLUSIEURS PUBLICATIONS SCIENTIFIQUES RIGOUREUSES. Et puis rappelons aussi les travaux du Dr Viera Scheibner d'Australie qui a montré, elle aussi, un LIEN EVIDENT ENTRE VACCINATION ET MORT SUBITE DU NOURRISSON avec la mise en évidence de ce qu'elle a appelé "la dynamique des jours critiques" (cf. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/dec-2011/Nexus-janvier-fevrier-2006.pdf ) et la démonstration que CHAQUE DOSE DE VACCIN ALTERE AINSI LA RESPIRATION DE L'ENFANT PENDANT 48 JOURS !

LE DENI DESESPERANT ET DEFINITIF AUQUEL ON PEUT HELAS S’ATTENDRE EST PITOYABLEMENT ILLUSTRE PAR L’ATTITUDE DE L’ONE, QUI A L’INDECENCE DE NIER TOUT LIEN ENTRE LE VACCIN ANTI-HEPATITE B ET LA SCLEROSE EN PLAQUES ALORS QU’UN TEL EFFET FIGURE POURTANT DANS LA NOTICE DES VACCINS ET QU’ILS CONSEILLENT POURTANT, IRONIE DU SORT, DE TOUJOURS BIEN LIRE!

Le discours de circonstance est donc toujours le même (« on va mener l’enquête pour savoir exactement ce qui s’est passé ») mais LE RESULTAT EST ETRANGEMENT TOUJOURS SI PREVISIBLE et on sait tous que LES VACCINS SORTIRONT TOUJOURS BLANCHIS ET que LES PARENTS RESTERONT AINSI TOUJOURS TRAHIS PAR RAPPORT A LA CONFIANCE NON MERITEE QU’ILS AVAIENT MISE EN TOUTES CES INSTANCES QUI SE TARGUENT POURTANT DE PROTEGER LA SANTE DE L’ENFANT !

En réalité, comment s’étonner de tels décès d’enfants lorsqu’on sait qu’il n’y a JAMAIS de véritables groupes témoins/groupes placebos (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-le-vrai-scandale-des-faux-placebos-97058382.html ) dans les essais cliniques de vaccins et que donc le taux d'effets secondaires est toujours artificiellement gonflé dans le faux groupe placebo CE QUI PERMET DE FAIRE PASSER LES VACCINS COMME BEAUCOUP PLUS SURS QUE CE QU'ILS NE SONT REELLEMENT ?

COMMENT S’ETONNER DE TELS DECES D’ENFANTS ALORS QU’IL N’Y A JAMAIS, CONTRAIREMENT AUX AUTRES MEDICAMENTS, D’ANALYSE PHARMACOCINETIQUE (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-la-securite-des-vaccins-n-a-jamais-ete-une-priorite-97113833.html ) IMPOSEE AUX VACCINS, c'est-à-dire des analyses qui étudient le devenir des différents composants du vaccin une fois administré dans le corps après injection ?

TANT QUE LES VACCINS CONTINUERONT DE BENEFICIER DE TELS PASSE-DROITS, que l’évaluation de leur prétendue sécurité continuera d’être limitée à quelques jours, qu’ils continueront d’être dispensés de tests pour évaluer leurs potentiels cancérogène, mutagène et tératogène, qu’on ne tiendra pas compte de la sous-notification notoire de leurs effets secondaires (cf. http://idata.over-blog.com/3/27/09/71/2011/AFSSAPS-sous-notification.JPG ) et que les conflits d’intérêts régneront en maîtres ici en Belgique, au niveau européen ou celui de l’OMS, CES DRAMES SE REPRODUIRONT ET LA ROULETTE RUSSE FERA QUE CELA POURRA POTENTIELLEMENT TOMBER SUR CHACUN DE VOS ENFANTS, A LA MANIERE D'UN TERRIBLE TERRORISME SANITAIRE hélas.

Une telle situation est déjà gravissime en soi mais si en plus, LES PARENTS ne sont même pas avertis du caractère, par définition, expérimental de TOUS ces cocktails de vaccins qu’on administre à la chaîne à leurs enfants, ils SONT EN DROIT ET ONT MEME LE DEVOIR MORAL DE SE RETOURNER CONTRE CES AUTORITES INDIGNES QUI LES ONT AINSI VOLONTAIREMENT TROMPES, EN DEPIT DU FAIT QU’ELLES ONT ETE PLUS D’UNE FOIS ALERTEES PAR DES ASSOCIATIONS COMME LES NÔTRES.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

H1N1 : PROPAGANDE MEDIATIQUE DE PEUR & DESINFORMATION !

Message  Admin le Mar 26 Juin 2012 - 13:59

PROPAGANDE MEDIATIQUE DE PEUR ET DE DESINFORMATION AUTOUR DE LA GRIPPE H1N1 !





Chers amis,


Et voilà ! C’est reparti !

Les raclures des mass médias de caniveau, de l’OMS et de l’industrie pharmaceutique (USA nazis en tête, bien sûr), se proposent de vous faire à nouveau bien peur avec la fausse pandémie de grippe H1N1 (vous vous souvenez : celle pour laquelle on avait effectué toute une série d’alertes exagérées et proposé un vaccin toxique qui ne s’était pas vendu comme espéré ?) !

LE JOURNAL LE MONDE (L’IMMONDE) VOUS A PONDU UN ARTICLE IMBÉCILE AFIN DE TENTER DE « JUSTIFIER » L’UTILISATION DE SYSTÈMES DE SURVEILLANCE RENFORCÉS ET DE VACCINATION ÉLARGIE POUR CETTE GRIPPE À LA NOIX…

AFIN D’ESSAYER D’ÉTAYER SES DIRES, L’IMMONDE S’EST BASÉ SUR LES INEPTIES DES CDC (CENTRE DE CONTRÔLE DES MALADIES AUX… USA NAZIS), DE L’OMS (BIEN CONNUE POUR SA CORRUPTION FACE À L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET POUR SES CONFLITS D’INTÉRÊT) ET DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE, ÉVIDEMMENT.

ALORS, À GRANDS COUPS D’ESTIMATIONS, DE STATISTIQUES ET D’APPROXIMATIONS (AVEC MARGES D’ERREUR, S’IL VOUS PLAÎT !), ON TENTE DE VOUS CONVAINCRE DE LA TERRRRRIIIIBLLLLEEEE DANGEROSITÉ DE LA GRIPPE H1N1, ET SURTOUT DE LA SOI-DISANT NÉCESSITÉ D’ACCROÎTRE LES SYSTÈMES DE SURVEILLANCE DE CETTE GRIPPE ET D’ÉLARGIR LA VACCINATION (notamment pour les pays d'Afrique et d'Asie, cibles génocidaires préférées du nouvel ordre mondial) !

NOUS Y VOILÀ DONC : LE BUT CONSISTE À DONNER DAVANTAGE DE POUVOIRS À L’OMS ET À FAIRE RENTRER DU PUANT POGNON DANS LES POCHES DES CRIMINELS DES MULTINATIONALES PHARMACEUTIQUES, NOTAMMENT EN VENDANT DES VACCINS TOXIQUES !

Nous pouvons donc voir que la promotion de la terreur par les terroristes d’Etat, des médias et de l’industrie, est loin d’être finie…

En espérant que vous ne cédiez pas à ces imbécilités, je vous laisse lire l’article de merde, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BONNE VACCINATION, BONNE MALADIE ET BONNE MORT ! Vic.




Source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/06/26/la-grippe-h1n1-quinze-fois-plus-meurtriere-que-les-chiffres-officiels_1724579_3244.html#xtor=AL-32280515


LA GRIPPE H1N1 QUINZE FOIS PLUS MEURTRIERE QUE LES CHIFFRES OFFICIELS



Le Monde.fr | 26.06.2012 à 11h52 • Mis à jour le 26.06.2012 à 11h52
Par Paul Benkimoun


LA PANDEMIE GRIPPALE DE 2009-2010 DUE AU VIRUS A(H1N1) AURAIT FAIT QUINZE FOIS PLUS DE MORTS QUE LE NOMBRE DE CAS OFFICIELS CONFIRMES PAR DES EXAMENS DE LABORATOIRES. C'est ce qu'avance, dans un article publié en ligne mardi 26 juin (cf. http://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099%2812%2970121-4/fulltext ) sur le site de la revue The Lancet (cf. http://www.lemonde.fr/sujet/9d7d/the-lancet.html ), une EQUIPE INTERNATIONALE EMMENEE PAR DES CHERCHEURS AMERICAINS DES CENTRES DE CONTROLE ET DE PREVENTION DES MALADIES (CDC). Elle aboutit à l'ESTIMATION D'UN TOTAL DE PLUS DE 280 000 DECES liés à ce virus pendant les douze premiers mois de sa circulation, alors que les données officielles de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) font état de 18 500 décès confirmés en laboratoire sur la période comprise entre avril 2009 et août 2010.

Lors de l'apparition de la pandémie grippale en 2009, l'OMS avait demandé aux Etats membres de lui notifier les décès associés au virus grippal A(H1N1) confirmés par des examens de laboratoire. Le total de ces cas "officiels" avait de fortes chances de sous-estimer grandement la réalité, que ce soit parce les prélèvements n'avaient pas été effectués ou parce que le virus n'était plus détectable dans les prélèvements.
Il en va de même, d'ailleurs, pour la grippe saisonnière. "D'une manière générale, les cas de grippe saisonnière notifiés sont de 10 à 20 fois inférieurs au nombre de cas réels tels qu'on peut les estimer", souligne le professeur William Dab (cf. http://www.lemonde.fr/sujet/78b5/william-dab.html ), titulaire de la chaire "Hygiène et sécurité" au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM, Paris).



TAUX DE MORTALITÉ VARIABLES



Les méthodes usuelles d'estimation indirecte ne s'appliquent pas bien dans le cas d'un virus circulant de manière pérenne et non pendant une période limitée. En outre, beaucoup de pays touchés ne disposent pas d'un système de recueil des données épidémiologiques de qualité. Fatimah Dawood et ses collègues de l'équipe internationale ont donc opté pour une autre approche, en s'appuyant sur les données des pays dotés d'un système de SURVEILLANCE solide.

Ils sont partis des chiffres cumulés de l'ensemble des cas symptomatiques recueillis sur douze mois dans douze pays à revenu élevé, intermédiaire et faible et ont multiplié ce total par le taux de cas symptomatiques qui se sont révélés fatals dans cinq pays à revenu élevé (Danemark, Etats-Unis, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Royaume-Uni).
Dans un second temps, les chercheurs ont appliqué un coefficient tenant compte des taux de mortalité variables selon les différentes régions du monde. Cela leur a permis d'ESTIMER au total à 201 200 le nombre de décès dus à une cause respiratoire liée au virus grippal pandémique (la fourchette statistique allait de 105 700 à 395 600 morts) et à 83 300 morts supplémentaires (de 46 000 à 179 900), cette fois d'origine cardiovasculaire liée au même virus.



DES CLASSES D'ÂGE PLUS JEUNES TOUCHÉES


La méthode ne donne qu'une APPROXIMATION de la réalité, AVEC UNE MARGE D'ERREUR, mais elle fournit un ordre de grandeur fiable. "Les hypothèses et la méthode employée par cette équipe sont tout à fait raisonnables et sensées. Leurs résultats ne sont pas surprenants car on connaît l'ampleur de la sous-notification pour les décès liés à la grippe", commente le professeur Dab. Celui-ci note aussi que l'étude confirme que LA PANDEMIE A TOUCHE DES CLASSES D'AGE PLUS JEUNES QUE LA GRIPPE SAISONNIERE. Selon les calculs des auteurs de l'étude, 80 % des décès d'origine respiratoire ou cardiovasculaire ont frappé des individus de moins de 65 ans et 65 % des décès se situaient dans la tranche d'âge de 18 à 64 ans.

"Si la mortalité se révèle plus faible que pour des grippes saisonnières, le fait qu'elle frappe des gens plus jeunes signifie qu'elle est plus importante en termes d'années de vie perdues. Cette étude nous montre que même quand elle prend la forme d'une "grippette" pour un individu, une épidémie de grippe N'EST JAMAIS ANODINE au niveau d'une population et pose un problème de santé publique", insiste le professeur Dab.

L'étude des CDC a permis d'appliquer la méthode d'ESTIMATION aux différents pays et régions du monde. Les chercheurs ont ainsi calculé que 59 % des décès liés au virus A(H1N1) se seraient produits en Asie du Sud-Est et en Afrique. CE QUI, POUR LES AUTEURS DE L'ARTICLE, IMPOSE DE "RENFORCER LA REPONSE GLOBALE AUX FUTURES PANDEMIES GRIPPALES ET D'AMELIORER L'ACCES AUX VACCINS ANTIGRIPPAUX EN AFRIQUE ET EN ASIE DU SUD-EST". Ils y voient également une incitation à RENFORCER LES SYSTEMES DE SURVEILLANCE ET DE NOTIFICATION DES MALADIES INFECTIEUSES PARTOUT OU CELA EST NECESSAIRE.


Paul Benkimoun.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

FR: AUTORITES SANITAIRES CRIMINELLES & MALADIE DE LYME

Message  Admin le Sam 30 Juin 2012 - 14:51




MALADIE DE LYME : FRANCE : UN CAS BIEN DOCUMENTE CONCERNANT LES FIRMES PHARMACEUTIQUES CRIMINELLES ET LES AUTORITES DE « SANTE » CORROMPUES !!!









Chers amis,


VOICI À NOUVEAU UN CAS CONCRET DANS LEQUEL IL EST CLAIR QUE LES AUTORITÉS DE « SANTÉ » (COMPRENEZ LES AUTORITÉS CORROMPUES QUI ENTRETIENNENT LES MALADIES POUR LE PLUS GRAND PROFIT DES MULTINATIONALES QUI LEUR REFILENT DES POTS-DE-VIN), AINSI QUE LES MULTINATIONALES PHARMACEUTIQUES, JOUENT UN RÔLE PUREMENT CRIMINEL.

La MALADIE DE LYME OU BORRÉLIOSE DE LYME – une maladie étrange et douteuse APPARUE « SUBITEMENT » à Lyme, dans le Connecticut, aux… Etats-Unis, en 1975 – est provoquée par la morsure des tiques, plus précisément par une bactérie que ces bestioles ont apparemment commencé à posséder « SUBITEMENT » dans leur salive depuis les années 1970, aux USA. Cette maladie peut toucher plusieurs organes, et plusieurs systèmes (système nerveux, système sanguin, système digestif etc.), et peut provoquer des paralysies et même la mort si elle n’est pas traitée tôt. Pour davantage d’informations, rendez-vous sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_lyme .

OR, EN FRANCE MORTIFÈRE, CRIMINELLE ET LIBERTICIDE, IL SE FAIT QUE DES MILLIERS DE PATIENTS ATTEINTS DE CETTE MALADIE, CONTESTENT AVEC RAISON LA FAÇON DONT LES AUTORITÉS SANITAIRES POURRIES DÉPISTENT CETTE MALADIE.

MAIS LE PIRE N’EST SANS DOUTE PAS LÀ : UNE ENTREPRISE FRANÇAISE ALSACIENNE AVAIT EN EFFET COMMENCÉ À VENDRE UN REMÈDE NATUREL À BASE DE SAUGE CONTRE CETTE MALADIE : LE TIC TOX.

MAIS L’AGENCE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ (AFSSAPS) A INTERDIT CE PRODUIT SOUS LE PRÉTEXTE FALLACIEUX ET IGNOBLE QUE CETTE ENTREPRISE ALSACIENNE N’ÉTAIT PAS HOMOLOGUÉE COMME… LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE ! LE PATRON DE CETTE ENTREPRISE FAIT DÉSORMAIS FACE À L’INJUSTICE (OUPS ! PARDON… À LA « JUSTICE ») !

UNE DAME QUI DIRIGEAIT UN LABORATOIRE QUI NE SE CONFORMAIT PAS AUX RÈGLES IMBÉCILES (ET APPAREMMENT INEFFICACES) DE DÉPISTAGE DE LA MALADIE DE LYME, A VU SON LABO ÊTRE FERMÉ PAR LES AUTORITÉS « SANITAIRES » CRIMINELLES ET DE RÉPRESSION !

Et pendant qu’une pétition (moyen de contestation inefficace, mou et inutile) a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de signatures contre la façon dont la maladie de Lyme est dépistée en France - et alors même que certains médecins soutiennent les « patients rebelles » qui se soulèvent contre les autorités sanitaires mortifères françaises - CERTAINS « SPÉCIALISTES » ET VENDUS DU SYSTÈME, QUI DÉFENDENT LES AUTORITÉS ET LES LABOS PHARMACEUTIQUES (IL SERAIT INTÉRESSANT D’ÉTUDIER LEUR PROFIL AFIN DE DÉTECTER LA PRÉSENCE D’ÉVENTUELS CONFLITS D’INTÉRÊT) NIENT TOUT EN BLOC, ET OSENT PARLER DE « DÉLIRE » ET DE « DÉRIVE SECTAIRE MENÉE PAR DES GOUROUS » ( = CRIMINALISATION DES OPPOSANTS ET DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ QUI LES DÉFENDENT !) CONCERNANT CETTE « DISSIDENCE » DES PATIENTS !


Comme nous pouvons le voir, l’industrie pharmaceutique criminelle, les ordures des autorités et certains médecins et « scientifiques » corrompus et vendus au système, continuent de nuire à la santé de la population et du public !

L’article révoltant, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BONNE MALADIE, BONNE AGONIE, BON TRAITEMENT INEFFICACE ET EMPOISONNÉ, ET BONNE MORT ! Vic.







Source : http://www.lepoint.fr/sante/maladie-de-lyme-des-patients-en-lutte-contre-les-autorites-sanitaires-30-06-2012-1479377_40.php


MALADIE DE LYME : DES PATIENTS EN LUTTE CONTRE LES AUTORITÉS SANITAIRES


Le Point.fr - Publié le 30/06/2012 à 12:01


Des milliers de personnes protestent contre le protocole de détection de la maladie transmise par les piqûres de tiques.



Photo d'illustration © Konstantin Chalabov / AFP



DES MILLIERS DE PATIENTS ET DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ MÈNENT UNE FRONDE CONTRE LES AUTORITÉS SANITAIRES AUTOUR DE LA MALADIE DE LYME : ILS CONTESTENT LA MANIÈRE DONT ON DÉTECTE ET ON SOIGNE EN FRANCE CETTE AFFECTION TRANSMISE PAR LES PIQÛRES DE TIQUES. L'approche "officielle" de cette maladie bactérienne, définie en 2006 lors d'une conférence scientifique, ne fait pas consensus. Et cela dès le diagnostic : POUR LES "REBELLES" DE LYME, LE PROTOCOLE DE TEST SANGUIN NE PERMET PAS DE DÉTECTER, ET DE LOIN, TOUS LES CAS RÉELLEMENT POSITIFS.

Conséquence : "VOUS SOUFFREZ DEPUIS DES ANNÉES, VOUS AVEZ TOUS LES SYMPTÔMES DE LYME, MAIS LE TEST EST NÉGATIF, ALORS ON VOUS DIT NON, CE N'EST PAS ÇA, C'EST AUTRE CHOSE, ET ON VOUS DONNE UN TRAITEMENT QUI NE SERT À RIEN", résume Judith Albertat, qui a elle-même été confrontée à cette situation. Cette Toulousaine, ancienne pilote de ligne devenue naturopathe après un "long parcours du combattant" pour se soigner, préside aujourd'hui Lyme sans frontières, une association de malades en colère créée en mars à Strasbourg.

PRÈS DE 10 000 PERSONNES ONT SIGNÉ LA PÉTITION LANCÉE PAR CETTE ASSOCIATION POUR DÉNONCER LE "DÉNI" DE CETTE MALADIE ET DE SA FRÉQUENCE PAR LES POUVOIRS PUBLICS. Selon elles, LA MALADIE TRAITÉE TARDIVEMENT NE PEUT ÊTRE SOIGNÉE PAR ANTIBIOTIQUES ET S'INSTALLE ALORS DANS UNE FORME CHRONIQUE.

Quelques médecins soutiennent cette hypothèse, comme le Pr Christian Perronne, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), ou encore le Pr Luc Montagnier, co-découvreur du virus du sida et Prix Nobel de Médecine.

Mais au Centre national de référence de la maladie de Lyme, basé à Strasbourg, les SPÉCIALISTES réunis autour du Pr Daniel Christmann RÉFUTENT EN BLOC cette thèse. Selon eux, si des symptômes subsistent après le traitement antibiotique, ce n'est plus la bactérie de Lyme qui est en cause. Pour le Dr Pierre Kieffer, du CHU de Mulhouse, les douleurs articulaires et musculaires décrites dans de tels cas sont réelles, mais peuvent relever d'une "composante psychologique".



Alternatives


LA CONTROVERSE EST D'AUTANT PLUS VIVE QUE LES PATIENTS EN COLÈRE CROYAIENT AVOIR TROUVÉ DES MÉTHODES ALTERNATIVES POUR SE SOIGNER, NOTAMMENT LE TIC-TOX, UNE PRÉPARATION NATURELLE À BASE DE SAUGE FABRIQUÉE PAR UNE PETITE ENTREPRISE ALSACIENNE.

MAIS L'AGENCE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ (AFSSAPS) A INTERDIT EN JANVIER DERNIER CE PRODUIT, ARGUANT NOTAMMENT QU'IL N'AVAIT PAS OBTENU D'AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ (AMM) ET QUE L'ENTREPRISE QUI LE FABRIQUAIT N'ÉTAIT PAS HOMOLOGUÉE EN TANT QUE LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE.
SON GÉRANT, BERNARD CHRISTOPHE, DIPLÔMÉ EN PHARMACIE, DEVRA D'AILLEURS RÉPONDRE DE CES FAITS EN SEPTEMBRE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE STRASBOURG. À SES CÔTÉS COMPARAÎTRA VIVIANE SCHALLER, GÉRANTE D'UN LABORATOIRE D'ANALYSES BIOLOGIQUES BIEN CONNU DES "REBELLES" DU LYME, CAR IL PRATIQUAIT DES TESTS DIFFÉRENTS DE CEUX OFFICIELLEMENT PRÉCONISÉS. De ce fait, il a annoncé à des milliers de patients qu'ils avaient la maladie, alors même qu'on leur avait longtemps dit le contraire. FIN MAI, L'AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ A FAIT FERMER LE LABORATOIRE DE MME SCHALLER.

LES PATIENTS EN COLÈRE CRIENT AU "HARCÈLEMENT" ET À LA "RÉPRESSION". ET ASSURENT QUE DERRIÈRE CETTE POLÉMIQUE SE PROFILENT D'ÉNORMES INTÉRÊTS ÉCONOMIQUES, CEUX DES LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES.

"ON PRÉFÈRE MAL SOIGNER TOUS LES SYMPTÔMES DU LYME AVEC TOUTES SORTES DE MÉDICAMENTS QUI COÛTENT DES MILLIONS À LA SÉCU, PLUTÔT QUE DE S'ATTAQUER VRAIMENT À LA MALADIE", dénonce Judith Albertat.

En revanche pour le Dr Kieffer, DÉFENSEUR DE LA LIGNE "OFFICIELLE" qui dit connaître le Lyme "par coeur", cette controverse relève du "DÉLIRE". "C'est une DÉRIVE SECTAIRE : des gourous profitent de la crédulité de gens fragiles en entretenant leurs angoisses".

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

CAMBODGE & THAILANDE : FORME GRAVE DU SYNDROME PIEDS-MAINS-BOUCHE

Message  Admin le Mer 18 Juil 2012 - 15:36




CAMBODGE ET THAILANDE : FORME GRAVE DU SYNDROME PIEDS-MAINS-BOUCHE …






Chers amis,


Et voilà ! Une nouvelle maladie soi-disant « inoffensive », vient de prendre SUBITEMENT une forme très contagieuse et grave, voire mortelle…

LA FORME GRAVE DE LA MALADIE PIEDS-MAINS-BOUCHE AURAIT AINSI CAUSÉ DE NOMBREUX MORTS AU CAMBODGE ET EN THAÏLANDE !

Les raclures de l’OMS insistent bien entendu sur les dizaines de morts.

Les écoles ont été fermées, afin de… RASSURER les parents.

Gageons que la populace insouciante, poussée par l’OMS et les soi-disant « experts », réclamera d’elle-même un… VACCIN contre cette nouvelle maladie.

Une maladie de plus qui peut être mortelle pour les humains = DES MILLIARDS SUPPLÉMENTAIRES À SE FAIRE POUR L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE MORTIFÈRE, dont les MÉDICAMENTS CHIMIQUES et les VACCINS TOXIQUES peuvent se révéler aussi mortels que la maladie en question.

Vous remarquerez d’ailleurs que l’article des mass merdias ne dit rien sur l’origine de cette nouvelle forme de la maladie pieds-mains-bouche…

L’article des presstitués, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BONNE VACCINATION, BONNE MALADIE ET BONNE MORT ! Vic.




Source : http://yahoo.skynet.be/actualites/monde/article/896885/forme-grave-syndrome-pieds-mains-bouche-cambodge-ferme-ses-ecoles

Monde, mercredi 18 juillet 2012 il y a 32 min 129 vues powered by BELGA



FORME GRAVE DU SYNDROME PIEDS-MAINS-BOUCHE : LE CAMBODGE FERME SES ECOLES





(Belga) Le CAMBODGE a fermé toutes ses écoles maternelles et primaires mercredi pour empêcher la PROPAGATION D'UN VIRUS PROVOQUANT UNE FORME GRAVE DU SYNDROME PIEDS-MAINS-BOUCHE, a indiqué le gouvernement.

Au moins 54 enfants, la plupart âgés de moins de trois ans, sont morts de cette maladie depuis avril, sur 61 cas rapportés, SELON LE DERNIER BILAN DE L'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE (OMS).

La fermeture des établissements, qui touche des dizaines de milliers d'élèves, moins de deux semaines avant les vacances annuelles de la plupart des écoles, est destinée à RASSURER les parents, a expliqué à l'AFP Mak Vann, secrétaire d'Etat au ministère de l'Education. "C'est pour éviter la propagation de la maladie", a-t-il ajouté.

La maladie et son TAUX DE MORTALITE ELEVE avaient dans un premier temps laissé perplexes les autorités sanitaires cambodgiennes.

Mais la semaine dernière, l'OMS avait finalement annoncé que la plupart des victimes avaient été testées positives à l'ENTEROVIRUS EV 71, FORME MORTELLE DE LA MALADIE PIEDS-MAINS-BOUCHE, RELATIVEMENT REPANDUE EN ASIE. L'Organisation avait également découvert que l'utilisation de stéroïdes lors du traitement avait aggravé l'état des patients, dont les symptômes incluent une forte fièvre et des problèmes respiratoires.

En THAÏLANDE voisine, où la situation est moins grave, une vingtaine d'écoles de Bangkok ont été fermées ces derniers jours, mais seulement trois n'avaient pas rouvert leurs portes mercredi, selon l'administration de la capitale.

Le syndrome pieds-mains-bouche est TRES CONTAGIEUX mais sa transmission peut être évitée par le respect de règles d'hygiène strictes, selon les experts. (MUA)

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

BIG PHARMA MORTIFERE: DES "VACCINS PRE-PANDEMIQUES" !

Message  Admin le Mer 25 Juil 2012 - 17:45




NOUVEL ORDRE MONDIAL MORTIFERE : L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE COMPTE UTILISER DES « VACCINS PRE-PANDEMIQUES » AFIN DE « DEVANCER » UNE POTENTIELLE FUTURE PANDEMIE DE GRIPPE !!!







Chers amis,


Nous avons vu ces derniers mois que de nouvelles formes de grippe ont surgi (probablement créées par les labos des mêmes entreprises pharmaceutiques qui vendent le soi-disant « remède » par la suite, avec des milliards de bénéfices à la clé !)…

DÉSORMAIS, LES MONDIALISTES ET LE CARTEL INDUSTRIEL CRIMINEL DE BIG PHARMA ET DE L’OMS, AINSI QUE LES SOI-DISANT « EXPERTS », ONT UN NOUVEAU PLAN : VACCINER LA TERRE ENTIÈRE DE PRÉFÉRENCE, À L’AIDE DE « VACCINS PRÉ-PANDÉMIQUES » DONT ON SE DOUTE DÉJÀ QU’ILS SERONT BOURRÉS DE SALOPERIES NOCIVES EN TOUT GENRE !

L’excellent article qui suit vous explique tout ceci.

BONNE LECTURE, BONNE RÉVOLUTION… OU BON VACCIN TOXIQUE, BONNE AGONIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : un grand merci à la personne qui m’a signalé cet article !




Source : http://www.initiativecitoyenne.be/article-futures-pandemies-tant-attendues-voici-leur-plan-dementiel-108467562.html


Mardi 24 juillet 2012



FUTURES PANDEMIES TANT ATTENDUES: VOICI LEUR PLAN DEMENTIEL





Le 11 juillet dernier, le site Huffington Post (cf. http://www.huffingtonpost.com/2012/07/11/bird-flu-vaccine-strain-mutation-h5n1_n_1663929.html ) publiait une dépêche hallucinante de l'agence Reuters, une agence dont l'indépendance est bien sûr très loin d'être garantie... et pour cause, l'affaire semble être parfaitement "entendue", AVEC DISCUSSIONS DES SCENARIOS POSSIBLES A L'INSU DES PRINCIPAUX INTERESSES, C'EST A DIRE LES CITOYENS.


QUE DIT CETTE DEPECHE EN SUBSTANCE?


QUE DES GROSSES QUANTITES DE VOLAILLES ONT DU ETRE RECEMMENT ABATTUES DANS DIFFERENTS ENDROITS DU MONDE, QUE LE VIRUS AVIAIRE N'EST PLUS QU'A TROIS MUTATIONS D'UNE FORME POSSIBLEMENT LETALE D'HUMAIN A HUMAIN ET QU'ETANT DONNE LE RETARD DE PLUSIEURS MOIS DANS LA FOURNITURE DES VACCINS H1N1 PAR RAPPORT AU DEBUT DE LA (FAUSSE) PANDEMIE, IL EST NECESSAIRE D'ENVISAGER UNE NOUVELLE APPROCHE EN PREPARATION DE LA PROCHAINE PANDEMIE, A SAVOIR CELLE D'UNE VACCINATION "PRE-PANDEMIQUE" QUI POURRAIT CONSISTER A VACCINER L'ENTIERETE DE LA PLANETE SUR 3 A 5 ANS DE TEMPS CONTRE UN VIRUS QUI NE SURVIENDRA PEUT-ETRE JAMAIS!!


Voici en effet quelques passages de ladite dépêche:

"En 2009, durant la pandémie du virus porcin H1N1, les vaccins furent disponibles seulement des mois après que le virus se soit propagé à l'ensemble du monde- et même alors, il n'y en avait que pour un cinquième de l'humanité.

La prochaine fois, LES EXPERTS disent que nous aurons besoin d'une AUTRE APPROCHE.

LES DISCUSSIONS PORTENT SUR UNE "VACCINATION PRE-PANDEMIQUE", CONSISTANT A IMMUNISER LES GENS DES ANNEES A L'AVANCE CONTRE UNE PANDEMIE GRIPPALE QUI NE S'EST PAS ENCORE PRODUITE ET QUI POURRAIT NE JAMAIS ADVENIR, plutôt que de devoir créer des vaccins dans l'urgence, une fois que la nouvelle pandémie aura débuté."

"Même si vous modifiez la production à la faveur de technologies à haut rendement, vous allez encore en rester à devoir chasser le virus" ESTIME DAVID SALISBURY, DIRECTEUR DE LA VACCINATION EN GRANDE-BRETAGNE DONT LES CONFLITS D'INTERETS ACCABLANTS ONT DEJA FAIT D'AILLEURS COULER BEAUCOUP D'ENCRE.

"En un mot, la production actuelle ne résoudra jamais le problème. Vous aurez toujours au moins une, si pas deux vagues d'infection avant que vous ne puissiez obtenir des quantités suffisantes de vaccin pour pouvoir obtenir un effet significatif... Si vous voulez DEVANCER LE VIRUS, vous devez adopter une STRATEGIE DIFFERENTE."

"LES SCIENTIFIQUES ET LES FABRICANTS DE VACCINS ONT DEJA PRODUIT DES VACCINS PRE-PANDEMIQUES H5N1 ET CERTAINS SONT STOCKES PAR LES PAYS RICHES COMME LES ETATS-UNIS ET PLUSIEURS GOUVERNEMENTS EUROPEENS, A DESTINATION DE LEURS PERSONNELS MEDICAUX DE PREMIERE LIGNE."

"LES SOCIETES PHARMACEUTIQUES ONT EGALEMENT BEAUCOUP INVESTI DANS LA GRIPPE ET LEUR CAPACITE DE PRODUCTION DE VACCINS EST MONTEE EN PUISSANCE, en partie à cause de la pandémie de H1N1 mais aussi en réponse aux appels de l'OMS pour une meilleure PREPARATION AUX prochaineS pandémieS."

" Des programmes annuels de vaccination anti-grippale ont également pris de l'ampleur ces dernières années, avec comme résultats que les campagnes saisonnières sont à présent bien établies dans de nombreux pays développés et dans certains pays en développement et que les structures existent donc pour VACCINER BEAUCOUP DE GENS."

"Alors, pourquoi ne pas mettre tous ces éléments ensemble et EXECUTER UNE CAMPAGNE DE VACCINATION PRE-PANDEMIQUE POUR PREMUNIR LES VICTIMES POTENTIELLES AVEC UNE VACCINATION PRE-PANDEMIQUE?"

La dépêche se poursuit alors de façon à la fois DRAMATISANTE (rappel des ravages de la grippe espagnole, rappel également d'une récente étude ayant prétendu que les décès dus à la grippe H1N1 pourraient avoir été sous-estimés et se monter à 500 000 dans le monde, rappel du taux de létalité de 60% de la grippe H5N1 jusqu'à présent,..) ET PSEUDO-RASSURANTE (ouf, il y a notre sacrosainte solution, la vaccination prépandémique qui va tout arranger!).

C'est ce qu'on peut appeler LE TANDEM "PEUR-PROTECTION": on fait peur parce que cela va alors CREER ARTIFICIELLEMENT UN BESOIN DE PROTECTION QUI N'EXISTERAIT PAS SINON. C'EST UNE TECHNIQUE MARKETING BIEN CONNUE POUR POUSSER A CONSOMMER.

Le communiqué rapporte alors les propos d'un scientifique de Novartis, Rino Rappuoli, qui avait écrit sur le scénario d'une pandémie de grippe aviaire dans le journal Science du mois dernier -Novartis, Sanofi et GSK étant les fabricants de plusieurs vaccins anti-H5N1 déjà approuvés-:

"Etant donné que des vaccins anti-H5N1 disposant d'une autorisation sont déjà disponibles, NOUS AVONS L'OPTION DE vacciner les individus à haut risque ou de VACCINER PLUS LARGEMENT, INCLUANT LES POPULATIONS DE PAYS INDIVIDUELS OU MEME DE CONTINENTS ENTIERS, OU ENCORE DE VACCINER L'ENTIERETE DE LA PLANETE." a-t-il écrit.

"Il s'agit seulement d'évaluer les coûts, la logistique et le risque d'implémenter une telle campagne de vaccination. Cela n'est pas impossible." a-t-il poursuivi.

"UNE CAMPAGNE MONDIALE POURRAIT PRENDRE DE 3 A 5 ANS" a-t-il également estimé.

Dans la revue scientifique Expert Rev. Vaccines de févier 2012, les scientifiques italiens de l'Institut de Santé publique concluaient ainsi le compte-rendu de leur publication sur L'AFLUNOV (cf. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22309663 ), LE DERNIER VACCIN PREPANDEMIQUE EN DATE DE NOVARTIS CONTRE LE H5N1: "En 2010, le Comité des Médicaments à Usage Humain DE L'AGENCE EUROPEENNE DU MEDICAMENT a émis une opinion positive sur l'Aflunov et en janvier 2011, l'Aflunov recevait son autorisation de mise sur le marché. Ce VACCIN pourrait être très utile DANS L'EVENTUALITE d'une ADAPTATION DU VIRUS H5N1 AUX HUMAINS, ce qui POURRAIT causer une nouvelle pandémie."

Le Dr Albert Garcia (cf. http://www.destinationsante.com/H5N1-feu-vert-au-premier-vaccin-prepandemique.html ), porte-parole du pôle "Préparation Pandémique" de Sanofi Aventis, lui, n'est pas aussi enthousiaste au sujet de ces vaccins prépandémiques auxquels il dit "ne pas croire", bien que Sanofi avait pourtant présenté un vaccin prépandémique contre le H5N1 lors d'une conférence internationale, pour lequel ils n'ont finalement jamais demandé d'autorisation de mise sur le marché (AMM).

LA DEPECHE DE REUTERS, QUI NE DONNE TOUTEFOIS PAS DU TOUT LA PAROLE AU MOINDRE SCIENTIFIQUE CIRCONSPECT, SE PERMET D'ECRIRE QUE L'APPROCHE D'UNE VACCINATION PRE-PANDEMIQUE PARAIT SENSEE, en se basant sur une précédente étude (PROBABLEMENT PAS INDEPENDANTE!) de l'Université de Leicester selon laquelle les gens déjà préalablement immunisés contre une souche différente de grippe garderaient une "mémoire immunitaire" utile en cas de contact avec un autre virus grippal, des années plus tard. C'est ce qu'ils appellent "l'effet d'amorce" mais que d'autres scientifiques appellent aussi le "péché originel", en expliquant au contraire que l'élaboration de futurs anticorps contre de futurs virus sera de moins en moins efficace au fil du temps, précisément parce que le modèle de fabrication de ces anticorps reste calqué sur "l'empreinte virale initiale", un peu donc comme une clé qui serait de moins en moins adaptée à la serrure à force d'essayer de la forcer. Par ailleurs, RIEN N'EST NON PLUS REDIT ICI SUR LES AUTRES RECENTES DECOUVERTES DE CHERCHEURS QUI ONT PU DEMONTRER QUE LA PRODUCTION D'ANTICORPS N'ETAIT PAS DU TOUT ESSENTIELLE DANS LA LUTTE CONTRE DIFFERENTS VIRUS (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-les-anticorps-ne-sont-pas-necessaires-pour-la-protection-contre-certains-virus-102396373.html ).

Selon cette dépêche Reuters, QUI PREPARE DEJA HABILEMENT LE TERRAIN, la vaccination pré-pandémique pourrait limiter le tribut humain à payer en cas de pandémie.

L'OMS (COMMENT S'EN ETONNER...) SEMBLE BIEN SUR TRES ENTHOUSIASTE AU SUJET D'UNE TELLE VACCINATION PRE-PANDEMIQUE, le Dr Nikki Shindo de l'Organisation ayant affirmé qu'il s'agissait d'une "excellente idée" en théorie. Pour le Dr Shindo, la vaccination permettrait de rendre la maladie moins sévère chez les gens vaccinés, de réduire les décès et de réduire la transmission virale (remarquez le glissement: on ne parle déjà même plus de leur éviter purement et simplement la maladie!)

MAIS L'OMS EST INFILTREE PAR LES FABRICANTS or, comme le mentionne tout de même Reuters, "Cela ferait sûrement plaisir aux compagnies pharmaceutiques de se voir offrir une nouvelle opportunité d'accroître leurs capacités de production de vaccins antigrippaux, CE QUI LEUR PERMETTRAIT POTENTIELLEMENT DE REEDITER UN BENEFICE SUPPLEMENTAIRE DE 7 MILLIARDS DE DOLLARS, COMME ILS EN ONT CONNU UN A L'HIVER 2009-2010."

"Appliquer toutefois dans la réalité cette idée théorique de vaccination pré-pandémique est une autre affaire" écrit encore Reuters, précisant que cette idée séduirait peu les cénacles gouvernementaux, sans doute bien conscients de la DIFFICULTE A CONVAINCRE LES GENS DE SE FAIRE VACCINER (AVEC LES RISQUES D'EFFETS SECONDAIRES QUE CELA COMPORTE) et de dépenser ainsi dans le contexte actuel d'austérité des sommes folles contre une grippe inexistante.

Mark Clark, analyste pharmaceutique à la Deutsche Bank, " ne pense pas que le monde est prêt à payer pour quelque chose comme ça maintenant. LE MOMENT N'EST JUSTE PAS ECONOMIQUEMENT PROPICE."

Mais pour quelqu'un comme le Pr Salisbury, "toutes ces stratégies méritent qu'on y réfléchisse". Il estime que les gouvernements ont encore un bon bout de chemin à faire avant de prendre ce genre de décisions qu'il estime "chargées de bon sens (sic!) et appuyées par la Science (rien que ça!)". On aura vraiment tout lu et tout entendu.



COMMENTAIRES ET ANALYSE D'INITIATIVE CITOYENNE:





CETTE DEPECHE DEMONTRE A QUEL POINT UNE CERTAINE CASTE VEUT A TOUT PRIX ET A L'EXCLUSION DE TOUTE AUTRE METHODE DE PREVENTION, VACCINER L'HUMANITE ENTIERE, comme si l'inondation vaccinale de la planète entière chaque année via des milliards de doses de vaccins ne suffisait toujours pas!

Cette PREPARATION MORBIDE DE LA POPULATION depuis le début des années 2000 à la grippe aviaire est grotesque mais pour les pharmas qui tirent les ficelles, elle ne l'est évidemment pas.

Si vous êtes suffisamment attentifs aux différentes "pièces du puzzle" qui s'enchaînent et s'imbriquent sous vos yeux, vous verrez et vous comprendrez qu'il est assez peu probable que ce déploiement colossal de moyens financiers au sujet de la grippe aviaire ne finisse jamais par se solder par le moindre "retour sur investissements". CELA SIGNIFIE QUE TOUT SERA FAIT POUR QUE LA PROCHAINE PANDEMIE SURVIENNE.

Avec des firmes comme Medicago qui ont déjà commencé à produire, sur ordre du Ministère américain de la Défense,(cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-medicago-la-firme-financee-par-le-departement-de-la-defense-americain-qui-s-occupe-deja-des-futures-84557302.html ) des grandes quantités de vaccins pandémiques H5N1, le Pr Lina en France qui a été officiellement payé pour faire se croiser les virus H5N1 et H1N1 (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-a-lyon-on-essaie-de-croiser-les-virus-h1n1-et-h5n1de-la-grippe-49732331.html ), les équipes hollandaise et américaine (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-inquietudes-au-sujet-d-un-virus-grippal-tres-meurtrier-90635148.html ) qui ont évidemment fini par réussir à CROISER CES VIRUS POUR RENDRE LE NOUVEAU VENU A LA FOIS TRES MORTEL ET TRES CONTAGIEUX, SANS COMPTER BIEN SUR TOUS LES STOCKS DE VACCINS PRE-PANDEMIQUEs (cf. http://grippeaviaire.inist.fr/?+Selection-des-virus-H5N1-pour-la+ ) DEJA CONSTITUES PAR DE NOMBREUX ETATS, DONT LA BELGIQUE, ET ENTREPOSES ON NE SAIT OU, IL SERAIT ASSEZ ABERRANT DE PENSER QU'IL N'Y AURA PAS UNE SUITE.

CAR OUI, PLUSIEURS MAGNATS TREPIGNENT DEJA EN COULISSES ET TAPENT BEL ET POINT DU POING SUR LA TABLE: ILS VEULENT VACCINER LA TERRE ENTIERE ET DANS LEUR ESPRIT, NUL DOUTE A CELA, VOUS Y PASSEREZ EGALEMENT, QUE VOUS LE VOULIEZ OU NON! (avec la bénédiction plus que probable de la très peu respectable OMS). Mme Testori de la Commission européenne non élue n'avait-elle déjà pas exprimé le même genre de souhaits publiquement le 5 octobre 2010 (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-audition-du-5-octobre-au-parlement-europeen-sur-le-h1n1-les-masques-sont-tombes-59638981.html ) ?

PAS D'ACCORD ? ALORS REAGISSEZ, AGISSEZ, TANT QU'IL EN EST ENCORE TEMPS.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

HEPATITE B : UN VACCIN DANGEREUX !

Message  Admin le Lun 30 Juil 2012 - 15:02



HEPATITE B : UN VACCIN DANGEREUX !





Chers amis,


Voici encore un exemple de VICTIME DES VACCINS TOXIQUES ! Un de plus !

COMBIEN FAUDRA-T-IL DONC DE MORTS ET D’ESTROPIÉS SUPPLÉMENTAIRES AVANT QUE LES GENS COMPRENNENT QUE LES VACCINS SONT DANGEREUX ET QU’IL FAUT ARRÊTER D’ÉCOUTER LES SOI-DISANT « EXPERTS » DES LABOS ET DES HÔPITAUX, QUI SONT VENDUS À L‘INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE CRIMINELLE !?

LA JEUNE FEMME DONT IL EST QUESTION CI-DESSOUS A ÉTÉ VICTIME DU VACCIN TOXIQUE CONTRE L’HÉPATITE B IL Y A 19 ANS, ALORS QU’ELLE AVAIT 18 ANS. ELLE N’EST MÊME PLUS CAPABLE DE MANGER !

Et tout cela parce que ses pauvres parents ont commis l’erreur de vouloir la PROTEGER. Autrement dit, ils ont cru au mythe et au leurre de la SECURITE intégrale !


Même les STRATÉGIES INFECTES ET CRIMINELLES DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE sont dévoilées dans ce qui suit ! A ne pas manquer !

Lisez les réactions de ces malheureux parents en détresse, et réfléchissez bien à ce que ce geste banalisé (la vaccination) peut avoir comme conséquences IRREVERSIBLES sur la santé de vos enfants.
L’article, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BONNE MALADIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : un grand merci à la personne qui m’a signalé cet article ! Elle se reconnaîtra…

P.P.S. : vous constaterez aussi que l'Injustice des magistrats vendus a débouté les parents ! Le lien avec le vaccin, selon les "experts", ne pouvait soi-disant pas être totalement prouvé scientifiquement ! Ah, elle est belle, la "science" !





Source : http://www.initiativecitoyenne.be/article-la-rage-d-un-pere-le-vaccin-hepatite-b-a-fichu-la-vie-de-ma-fille-en-l-air-108631647.html

Dimanche 29 juillet 2012



LA RAGE D'UN PERE: "LE VACCIN HEPATITE B A FICHU LA VIE DE MA FILLE EN L'AIR!"


Ce récit bouleversant, c'est celui de SANDRINE, QUI A DECLENCHE UNE SCLEROSE EN PLAQUES A 18 ANS, UN MOIS SEULEMENT APRES AVOIR ETE VACCINEE CONTRE L'HEPATITE B EN 1994, EN FRANCE. DEPUIS 19 ANS, LA MALADIE A INLASSABLEMENT PROGRESSE AU POINT QUE SANDRINE NE SAIT PLUS NI MARCHER, NI PARLER, NI MEME MANGER.
SON ETAT NECESSITE DONC DES SOINS CONSTANTS, QUE LUI PRODIGUENT AVEC AMOUR ET COMPASSION SES ADMIRABLES ET TRES COURAGEUX PARENTS. CEUX-CI SONT TOUTEFOIS TRES ANGOISSES, ET ON LES COMPREND, A L'IDEE DE CE QUI ARRIVERA A LEUR FILLE UNE FOIS QU'ILS NE SERONT PLUS LA POUR S'EN OCCUPER, ET CE D'AUTANT PLUS QUE LA "JUSTICE" LES A DEBOUTES!

En découvrant ce cas, vous pourrez vous rendre compte à quel point MEME LES CAS LES PLUS DRAMATIQUES D'HEPATITE B NE SE SOLDENT POURTANT JAMAIS PAR UN SORT AUSSI TRAGIQUE EN TERMES DE QUALITE DE VIE...

Voir l'extrait de "Vaccins, le Virus du doute" (voir entre 14'41'' et 19'30'') : http://www.youtube.com/watch?v=O4KDD28CvmM



« LES SYMPTOMES SONT APPARUS RELATIVEMENT VITE, DES FEVRIER ’94, UN MOIS GROSSO MODO APRES LA VACCINATION. Elle était en pleine santé ; elle était heureuse de vivre etc. – DU JOUR AU LENDEMAIN, ELLE SE RETROUVE DANS UN FAUTEUIL ROULANT et l’on se dit : on l’a fait vacciner pour la PROTEGER. Donc je me dis, on l’a fait vacciner pour la protéger, hein c’est ça l’objectif, et résultat, elle est plus malade encore que si elle n’avait pas été… Donc, voilà, moi ça me fait hurler de rage ça c’est clair. »

LE LIEN ENTRE LA MALADIE DE SANDRINE ET LA VACCINATION AVAIT ETE SUGGERE A L’EPOQUE PAR LE NEUROLOGUE QUI L’A DIAGNOSTIQUEE, MAIS RIEN D’OFFICIEL N’AVAIT ETE ECRIT. DEPUIS, L’ETAT DE SANDRINE NECESSITE UNE PRESENCE DE CHAQUE INSTANT.



« C’EST UNE VIE QUI EST FICHUE EN L’AIR. C’EST ÇA QU’IL FAUT QUE LES GENS VOIENT ! C’est que, MA FILLE AVAIT 18 ANS A L’EPOQUE. CA FAIT 19 ANS QU’ELLE EST COMME ÇA MAINTENANT. »





La maman : « Une seringue toutes les 10 minutes pour qu’elle ait bien le temps de digérer chaque seringue. » (note d'IC: via une sonde gastrique donc)

Journaliste : « Elle ne peut plus manger ? »

La maman : « Non, plus du tout ! »

Le papa : « Il paraît tout à fait logique de DEMANDER DES COMPENSATIONS, non pas strictement financières ; ce n’est pas ça qui lui rendra effectivement la santé, c’est clair, mais au moins aménager. Moi, ce que je veux c’est aménager son existence à partir du moment où nous ne serons plus en mesure de nous en occuper. »



Comme des centaines d’autres familles dans le même cas, LES PARENTS DE SANDRINE ONT ALORS SAISI LA JUSTICE. SANS SUCCES !

Le papa : « Les EXPERTS ont dit que, compte tenu de la chronologie des évènements, il pouvait y avoir un lien effectivement avec le vaccin hépatite B, mais ils NE POUVAIENT PAS PROUVER le lien vraiment établi entre la vaccination et la pathologie. Mais le tribunal, lui, a retenu effectivement cette absence de démonstration de lien de causalité. Donc, NOUS AVONS ETE DEBOUTES PUREMENT ET SIMPLEMENT. »

DEPUIS 1998, 2600 FAMILLES ONT SIGNALE DES EFFETS SECONDAIRES GRAVES SUITE A CE VACCIN. Faut-il y voir un lien de cause à effet ? Pour certains médecins le doute subsiste.

Pour estimer le risque, le Dr le Houezec (pédiatre) s’est plongé dans les chiffres de l’Assurance Maladie. Nombre de vaccins vendus, cas de scléroses en plaques, il en a fait des courbes.



« Si on compare les deux courbes, (celle des) scléroses en plaques et (celle des) ventes de vaccins, on s’aperçoit que 1994, 1995 ET 1996, CE SONT LES TROIS ANNEES OU IL Y A EU LE PLUS DE VACCINS VENDUS EN FRANCE ET, COMME PAR HASARD, C’EST JUSTE A CE MOMENT-LA QU’ON A UNE AUGMENTATION DU NOMBRE DE SCLEROSES EN PLAQUES NOUVELLES ET DU NOMBRE DE MALADIES NEURO-DEGENERATIVES GRAVES. »

Jean Stéphenne, ex PDG de GSK Biologicals, (= section Vaccins) à une conférence sur les facteurs-clés de la réussite de son entreprise au cours de son histoire, le 27 juin 2012, au Cercle du Lac: http://www.youtube.com/watch?v=eOdxYe_bUhU



« Je dirais que nous avons surpris toute l’industrie en disant ben voilà, nous avons acheté tous les brevets sur l’hépatite B. C’était la première fois qu’un vaccin était protégé par brevet. Nous avons tous les brevets et maintenant vous les concurrents, si vous voulez venir sur le marché, vous allez devoir négocier avec nous. Et je pense que c’est comme ça que la société s’est créée et est devenue successful. Et puis après, on a développé si vous voulez des VACCINS COMBINES. C'EST-A-DIRE QU’ON A MIS L’HEPATITE B AVEC TOUT D’AUTRES PRODUITS QUI N’ETAIENT PAS PROTEGES PAR BREVETS ET EN FAISANT ÇA EVIDEMMENT, ON RENDAIT LES PRODUITS COMBINES PROTEGES. MAIS DONC LA STRATEGIE, C’EST PAS PLUS COMPLIQUE QUE ÇA. Avoir l’esprit MARCHAND ET ECONOMIQUE est très important, en parallèle de l’esprit scientifique et innovation. » (voir l'entièreté des propos disponibles sur youtube : http://www.youtube.com/watch?v=eOdxYe_bUhU ).

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

MEURTRES ET « ACCIDENTS » CHEZ LES MICROBIOLOGISTES

Message  Admin le Sam 11 Aoû 2012 - 15:12




INNOMBRABLES MEURTRES ET « ACCIDENTS » CHEZ LES MICROBIOLOGISTES DEPUIS 2001 !







Chers amis,


Il n’y a pas que les multinationales pharmaceutiques qui sont impliquées dans la création de nouvelles maladies…

L’article ci-dessous le prouve.

LA PLUPART DES MICROBIOLOGISTES QUI ONT SUBITEMENT PASSÉ DE VIE À TRÉPAS DE PAR LE MONDE, ET CE DANS DES CIRCONSTANCES PLUS QUE SUSPECTES, ENTRE 2001 ET AUJOURD’HUI, TRAVAILLAIENT À PEU PRÈS TOUS SUR DES PROJETS LIÉS AU BIO-TERRORISME, ET POUR CERTAINS MINISTÈRES OU AGENCES DU RENSEIGNEMENT OU DE L’ARMÉE !

PAS MAL DE CES MICROBIOLOGISTES TRAVAILLAIENT SUR L’ÉTUDE DES SÉQUENCES DE L’ADN. D’AUTRES TRAVAILLAIENT SUR DES MALADIES SPÉCIFIQUES (VARIOLE, GRIPPE ETC.).

TOUS SONT RELIÉS À L’EXISTENCE D’OPÉRATIONS NOIRES LIÉES À LA BIODÉFENSE OU AU BIOTERRORISME.

CE QUE TOUT CELA SIGNIFIE EST DONC CLAIR : LES CRAPULES QUI GOUVERNENT, AINSI QUE LES MONDIALISTES, PRÉPARENT DE NOUVELLES MALADIES INFECTIEUSES ET ARMES BIOLOGIQUES DANGEREUSES !

EN D’AUTRES TERMES, LES NOUVELLES ET DANGEREUSES MALADIES QUI SURGISSENT NE SONT PAS LE FRUIT DU « HASARD », MAIS ONT ETE CREEES ET PLANIFIEES !

Il est en tout cas dangereux d’être microbiologiste à l’heure actuelle…

L’excellent article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : un grand merci à la personne qui m’a signalé cet article !




Source : http://www.wikistrike.com/article-hecatombes-de-microbiologistes-depuis-2001-108985840.html


Vendredi 10 août 2012



HÉCATOMBES DE MICROBIOLOGISTES DEPUIS 2001 !

EPIDÉMIE MORTELLE CHEZ LES MICROBIOLOGISTES







DANS CE CONTEXTE ULTRA-SENSIBLE DE RECHERCHES EN INGÉNIERIE GÉNÉTIQUE À VOCATION MILITAIRE AINSI QUE DE COURSE EFFRÉNÉE AUX PROFITS, UNE SÉRIE SUSPECTE DE DÉCÈS TOUCHE LE MILIEU DES SCIENTIFIQUES EN MICROBIOLOGIE DEPUIS LE 11 SEPTEMBRE 2001. TOUS CES BIOLOGISTES, DONT CERTAINS DE RENOMMÉE INTERNATIONALE, SONT MORTS PRÉCOCEMENT ET DANS DES CONDITIONS TROUBLES, SI CE N’EST TRAGIQUES. Coïncidence ou conspiration ?

« Nous ne pouvons jamais dire d’un fait que ce n’est pas une conspiration, » dit Bradley Efron, professeur de statistiques à l’université de Stanford. « Nous ne pouvons que souligner les chances qu’il ne le soit pas. »

En 2001, le 6 novembre, Wall Jeffrey Paris, 41 ans, est retrouvé mort près d’un parking non loin de son bureau. Il était un expert biomédical, spécialisé dans le brevet et la propriété intellectuelle.

Le 12 novembre, Benito Que, 52 ans, est trouvé dans un état comateux dans une rue près du laboratoire où il travaillait. Il décède trois semaines plus tard. Il était biologiste cellulaire, mêlé aux recherches ontologiques du département d’hématologie de l’école de Médecine de l’université de Miami. SES RECHERCHES REPOSAIENT EN GRANDE PARTIE SUR L’ÉTUDE DES SÉQUENCES DE L’ADN.

Le 10 décembre, David Schwartz, 57 ans, est poignardé dans sa maison de campagne en Virginie. Il était membre fondateur de l’Association de biotechnologie de Virginie et directeur exécutif à la Recherche et au développement du Centre d’innovation technologique de Virginie. Il était fort respecté en biophysique et considéré comme faisant autorité DANS LE DOMAINE DES SÉQUENCES DE L’ADN.

Quatre jours plus tard, Set Van Nguyen, 44 ans, meurt dans le sas d’entrée d’une chambre froide dans les installations pour maladies animalières de l’Organisation de recherches scientifiques et industrielles du Commonwealth, à Geelong, en Australie. DEUX SCIENTIFIQUES DE CET AMÉNAGEMENT, EMPLOYANT LA MANIPULATION GÉNÉTIQUE ET LES CHAÎNES DE L’ADN, AURAIENT CRÉÉ UNE FORME INCROYABLEMENT VIRULENTE D’UNE SORTE COUSINE DE LA VARIOLE. LES CHERCHEURS ÉTAIENT PRÉOCCUPÉS QU’UNE MANIPULATION SIMILAIRE PUISSE ÊTRE FAITE SUR LA VARIOLE, POUVANT AINSI EN FAIRE UNE ARME TERRIBLE.

Le 16 décembre, Don C.Wiley, 57 ans, disparaît pendant un voyage professionnel à Memphis. La police retrouve sa voiture de location vide sur un pont en dehors de Memphis. Son corps sera repêché plus tard dans le fleuve du Mississippi. Il appartenait à l’Institut médical Howard Hughes de l’université Harvard et était un des plus éminents microbiologistes du monde. Il avait remporté bon nombre des plus prestigieux prix pour ses travaux qui pouvaient permettre de réaliser les vaccins antiviraux. Il était IMPLIQUÉ DE PRÈS DANS LA RECHERCHE SUR LES SÉQUENCES DE L’ADN.

Le 23 décembre, Vladimir Pasechnik, 64 ans, est retrouvé mort à Wiltshire, en Angleterre, près de chez lui. Russe exilé en Grande-Bretagne, il était alors le plus important scientifique du programme de guerre biologique de l’URSS, LEQUEL PROGRAMME DÉPENDAIT EN GRANDE PARTIE DES SÉQUENCES DE L’ADN. Il avait réussi le processus d’aérosolisation du microbe de la peste. La nécrologie du New York Times indiquait que l’annonce du décès de Pasechnik avait été faite aux Etats-Unis par le Dr Christopher Davis qui signala qu’une attaque cardiaque était à l’origine de son décès. Davis était le membre du Renseignement britannique qui fit faire un compte-rendu au Dr Pasechnik à l’époque de sa défection d’URSS. Pasechnik passa les dix années suivant sa défection à travailler au Centre de microbiologie appliquée et de recherches au Département de la santé du Royaume-Uni. En 2000, en compagnie de son partenaire Caisey Harlington, Pasechnik avait formé une entreprise appelée Regma Biotechnologies Ltd. qui se décrivait comme une compagnie de produits pharmaceutiques œuvrant à fournir une alternative aux antibiotiques. Au cours de la panique causée par l’anthrax, Pasechnik avait offert ses services au gouvernement britannique.

En URSS, son bras droit s’appelait Kanatjan Alibekov, aujourd’hui connu sous le nom américanisé de Ken Alibek. Il passa aux Etats-Unis en 1992. Il est actuellement président des Biosystèmes Avancés Hadron, une filiale de Hadron Inc. Elle se décrit comme une compagnie spécialisée dans le développement de solutions techniques pour les agences de renseignement. Le 20 décembre elle reçut 12 millions de dollars de fonds pour ses recherches en BIODÉFENSE MÉDICALE, de la part de l’Agence des projets de recherches avancées pour la Défense, les Recherches médicales et commandes matérielles DE L’ARMÉE DES ETATS-UNIS. Dans l’exercice de ses fonctions que Alibek donna un ample témoignage à la Chambre du Comité des Services Armés sur les armes biologiques.

Hadron est actuellement suspectée d’être étroitement reliée au vol du précieux logiciel Promis, propriété de la Corporation Inslaw, un programme informatique sophistiqué capable d’intégrer une grande variété de données informatiques. Ces dernières années, le logiciel aurait été couplé à l’intelligence artificielle et modifié par de nombreux services de renseignements, leur permettant de pénétrer dans n’importe quel système informatique sans se faire repérer. ETANT DONNÉ SA CAPACITÉ UNIQUE ET LES LIENS ANTÉRIEURS DE HADRON AVEC PROMIS, IL EST POSSIBLE QUE LE LOGICIEL, EN PÉNÉTRANT DANS LES DONNÉES INFORMATIQUES UTILISÉES PAR CHACUNE DES VICTIMES SUSMENTIONNÉES, PUISSE AVOIR IDENTIFIÉ LES RECHERCHES QUI MENAÇAIENT DE COMPROMETTRE UNE « OPÉRATION NOIRE ».

Ken Alibek a travaillé ces dernières années en étroit contact avec William C. Patrick III, le créateur de la souche d’Anthrax de type Ames qui a servi lors de l’attaque terroriste du Congrès.

IL Y A, EN OUTRE, UN LIEN ENTRE TROIS DES CINQ SCIENTIFIQUES AMÉRICAINS QUI SONT MORTS. Wiley, Schwartz et Benito Que travaillaient pour des installations de recherche médicale qui recevaient des subventions de l’Institut Médical Howard Hughes (IMHH). Celui-ci finançait un nombre important de programmes de recherche dans des écoles, des hôpitaux et des installations de recherche, et l’ON SUPPOSE DEPUIS LONGTEMPS DES ”OPÉRATIONS NOIRES” DE RECHERCHES BIOMÉDICALES POUR DES AGENCES DE RENSEIGNEMENT. La physicienne Patricia Dole, qui enquête depuis longtemps dans le domaine de la guerre biologique, rapporte un récit de personnes reliées à l’IMHH qui ont été assassinées. En 1994, José Trias rencontra un ami à Houston, au Texas, et planifiait de rendre public ce qu’il savait personnellement des subventions de ”façade” de l’IMHH qui, par la « porte arrière », servaient aux OPÉRATIONS NOIRES DE LA BIORECHERCHE. Le lendemain, Trias et son épouse furent trouvés morts dans leur demeure de Chevy Chase, dans le Maryland. L’IMHH a son quartier général à Chevy Chase. LA POLICE DÉCRIVIT LE DOUBLE MEURTRE COMME LE FAIT DE PROFESSIONNELS. Tsunao Saitoh, qui travaillait anciennement dans un laboratoire de l’Université Columbia subventionné par l’IMHH, a été fusillé à mort, le 7 mai 1996, alors qu’il était au volant de sa voiture, dans la cour de sa maison, à La Jolla, en Californie. LA POLICE A ÉGALEMENT DÉCRIT CECI COMME L’ŒUVRE D’UN PROFESSIONNEL.

En 2002, en l’espace de quelques semaines en janvier, Ivan Glebov et Alexi Brushlinski, deux membres de l’Académie des sciences de Moscou décèdent à la suite d’une agression; Glebov, à St Pétersbourg et Brushlinski à Moscou. Puis en février, le chef de la microbiologie de l’université de Médecine de Moscou, Vladimir Victor Korshunov, 56 ans, meurt d’un traumatisme crânien dans l’entrée de sa maison. LA PRAVDA RAPPORTA À L’ÉPOQUE QUE CE DERNIER AVAIT PROBABLEMENT INVENTÉ UN VACCIN CONTRE UNE ARME BIOLOGIQUE.

David Wynn-Williams, 55 ans, est tué le 24 mars, dans une collision entre deux voitures lors de son jogging près de sa maison à Cambridge en Angleterre. Il travaillait sur le projet antarctique d’Astrobiology et pour le centre de recherches de la NASA Ames. Il y eut un appel à témoin pour retrouver les véhicules.

Steven Mostow, 63 ans, meurt le 25 mars, près de Denver dans le Colorado dans l’accident de l’avion qu’il pilotait. Il était un des principaux experts en matière de maladie infectieuse et doyen associé à l’université du centre des Sciences de santé du Colorado. MOSTOW ÉTAIT UN EXPERT EN MENACE DE BIO-TERRORISME ET ÉTAIT CONNU EN TANT QUE “DR. FLU” POUR SON EXPERTISE DANS LE TRAITEMENT DE LA GRIPPE.
David R.Knibbs décède brutalement, le 5 août, à 49 ans, à la suite d’une syncope. C’était un pathobiologiste reconnu.

En 2003, le 24 juin, Leland Rickman, 47 ans, un expert de San Diego sur les maladies infectieuses et, depuis le 11 Septembre, CONSEILLER EN BIOTERRORISME, décède lors d’un déplacement professionnel en Afrique. Il se plaint à un collègue de mal de tête, et celui-ci le retrouve mort dans sa chambre d’hôtel. LES CAUSES DE SA MORT N’ONT PAS ÉTÉ DÉTERMINÉES. IL ÉTAIT PROFESSEUR ET PRATICIEN MULTIDISCIPLINAIRES, EXPERT DANS LES MALADIES INFECTIEUSES, LA MÉDECINE INTERNE, L’ÉPIDÉMIOLOGIE, LA MICROBIOLOGIE ET LES ANTIBIOTIQUES.

En Angleterre, David Kelly est retrouvé mort près de son domicile le 18 juillet, il se serait suicidé en se tailladant un seul poignet. Il était un employé du ministère de la défense britannique et un expert en guerre biologique ainsi qu’inspecteur de l’ONU en Irak où il est allé 37 fois. Il est prouvé qu’il était le principal informateur de Andrew Gilligan, journaliste de la BBC au sujet de son enquête sur la falsification d’un rapport de septembre 2002, par le gouvernement britannique de Tony Blair concernant les armes de destruction massive irakiennes.
Le scientifique britannique a été impliqué dans des travaux à l’Institut israélien pour la recherche biologique de Nes Sion. Les sources israéliennes affirment que Kelly a rencontré des scientifiques de l’institut à plusieurs reprises à Londres. Israël n’a pas signé la CAB et défend le développement, la possession et l’usage d’armes biologiques et chimiques. La CIA, le FBI et le MI5 examinent les connexions de Kelly. Leur enquête dévoile que Kelly AVAIT DES CONTACTS AVEC DEUX SOCIÉTÉS DANS L’INDUSTRIE DE BIO-DÉFENSE AMÉRICAINE. Kelly voulait démissionner de son poste au Ministère de la Défense pour travailler aux Etats-Unis.

AVANT SA MORT, IL AVAIT ÉTÉ DISCRÈTEMENT CONTACTÉ PAR DEUX SOCIÉTÉS : HADRON ADVANCED BIOSYSTEMS PROCHE DU PENTAGONE ET DONT LE PRÉSIDENT EST KEN ALIBEK ET REGMA BIOTECHNOLOGIES. Kelly, avec l’approbation du gouvernement anglais, avait aidé Pasechnik à créer Regma Biotechnologies à Porton Down pour effectuer des RECHERCHES CLASSÉES SECRET-DÉFENSE. Kelly s’est arrangé pour lui obtenir un laboratoire à Porton Down, un établissement spécialisé dans la DÉFENSE CONTRE LES ARMES BIOLOGIQUES ET CHIMIQUES. Pasechnik a été trouvé mort quelques jours après qu’il ait rencontré Don C. Wiley à Boston.

Le Dr Kelly a également travaillé avec Benito Que et Don Wiley. QUELS ÉTAIENT LES LIENS ENTRE LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE AMÉRICAIN ET SES DEUX CHERCHEURS ? QU’EST-IL ARRIVÉ AUX RÉSULTATS DE LEURS RECHERCHES ? Les liens de Kelly avec l’Institut de Recherche Biologique de Nes Sion dans la banlieue de Tel Aviv intriguent plus encore. Sa connexion à l’installation biologique israélienne a été découverte en octobre 2001, peu après qu’un vol commercial reliant Israël à Novosibirsk en Sibérie, a été abattu au dessus de la Mer Noire par un missile sol-air ukrainien « égaré ». Le vol transportait entre autres cinq microbiologistes russes qui retournaient à leur institut de recherche à Novosibirsk, la capitale scientifique de la Sibérie. Pourquoi le Mossad a-t-il envoyé une équipe en Ukraine pour examiner l’accident ? Pourquoi les autorités ukrainiennes ont-elles toujours tu le nom des microbiologistes morts ? Pasechnik ou Kelly les connaissaient-ils ?

L’Institut pour la Recherche Biologique de Nes Sion est l’un des endroits les plus secrets d’Israël. Il y a eu des rapports persistants sur l’institut, indiquant que les israéliens aussi étaient engagés dans la RECHERCHE SUR LE SÉQUENÇAGE D’ADN. Un ancien membre de la Knesset, Dedi Zucker, a provoqué un scandale au Parlement israélien quand il a déclaré que l’institut essayait de créer une ARME SPÉCIFIQUE ETHNIQUE capable de cibler uniquement les Arabes.

Michael Perich, 46 ans, meurt le 11 octobre, dans un accident de voiture au cours duquel il se noie coincé par sa ceinture de sécurité.
Il avait travaillé sur le VIRUS DU NIL.

Le 20 novembre, Robert Leslie Burghoff, 45 ans, est percuté sur un trottoir par un chauffard qui prend la fuite. Il était stagiaire post-doctorat
au Baylor College of Medecine de Houston au Texas, au département de la virologie moléculaire et de la microbiologie.

Le 23 janvier 2004, Robert Shope, 74 ans, meurt à l’hôpital des complications d’une greffe. Il était virologue au Département de pathologie du Centre de biodéfense et maladies infectieuses émergentes de l’université de Médecine du Texas. IL ÉTAIT L’AUTEUR D’UN RAPPORT DE 1992 AVERTISSANT DE L’APPARITION DE NOUVELLES MALADIES INFECTIEUSES DANGEREUSES. Avec le Dr Tesh, ils avaient fait du centre la référence mondiale en matière de virus avec une collection de 5000 échantillons. Les deux dernières années, IL TRAVAILLAIT AVEC LE DOD POUR DÉVELOPPER DES ANTIVIRAUX AUX AGENTS VIRAUX POSSIBLES DU BIOTERRORISME.

Le 24 janvier, soit le lendemain de la mort du précédent, son collègue Michael Patrick Kiley, 62 ans, meurt d’une crise cardiaque foudroyante. IL TRAVAILLAIT AVEC LE DR SHOPE SUR LA MISE À NIVEAU DU CENTRE DE BIODÉFENSE POUR ABRITER LES MICROBES LES PLUS PATHOGÈNES DANS LE CADRE D’UN PROGRAMME D’ARMES BIOLOGIQUES.

Le 13 mars, Vadake Srinivasan, microbiologiste, meurt dans l’accident de sa voiture qui a percuté le rail de sécurité. Originaire d’Inde, il était réputé dans le milieu universitaire.

Le 27 juin, Paul Norman, 52 ans, de Salisbury en Grande-Bretagne, est tué dans le crash du mono-moteur qu’il pilotait dans le Devon. Il était considéré comme chef de file dans le domaine de l’expertise scientifique pour la détection et la protection au laboratoire DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE à Porton Down. IL ÉTAIT TRÈS INVESTI DANS LA CAMPAGNE CONTRE L’USAGE D’ARMES BIOLOGIQUES ET CHIMIQUES.

Larry Bustard, 53 ans, meurt dans des circonstances inconnues le 2 juillet. Il était un scientifique du Sandia National Laboratories. En tant qu’EXPERT EN MATIÈRE DE BIO-TERRORISME, son équipe a développé une nouvelle formulation de produits à utiliser contre les agents biologiques et chimiques. Il est intervenu pendant les attaques à l’anthrax pour décontaminer le Capitol Hill exposé à la poudre.

John Badwey, 54 ans, était un biochimiste à la Harvard Medical School spécialisé dans les maladies infectieuses rares. Il est mort le 21 juillet, il avait contracté deux semaines plus tôt une pneumonie.
Matthew Allison, 32 ans, scientifique en biologie moléculaire et biotechnologie, est tué dans l’explosion de sa voiture le 13 octobre.

John R. La Montagne, 61 ans, microbiologiste, directeur-adjoint au National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) du National Institutes of Health (NIH). Il décède le 2 novembre d’une embolie pulmonaire.

En 2005, le 7 janvier, Jeong H. Im, 72 ans, est découvert poignardé dans le coffre d’un véhicule en feu dans le Maryland. Il avait été chimiste à l’université du Missouri, spécialisé dans les protéines.

Douglas James Passaro, 43 ans, est mort le 18 avril de causes inconnues à son domicile. Il était un épidémiologiste renommé ET AVAIT EXÉCUTÉ AVEC SES ÉTUDIANTS DES EXERCICES DE BIO-TERRORISME.

Todd Kaupila décède le 8 mai, à l’âge de 41 ans, d’une pancréatite hémorragique à l’hôpital de Los Alamos. Il s’était réjoui, la veille de sa mort, du renvoi du directeur qui l’avait impliqué dans un scandale sur la sécurité du laboratoire duquel il avait été renvoyé. Il avait toujours soutenu avoir été un bouc émissaire.

Leonid Strachunsky est décédé le 8 juin après avoir été frappé à la tête avec un objet lourd. Expert épidémiologiste pour l’OMS et directeur du Therapy Institut de la Fédération de Russie de lutte anti-microbe, SPÉCIALISÉ DANS LA CRÉATION DE MICROBES RÉSISTANTS AUX ARMES BIOLOGIQUES. Strachunsky a été retrouvé mort dans sa chambre à Moscou à l’hôtel Slavyanka. Venu de Smolensk, il était en route vers les États-Unis.
Les enquêteurs ont spéculé que le meurtre de Strachunsky était lié à une soudaine épidémie de l’hépatite A, qui avait frappé plus de 500 personnes en Russie, dans la région de Tver, et qui avait atteint Smolensk, et que certains croyaient avoir été CAUSÉE PAR UNE ARME BIOLOGIQUE.

Le 22 mai 2006, le Dr Lee Jong Wook, 61 ans, décède d’une AVC. Directeur de l’OMS depuis 2003, il avait mené les programmes de lutte contre la grippe aviaire, le sida et autres maladies infectieuses.

Le 10 octobre 2007, Mario Alberto Vargas Olvera, est assassiné à son domicile de nombreux coups portés à la tête et au cou, à Ensenada en Californie. Il était un biologiste de réputation internationale.

Le 29 juillet 2008, le Dr Bruce Ivins, 62 ans, brillant biologiste des laboratoires militaires américains et principal suspect dans l’enquête de l’anthrax, se suicide avant son inculpation à son domicile en absorbant massivement de la codeine et de l’acétaminophène.

Le 29 juin précédant, deux étudiants en génie biologique, Laurent Bonomo et Gabriel Ferez, en stage de fin d’études à l’Imperial College de Londres, avaient été sauvagement assassinés.
Ferez et Bonomo étaient considérés, à l’Impérial College, l’une des meilleures universités au monde, à la pointe de la recherche sur les pathologies infectieuses émergentes, ainsi que dans leur école d’ingénieurs « Polytech’Clermont-Ferrand » comme très brillants, et semblaient d’ores et déjà promis à un bel avenir professionnel. Il ne leur restait plus qu’une année d’étude avant de passer leur diplôme d’ingénieur et avaient été sélectionnés par le département des Sciences de la vie de l’Imperial College, pour un projet de recherche dans les chaînes de protéines au sein de l’ADN.


Source: commentaire Liesi

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

BILL GATES:SURVEILLANCE DES CONTESTATAIRES DES VACCINS

Message  Admin le Mar 4 Sep 2012 - 9:51



NOUVEL ORDRE MONDIAL ET REPRESSION DES DISSIDENTS : LA FONDATION BILL & MELINDA GATES MET EN PLACE UN SYSTEME DE SURVEILLANCE DES CONTESTATAIRES DES VACCINS !






Chers amis,


Décidément, les personne un peu informées et qui ne se laissent pas bercer par les sirènes de DESINFORMATION des mass médias, savent à présent que la fondation Bill & Melinda Gates n’est qu’une abomination mondialiste de plus, et qui n’hésite pas à financer les OGM et les vaccins, donc les projets criminels de dépopulation mondiale…

LE COURT ARTICLE QUI SUIT NOUS APPREND QUE LE MISANTHROPE BILL GATES ET SA FONDATION DE FAUX-CULS SONT EN TRAIN DE METTRE EN PLACE UN SYSTÈME DE SURVEILLANCE DES CONTESTATAIRES DES VACCINS !

QUI DIT « SURVEILLANCE », DIT BIEN SÛR « RÉPRESSION » UN PEU PLUS TARD…

LA PERSONNE RESPONSABLE DE LA MISE EN PLACE DE CE PROGRAMME EST UN UNIVERSITAIRE EN PSYCHOLOGIE DE L’UNIVERSITE DU CONNECTICUT. GAGEONS DONC QUE L’ON ETUDIERA TOUTES LES TACTIQUES PSYCHOLOGIQUES INFAMES POUR ESPIONNER ET FAIRE TAIRE LES CONTESTATAIRES DES VACCINS !


La diabolique fondation n’hésite d’ailleurs pas à utiliser la NOVLANGUE si caractéristique des mondialistes lorsqu’il s’agit d’expliquer qui sont ces « contestataires des vaccins ». Ainsi, avec cette fondation putride, l’information devient la désinformation, et vice-versa. En effet, GATES ET SES POTES MAFIEUX ET CRIMINELS CONSIDÈRENT QUE LES GENS QUI LUTTENT CONTRE LES VACCINS ET QUI EN DÉNONCENT LES DANGERS BIEN RÉELS POUR LA SANTÉ, EFFECTUENT DES CAMPAGNES DE « DÉSINFORMATION » ! ET CE ALORS QU’EN RÉALITÉ, C’EST BILL GATES ET SES COPAINS DE JEU DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE QUI DÉSINFORMENT LES GENS EN PRÉSENTANT LES VACCINS COMME DES PRODUITS SOI-DISANT INOFFENSIFS ! INOFFENSIFS, MAIS QUI TUENT, DÉTRUISENT LA SANTÉ DE NOMBREUSES PERSONNES ET MODIFIENT LEUR CODE GÉNÉTIQUE IRRÉMÉDIABLEMENT, AVEC TOUTES LES CONSÉQUENCES NOCIVES QUE CELA COMPORTE !

Bref, la fondation Bill & Melinda Gates est totalement non crédible, et fait désormais partie des instances qui figurent à la lettre « G » de mon répertoire des mondialistes sataniques. G comme dans « GÉNOCIDAIRE »…

L’article, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : merci à la personne qui m’a signalé cet article !







Source : http://www.wikistrike.com/article-la-fondation-gates-finance-un-systeme-de-surveillance-des-contestataires-des-vaccins-109658903.html


Dimanche 2 septembre 2012



LA FONDATION GATES FINANCE UN SYSTEME DE SURVEILLANCE DES CONTESTATAIRES DES VACCINS





Là où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir pourrait-on dire.


LA FONDATION GATES (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-la-fondation-gates-quels-risques-sanitaires-et-democratiques-107856466.html ) - QUI FINANCE LES VACCINATIONS ET LES OGM AVEC LES INTERETS ET NON LE CAPITAL DE LA FORTUNE DE B. GATES - FINANCE A PRESENT LA MISE AU POINT D'UN SYSTEME D'ALERTE ET DE SURVEILLANCE ET DES MOUVEMENTS ANTI-VACCINS, ce qui sous-entend "établir un système d'alerte et de monitoring mondial par internet pour trouver, analyser et contrecarrer les campagnes de désinformation sur les vaccins, de façon à soutenir les efforts mondiaux de vaccination."

CETTE FONDATION A DONC ATTRIBUE DES FINANCEMENTS AU PR SETH. C. KALICHMAN, DU DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L'UNIVERSITE DU CONNECTICUT, POUR LA MISE EN FORME DE CE PROJET.

Source: Greenmedinfo.com : http://www.greenmedinfo.com/blog/gates-foundation-funds-surveillance-anti-vaccine-groups?utm_source=%3Ca%20href=

Source française: Initiative citoyenne

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

USA : LES MEDICAMENTS A PUCE SONT LA !

Message  Admin le Dim 9 Sep 2012 - 1:20




USA TECHNO-NAZIS : LES MEDICAMENTS A PUCE SONT HELAS ARRIVES !











Chers amis,


Cet article constitue un suivi de l’information que je vous ai donnée à ce sujet auparavant…

DÉSORMAIS, LES ETATS-UNIS NAZIS POSSÈDENT UN OUTIL DE PLUS AFIN DE FORCER LES GENS À FAIRE CE QUE LE SYSTÈME SOUHAITE : LES MÉDICAMENTS À PUCE !

LE BUT EST COERCITIF, ENCORE UNE FOIS : CES PUCES JOINTES AUX MÉDICAMENTS (DANS LES MÉDICAMENTS) SERVIRONT À FAIRE EN SORTE QUE LE PATIENT « N’OUBLIE » PAS DE PRENDRE LES PILULES CHIMIQUES ET NOCIVES DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ! EN D’AUTRES TERMES, CECI SIGNIFIE QUE CES PILULES À PUCE SERVIRONT À VÉRIFIER QUE LE PATIENT A BIEN PRIS TOUTES SES PILULES, ET MÊME À LE CONTRAINDRE À LES PRENDRE TOUTES !

NOTEZ BIEN QUE CES PUCES ENVOIENT UN SIGNAL À HAUTE FRÉQUENCE… AVEC QUELLES RETOMBÉES POUR LA SANTÉ DES PATIENTS !?


La dictature mondialiste avance à pas de géant, et les USA sont souvent les premiers à voir surgir ces technologies liberticides… Rappelez-vous quand même que nous sommes cependant directement concernés, PUISQU’UN BLOC EURO-ATLANTIQUE SOUS DOMINATION DES USA NAZIS EST PRÉVU POUR 2015, et que l’UE a déjà signé des accords dans ce sens, avec le marché transatlantique, qui n’est qu’un début !

L’article, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.

P.S. : un immense merci à la personne qui m’a signalé cet article !




Source : http://www.wikistrike.com/article-la-nouvelle-generation-de-medicament-avec-micropuce-integree-109841052.html


Vendredi 7 septembre 2012



LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE MÉDICAMENT AVEC MICROPUCE INTÉGRÉE

N'OUBLIE PAS DE PRENDRE TA PUPUCE... EUH... TON MÉDOC !






Vous vous demandez si vous avez pensé à prendre vos médicaments ce matin ? Une start-up de technologies médicales a une solution : avalez une PUCE INFORMATIQUE QUI GARDERA UNE TRACE DE VOS FAITS ET GESTES.

Cet été, la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé l’invention du “CAPTEUR INGÉRABLE” DE LA START-UP PROTEUS DIGITAL HEALTH (cf. http://proteusdigitalhealth.com/ ).

Le DISPOSITIF D’1 MILLIMÈTRE CARRÉ – À PEU PRÈS LA TAILLE D’UN GRAIN DE SABLE – vous donne des informations concernant votre corps, et si vous le souhaitez, peut les relayer à votre médecin ou votre infirmière.

LA PUCE FONCTIONNE EN ÉTANT INCRUSTÉE SUR LE MÉDICAMENT LUI-MÊME. ELLE SERA INGÉRÉE EN MÊME TEMPS QUE VOUS PRENEZ VOS MÉDICAMENTS ET IRA TRAVAILLER DANS VOTRE CORPS, ENREGISTRERA À QUEL MOMENT VOUS AVEZ PRIS VOTRE TRAITEMENT.

LA PUCE TRANSMET CETTE INFORMATION À TRAVERS VOTRE PEAU SUR UN PATCH ADHÉSIF, QUI À SON TOUR ENVOIE LES DONNÉES À UNE APPLICATION DE TÉLÉPHONIE MOBILE OU SUR D’AUTRES APPAREILS.

LA PILULE EST ACTIVÉE LORS DE L’INGESTION AU COURS DE SON EXPOSITION À L’EAU. La batterie est non toxique, car elle est faite de matériaux semblables à ceux utilisés dans les pilules vitaminées. UNE FOIS AVALÉE, ELLE ENVOIE À TRAVERS LES TISSUS DU CORPS UN COURANT ÉLECTRIQUE DE HAUTE FRÉQUENCE QUI EST MODULÉ DE TELLE MANIÈRE QU’ELLE FOURNIT UN MARQUEUR UNIQUE À LA PILULE.





LE COURANT DE LA HAUTE FRÉQUENCE EST CAPTÉ PAR LE PATCH DE SURVEILLANCE PORTÉ PAR LE PATIENT. LE SYSTÈME DE SURVEILLANCE EST CAPABLE DE DISCERNER LES PARAMÈTRES BIOPHYSIQUES COMME LE RYTHME CARDIAQUE, LA RESPIRATION, LA POSTURE DU CORPS AINSI QUE L’ÉTAT DU SOMMEIL. L’INFORMATION PEUT ENSUITE ÊTRE TRANSMISE SUR LES APPAREILS MOBILES OU L’ORDINATEUR DU MÉDECIN qui pourrait décider de changer les dosages ou de changer complètement de médicaments.

“Le but du système est de SURMONTER NOS OUBLIS”, a déclaré Andrew Thompson, président et cofondateur de Proteus. “Les gens vivent une vie trépidante et complexe, et par conséquent ne prennent souvent pas correctement leurs médicaments. Nous voulions développer une solution qui permettrait de rendre les médicaments existants véritablement plus efficaces.”

L’Union Européenne a approuvé le système de Proteus en 2010, selon la compagnie.

HELIUS COMPREND L’APPLICATION DE “SANTÉ MOBILE” PROTEUS, AVEC DES PATCHS (D’UNE DURÉE DE VIE DE SEPT JOURS) ET UNE BOÎTE DE PUCES MUNIES DE CAPTEURS. LA SOCIÉTÉ A POUR LE MOMENT REFUSÉ DE COMMUNIQUER LE PRIX DE VENTE.

La première vague de produits Proteus s’appuiera sur des pilules prises en même temps que les médicaments du patient. LA SOCIÉTÉ ESPÈRE POUVOIR UN JOUR INTÉGRER SES CAPTEURS DIRECTEMENT DANS LES MÉDICAMENTS COURANTS.

VIDEO : http://www.youtube.com/watch?v=mgYHWK7QX18&feature=player_embedded

Source : CNN Money (cf. http://money.cnn.com/2012/08/03/technology/startups/ingestible-sensor-proteus/index.htm ), Proteus Digital Health (cf. http://proteusdigitalhealth.com/ ) / Technologyreview (cf. http://www.technologyreview.com/news/409773/the-networked-pill/ ).

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

LA FDA DES USA : VOTRE CORPS EST UN "MEDICAMENT" !

Message  Admin le Lun 17 Sep 2012 - 13:50



USA NAZIS ET MORTIFERES : LA FOOD AND DRUG ADMINISRTATION (FDA) CONSIDERE VOTRE CORPS ET SES CELLULES SOUCHES COMME DES « MEDICAMENTS » SUR LESQUELS ELLE AURAIT TOUTE AUTORITE !!!








Chers amis,


Voici une nouvelle explication de ce que sont réellement les réformes des « soins » de « santé » d’Obama, et une nouvelle preuve des dangereuses dérives qui sont en cours aux USA dictatoriaux, nazis et mortifères…

Désormais, les mondialistes touchent de plus en plus au but, et désormais, il ne fait plus aucun doute qu’une partie de leur agenda consiste à ce que notre corps et ses composants doivent être considérés comme de vulgaires PRODUITS sur lesquels ils veulent avoir un pouvoir absolu !

C’est ce qui est au centre du problème décrit ci-dessous, en tout cas.

LA FDA DES ETATS-UNIS, C’EST-À-DIRE L’ADMINISTRATION QUI AUTORISE OU NON LA MISE SUR LE MARCHÉ DES MÉDICAMENTS ET DES APPAREILS MÉDICAUX, CAUSE DES TRACAS À UNE CLINIQUE QUI COMMENCE À UTILISER DES CELLULES SOUCHES ADULTES POUR SOIGNER LES GENS. LA RAISON ? LA FDA ESTIME QUE CES CELLULES-SOUCHES SONT DES « MÉDICAMENTS », ALORS QU’ELLES PROVIENNENT DU CORPS MÊME DU PATIENT !

CETTE TACTIQUE CONSISTE ÉGALEMENT, EN RÉALITÉ, À PROTÉGER LES INTÉRÊTS DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE, COMME L’ARTICLE QUI SUIT NOUS L’EXPLIQUE. IL S’AGIT AUSSI D’UNE FAÇON SUPPLÉMENTAIRE DE PARVENIR À LA SUPPRESSION D’UNE DES ULTIMES LIBERTÉS DE L’ÊTRE HUMAIN : LE DROIT QU’IL A SUR SON PROPRE CORPS !

CAR BIEN ENTENDU, À PARTIR DU MOMENT OÙ LE CORPS HUMAIN EST CONSIDÉRÉ COMME UN PRODUIT, CELA MÈNE À TOUTE UNE SÉRIE D’ATROCITÉS LIBERTICIDES, INHUMAINES ET TOTALITAIRES…


Il devient clair que si aucune réaction populaire très vive et extrêmement déterminée ne surgit à ce sujet, le corps deviendra effectivement un produit, et les dangereuses dérives se produiront. Aux USA, c’est déjà en cours, mais chez nous, en Europe (et ailleurs, puisque le projet est bien sûr MONDIAL), cela arrivera dans peu de temps - souvenez-vous bien des accords consistant à créer un bloc euro-atlantique - sous domination américaine - d’ici 2015…

L’article, que je vous ai traduit fidèlement, ci-dessous.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : vous remarquerez aussi les doubles standards de la médecine américaine : lorsqu’il s’agit de soigner un GOUVERNEUR (donc, un MEMBRE DE L’ELITE), toutes les excuses sont bonnes, mais lorsqu'il s'agit des gens du peuple, les tactiques les plus fascistes sont de rigueur !







Source: http://www.informationliberation.com/?id=38231


Article posté le 2 février 2012, à 11:12 AM



LA NOUVELLE REVENDICATION DE LA FDA : « VOTRE CORPS EST UN MEDICAMENT - ET NOUS AVONS LE POUVOIR DE LE REGLEMENTER ! »


Par l'Alliance for Natural Health (cf. http://www.anh-usa.org/fda-new-claim-body-is-a-drug/ )





DANS UN AUTRE PRISE DE POUVOIR SCANDALEUSE, LA FDA DIT QUE VOS PROPRES CELLULES SOUCHES SONT DES MEDICAMENTS - ET LA THERAPIE VIA LES CELLULES SOUCHES EST UN COMMERCE INTERETATIQUE, CAR ELLE AFFECTE LE CHIFFRE D’AFFAIRE DES MEDICAMENTS APPROUVES PAR LA FDA DANS D'AUTRES ETATS!

Nous souhaitons qu’il ne s'agisse que d'une blague, mais C'EST LA DERNIERE REVENDICATION DE LA FOOD AND DRUG ADMINISTRATION (FDA) DES ÉTATS-UNIS DANS SA BATAILLE CONTRE UNE CLINIQUE DU COLORADO A PROPOS DE SA PROCEDURE REGENEXX-SD ™, UN TRAITEMENT NON-CHIRURGICAL POUR LES PERSONNES SOUFFRANT DE DOULEURS ARTICULAIRES MODEREES A SEVERE OU DE DOULEURS OSSEUSES ET QUI UTILISE DES CELLULES SOUCHES D’ADULTES.

LA FDA AFFIRME DANS UN DOCUMENT DE LA COUR QU'ELLE A LE DROIT DE REGLEMENTER LA CLINIQUE CENTENO-SCHULTZ POUR DEUX RAISONS :

• LES CELLULES SOUCHES SONT DES MEDICAMENTS, ET DONC RELEVENT DE LEUR COMPETENCE. (La clinique affirme que la thérapie par cellules souches est la pratique de la médecine, et ne relève donc pas la compétence de la FDA !)

• La clinique est en train de s’engager dans le commerce entre états, et est donc soumise à la réglementation de la FDA parce que toute partie de la machine ou de la procédure qui provient de l'extérieur du Colorado devient un commerce entre états une fois qu'elle entre dans l'état (du Colorado). En outre, le COMMERCE INTER-ETATS est affecté de façon substantielle, car les individus qui voyagent au Colorado pour recevoir la procédure Regenexx "déprimeraient le marché pour les médicaments hors -état qui sont approuvés par la FDA (cf. http://www.hpm.com/pdf/blog/GovernmentSupportforSummaryJudgmentMotion.pdf )."

Nous avons discuté de la question très ambiguë du commerce inter-états en septembre dernier - c'est un argument que la FDA utilise fréquemment lorsque la base de leurs revendications fait par ailleurs défaut.
Comme nous l'avions noté à l'époque (cf. http://www.anh-usa.org/readers-corner-can-physicians-prescribe-drugs-not-fda-approved/ ), la FDA estime qu’un test de "commerce inter-états" doit être appliqué à toutes les étapes de la fabrication, de l'emballage et de la distribution d'un produit. Cela signifie que si un ingrédient ou un outil utilisé dans la procédure en question a été acheté en dehors de l'état, la FDA aurait, selon son point de vue, un droit, tout comme elle l’aurait si le produit final avait voyagé à travers les frontières des états.

Cette fois, LA FDA VIENT DE DIRE TOUT BONNEMENT DANS DES DOCUMENTS JUDICIAIRES QUE L'AGENCE VEUT PROTEGER LE MARCHE DES MEDICAMENTS APPROUVES PAR LA FDA. NE TOURNONS PLUS AUTOUR DU POT - LEUR ORDRE DU JOUR EST ENFIN DEVOILE! Cela semble être une nouvelle interprétation du Food Drug and Cosmetic Act (FD&C – loi sur la nourriture, les médicaments et les cosmétiques), comme en témoigne l'échec du gouvernement à citer un précédent judiciaire pour leur argumentation.
L'IMPLICATION DE L'INTERPRETATION DE LA LOI PAR LA FDA SI ELLE DEVAIT ETRE CONFIRMEE PAR LE TRIBUNAL, SIGNIFIERAIT QUE TOUS LES ALIMENTS, MEDICAMENTS, APPAREILS ET PRODUITS BIOLOGIQUES OU COSMETIQUES SERAIENT SOUMIS A LA COMPETENCE DE LA FDA (cf. http://www.hpm.com/pdf/blog/GovernmentSupportforSummaryJudgmentMotion.pdf ). La FDA est en train d’étendre sa portée, MEME POUR LE COMMERCE AU SEIN D’UN ETAT, ce qui, nous le soutenons, est bien au-delà de sa compétence, AFIN DE PROTEGER LES PROFITS DES COMPAGNIES PHARMACEUTIQUES.

L'année dernière, nous avons publié une série en deux parties sur l'état actuel du droit fédéral et des états - et sur la compétence de la FDA - et sur la façon dont cela affecte les traitements d'intégration (partie 1 : voir sur http://www.anh-usa.org/readers-corner-can-doctor-get-into-trouble-offering-natural-treatments/ , et partie deux : voir sur http://www.anh-usa.org/why-selling-natural-products-is-such-a-dangerous-business/ ).

La Clinique Centeno-Schultz prend votre sang, le place dans une centrifugeuse qui sépare les cellules souches, et un médecin les remet dans votre corps, là où il y a des tissus endommagés. LA CLINIQUE A FAIT VALOIR A DE NOMBREUSES REPRISES QUE LES CELLULES SOUCHES NE SONT PAS DES MEDICAMENTS PARCE QU'ELLES SONT DES COMPOSANTS DU SANG DU PATIENT QUI PROVIENNENT DE SON PROPRE CORPS.

LA FDA AFFIRME LE CONTRAIRE: « Les cellules souches, comme d'autres produits médicaux qui sont destinés à traiter, guérir ou prévenir la maladie, nécessitent généralement approbation de la FDA avant qu'ils ne puissent être commercialisés. En ce moment, il n'existe aucun traitement de cellules souches sous licence ». LES REVOILA A NOUVEAU, DISANT QUE DES COMPOSANTS DE VOTRE CORPS SONT DES MEDICAMENTS ET QU’ILS ONT LE POUVOIR DE LES REGLEMENTER ! C'est la seule façon dont cette agence peut prétendre que la thérapie de cellules souches adultes est du ressort de la FDA.

Toutefois, l'agence semble avoir deux avis. Lorsque le magazine ESPN est allé faire un reportage sur les traitements à base de cellules souches (cf. http://espn.go.com/espn/story/_/id/7058209/peyton-manning-last-star-linked-stem-cell-therapy-espn-magazin ), la FDA a déclaré que la politique américaine consiste à permettre l'injection de cellules souches qui sont traitées avec «une manipulation minimale», que les règlements fédéraux définissent en tant que « traitement qui ne modifie pas les caractéristiques biologiques pertinentes des cellules ou des tissus » - ce qui est certainement le cas avec la clinique Regenexx.

MALGRE CETTE POLITIQUE, LA FDA A ATTAQUE LA CLINIQUE PENDANT LES QUATRE DERNIERES ANNEES. Ils ont essayé les injonctions juridiques et ont exigé des inspections dans leurs tentatives de faire plier la société; cette bataille judiciaire n'est que la dernière salve.

Le rôle primaire des cellules souches adultes dans un organisme vivant est de maintenir et réparer le tissu dans lequel elles se trouvent. La partie la plus difficile a été d'obtenir suffisamment de cellules souches. Mais la nouvelle technologie donne aux médecins la capacité d'obtenir plus de cellules souches à partir d'un patient que ce qu’on ne pensait possible, ce qui est la raison pour laquelle nous voyons à présent de nouveaux traitements. Une fois le sang, la graisse, ou le tissu retiré du patient, les cellules souches sont obtenues en utilisant l'un de ces nouveaux procédés, et les cellules sont réinjectées dans le patient, où elles peuvent réparer ses tissus.

LE GOUVERNEUR RICK PERRY A REÇU CE GENRE DE THERAPIE DE CELLULES SOUCHES (cf. http://www.huffingtonpost.com/2011/08/22/adult-stem-cells-back-pain_n_933082.html ). Nous, ainsi que d'autres personnes, avons noté que LA DEFENSE DE LA LIBERTE DU CHOIX DES SOINS DE SANTE DU GOUVERNEUR QUAND IL S’AGISSAIT DE SON PROPRE TRAITEMENT, ETAIT ABSOLUMENT EN CONTRADICTION AVEC SA DIRECTIVE VISANT A ADMINISTRER LES VACCINS CONTRE LE HPV (PAPILLOMAVIRUS HUMAIN) POUR LES JEUNES FILLES CONTRE LEUR PROPRE GRE (ET CONTRE CELUI DE LEURS PARENTS). ELLE EST EGALEMENT EN CONTRADICTION AVEC SON SOUTIEN A QUELQUES-UNS DES PLUS GRANDS CHASSEURS DE SORCIERES DU CONSEIL MEDICAL DE L'ETAT DU TEXAS, QU’IL NOMME.

Derrière l’incohérence flagrante de Perry et la dernière benne FDA la dernière tentative en date de prise de pouvoir de la FDA, on trouve le même problème: UN SYSTEME MEDICAL GERE PAR DES INTERETS PARTICULIERS, sous la direction du gouvernement des États-Unis, le même gouvernement qui est censé nous représenter, « nous, le peuple ».

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

ETUDE : INEFFICACITE ET DANGERS DU VACCIN GRIPPAL

Message  Admin le Mer 10 Oct 2012 - 16:23

Chers amis,


Voici une NOUVELLE ÉTUDE QUI DÉMONTRE L’INEFFICACITÉ DE VACCINS CONTRE LA GRIPPE ET LEURS EFFETS NOCIFS SUR LA SANTÉ DES GENS !

Cela sera-t-il suffisant pour que les gens réagissent et exigent que l’on arrête les vaccinations de masse ? Cela sera-t-il suffisant pour que les criminels de l’industrie pharmaceutique stoppent la vente immodérée de leurs vaccins toxiques ?

L’article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : un grand merci à la personne qui m’a signalé cet article !







Source : http://www.wikistrike.com/article-selon-une-etude-de-cochrane-collaboration-aucun-vaccin-antigrippal-n-a-de-valeur-110976309.html


Dimanche 7 octobre 2012



SELON UNE ÉTUDE DE COCHRANE COLLABORATION, AUCUN VACCIN ANTIGRIPPAL N’A DE VALEUR







Gaia Health (cf. http://gaia-health.com/ ), Heidi Stevenson, 5 octobre 2012


CETTE ÉTUDE EST ACCABLANTE POUR L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ENTIÈRE ET SES SBIRES, L'INDUSTRIE DE TEST DES MÉDICAMENTS ET LE SYSTÈME MÉDICAL QUI DÉPENDENT D’ELLE ET FONT SA PROMOTION. LES VACCINS ANTIGRIPPAUX N’ONT AUCUN INTÉRÊT ET ENTRAÎNENT DE GRAVES PRÉJUDICES.



Publiée dans Cochrane Library, une étude remarquable n'a constaté AUCUNE ÉVIDENCE DE L’UTILITÉ DES VACCINS CONTRE LA GRIPPE.

Elle éreinte aussi la qualité des études sur ces vaccins, en disant que LA GRANDE MAJORITÉ DES ESSAIS SONT LACUNAIRES.

D’après les auteurs, LES SEULES ÉTUDES MONTRANT DES AVANTAGES SONT FINANCÉES PAR L'INDUSTRIE. Ils ont aussi fait remarquer que CES ÉTUDES FINANCÉES PAR L'INDUSTRIE SONT PLUS SUSCEPTIBLES D'ÊTRE PUBLIÉES DANS LES REVUES LES PLUS PRESTIGIEUSES... et une autre chose : ILS ONT DÉCOUVERT DES CAS DE GRAVES DOMMAGES DUS AUX VACCINS, malgré les carences en matière de couverture des effets indésirables.

L'ÉTUDE, VACCINES FOR PREVENTING INFLUENZA IN HEALTHY ADULTS [Vaccins préventifs de la grippe chez l’adulte en bonne santé – cf. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/14651858.CD001269.pub4/full ], EST ACCABLANTE POUR LA TOTALITÉ DE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET SES SBIRES : L'INDUSTRIE DE TEST DES MÉDICAMENTS ET LE SYSTÈME MÉDICAL QUI DÉPENDENT D’ELLE ET FONT SA PROMOTIOn.

Dans le style euphémique habituel de la revue scientifique, les auteurs concluent :

LES CONCLUSIONS DE CET EXAMEN SEMBLENT DÉCOURAGER LE RECOURS AU VACCIN ANTIGRIPPAL CHEZ L’ADULTE EN BONNE SANTÉ, AU TITRE DE MESURE DE SANTÉ PUBLIQUE ROUTINIÈRE. Du fait que les adultes en bonne santé ont un faible risque de complications dues aux maladies respiratoires, l'usage du vaccin peut être conseillé uniquement dans des cas spécifiques, comme mesure de protection individuelle contre les symptômes.

L'étude

Les auteurs ont tenté de retrouver et d’analyser toutes les études d’évaluation des effets des vaccins antigrippaux chez les adultes en bonne santé âgés de 18 à 65 ans. Pour ce faire, ils « ont fait des recherches dans le Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (Cochrane Library, 2010, numéro 2), dans la MEDLINE (de janvier 1966 à juin 2010) et dans EMBASE (de 1990 à juin 2010). » Ces bases de données comprenaient 50 rapports. Quarante d'entre eux étaient des essais cliniques comptant au total plus de 70.000 personnes. DEUX, QUI NE SIGNALAIENT QUE LES EFFETS DÉLÉTÈRES, N'ONT PAS ÉTÉ INCLUS dans cette méta-analyse. Des études de tous les types de vaccins antigrippaux ont été incluses : vaccins avec virus vivants, atténués et tués – ou fractions de virus tués.

Les auteurs de la méta-étude ont cherché en premier le nombre de cas et la gravité de la grippe et des maladies de type grippal. Ils ont aussi examiné le nombre et la gravité des dommages consécutifs aux vaccins. Ils ont tenté de rassembler les données manquantes en écrivant personnellement aux auteurs des études. Ils décrivent les réponses comme « décevantes ». En fin de compte, ils ont gardé 50 études et en ont écarté 92, à cause surtout de très graves défauts, du genre : usage de contrôles inadéquats, essais de contrôle non randomisés, données présentées incohérentes, plan d'étude manquant, définitions imprécises, compte-rendu inconsistant, absence des données brutes, et absence de placebo.

CE QUE LES AUTEURS ONT CONSTATÉ :

• LES VACCINS ADMINISTRÉS PAR VOIE PARENTÉRALE, C'EST-À-DIRE, AUTREMENT QUE PAR VOIE DIGESTIVE – GÉNÉRALEMENT PAR INJECTION – RÉDUISENT LES SYMPTÔMES DE TYPE GRIPPAL D’À PEINE 4%.

• ILS N'ONT TROUVÉ AUCUNE PREUVE QUE LA VACCINATION EMPÊCHE LA TRANSMISSION DU VIRUS CHEZ LES ADULTES SAINS ! (Adieu l'argument de l’immunité collective !) C’est particulièrement important parce que, comme l’ont noté les études, on sait que les vaccins inactivés marchent mieux chez les adultes en bonne santé.

• ILS N’ONT PAS TROUVÉ NON PLUS DE PREUVE MONTRANT QUE LES VACCINS CONTRE LA GRIPPE ÉVITENT LES COMPLICATIONS. Ils ont tenté de déterminer la gravité des complications, et, bien qu’elles en aient rapporté certaines, la plupart des études ont tout simplement oublié la question, ou l'ont abordée de manière inadéquate.

Conclusions

L'étude de Cochrane a trouvé très peu de preuves corroborant juste une petite amélioration dans la durée du congé maladie. Mais même cette conclusion doit être replacée dans le contexte de l'influence de l'industrie.

Les auteurs ont écrit (cf. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20614424 ) :

Cette méta-étude inclut 15 essais financés par l'industrie sur 36 (quatre n’ont aucune déclaration de financement). Une révision systématique antérieure de 274 études de vaccins antigrippaux publiées jusqu'en 2007, a constaté que LES ÉTUDES FINANCÉES PAR L’INDUSTRIE SONT PUBLIÉES DANS LES REVUES LES PLUS PRESTIGIEUSES ET SONT PLUS CITÉES QUE LES AUTRES ÉTUDES, indépendamment de la qualité méthodologique et de l’importance. Les études financées par des fonds publics sont significativement moins susceptibles de produire des conclusions favorables aux vaccins. L'examen a montré que LES PREUVES SÉRIEUSES EN FAVEUR DES VACCINS ANTIGRIPPAUX SONT MINCES, mais IL EXISTE DES SIGNES DE MANIPULATION GÉNÉRALISÉE DES CONCLUSIONS ET DE FAUSSE NOTORIÉTÉ DE CES ÉTUDES. Le contenu et les conclusions de cette méta-étude doivent être interprétés à la lumière de ce constat.

Sans aucun doute, « Le contenu et les conclusions de cette méta-étude doivent être interprétés à la lumière de ce constat » !

Même sans tenir compte de la mauvaise qualité des études en général, les auteurs ont toujours du mal à trouver quelque avantage aux vaccins contre la grippe chez les gens sains. Dans le meilleur des cas, elles ont constaté une légère diminution du nombre de jours d'arrêt de travail. ELLES N'ONT CONSTATÉ AUCUN AVANTAGE À CES VACCINS, que soit pour les complications ou le taux de mortalité.

En dépit de la couverture médiocre des effets indésirables, les auteurs en ont trouvé quelques-uns, dont 1,6 cas par million de syndrome de Guillain-Barré.

LA QUESTION À POSER EST LA SUIVANTE : COMMENT PEUT ÊTRE JUSTIFIÉE LA VACCINATION ANTIGRIPPALE, ALORS QU’ELLE NE DONNE PRATIQUEMENT AUCUN AVANTAGE – PAS MÊME L’HYPOTHÉTIQUE IMMUNITÉ COLLECTIVE SI SOUVENT INVOQUÉE – ET QUE DES CAS DE GRAVES PRÉJUDICES SONT ATTESTÉS, EN DÉPIT DE LA COUVERTURE HONTEUSEMENT RESTREINTE DES EFFETS INDÉSIRABLES ?

IL EST PLUS QUE TEMPS DE METTRE FIN À LA COMÉDIE CONSISTANT À PIQUER ADULTES ET ENFANTS, SANS LA MOINDRE PREUVE DE SES AVANTAGES, MALGRÉ LES TENTATIVES D’EN TROUVER, ET AVEC LA PREUVE DE SES DOMMAGES HANDICAPANTS, MALGRÉ LES TENTATIVES DE LES CACHER.

Original : gaia-health.com/gaia-blog/2012-10-05/no-value-in-any-influenza-vaccine-cochrane-collaboration-study/
Traduction copyleft de Pétrus Lombard


L’étude est accessible ici, en anglais, au format PDF :
www.thecochranelibrary.com/userfiles/ccoch/file/CD001269.pdf

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

DES AMIBES TUEUSES QUI DEVORENT LE CERVEAU !

Message  Admin le Jeu 11 Oct 2012 - 10:04

NOUVELLE MALADIE MORTELLE AU PAKISTAN (ET AUX USA) : LES EMPOISONNEURS MEDICAUX DE L’OMS SONT DÉJÀ SUR LES DENTS FACE A DES AMIBES TUEUSES QUI DEVORENT LE CERVEAU !





Chers amis,


C’EST DÉCIDÉMENT PAR UN TRÈS MALENCONTREUX « HASARD » QU’UN PAYS QUI SE TROUVE SUR LA LISTE DE « L’AXE DU MAL » DES USA - LE PAKISTAN EN L’OCCURRENCE -, EST FRAPPÉ PAR CE QUI POURRAIT DEVENIR UNE NOUVELLE MALADIE HORRIBLE : DES AMIBES PRÉSENTES DANS L’EAU ATTEIGNENT LE CERVEAU DES PERSONNES VIA LES PAROIS NASALES, ET LEUR DÉVORENT LE CERVEAU !

CETTE MALADIE EST MORTELLE DANS PLUS DE 97% DES CAS, ET MET UNE SEMAINE A TUER SA VICTIME, CE QUI DONNE DROIT AU MALADE A DES HEURES DE SOUFFRANCES ET D’AGONIE…


Les ennemis des USA semblent ne pas avoir beaucoup de chance, n’est-ce pas ?

CHOSE ÉTRANGE, NOUS APPRENONS QUE CES AMIBES ONT DÉJÀ FAIT DES VICTIMES PAR LE PASSÉ… AUX USA ! Le Pakistan et les USA sont les seuls pays dont on nous parle dans l’article ci-dessous, ce qui peut nous permettre de nous poser de sérieuses questions.

Chose plus étrange encore, les amibes actuelles semblent ne pas avoir contaminé les victimes de façon traditionnelle, c’est-à-dire lorsque les personnes se baignaient ! La façon dont la contamination s’est produite reste « mystérieuse »…

Les « bons » services nazis de l’U.S. Army auraient-ils « amélioré » les amibes en question de sorte qu’elles puissent contaminer les gens de manière différente ? La question reste posée.

CE QUI EST CERTAIN PAR CONTRE, C’EST QUE LES VAUTOURS DE L’OMS RÔDENT DÉJÀ, SANS DOUTE AFIN DE CRÉER ET VENDRE UN NOUVEAU REMÈDE CHIMIQUE ET TOXIQUE SOUS FORME DE VACCINS OU DE MÉDICAMENTS…

L’article, ci-dessous.

BONNE LECTURE… ET BONNE RÉVOLUTION, SURTOUT ! Vic.




Source : http://www.wikistrike.com/article-pakistan-une-maladie-qui-ronge-le-cerveau-a-fait-deja-10-morts-111097178.html

Mercredi 10 octobre 2012



PAKISTAN: UNE MALADIE QUI RONGE LE CERVEAU A FAIT DEJA 10 MORTS

DES AMIBES QUI RONGENT LE CERVEAU AU PAKISTAN






DIX PERSONNES SONT MORTES CES DERNIERS JOURS AU PAKISTAN DES SUITES D'UNE MENINGO-ENCEPHALITE AMIBIENNE PRIMITIVE. CETTE MALADIE RARE EST PROVOQUEE PAR L'AMIBE NAEGLERIA FOWLERI, QUE L'ON RETROUVE DANS CERTAINES EAUX CHAUDES OU TIEDES. ELLE EST MORTELLE DANS PLUS DE 97% DES CAS.

Pour les plus optimistes les chances de survie sont de 3%, mais dans les faits c’est encore moins. LA MENINGO-ENCEPHALITE AMIBIENNE PRIMITIVE RELEGUE LA PESTE NOIRE AU RANG DE MAUVAISE POUSSEE D’ACNE ET FAIT SON RETOUR CETTE ANNEE AU PAKISTAN. EN EFFET, DIX PERSONNES SONT DEJA MORTES A KARACHI, LA CAPITALE ECONOMIQUE DU PAYS, ET ELLES N’ONT PAS ETE CONTAMINEES DE MANIERE HABITUELLE, CE QUI INQUIETE LES AUTORITES.

CETTE MALADIE EST PROVOQUEE PAR UNE AMIBE, NAEGLERIA FOWLERI, QUE L’ON RETROUVE SURTOUT DANS DES EAUX TIEDES OU CHAUDES. LE MICRO-ORGANISME ATTEINT LE NEZ DE SES VICTIMES LORSQUE CELLES-CI SE BAIGNENT ET PENETRE JUSQU’AU CERVEAU A TRAVERS LES PAROIS NASALES. OR, CETTE FOIS-CI, LES PERSONNES DECEDEES NE S’ETAIENT PAS BAIGNEES RECEMMENT ET, COMME LES AMIBES NE SONT PAS TRANSMISSIBLES DE PERSONNE A PERSONNE, LE MYSTERE RESTE ENTIER.




LES AMIBES DEVORENT LES TISSUS CEREBRAUX


Mais la situation est d'autant plus sérieuse que les contaminations par naegleria fowlerirestent rares et les médecins n’y pensent pas forcément. IL SE POURRAIT DONC QUE CERTAINS DECES N’AIENT PAS ETE CORRECTEMENT DIAGNOSTIQUES DANS UN CONTEXTE OU LES HOPITAUX PAKISTANAIS SONT DEBORDES. LES PATIENTS SOUFFRENT D’ABORD DE SYMPTOMES COMME DES MAUX DE TETE, UN COU RAIDE, DE LA FIEVRE ET DES DOULEURS AU VENTRE. LES AMIBES SE METTENT ALORS A DEVORER LES TISSUS CEREBRAUX, CE QUI ENTRAINE D’ABORD LA PERTE DE L’ODORAT ET DU GOUT, AVANT QUE LA VICTIME NE SOMBRE DANS UN COMA IRREVERSIBLE. LA MORT SURVIENT GENERALEMENT EN MOINS D’UNE SEMAINE.

Musa Khan, le docteur à la tête du programme d’alerte maladies de l’ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE (OMS) au Pakistan, a annoncé que les autorités avaient commencé une campagne de prévention auprès du public et de détection dans les eaux de Karachi."Les gens devraient éviter de laisser l’eau entrer trop loin dans leurs narines et s’assurer que leurs réserves d’eau sont correctement traitées. Ceux qui ressentent les symptômes devraient chercher de l’aide immédiatement."



UN SEUL SURVIVANT AUX ÉTATS-UNIS


Les effets de cette amibe sont connus depuis environ un siècle et des cas ont été confirmés un peu partout sur la planète. Historiquement, l'épidémie (cf. http://www.maxisciences.com/%e9pid%e9mie/ ) la plus importante a provoqué le décès de seize jeunes gens entre 1962 et 1965 dans le nord de la Bohème, aujourd’hui en République Tchèque. Ils avaient été contaminés dans une piscine couverte. AUX ÉTATS-UNIS, 132 CAS ONT ETE DIAGNOSTIQUES DEPUIS 1962. UNE SEULE PERSONNE A SURVECU.


Source: Maxisciences

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

VACCIN ANTIGRIPPAL = 3 FOIS PLUS D'HOSPITALISATIONS !

Message  Admin le Mar 16 Oct 2012 - 9:35

Sans commentaire, voici un article parfait concernant les dangers des vaccins antigrippaux.

A noter qu’en plus du thimérosal (aussi appelé thiomersal) qui est un dérivé du mercure et donc qui tue les neurones, il y a aussi d’autres poisons dans ces vaccins, notamment le squalène utilisé dans le vaccin contre la grippe H1N1 et qui, injecté, peut avoir des effets destructeurs.

Cet article confirme ce que je vous postais déjà en 2009, lors du mouvement de panique face à la grippe H1N1…

Une preuve de plus de l'activité meurtrière de l'industrie pharmaceutique, de l'inertie des "autorités" et de l'activité lucrative (pour Big Pharma et les "soins" de "santé") que les vaccins génèrent. Et tant pis pour la santé de ceux et celles qui seront assez cons que pour aller se faire vacciner !

Vic.







Source : http://www.wikistrike.com/article-les-vaccins-antigrippaux-triplent-le-taux-d-hospitalisation-chez-les-enfants-111281917.html

Lundi 15 octobre 2012



LES VACCINS ANTIGRIPPAUX TRIPLENT LE TAUX D'HOSPITALISATION CHEZ LES ENFANTS






LES VACCINS ANTIGRIPPAUX TRIPLENT LE TAUX D'HOSPITALISATION CHEZ LES ENFANTS, MAIS N'ATTENDEZ PAS QUE LES AUTORITES S'EN PREOCCUPENT.

LE THIMEROSAL A BASE DE MERCURE EST UTILISE COMME CONSERVATEUR POUR "TUER DES ORGANISMES". NE SOMMES NOUS-PAS DES ORGANISMES HUMAINS?
LA PLUPART DES VACCINS ANTIGRIPPAUX CONTIENNENT 25 MICROGRAMMES DE MERCURE, UNE QUANTITE CONSIDEREE COMME N'ETANT PAS SURE SELON L'AGENCE DE PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT (EPA) POUR TOUTE PERSONNE DE MOINS DE 250 KG.


A présent, PRENEZ LES DEUX DOSES DE VACCIN ANTIGRIPPAL RECOMMANDEES ET ÇA VOUS FAIT DEJA 50MICROGRAMMES DE MERCURE TOXIQUE.
Avez-vous déjà rencontré des femmes enceintes ou des bébés de 500 kg? (2X 250 kg puisque 2X le seuil toxique). L'ARGENT DE BIG PHARMA PESE APPAREMMENT PLUS LOURD QUE DES BEBES MORTS ET PAR CONSEQUENT, CIRCULEZ, Y A RIEN A VOIR, ET CONTINUEZ SURTOUT A VOUS FAIRE VACCINER CONTRE LA GRIPPE.

Le gouvernement américain ne sait même pas accorder ses différentes agences sur la question du THIOMERSAL TOXIQUE UTILISE DANS LES VACCINS. L'Institut de Médecine déconseille l'administration de vaccins contenant du mercure aux femmes enceintes, aux nourrissons et aux enfants en raison des EFFETS DOMMAGEABLES ET LARGEMENT ETABLIS DU THIOMERSAL SUR LE SYSTEME IMMUNITAIRE, LE METABOLISME ET LE SYSTEME NERVEUX.

Mais ce n'est pas ce qu'a raconté au Centre de Contrôle des Maladies (CDC) L'EXPERT EMBAUCHE PAR LES PHARMAS, LE DR JAY LIEBERMAN. LIEBERMAN EST CONSULTANT POUR MERCK, GSK ET SANOFI PASTEUR ET FAIT PARTIE DU PANNEL DE CONFERENCIERS DE CES TROIS FABRICANTS DE VACCINS. TOUTES CES FIRMES PHARMACEUTIQUES UTILISENT DU THIOMERSAL POUR LA FABRICATION DE LEURS VACCINS ET LIEBERMAN A FAIT UNE PRESENTATION AU CDC QUI IGNORAIT L'AMAS D'ETUDES REVUES PAR LES PAIRS, EN SE BASANT A LA PLACE SUR UN PETIT NOMBRE D'ETUDES FINANCEES PAR L'INDUSTRIE DONT LA METHODOLOGIE ET LES DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES BIAISEES SONT HAUTEMENT CONTESTABLES ET QUI NE RELEVENT DONC SANS SURPRISE AUCUNE ASSOCIATION ENTRE MERCURE ET DES DOMMAGES QUELCONQUES.

Dès le 7 juillet 1999, l'Académie Américaine de Pédiatrie (AAP) et le Département d'Etat de la Santé Publique publiaient un communiqué conjoint appelant "au RETRAIT DU THIOMERSAL DES VACCINS LE PLUS TOT POSSIBLE EN RAISON DES EFFETS NEURO-DEVELOPPEMENTAUX POSSIBLES APRES EXPOSITION AU THIOMERSAL." CELA N'A TOUJOURS PAS ETE FAIT A CE JOUR. Les niveaux de mercure ont été réduits dans certains vaccins infantiles mais selon le Dr Boyd Haley, de l'Université du Kentucky, LE MERCURE EST TOUJOURS BIEN PRESENT DANS TOUS LES VACCINS PEDIATRIQUES.

Même un extrait d'un "Questions-Réponses" qui se trouvait sur le site du Centre de Contrôle des Maladies en 1999, stipulait: "Q: Qui est le plus vulnérable au mercure? R: DEUX GROUPES SONT LE PLUS VULNERABLES AU METHYL MERCURE: LE FOETUS ET LES ENFANTS DE MOINS DE 14 ANS." Bien sûr, cette déclaration contradictoire et fort embarrassante a depuis longtemps été retirée du site du CDC mais peut facilement être retrouvée via d'autres sites internet comme celui-ci:
http://www.cidpusa.org/pregnantVaccines.htm

LES ENFANTS QUI REÇOIVENT LE VACCIN CONTRE LA GRIPPE ONT TROIS FOIS PLUS DE RISQUES D'ETRE HOSPITALISES A CAUSE DE LA GRIPPE.
Dans une étude (cf. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22525386 ) destinée à déterminer si les vaccins antigrippaux réduisent les hospitalisations chez tous les enfants, des enfants âgés de 6 mois à 18 ans furent suivis à la clinique Mayo du Minnesota et chacun d'entre eux était atteint d'une infection au virus de l'influenza préalablement confirmée par un test de laboratoire. IL A ETE DEMONTRE QUE LES ENFANTS VACCINES AVAIENT 3 FOIS PLUS DE RISQUES D'ETRE HOSPITALISES COMPARATIVEMENT AUX ENFANTS NON VACCINES, AVEC UN RISQUE SIGNIFICATIVEMENT ACCRU D'HOSPITALISATION POUR LES ENFANTS ASTHMATIQUES VACCINES (cf. http://idata.over-blog.com/3/27/09/71/2012/Flu-shots-three-times.JPG ). LES ENFANTS QUI REÇOIVENT LE VACCIN ANTIGRIPPAL ENCOURENT DONC PLUS DE RISQUES D'ETRE HOSPITALISES QUE CEUX QUI N'ONT PAS REÇU CE VACCIN, selon l'étude présentée au 105e Congrès de la Société américaine de Médecine Thoracique, à San Diego.

Devriez-vous recevoir le vaccin antigrippal ou non?

SI VOUS AVIEZ REÇU UNE VACCINATION ANTIGRIPPALE SAISONNIERE A L'AUTOMNE 2009, VOUS ENCOURIEZ ALORS DEJA DEUX FOIS PLUS DE RISQUES DE CONTRACTER LA GRIPPE A H1N1, SELON UNE LARGE ETUDE CANADIENNE. LE VACCIN PANDEMRIX A PROVOQUE UN RISQUE 17 FOIS PLUS GRAND DE NARCOLEPSIE PARMI LES ENFANTS VACCINES CONTRE LA GRIPPE selon une étude et, selon le Dr Hugh Fudenberg et ses collègues, IL APPARAIT QUE LES GENS DE 55 ANS ET PLUS QUI ONT ONT ETE VACCINES 5 ANNEES DE SUITE CONTRE LA GRIPPE ONT UN RISQUE DE MALADIE D'ALZHEIMER MULTIPLIE PAR 10. Une autre étude (cf. http://www.naturalnews.com/033998_influenza_vaccines_effectiveness.html ), publiée dans le Lancet, avait rapporté que LES VACCINS ANTIGRIPPAUX N'AVAIENT AUCUN EFFET PROTECTEUR CHEZ 98,5% DES ADULTES MAIS QU'ILS CAUSAIENT DES TROUBLES NEUROLOGIQUES CHEZ 7,5% DES PERSONNES VACCINEES.

IL N'EXISTE AUCUNE PREUVE QUE LES VACCINS CONTRE LA GRIPPE DIMINUENT L'INCIDENCE DE CETTE MALADIE MAIS IL Y A EN REVANCHE DES PREUVES QU'ILS GENERENT DES EFFETS SECONDAIRES ET QU'ILS CAUSENT DU TORT (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/pages/Certains_effets_secondaires_graves_du_vaccin_contre_la_grippe_classique-1757037.html ). Mais le choix reste toujours le vôtre au final. Tâchez de le faire de façon éclairée!


11 octobre 2012, Natural News, par Craig Stellpflug .


Sources :

Advanced Registered Nurse Practitioner Care Volume 10, Number 7 Official Neswletter of ARNPs United
http://www.cdc.gov
http://www.greenhealthwatch.com

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

BE : LE PACTE DIABOLIQUE ENTRE BIG PHARMA ET ONKELINX !

Message  Admin le Jeu 18 Oct 2012 - 13:56




ALERTE ROUGE ! BELGIQUE DE LA CORRUPTION ET DE LA DEPOPULATION : CONFLIT D’INTERET : LA SINISTRE MINISTRE DE LA « SANTE » ETABLIT UN PACTE AVEC LES ENTREPRISES PHARMACEUTIQUES MORTIFERES !







Laurette Onkelinx : cette sorcière corrompue de la gauche-caviar représente le plus grand risque et est une véritable calamité ambulante pour la santé du peuple belge !



Chers amis,



Désormais, les traîtres et crapules du gouvernement belge ne cachent même plus leurs conflits d’intérêt avec le monde de l’industrie !

NOUS APPRENONS CI-DESSOUS QUE L’ODIEUSE ET SINISTRE MINISTRE DE LA « SANTÉ » (COMPRENEZ DE LA MALADIE), LAURETTE ONKELINX, A SIGNÉ UN « PACTE DE STABILITÉ » AVEC LES ENTREPRISES PHARMACEUTIQUES QUI PRODUISENT LES MÉDICAMENTS CHIMIQUES ET LES VACCINS TOXIQUES !

CE PACTE DOIT PERMETTRE À L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE DE « POURSUIVRE SES ACTIVITÉS DANS UN CADRE SÉCURISANT ET STABLE » (DONC, LEUR PERMETTRE DE CONTINUER D’EMPOISONNER LES POPULATIONS À PETIT FEU !), MAIS AUSSI DE « PÉRENNISER LES ACQUIS ACTUELS » (TRADUCTION : METTRE TOUT EN ŒUVRE AFIN QUE LES PROFITS ACTUELS DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE MORTIFÈRE SE POURSUIVENT !). IL FAUDRA AUSSI, SELON CE PACTE CONCLUS AVEC LE DIABLE, EXAMINER AMÉLIORER LE FONCTIONNEMENT DE L'AGENCE FÉDÉRALE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS DE SANTÉ (TRADUCTION : RENFORCER LA CORRUPTION DE CETTE AGENCE AINSI QUE SA SOUMISSION A « BIG PHARMA » !).


Etant donné que tout ceci est présenté par la propagande de la presse comme étant « bénéfique », "normal" et « positif » pour tout le monde, gageons que la population belge continuera à dormir, et ne se réveillera éventuellement que lorsque de nouveaux scandales ou excès de l’industrie pharmaceutique feront irruption… ou lorsque des citoyens
mourront suite à cette politique pourrie.

BONNE RÉVOLUTION… OU BON EMPOISONNEMENT, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT ! Vic.







Source : http://yahoo.skynet.be/actualites/economie/article/920724/pacte-stabilite-entre-ministre-onkelinx-secteur-pharmaceutique


mercredi 17 oct. 2012



UN "PACTE DE STABILITÉ" ENTRE LA MINISTRE ONKELINX ET LE SECTEUR PHARMACEUTIQUE





(Belga) LA MINISTRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE, LAURETTE ONKELINX, A SIGNÉ VENDREDI DERNIER UN ACCORD À LONG TERME AVEC L'ASSOCIATION SECTORIELLE DES ENTREPRISES PHARMACEUTIQUES INNOVANTES BELGES, PHARMA.BE, indique mercredi cette dernière dans un communiqué. L'objectif est notamment d'OFFRIR AUX ENTREPRISES PHARMACEUTIQUES "L'OCCASION DE POURSUIVRE LEURS ACTIVITÉS DANS UN CADRE SÉCURISANT ET STABLE".

"Les autorités fédérales font face à un contexte économique particulièrement difficile, ALORS QUE LE SECTEUR PHARMACEUTIQUE VOIT SON MARCHÉ NATIONAL BAISSER DE 2%", peut-on lire dans le communiqué. "De ce fait, les deux parties éprouvent le besoin de RENDRE PLUS PRÉVISIBLES LES DÉVELOPPEMENTS FUTURS, au sein d'une relation de travail ouverte." LE PACTE IMPLIQUE EN PREMIER LIEU QUE LA MINISTRE ET PHARMA.BE SE RENCONTRERONT RÉGULIÈREMENT. LE VOLET "BUDGET DES MÉDICAMENTS" CONSTITUE UN ASPECT MAJEUR DE L'ACCORD.

"Lors de la préparation du budget, les évolutions du marché et les INNOVATIONS attendues seront prises en compte (...) et on veillera à ce que la gestion budgétaire en matière de médicaments ne diverge pas significativement de l'évolution des dépenses pour les autres soins de santé entrant dans le cadre de l'assurance maladie fédérale." En ce qui concerne l'accès pour les patients, des démarches seront discutées pour rendre plus efficace la procédure de demande de remboursement des médicaments. LES MOYENS ET CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT DE L'AGENCE FÉDÉRALE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS DE SANTÉ (AFPMS) SERONT PAR AILLEURS EXAMINÉS ET AMÉLIORÉS "SI POSSIBLE".

Enfin, pharma.be souligne que "la mise à disposition de moyens financiers suffisants est essentielle pour assurer dans le futur la PÉRENNITÉ DES ACQUIS ACTUELS", notamment la préservation des 32.000 emplois du secteur, plus particulièrement en Recherche et Développement. (PVO)

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

VACCINS MORTIFERES : LE CAS DE LA VARIOLE !

Message  Admin le Jeu 15 Nov 2012 - 10:50




VITAL ! VACCINS MORTIFERES : CE QUE LE CAS DE LA VARIOLE NOUS APPREND !





Chers amis,

Voici un texte qui, à nouveau, révèle les dangers incroyables des vaccins, le manque total de scrupules des experts et les machinations mondialistes et militaires en ce qui concerne l’utilisation des vaccins et… l’utilisation des virus en tant qu’armes biologiques !

La volonté mortifère et criminelle de vacciner l’ensemble de la population avec des produits douteux et dangereux est une fois encore confirmée !

A lire à tout prix pour bien comprendre toutes les implications.

L’article, ci-dessous…

Bonne révolution… ou bonne vaccination et bonne mort ! Vic.



Source : http://www.wikistrike.com/article-variole-aveux-explosifs-a-posteriori-sur-le-vaccin-112361253.html


Lundi 12 novembre 2012 1 12 /11 /Nov /2012 09:13



VARIOLE: AVEUX EXPLOSIFS A POSTERIORI SUR LE VACCIN



Le compte-rendu du forum-débat (cf. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Pharo--Variole--Rev.-Medecine-Tropicale.pdf ) organisé le 6 septembre 2003 à Marseille sur le thème "Faut-il vacciner contre la variole?" et publié dans la Revue de Médecine Tropicale, contient des INFORMATIONS LITTERALEMENT EXPLOSIVES...

Ce forum-débat s'est tenu dans l'Amphithéâtre de l'Institut de Médecine Tropicale du Service de Santé des Armées (IMTSSA) dans le cadre des Xe Actualités du Pharo et de l'Hôpital d'Instruction des Armées Laveran.

Il réunissait plusieurs médecins et experts des armées, des gens de l'INSERM, de l'OMS, etc.

Ce document (cf. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Pharo--Variole--Rev.-Medecine-Tropicale.pdf ), qui fait 6 pages, est assez dense. C'est la raison pour laquelle, nous ferons ici une synthèse des principaux points à retenir, avec une sorte de résumé de tout cela dans l'encadré final.

Passons outre le raccourci scientifique habituel (cf. http://www.alis-france.com/download/variole.pdf ) qui attribue l'éradication de la variole à la vaccination (ce qui n'est pas réellement le cas) et commençons donc d'emblée par les raisons de ce genre de débat. SELON CE DOCUMENT, L'ENTHOUSIASME D'AVOIR ERADIQUE LA MALADIE NE SERAIT PLUS DE MISE DEPUIS 1998.

« L’ORIGINE DE CE REVIREMENT EST LA DECOUVERTE D’UN PROGRAMME SECRET DE DEVELOPPEMENT D’ARMES BIOLOGIQUES MENE EN EX- URSS. PARMI LA VINGTAINE DE VIRUS MILITARISES, LA VARIOLE FIGURAIT AU PREMIER RANG AVEC UNE SOUCHE INDIA SELECTIONNEE POUR SA TRES FORTE MORTALITE (PLUS DE 50% DANS LES POPULATIONS QU’ELLE AVAIT TOUCHEES HISTORIQUEMENT). CE PROGRAMME A ETE REALISE PAR L’ENSEMBLE DU COMPLEXE MILITARO-INDUSTRIEL DE DEVELOPPEMENT DES ARMES BIOLOGIQUES SOVIETIQUES «BIOPREPARAT », A L’INSU DES SERVICES DE RENSEIGNEMENTS DE L’OUEST, ET PLUS PARTICULIEREMENT PAR LE CENTRE DE VECTOR OU PLUSIEURS TONNES DE VIRUS ONT ETE PRODUITES. Même si des doutes subsistent sur la réalité de ces informations, un fait nouveau est venu renforcer les craintes de l’utilisation d’un poxvirus comme arme biologique : la CREATION, par hasard, PAR UNE EQUIPE AUSTRALIENNE, D’UNE SOUCHE DE POXVIRUS GENETIQUEMENT MODIFIEE PARTICULIEREMENT PATHOGENE. En effet l’introduction d’une IL-4 (interleukine 4) entraîne une « bascule » vers une réponse qui favorise la production d’anticorps Th2 au détriment de la réponse cellulaire (Th1). La souche devient ainsi plus pathogène. [Ceci dit, la pathogénicité de la variole elle-même est suffisante pour que l’on CHERCHE A L’AMELIORER]. » (page 1)

Vient ensuite le rappel des cas sporadiques de monkeypox (dus à un virus très proche, de la même famille) survenus au début des années 2000 aux USA. Pour pouvoir enchaîner sur le cas concret de la préparation de la France:

COMME AVEC LA FAUSSE PANDEMIE DE H1N1 DONC, L'OBSESSION EST DONC DE POUVOIR VACCINER MASSIVEMENT UN MAXIMUM DE GENS... VOICI LE PLAN FRANÇAIS ET CE QU'IL IMPLIQUE, donc PAR EXEMPLE SI UN SEUL CAS APPARAIT ET ENCORE, DANS UN PAYS AUTRE QUE LA FRANCE, LES AUTORITES ONT PREVU DE VACCINER ALORS RAPIDEMENT 4 MILLIONS DE GENS EN FRANCE AVEC UN VACCIN DONT ON VERRA PLUS LOIN COMMENT SA SECURITE EST COMMENTEE PAR CES GRANDS EXPERTS... 1 SEUL CAS DE VARIOLE APPARAIT ET 4 MILLIONS DE GENS SONT CENSES SE FAIRE VACCINER… CHERCHEZ L'ERREUR !

Le plan français est une réponse graduée en cinq phases :

• Niveau 0 (actuel) : vaccination de l’équipe dédiée vaccinale (150 personnes vaccinées).
• Niveau 1 (menace confirmée): vaccination des équipes zonales (500 à 1000 personnes vaccinées).
• NIVEAU 2 (UN CAS EXTERIEUR): VACCINATION DES INTERVENANTS (4 MILLIONS DE PERSONNES).
• Niveau 3 (un cas en France) : vaccination en anneau autour du malade isolé.
• NIVEAU 4 (NOMBREUX FOYERS) : VACCINATION GENERALE DE LA POPULATION.

« Les autorités françaises, conscientes du risque posé par la variole, ont fait un point de situation en 2001 : pas de vaccins, pas de kits diagnostics, pas de possibilités thérapeutiques. Toutefois, des stocks historiques (vaccin Pourquier) étaient conservés par l’AFSSAPS et par les armées, ce qui représentait 5,5 millions de doses. AVENTIS, INTERROGE, A MENTIONNE L’EXISTENCE D’UN « VRAC » QUI POUVAIT ETRE RECONDITIONNE POUR PRODUIRE CINQ MILLIONS DE DOSES.
Un certain nombre de problèmes se posaient : la non conservation de l’AMM, le déficit en solvants (pour la formulation lyophilisée détenue par le ministère de la santé), la disparition des vaccinostyles. Une solution existait : augmenter le nombre de doses de façon artificielle en diminuant la quantité utilisée. Plusieurs options ont été prises, la dilution et l’utilisation d’une aiguille bifurquée qui permet de multiplier le nombre de doses par 10 (1 seul microlitre est nécessaire au lieu de 10). Pour obtenir l’AMM, il a fallu faire la preuve de l’efficacité de cette nouvelle technique d’inoculation et de ce changement de la quantité de virus. Celle-ci a été réalisée à l’aide du modèle cynomolgus polyvacciné développé par le CRSSA (comparaison de l’efficacité des souches sur la réalisation de la prise vaccinale qui historiquement est la seule qui compte). Chaque singe a été inoculé 32 fois de façon aléatoire en changeant la technique d’inoculation par des manipulateurs différents.

Nous avons pu conclure qu’il y avait une équivalence des deux vaccins (Pourquier et Aventis) et des deux modes d’injection. L’utilisation de l’aiguille bifurquée permettait un gain de temps (1/3 à la réalisation) et ne présentait pas l’effet « manipulateur » observé avec la scarification. DES LORS LA MISE EN PLACE D’UN PROGRAMME NATIONAL DE VACCINATION DE MASSE ETAIT POSSIBLE. Tout ceci a eu pour conséquences l’achat des vaccins d’Aventis, la généralisation de l’aiguille bifurquée et une AUGMENTATION (THEORIQUE) DU NOMBRE DE VACCINS DETENUS DESORMAIS PAR LA FRANCE DE 5 MILLIONS DE DOSES EN 2001 A 95 MILLIONS EN 2002. » (page 2)

Le document aborde alors la vaccination actuelle d'un nombre limité de professionnels en France (132 personnes vaccinées au jour de ce forum-débat), à la lueur du nombre passé de vaccinés en France. Mais CE QUI EST FINALEMENT UN DES ELEMENTS-CLE A RETENIR, C'EST L'INCOHERENCE DE CE QUI S'EST PASSE JADIS, EN TERMES NOTAMMENT D'OBLIGATION VACCINALE, COMPTE TENU DES AVEUX ACTUELS. POUR RESUMER, ON PEUT DIRE QUE LES VACCINALISTES ONT IMPOSE AUX GENS PENDANT DES DECENNIES UNE VACCINATION ANTI-VARIOLIQUE AINSI QUE DES RAPPELS OBLIGATOIRES, DANS LE BUT DE FAIRE PRODUIRE ARTIFICIELLEMENT DES ANTICORPS, ALORS QU'ILS AVOUENT POURTANT EN 2003:

1. QU'IL Y A UNE MECONNAISSANCE DU TAUX D'ANTICORPS PRETENDUMENT PROTECTEUR.
2. QUE LE NOMBRE DE RAPPELS N'INFLUE PAS SUR L'IMMUNITE !
3. "A L'HEURE ACTUELLE, AUCUNE DONNEE NE PERMET DE DIRE QUE L'IMMUNITE HUMORALE (ANTICORPS) PEUT PROTEGER CONTRE LA VARIOLE."! (PAGE 5)
4."L'EXPERIENCE HUMAINE DE LA VARIOLE EST INSUFFISANTE POUR BIEN CERNER LES PARAMETRES IMPORTANTS DE L'IMMUNITE CAR A L'EPOQUE OU LA VARIOLE PREVALAIT, LES CONNAISSANCES SUR LE SYSTEME IMMUN N'ETAIENT PAS SUFFISAMMENT DEVELOPPEES." (PAGE 3)

Extraits:

« En France, la vaccination avait été interrompue pour les primo vaccinés en 1979 et pour les rappels en 1984. TOUTEFOIS, UN TEXTE (Art L 3111-8 du CSP) PREVOYAIT QU’EN CAS DE MENACE D’EPIDEMIE, LA VACCINATION OBLIGATOIRE POUVAIT ETRE RETABLIE ET QUE LES DOMMAGES IMPUTABLES A LA VACCINATION ETANT PRIS EN CHARGE PAR L’ÉTAT (ArtL 3111-9 du CSP). Une fois l’Autorisation temporaire d'utilisation (ATU) de cohorte établie, une liste de personnes ont été vaccinées après l’avis favorable de la commission d’AMM (06/02/03).

La question a été ensuite de savoir s’il existait une immunité persistante contre la variole et s’il n’était pas préférable pour la vaccination de sélectionner des personnes présentant une immunité résiduelle afin de limiter la réplication du virus et les complications induites par la vaccination. Chez 45% de la population une immunité humorale persiste (mais la méconnaissance du taux protecteur empêche une bonne interprétation de ce chiffre), l’immunité cellulaire immédiate (ELISPOT) est de 20% et l’immunité cellulaire retardée (lymphoprolifération) est de 70%. LE NOMBRE DE RAPPELS N’INFLUE PAS SUR L’IMMUNITE, en revanche l’immunité résiduelle chute chez les plus de 50 ans. »

LE DOCUMENT ABORDE ALORS ENSUITE LA SECURITE-TOLERANCE DE CES VACCINS...ET LA FAÇON DE TRAITER DES COMPLICATIONS!

« Le plan français a été mis en œuvre et 132 personnes ont été vaccinées en quatre séances. On peut noter l’absence de complications, EXCEPTE POUR UNE JEUNE FEMME QUI A FAIT UNE REACTION INFLAMMATOIRE TRES IMPORTANTE AVEC UNE LESION DE 20 MM (CE QUI A FAIT CRAINDRE PENDANT QUELQUES JOURS L’APPARITION D’UN VACCINIA NECROSUM). » (page 2)

« Afin de traiter ces complications vaccinales, il est nécessaire de disposer d’immunoglobulines spécifiques. OR LES STOCKS HISTORIQUES N’EXISTAIENT PLUS, NI A L’OMS, NI EN FRANCE, ILS AVAIENT ETE DETRUITS CAR ILS ETAIENT CONTAMINES PAR LE VIRUS DE L’HEPATITE B. Tous les sujets vaccinés ont fait l’objet de plasmaphérèse, nous disposons d’immunoglobulines utilisables par voie intraveineuse.

Les vaccins de première génération ont été produits dans des conditions qui ne correspondent pas aux normes actuelles. C’est la raison pour laquelle des vaccins dits de deuxième génération sont produits en culture cellulaire par des producteurs comme Acambis Baxter, Aventis et Bavarian Nordic. La production a été réalisée avec deux souches, la souche Lister européenne et la souche NewYork City Board of Health américaine. Les trois types de cellules utilisées (Vero ,MRC5 et CEF) sont compatibles avec la production d’un vaccin. TOUTEFOIS, MEME SI CE VACCIN DE DEUXIEME GENERATION PRESENTE DES AVANTAGES AU NIVEAU DE LA QUALITE DE LA PRODUCTION ET DE LA RIGUEUR DES CONTROLES, IL N’EN RESTE PAS MOINS DANGEREUX. VOICI UN APERÇU DE LA LISTE DES COMPLICATIONS :

- LES ATTEINTES DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL AVEC DES ENCEPHALITES présumées différentes entre les enfants de moins et de plus de deux ans ; en fait au regard des descriptions cliniques, il est impossible de faire la différence. Lorsqu’une primo immunité existe, le risque de virémie est moindre et les complications moins importantes ;

- la complication la plus fréquente était L’AUTO-INOCULATION PAR GRATTAGE, PARTICULIEREMENT DANGEREUSE POUR L’ŒIL pour lequel il n’existe pas de disposition thérapeutique validée. Toutefois un collyre a été développé avec le cidofovir, antiviral efficace sur les orthopox in vitro sur le modèle souris ;

- dans la vaccine généralisée, la virémie provoque un DEUXIEME RASH CUTANE limité au stade de la papule, relativement peu dangereux. Les enfants avaient une petite fièvre et guérissaient rapidement. NEANMOINS, UNE DEUXIEME FORME PLUS GRAVE PROVOQUAIT L’APPARITION DE PHLYCTENES ET DE PUSTULES traitées alors par des immunoglobulines. Cette complication avait peu d’incidence sur la mortalité ;

- L’ECZEMA VACCINATUM INDUISAIT QUANT A LUI LA MORTALITE LA PLUS IMPORTANTE (10 A 40%). Lorsqu’un enfant déclenchait un eczéma, le virus profitait de cette absence d’intégrité cutanée pour se répliquer sur de très grandes surfaces ;

- LE VACCINIA NECROSUM APPARAISSAIT chez des patients qui présentaient une immunodépression de type cellulaire (essentiellement). DANS CES CAS, LE VIRUS CONTINUE A SE REPLIQUER SANS ETRE ARRETE JUSQU’AU DECES DU PATIENT ;

- enfin, LA VACCINE DU FŒTUS est une complication rare avec très peu de cas cliniques décrits. LA GROSSESSE EST UNE CONTRE-INDICATION A LA VACCINATION dans le cadre de la prévention mais pas dans le cadre d’un contact avec la variole, le coût risque/ bénéfice restant favorable à la vaccination.

CERTAINS EXPERTS S’ETAIENT DECLARES FAVORABLES A LA VACCINATION DE L’ENSEMBLE DE LA POPULATION. DANS UN TEL SCHEMA, LE NOMBRE DE COMPLICATIONS ET LE TAUX DE DECES FERAIT LUI-MEME LE SUCCES D’UNE ATTAQUE BIOTERRORISTE ! IL EST DONC INUTILE DE VACCINER L’ENSEMBLE DE LA POPULATION. Mieux vaut concentrer nos efforts sur le développement d’un vaccin de troisième génération. » (pages 2 et 3)

UN PEU PLUS LOIN (PAGE 4), CES BONS EXPERTS DISCUTENT POUR SAVOIR SI DES VACCINS A ADN NU SERONT UN JOUR UTILISES CHEZ L'HOMME, c'est à dire des vaccins qui consistent à injecter directement par voie intramusculaire des gènes d'un agent pathogène dans un organisme. ALORS QUE LES VACCINS SE TROUVENT ETRE ENCORE PLUS RISQUES ET HASARDEUX CHEZ DES INDIVIDUS IMMUNODEPRIMES, IL SERAIT EVENTUELLEMENT QUESTION DE POUVOIR LES VACCINER EUX AUSSI!

Le Pr J-P Boutin s'enquiert de savoir s'il serait possible d'adjoindre des ADJUVANTS à ces futurs vaccins anti-varioliques. Le représentant d'Aventis Pasteur et vétérinaire Dr B. Meignier lui répond que "Les vaccins vivants ne peuvent pas bénéficier d'adjuvants par les méthodes classiques. En revanche, il est possible de DOPER LES VACCINS ISSUS DE CONSTRUCTIONS GENETIQUES, PAR AJOUT DE LYMPHOKINES que l'on fait exprimer en même temps que la vaccination."

Au cours de la discussion, le Pr J- P Boutin déclare également: "La vaccination contre la variole est d'actualité et plusieurs états (Union Européenne, G8 et Mexique) se sont dotés de plans d'intervention, avec ou sans recours à la vaccination." (page 4)

Le Dr Meignier enchaîne alors en rappelant en fait qu'AVANT, IL FALLAIT 100 000 PARTICULES INFECTIEUSES POUR VACCINER UNE SEULE PERSONNE, une dose qui était alors selon lui "très réduite" (sic!) ALORS QU'AUJOURD'HUI LA DOSE VACCINALE PAR PERSONNE DEVRAIT ETRE DE... 10 A 100 MILLIONS DE PARTICULES INFECTIEUSES (!). De ce fait là explique-t-il, la question du nombre de doses à fabriquer dépendra de la taille du marché à satisfaire mais en somme, AVEC CERTAINS BRICOLAGES GENETIQUES, il y aura sans doute moyen d'améliorer tout cela.

Vient ensuite, en page 5, des aveux très intéressants de la part d'un certain Dr Garin, médecin chef des armées et Maître de Recherche à Grenoble, qui évoque les EFFETS SECONDAIRES DU VACCIN ACTUEL (dit de deuxième génération) lorsqu'il fut utilisé pour une vaccination en anneau aux USA suite à quelques cas sporadiques de MonkeyPox au début des années 2000:

« Dr D. Garin. En ce qui concerne l’épidémie de monkeypox, trente vaccinations en anneau ont été réalisées sans complications notoires. Les deux cas qui ont posé problème étaient liés à l’APPARITION D’ENCEPHALITES CHEZ DES ENFANTS ENTRE DEUX ET TROIS ANS. Les données sur la vaccination générale des civils sont relativement fiables: 1 CAS D’ENCEPHALITE ET 30 A 40 REACTIONS IMPORTANTES SUR 40000 VACCINES VOLONTAIRES. LES DONNEES SUR LA VACCINATION DES MILITAIRES NE SONT PAS MISES A JOUR SUR INTERNET, MAIS ON SAIT QUE 700 PERSONNES ONT ETE HOSPITALISEES SUR LES 500 000 VACCINEES. Il faut savoir que DES COMPLICATIONS CARDIAQUES EXISTENT et qu’elles se sont avérées être les plus fréquentes. Il faut distinguer deux tableaux. D’une part, la vaccination du civil, volontaire, obèse, hypertendu, la soixantaine, sans activité physique qui fait un infarctus dans les deux semaines qui suivent la vaccination. Or, les premières études ont montré que statistiquement, le risque de faire un infarctus, avec ou sans vaccination, dans ce type de population n’est pas modifié. Il y a très probablement un effet d’observation. D’autre part, ont été observées des MYOPERICARDITES CHEZ DES SUJETS JEUNES PRIMOVACCINES. Il s’agit alors d’un problème immunologique initial. Après ponction, aucun génome viral n’a été retrouvé. Chez ces personnes, essentiellement des militaires, une guérison complète avec reprise des activités physiques a pu être observée mais se pose le problème du suivi. Dans la bibliographie, des myocardites chez les sujets jeunes étaient relatées MAIS PERSONNE N’Y AVAIT PRETE ATTENTION en raison des moyens d’investigation. Chez les israéliens, suite à une campagne de vaccination, DES CAS DE VACCINIA NECROSUM ONT ETE OBSERVES DUS A DES CONTACTS INDIRECTS.
[NB: POUR RAPPEL, LE VACCINIA NECROSUM PEUT ETRE MORTEL...DES GENS NON VACCINES MAIS EN CONTACT AVEC DES GENS VACCINES POURRAIENT DONC RISQUER LE DECES A CAUSE DES VACCINES!]

Y. Buisson. Dans les cas de complications oculaires, a-t-on utilisé du collyre cidofovir ?

D. Garin. Nous n’avons pas d’élément de réponse car officiellement le collyre n’existe pas, il s’agit d’une FABRICATION ARTISANALE EN COURS D’EVALUATION CHEZ L’ANIMAL. »

Ce Dr Garin explique encore qu' "On sait que lorsqu'une personne a été en contact avec un malade atteint de variole, on a la possibilité de faire une vaccination post-exposition pendant 4 jours avec une efficacité de 95% et que si ce délai est dépassé, deux solutions existent: le recours à des antiviraux (comme la ribavirine et surtout cidofovir) qui retardent l'apparition de la variole et le recours aux immunoglobulines."

En réalité, comme l'a démontré le Dr Buchwald sur base des chiffres de mortalité des contacts vaccinés vs les contacts non vaccinés dans plusieurs régions de l'Allemagne d'après guerre, IL S'AVERE QUE LES CONTACTS REVACCINES AINSI EN ANNEAU CONTRE LA VARIOLE AVAIENT BIEN PLUS DE CHANCES DE CONTRACTER LA VARIOLE ET D'EN DECEDER QUE LES GENS QU'ON N'AVAIT PAS REVACCINES...

Düsseldorf (1961/1962). Nombre de sujets contacts de 1° degré: 148. Contacts vaccinés durant la période d'incubation de la maladie: 95. Nombre de gens ayant fait la variole parmi ceux-ci: 5. EN SONT DECEDES: 2.

CONTACTS N'AYANT PAS ETE VACCINES PENDANT LA PERIODE D'INCUBATION: 53. MALADES PARMI CEUX-CI: 0 ET DECES: 0.

Monschau (1952). Nombre total de contacts de premier degré: 732. Contacts vaccinés pendant la période d'incubation: 442. Parmi eux, nombre de gens qui ont fait la maladie: 33 et DECES: 1.

CONTACTS NON VACCINES PENDANT LA PERIODE D'INCUBATION: 290. MALADES: 0 ET DECES: 0.

Meschede (1970): Nombre total de contacts de premier degré: 303. Contacts vaccinés pendant la période d'incubation: 172. Malades: 20 et DECES: 4.

CONTACTS N'AYANT PAS ETE VACCINES PENDANT LA PERIODE D'INCUBATION: 131. MALADES: 0 ET DECES : 0

Si on fait le total de ces chiffres de maladie et de décès en Rhénanie-Nord-Westphalie, on obtient un total de contacts de 1° degré de 1183. Sur ce total, 709 ONT ETE VACCINES PENDANT LA PERIODE D'INCUBATION ET IL Y EUT 58 MALADES ET 7 DECES. TANDIS QUE DANS LES CONTACTS NON VACCINES PENDANT LA PERIODE DE VACCINATION ET QUI SONT AU NOMBRE DE 474, IL Y EU ZERO CAS DE MALADIES ET DE DECES.

Juste à la suite, on peut lire les propos révélateurs du Dr Peaudevigne, médecin du travail Eurocopter:

« On a constaté en France le développement d’une RETICENCE DE PLUS EN PLUS IMPORTANTE AUX VACCINATIONS (voir la polémique déclenchée pour l’hépatite virale B). QUELLES SERAIENT LES REACTIONS DE LA POPULATION FRANÇAISE EN CAS DE VACCINATION DE MASSE ET A-T-ON CONSERVE UN SAVOIR-FAIRE SUFFISANT POUR CE TYPE DE VACCINATION ? »

Le Pr J-P Boutin nous apprend alors, en réponse, que "la question s'est déjà posée lors de la vaccination de l'équipe dédiée (150 personnes). Cela a donné lieu à un débat assez vif entre les personnels de la profession alors que nous sommes au niveau zéro de la menace. LE NIVEAU D'ACCEPTABILITE DE LA POPULATION EST TRES LIE A LA PERCEPTION QU'ELLE A DU RISQUE. Aujourd'hui, il n'est relativement pas aisé de mobiliser des professionnels de la santé et des forces de l'ordre car le risque est à son plus bas niveau. Mais on peut envisager que LE DEGRE D'ACCEPTATION DE LA VACCINATION SERA PLUS FORT SI DES CAS DE VARIOLE SURVENAIENT DANS LA POPULATION."

Ces propos rappellent ceux du Pr Marc Van Ranst lors de la fausse pandémie de H1N1: interrogé par RTL (cf. http://www.dailymotion.com/video/xf2kau_h1n1-ou-le-reveil-salutaire-du-cito_news ) POUR SAVOIR S'IL AVAIT UNE IDEE DU NOMBRE DE GENS PRETS A SE FAIRE VACCINER, IL REPONDAIT : "PAS DU TOUT. ET ÇA PEUT CHANGER HEIN. QUELQUES MORTS EN PLUS ET ÇA PEUT AUGMENTER DE DIZAINES DE POURCENTS."!

Pour le Dr Merlin qui réagit aux propos du Pr Boutin, les équipes de vaccination risqueraient même d'être "prises d'assaut" par des gens paniqués qui exigeraient la vaccination séance tenante suite aux informations médiatiques. Il donne l'exemple des malades du SIDA qui sont prêts à s'inscrire dans des essais cliniques pour tenter d'améliorer leur santé (une formulation qui démontre à quel point ici le vaccin sera une fois encore hasardeux et expérimental!)

Le Dr Meignier, responsable du développement des vaccins chez Aventis Pasteur, dit alors quelque chose de fort important:

« LE DEVELOPPEMENT JUSQU'A LA MISE SUR LE MARCHE REPRESENTE DIX ANS DE TRAVAIL SOUTENU ET DES MOYENS FINANCIERS. LA QUESTION QUI SE POSE EST DE SAVOIR SI LA VOLONTE POLITIQUE EXISTE DE SOUTENIR CE TRAVAIL DE DEVELOPPEMENT SOUTENU QUI NE DEBOUCHE SUR AUCUN MARCHE? »

Le Dr Garin en remet alors encore une couche histoire, sans doute, de faire paniquer tout le monde:

"Le virus de la variole est excessivement mortel chez l'homme, avec un pouvoir épidémique très important, il constitue en cela une ARME redoutable presque parfaite. La crainte est la MISE A DISPOSITION D'UN MONKEYPOX QUI, PAR MUTATION GENETIQUE, POURRAIT SE RAPPROCHER DU VIRUS DE LA VARIOLE."

Le Pr Rey, médecin des voyages demande alors peu après:

"Un antiviral, utilisé pendant la campagne d'éradication semble avoir été supprimé, pourquoi?"

Le Dr Garin lui répond: " Il s'agit du Marboran. Des stocks anciens ont été testés en culture de cellules. Son pouvoir d'inhibition de la réplication cellulaire est très faible et le procédé industriel de sa fabrication a été perdu par la société qui le produisait. Mais, étant donné que nous disposons du cidofovir et de ses futurs dérivés, le marboran est définitivement abandonné."

Le Pr Rey dont la question précédente n'était sûrement pas si innocente que cela, DEMANDE AUSSI SI "LE GOUVERNEMENT A APPORTE UNE GARANTIE POUR COUVRIR JURIDIQUEMENT ET FINANCIEREMENT LES ACCIDENTS ? " Sa question a d'autant plus de sens qu'il rappelle que 25 millions de Français n'ont encore jamais été vaccinés contre la variole or la primovaccination (c'est à dire la vaccination de gens n'ayant encore jamais reçu un vaccin donné) est justement associée à un risque accru d'effets secondaires, y compris les effets secondaires graves...

Garin encore, lui répond: "Cela a été l'objet de l'Autorisation Temporaire d'Utilisation (ATU), le but étant d'avoir une protection des volontaires telle qu'elle existait à l'époque de la loi sur la vaccination contre la variole. Tous les accidents sont couverts par l'Etat."

LE GROS PROBLEME EST RESTE CEPENDANT TOUJOURS LE MEME: LE CARACTERE FRANCHEMENT TABOU DES EFFETS SECONDAIRES DE VACCINS (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-effets-secondaires-vaccinaux-le-grand-tabou-112109157.html ) ET LE DENI DES AUTORITES QUI MARCHENT EN REALITE MAIN DANS LA MAIN AVEC LES PHARMAS QU'ILS CONSIDERENT COMME LEURS "PARTENAIRES NATURELS" (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-enormes-aveux-sur-le-site-du-senat-fran-ais-109583380.html ). DANS CES CONDITIONS, L'ETAT COMME LES PHARMAS TIRENT FINANCIEREMENT LEUR EPINGLE DU JEU, AU DETRIMENT DE LA SANTE ET DES FINANCES DES CITOYENS !

Un autre, le Dr Charrel semble aussi souhaiter intérieurement une alternative à la vaccination, qu'il perçoit sans doute, à fort juste titre, comme trop périlleuse :

"L'utilisation de molécules antivirales ne serait-elle pas une alternative intéressante à la vaccination contre la variole ? "

Garin, qui semble très accroché au dogme vaccinal lui répond: "Le cidofovir, outre sa toxicité relative, est très onéreux (une ampoule coûte 700 euros). L'injection (intraveineuse) se fait à l'hôpital et nécessite une préparation rénale à l'aide d'un produit qui n'est plus officiellement disponible sur le marché car il fait partie des substances prohibées (dopage des sportifs). Une formulation orale est en cours de réalisation aux Etats-Unis. Ce pourra alors être une solution préconisée en complément de la vaccination."

On se dirige alors vers la fin de la page 6 avec les précisions suivantes qui précèdent les conclusions:

"Comité de rédaction de Médecine Tropicale. Plus d'une dizaine de participants se sont ensuite exprimés au cours de ce forum. [...] Un malencontreux incident technique ne nous permet pas de retranscrire la teneur exacte de leurs contributions et des réponses apportées par les experts."

Est-ce bien vrai? N'était-ce pas parce que certains propos étaient peut-être encore plus explosifs que ceux exposés ci-dessus? Ou que les grands experts restaient calés sur certaines questions, sans pouvoir vraiment y répondre?

Le Pr J-P Boutin s'est alors chargé de préciser que "le débat s'est terminé par un vif échange entre les participants sur les risques liés aux programmes actuels d'éradication. A titre d'exemple, le débat a porté sur l'éradication en cours de la poliomyélite au seul moyen de la vaccination. A la lumière des évènements récents, CETTE ERADICATION PROCHAINE NE RISQUE-T-ELLE PAS DE NOUS EXPOSER ULTERIEUREMENT A LA MENACE D'UN EMPLOI AGRESSIF DES VIRUS POLIOMYELITIQUES (au nombre de 3, transmissibles par l'eau et présents dans un grand nombre de laboratoires de par le monde)? [...] Les enseignements actuels montrent que le confinement des souches dans des laboratoires en nombre limité, et identifiés, n'est pas une totale garantie de sécurité."

Vient alors la conclusion finale de ce forum-débat, ainsi présentée:

« En conclusion, il est clairement apparu au cours de ce débat que toute décision de relance d’une stratégie vaccinale antivariolique ne pouvait être envisagée au seul moyen des vaccins de première génération qui ne sont plus disponibles que dans quelques rares pays du Nord et dont les procédés de fabrication ne correspondent plus aux standards de qualité actuels. La production de vaccin passe donc aujourd’hui obligatoirement par la recherche. MAIS CETTE RECHERCHE EXIGE UN SOUTIEN CLAIREMENT AFFICHE AU NIVEAU POLITIQUE CAR LE SEUL SECTEUR INDUSTRIEL PRIVE NE POURRA ASSUMER DES COUTS, DE RECHERCHE ET PRODUCTION, QUI NE SOIENT PAS SOUS-TENDUS PAR UN REEL MARCHE. Parallèlement la recherche d’antiviraux actifs sur les poxviroses doit être encouragée afin de disposer d’une deuxième ligne de défense en cas de réémergence de la variole mais aussi pour faire face au risque de développement d’autres poxviroses comme vient de le rappeler l’épidémie de Monkeypox survenue aux Etats-Unis. Mais il apparaît évident au terme de ce débat que TOUTE DECISION DE REPRISE DE LA PREVENTION CONTRE LA VARIOLE NECESSITERA D’ABORD ET AVANT TOUT UN ENORME PROGRAMME D’INFORMATION ET D’EDUCATION SANITAIRE (COUTEUX ET FORCEMENT ASSEZ LONG) DE L’ENSEMBLE DES POPULATIONS CONCERNEES LESQUELLES NE POURRONT ADHERER QUE SI LE RAPPORT BENEFICE SUR RISQUE LEUR PARAIT AU FINAL ACCEPTABLE. »

AU TERME DE CETTE ANALYSE, QUE POUVONS-NOUS VOIR ?

1°) CE QU’ON A RENDU OBLIGATOIRE ET PRESENTE COMME MEDICALEMENT INCONTOURNABLE PENDANT PRES DE DEUX SIECLES EST ICI ADMIS COMME « DANGEREUX », AVEC L’AVEU QUE LES ANCIENS VACCINS, REÇUS PAR NOS PARENTS, GRANDS-PARENTS OU ARRIERE-GRANDS PARENTS NE CORRESPONDENT PLUS « AUX STANDARDS ACTUELS » !

2°) LES PSEUDO-EXPERTS QUI ONT RECOMMANDE LA VACCINATION AUX 19° ET 20° SIECLES, N’AVAIENT ABSOLUMENT AUCUNE IDEE DE CE QU’ILS FAISAIENT, ILS NE SAVAIENT MEME PAS SI LA PRESENCE D’ANTICORPS ETAIT PROTECTRICE OU NON CONTRE LA VARIOLE, PAS PLUS QUE LE TAUX A OBTENIR. PIRE, CES MEMES EXPERTS NE SE SONT MEME PAS EMUS QUE L’ON IMPOSE A DES GENS DES RAPPELS OBLIGATOIRES QUE PLUSIEURS CENTAINES DE GENS ONT FORCEMENT PAYE DE LEUR SANTE, ALORS MEME QUE LE NOMBRE DE RAPPELS N’EST PAS LIE A L’IMMUNITE !

3°) CES EXPERTS-LA N’ONT REÇU AUCUNE SANCTION POUR LE TORT QUE « LEURS BONS CONSEILS » ONT CAUSE ET PIRE, LEUR « FILIATION EXPERTALE » SEMBLE MALHEUREUSEMENT ASSUREE PAR CERTAINS GRANDS PONTES QUI ETAIENT D’ORES ET DEJA CEPENDANT PARTISANS EN 2003 AVEC LE DEGRE DE MENACE ZERO, D’ UNE VACCINATION GENERALISEE DE LA POPULATION ET CE, ALORS MEME QU’ON LIT DANS CE DOCUMENT QUE LES EFFETS SECONDAIRES ET LES DECES ENGENDRES PAR LES VACCINS ACTUELS (DITS DE DEUXIEME GENERATION) SERAIENT TELLEMENT NOMBREUX DANS CE CAS QUE CELA FERAIT LE BONHEUR DES PRETENDUS TERRORISTES ET QU’EN SOMME, CE SERAIT FINALEMENT NETTEMENT PIRE QUE DE NE MEME PAS VACCINER DU TOUT !

4°) CHAQUE FOIS QU’UN VACCIN EST LARGEMENT UTILISE, IL EST PRESENTE COMME TRES SUR ET TRES EFFICACE, AVEC DES AVEUX D’INEFFICACITE ET DE DANGEROSITE QUI ECHAPPENT DONC AUX GENS AU MOMENT-CLE DU CONSENTEMENT OU ILS EN AURAIENT EU LE PLUS BESOIN. Ce fut pareil avec le BCG dont l’inefficacité était connue et épinglée dans des publications scientifiques depuis…1961 (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-l-inefficacite-du-vaccin-bcg-connue-depuis-1961-mais-on-continue-de-l-administrer-110974646.html ) mais qui n’en est pas moins resté obligatoire en France jusqu’en 2007 !

5°) IL Y A UNE FASCINATION SOIT MORBIDE, SOIT SUSPECTE, QUI N’A EN FAIT PLUS RIEN A VOIR AVEC LE « PRINCIPE DE PRECAUTION » (JAMAIS DE MISE POUR LES EFFETS SECONDAIRES GRAVES DES VACCINS ACTUELS !) VIS-A-VIS DE FUTURES PANDEMIES POTENTIELLES ET CE N’EST D’AILLEURS PAS PAR HASARD SI UNE DES RUBRIQUES DE CE SITE S’INTITULE « PANDEMIES A GOGO ». Fin décembre 2011, on apprenait que le gouvernement américain avait gaspillé 400 MILLIONS de dollars pour l’achat d’un médicament expérimental contre la variole (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-plus-de-400-millions-pour-un-medicament-experimental-contre-la-variole-95239500.html ), en plus d’avoir déjà dilapidé 1 milliard d’autres dollars pour le stockage d’un vaccin anti-variolique en pleine crise financière et ceci contre une maladie inexistante. Qu’est-ce que tout ceci cache ? Le moins qu’on puisse dire ici est que LA TRANSPARENCE TOTALE EST LOIN D’ETRE DE MISE. A MOINS BIEN SUR QU'IL FAILLE ABSOLUMENT CONTINUER A CROIRE QUE C'EST "PAR HASARD" QUE DES CHERCHEURS ONT CREE UNE SOUCHE GENETIQUEMENT MODIFIEE ET PARTICULIEREMENT PATHOGENE DE VARIOLE...

6°) Le fait qu’une « volonté politique » puisse exister, pour gaspiller l’argent public dans la recherche de vaccins anti-variolique SANS MÊME DEMANDER L’AVIS DES CITOYENS et ce alors qu’ une enquête française de l’INPES en 2004(cf. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/INPES-2.pdf ) démontrait que seuls 55% de la population serait prête à se faire vacciner contre cette maladie, même en cas de menace bioterroriste, est une HONTE !!!!!!!!

7°) TOUT CECI AMENE A VOIR LA VERITABLE MENACE DE CE GENRE DE DOSSIERS A SAVOIR LA VACCINATION OBLIGATOIRE AVEC UN VACCIN EXPERIMENTAL PARMI D’AUTRES, DONT LA SECURITE NE SERA PAS PLUS GRANDE AU SEUL MOTIF QUE L’ETAT ASSUMERA SOI-DISANT (DANS LES TEXTES, PAS DANS LA REALITE !) LES NOMBREUX DOMMAGES QUI EN RESULTERONT IMMANQUABLEMENT !
Ainsi, le plan d’action contre la variole en France qui date de 2003 et qui prévoit la vaccination de l'ensemble de la population en 14 jours à peine, tel que le mentionne Wikipedia, n’a pas été annulé pour autant, après cette enquête INPES/BVA de 2004 témoignant d’une volonté populaire autre. Tout démontre dans ce genre de dossiers que LA VOLONTE DE VACCINATION MASSIVE SUINTE DE PARTOUT, AVEC DES ANTIVIRAUX QUI NE SERVIRONT JAMAIS QU’ « EN COMPLEMENT », PARCE QUE LA VACCINATION CONSTITUE UN DOGME INCONTOURNABLE, MEME SI ON N’EN COMPREND ABSOLUMENT PAS LES IMPLICATIONS IMMUNOLOGIQUES ! Il est important aussi dans tout cela, de remonter à la source, de comprendre les MANŒUVRES DE L’OMS (INFILTREE DEPUIS BELLES LURETTES PAR LES PHARMAS) CAR C’EST ELLE QUI A RECOMMANDE AUX ETATS DE RECONSTITUER DES STOCKS DE VACCINS DEPUIS 1999. C’EST AUSSI ELLE QUI, en vertu de son règlement sanitaire international (RSI), signé par tous les Etats à l’exception du Vatican et du Lichtenstein, PEUT RECOMMANDER DE RENDRE UNE VACCINATION OBLIGATOIRE, QU’ELLE NE REND DONC PAS ELLE-MEME OBLIGATOIRE, NOTEZ BIEN LA SUBTILITE, ÇA PASSE DONC PAR LES ETATS DOCILES QUI N’ONT PLUS AUCUN MOT A DIRE DANS CE GENRE DE CIRQUES MORTIFERES. CECI DEMONTRE DONC HELAS TOUT LE BIENFONDE DE NOTRE APPEL DES 2010 A SORTIR AU PLUS VITE DU CENACLE DES ETATS MEMBRES DE L’OMS DONT ON VOIT ENCORE ICI LE GACHIS FINANCIER DIRECT ET INDIRECT QUE CELA SUSCITE. SANS MEME REPARLER DE LA MENACE QUE CELA FAIT PESER SUR NOS LIBERTES FONDAMENTALES !


Source: Initiative citoyenne : http://www.initiativecitoyenne.be/article-variole-aveux-explosifs-a-posteriori-sur-le-vaccin-112215836.html

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

SUISSE : VACCINATION & PORT OBLIGATOIRE D’1 BADGE...

Message  Admin le Lun 19 Nov 2012 - 13:38

SUISSE TOTALITAIRE : VACCINATION ET PORT OBLIGATOIRE D’UN BADGE DANS LES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE GENEVE POUR LE PERSONNEL SOIGNANT !





POURSUITE DE LA DICTATURE MÉDICALE ET VACCINALE, EN SUISSE CETTE FOIS ET AU NIVEAU DU PERSONNEL SOIGNANT. Les prétextes sont toujours les mêmes : le risque zéro et le mythe absolu de la sécurité intégrale.

Quant à l’excuse minable selon laquelle « la grippe tue dans les hôpitaux », il serait sans doute bon d’en chercher la cause au niveau de la prolifération des bactéries en hôpital (maladies nosocomiales) ou dans les erreurs humaines dues à un personnel trop peu nombreux et travaillant sous un stress permanent. ..

Aucune réaction face à tout ceci, hélas… C’est à croire que les gens vont à nouveau ACCEPTER comme des cancrelats les diktats inacceptables qu’on leur présente.

Vous constaterez une fois de plus que l’ignoble Betrand Kiefer, dont on nous parle ci-dessous (et qui, en plus, est membre de la commission nationale « d’éthique » - comprenez d’immoralité), estime quant à lui que le mythe de la sécurité intégrale « justifie » une perte de liberté ! La totale…

BONNE RÉACTION… OU BONNE DICTATURE ! Vic.


P.S. : un grand merci à la personne qui m’a signalé cet article !







Source : http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Le-badge-grippe-des-Hopitaux-de-Geneve-cree-la-polemique/story/29724965


LE BADGE « GRIPPE » DES HOPITAUX DE GENEVE CREE LA POLEMIQUE



Par Sophie Davaris. Mis à jour le 12.11.2012


Le PORT OBLIGATOIRE est une DISCRIMINATION pour le syndicat SIT. Un moindre mal pour l'éthicien Bertrand Kiefer





La grippe tue dans les hôpitaux. L’an dernier, elle a joué un rôle important ou décisif dans la mort d’au moins onze personnes aux HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE GENEVE (HUG). PIONNIERS EN SUISSE, LES HUG RENFORCENT LEUR CAMPAGNE DE PROMOTION DU VACCIN. CHAQUE EMPLOYE DEVRA DECLARER S’IL S’EST FAIT VACCINER OU NON. COMMENT? PAR LE PORT OBLIGATOIRE D’UN BADGE. ORANGE: « JE SUIS VACCINE(E) POUR VOUS PROTEGER ». MARRON: «JE PORTE UN MASQUE POUR VOUS PROTEGER. »L’EMPLOYE SANS BADGE OU SANS MASQUE RECEVRA UN AVERTISSEMENT ORAL PUIS UNE REMISE A L’ORDRE ECRITE S’IL N’OBTEMPERE PAS. UNE CONVOCATION AVEC LE RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES POURRA SUIVRE. UN BLAME SERA INFLIGE ET UNE ENQUETE ADMINISTRATIVE OUVERTE « SI LA SITUATION PERDURE ».

Les syndicats réagissent. « Personne ne conteste la nécessité de protéger les patients de la grippe ni l’importance de porter un masque lorsqu’on n’est pas vacciné », déclare Mirella Falco, secrétaire syndicale du SIT. LES OPPOSITIONS SE CRISTALLISENT AUTOUR DU PORT DU BADGE. « Nous contestons son utilité et estimons qu’il stigmatise les gens. Il est possible d’informer les patients autrement: des panneaux dans les couloirs pourraient expliquer que le personnel porte un masque ou se vaccine. Nous l’avons dit à la direction.» Infirmière et militante au SIT, Daniela Neves enfonce le clou: « LE BADGE CONSTITUE UNE ATTEINTE A L’INTEGRITE PERSONNELLE. A QUAND UN BADGE: « JE SUIS SEROPOSITIF » OU « JE SUIS DEPRIME MAIS JE VOUS SOIGNE »? ON VA TROP LOIN. AVEC CE BADGE, CEUX QUI NE SE VACCINENT PAS SERONT MOINS BIEN VUS QUE LES AUTRES. »

Les HUG se rendent-ils coupables de discrimination? Rédacteur en chef de la Revue médicale suisse et MEMBRE DE LA COMMISSION NATIONALE D’ETHIQUE, BERTRAND KIEFER reconnaît que le fait de « demander aux soignants de se faire vacciner constitue une intrusion dans la sphère privée, une atteinte à l’autonomie que l’on n’aime pas venant de l’employeur ». Et il existe bien selon lui un côté discriminatoire dans le port de badges différenciés.

Mais pour le médecin et théologien, tout cela peut se justifier par une pesée d’intérêts. « L’Hôpital n’est pas une entreprise comme une autre. C’est un lieu de brassage de populations, où les virus circulent facilement et où de nombreuses personnes vivent dans un état particulier de vulnérabilité. Or on sait que le vaccin est efficace pour empêcher la transmission de la grippe. » CES CONDITIONS JUSTIFIENT SELON LUI UNE ATTEINTE A LA LIBERTE INDIVIDUELLE. D’autant qu’elle est modérée. (TDG)


Créé: 12.11.2012, 07h00

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

LES SECRETS DE L'IMPOSTURE DES VACCINS DEVOILES !

Message  Admin le Lun 19 Nov 2012 - 21:23




LES SECRETS DE L'IMPOSTURE DES VACCINS ENFIN DEVOILES !!!






Nouvelle « bombe » contre les vaccins, que je vous dévoile sans plus attendre…

Mais les gens, endoctrinés et manipulés qu’ils sont par les médias de propagande et les paroles doucereuses des gouvernements, vont-ils enfin ouvrir les yeux et réagir !?

L’article, ci-dessous…

Vic.








Source : http://conscience-du-peuple.blogspot.ca/2012/11/des-documents-officiels-publies-suite.html?spref=fb

Lundi 19 novembre 2012




DES DOCUMENTS OFFICIELS, PUBLIÉS SUITE À LA LOI D'ACCÈS À L'INFORMATION DU ROYAUME-UNIS, RÉVÈLENT LES SECRETS GARDÉS ENTOURANT L'IMPOSTURE DE LA VACCINATION



DÉPOSÉS PAR UN MÉDECIN, CES DOCUMENTS OFFICIELS MONTRENT QUE LES EXPERTS GOUVERNEMENTAUX ONT CACHÉ QUE:


1- LES VACCINS NE FONCTIONNENT PAS


2- ILS CAUSENT LES MALADIES QU'ILS SONT CENSÉS PRÉVENIR


3- ILS CONSTITUENT UN DANGER POUR LES ENFANTS


4- L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE, LE CORPS MÉDICAL ET LES GOUVERNEMENTS ONT MENTI À LA POPULATION


5- LES ÉTUDES DE SÉCURITÉ DES VACCINS ONT ÉTÉ TRAFIQUÉES ET FINANCÉES PAR LES FABRICANTS DES VACCINS


6- LE CDC CONNAIT LA DANGEROSITÉ DES VACCINS


7- LES VACCINS CONTIENNENT DES MÉTAUX LOURDS, DES MALADIES VIRALES, DES MYCOPLASMES, DES MATIÈRES FÉCALES, DES FRAGMENTS D'ADN PROVENANT D'AUTRES ESPÈCES, DU FORMALDÉHYDE, LE POLYSORBATE 80 (AGENT STÉRILISANT)…


Etc, etc.


Source:
http://childhealthsafety.wordpress.com/2012/03/14/government-experts-cover-up-vaccine-hazards/

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

VACCINS TOXIQUES: EFFETS NOCIFS DEJA AU 19e SIECLE !

Message  Admin le Lun 19 Nov 2012 - 23:43

VACCINS TOXIQUES : LEURS EFFETS NOCIFS ETAIENT DEJA AVERES AU 19e SIECLE !!!





Ah ! SI SEULEMENT LES CITOYENS D’AUJOURD’HUI AVAIENT LA FORCE DE CARACTERE, LE FRANC-PARLER ET LE COURAGE DE LEURS ANCÊTRES !

Voici un article à lire avec la plus grande attention concernant les effets néfastes et funestes des vaccins… Vous noterez que les conflits d’intérêt des politicards criminels et que le rôle atroce des médias prostitués (presse écrite, en l’occurrence et à l’époque), étaient DÉJÀ rapportés !

BONNE RÉVOLUTION… OU BON EMPOISONNEMENT PAR LES VACCINS ET BONNE MORT ! Vic.







Source : http://www.wikistrike.com/article-vaccins-ce-que-des-medecins-en-disaient-deja-en-1875-112490469.html


Jeudi 15 novembre 2012




VACCINS : CE QUE DES MÉDECINS EN DISAIENT DÉJÀ EN 1875


Les fanatiques des vaccins ont pour habitude de rappeler dans un discours pour le moins contradictoire que le corps médical soutient unanimement la vaccination mais que, d’autre part, les critiques sur la vaccination existent depuis le début de cette pratique. Selon ce qu’ils se contentent de dire, ces critiques étaient essentiellement d’ordre religieux ou philosophique.






DANS UN DOCUMENT RARE D’ÉPOQUE (cf. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/dec-2011/Livre-ancien-sur-la-vaccination--Coderre.pdf ) PUBLIÉ EN 1875 PAR LE MÉDECIN DR J EMERY-CODERRE, DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL, ON PEUT DÉCOUVRIR AVEC SURPRISE QUE LES RAISONS DE LA CONTROVERSE MÉDICALE SONT EXACTEMENT LES MÊMES QU’AUJOURD’HUI ET QU’ELLES NE SONT ABSOLUMENT PAS D’ORDRE RELIGIEUX OU PHILOSOPHIQUE :

- DÉNI SYSTÉMATIQUE DU MOINDRE EFFET SECONDAIRE, ASSIMILÉ À UNE « COÏNCIDENCE » OU « UNE EXCEPTION » ET TRÈS VITE ATTRIBUÉ À TOUTE AUTRE CHOSE.

- SUR-ESTIMATION DE L’EFFICACITÉ DES VACCINS, SANS CESSE PRÉSENTÉS COMME « INFAILLIBLES ».

- CONFLITS D’INTÉRÊTS DES MÉDECINS QUI VACCINENT.

- COLLUSION ENTRE L’ETAT ET LES VACCINATEURS (DE NOS JOURS C’EST SURTOUT ENTRE L’ETAT ET LES FIRMES – cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-un-pacte-de-stabilite-entre-la-ministre-onkelinx-le-secteur-pharmaceutique-111452241.html ) ET ENTRE L’ETAT ET LA PRESSE.

- EFFETS TOUT À FAIT CONTRE-PRODUCTIFS DE L’OBLIGATION VACCINALE QUI FAVORISAIT LES FLAMBÉES ÉPIDÉMIQUES PAR RAPPORT AUX ZONES NON OU MOINS VACCINÉES.

- MANQUE DE RIGUEUR SCIENTIFIQUE DES TRAVAUX DE JENNER

- DÉMONSTRATION, SUR BASE DES DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES OFFICIELLES (!), DE L’INEFFICACITÉ CRIANTE DE LA VACCINATION

- FUITE DU DÉBAT DE LA PART DES OFFICIELS QUI ATTAQUAIENT AD HOMINEM LES CONTESTATAIRES PAR INCAPACITÉ DE RÉPONDRE SUR LE FOND.

etc etc


C’EST ASSEZ SURPRENANT DE DÉCOUVRIR CELA PARCE QU’IL N’EXISTAIT À L’ÉPOQUE QU’UN SEUL VACCIN, CELUI CONTRE LA VARIOLE ALORS QU’IL EN EXISTE À PRÉSENT PLUSIEURS DIZAINES. A L’ÉPOQUE, LA LIBERTÉ DE TON DES MÉDECINS ÉTAIT BEAUCOUP PLUS GRANDE ET CELA SE SENT PAR LES MOTS NETTEMENT PLUS TRANCHANTS QU’ILS OSAIENT UTILISER COMPARATIVEMENT À AUJOURD’HUI.

IL Y AVAIT PLUS DE 100 000 PERSONNES DANS CE QU’ILS APPELAIENT « LA LIGUE DES ANTI-VACCINATEURS » EN ANGLETERRE À CETTE ÉPOQUE AVEC QUANTITÉ DE MÉDECINS, DE NOTABLES ETC…

COMMENT ALORS A-T-ON PU EN ARRIVER AU STADE DE HARCÈLEMENT, PRESSIONS ET TYRANNIE VACCINALES D’AUJOURD’HUI ?

Les raisons en sont déjà données dans cet ouvrage du Dr Coderre avec, en RAISON N°1 : LE MANQUE D’INDÉPENDANCE ET LA PARTIALITÉ DES MÉDIAS QUI AVAIENT DÉJÀ POUR TRISTE HABITUDE DE MARGINALISER ET DE VILLIPENDER LES MÉDECINS CONTESTATAIRES. Ce faisant, il n’est guère difficile d’imaginer comment l’opinion a pu être « ajustée » en un peu plus d’un siècle de MATRAQUAGE MÉDIATIQUE ET de DÉSÉQUILIBRE INFORMATIONNEL constant entre les deux points de vue.

CAR, IL FAUT LE SOULIGNER : À L’ÉPOQUE, LE PUBLIC OSAIT SE BATTRE VIGOUREUSEMENT POUR EMPÊCHER LES OBLIGATIONS VACCINALES ET IL Y ARRIVAIT. EN ANGLETERRE, L’OBLIGATION A FINI PAR ÊTRE LEVÉE GRÂCE À LA LÉGITIME CONTESTATION POPULAIRE.

CERTAINES PERSONNES PRÉFÉRAIENT DÉJÀ ALLER EN PRISON, PAYER DES AMENDES ET SE FAIRE CONFISQUER LEURS BIENS PLUTÔT QUE DE DEVOIR SUBIR LA VACCINATION POUR EUX ET LEURS ENFANTS.

ET IL FAUT CROIRE QUE CES GENS ÉTAIENT TRÈS INSPIRÉS ET AVAIENT BIEN RAISON quand on lit les aveux des officiels sur le vaccin anti-variolique actuel (dit de deuxième génération – cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-variole-aveux-explosifs-a-posteriori-sur-le-vaccin-112215836.html ) qui est déjà considéré comme « dangereux » alors qu’il est censé l’être beaucoup moins que celui dit « de la première génération » qui ne « répond plus aux standards actuels » mais qui est sans doute celui (ou proche de celui) que ces gens étaient forcés de recevoir sous la menace de sanctions.

VOICI QUELQUES EXTRAITS, ENCORE PARTICULIÈREMENT D’ACTUALITÉ (Dr J. Emery-Coderre) :

« Je puis affirmer que mes recherches qui datent de plus de 20 ans, n’ont été faites que dans le but de connaître les résultats de la vaccination, et toujours j’ai pu me convaincre de l’inefficacité de cette pratique, et de l’erreur dans laquelle sont tombés les médecins qui en sont partisans. Cette erreur s’est perpétuée et se perpétue encore, malheureusement, malgré les efforts de ceux qui ne cessent de se récrier à la vue des maux qu’elle cause. »

« LA PLUPART DES MÉDECINS ONT PRÉFÉRÉ, PLUTÔT QUE D’ÉTUDIER LA VACCINATION, LA PRATIQUER SANS S’OCCUPER DE SES RÉSULTATS NI TENIR COMPTE DE L’OPPOSITION DES ANTI-VACCINATEURS. POUR BEAUCOUP DE VACCINATEURS, LA VACCINATION EST UNE QUESTION DE LUCRE ; en Angleterre surtout, les officiers de santé font de £1200 à £1500 stg. et même plus, par année. »

« Les arguments de Jenner en faveur de sa théorie sont réellement futiles. Encore aujourd’hui, selon les fidèles disciples du maître, lorsque la vaccine (= vaccin anti-variolique de l’époque) ne préserve point ou que des accidents surviennent après l’inoculation du vaccin, c’est dû à ce que les gens n’ont pas été bien vaccinés…[...] ET JENNER N’AVAIT D’AUTRE RAISONNEMENT QUE LE PERSIFLAGE À L’ADRESSE DE CEUX QUI NE PARTAGEAIENT PAS SES VUES. SELON LUI, IL N’Y AVAIT QUE DES IGNORANTS QUI PUSSENT S’OPPOSER À SA DÉCOUVERTE, comme aujourd’hui ceux qui s’opposent à la vaccination devraient être envoyés dans les maisons de santé. »

« D’APRÈS SIR JAMES PAGET, LA VACCINATION PRODUIT UN VÉRITABLE EMPOISONNEMENT DU SANG. Mais dans quel but empoisonne-t-on ainsi le sang ? Dans le but de prévenir une maladie que l’on n’aura peut-être jamais ; car il ne faut pas croire que tout le monde est condamné à avoir la variole ; et il ne faut pas croire, non plus, que tous ceux qui sont vaccinés et qui sont exempts de variole, le doivent à la vaccine (= au vaccin.). »

« EN AUTRICHE, LE DR JOSEF HERMANN, médecin en chef de l’hôpital des syphilitiques à Vienne, ayant été nommé pour faire le service des variolés dans l’hôpital impérial de Wiede, depuis le mois d’août 1858 jusqu’à la fin de l’année 1864, a donné le résultat des observations qu’il a faites pendant cette période de temps ; et il EN EST VENU À LA CONCLUSION QUE LA VACCINATION ÉTAIT LA PLUS GRANDE ERREUR MÉDICALE DES TEMPS MODERNES. »

« SI LA VACCINATION N’ÉTAIT QU’UNE OPÉRATION INUTILE, SANS INCONVÉNIENT POUR CELUI QUI S’Y SOUMET, VOUS AURIEZ BIEN PEU DE RAISON DE LA COMBATTRE ; MAIS LES FAITS ET L’EXPÉRIENCE SONT LÀ POUR PROUVER QU’ELLE EST TOUJOURS DANGEREUSE ET SOUVENT SUIVIE D’ACCIDENTS FÂCHEUX. » (Dr A. Dagenais dans une lettre au Dr J. Emery-Coderre)

DR TERZÉ (DE FRANCE) : « L’ERREUR QUE NOUS COMBATTONS AUJOURD’HUI A DÉJÀ COÛTÉ DES MILLIONS D’ÊTRES À L’EUROPE. Quand donc voudra-t-on la détruire ? Quand on songe aux graves conséquences des erreurs qui, comme de mauvais génies, escortent l’homme depuis le sein de sa mère jusqu’à la tombe, on est péniblement affecté de cette fatale condition.

LES ERREURS EN MÉDECINE, NE S’OPPOSENT PAS SEULEMENT AU PROGRÈS DE LA SCIENCE, À LA PRATIQUE DE L’ART ; ELLES DONNENT SOUVENT NAISSANCE À LA ROUTINE, QU’IL FAUT ENSUITE DES SIÈCLES DE LUTTES POUR DÉTRUIRE. »

« Tel est le préjugé que nous cherchons à renverser aujourd’hui, en démontrant de la manière la plus évidente la triste influence que la vaccine a eue sur l’espèce humaine, dont elle a opéré la dégénérescence physique et morale. » (Science Populaire, Tome 1, pp 333 et 334.)

« DEPUIS QUE NOUS AVONS DES VACCINATEURS PUBLICS, LA MALADIE S’EST ACCRUE D’ANNÉE EN ANNÉE ; CE FAIT A ÉTÉ ATTESTÉ DEVANT LE BUREAU DE SANTÉ ET PERSONNE N’OSERA LE NIER. ET POURTANT, LE MÊME BUREAU SUGGÈRE DE NOUVEAUX MOYENS D’AUGMENTER LA VACCINATION. EST-CE POUR SE VENGER DE N’AVOIR PU JUSQU’À PRÉSENT FAIRE ADOPTER SA LOI COMPULSOIRE (= LOI D’OBLIGATION VACCINALE) ?

J’ose espérer que, pour l’honneur de Montréal, le bureau de santé ne renouvellera pas les tentatives qu’il fit en 1875 pour nous IMPOSER forcément la vaccination.
Il est heureux que les citoyens aient alors ressenti aussi vivement quel CRIME allait commettre le Conseil de ville en passant des règlements qui, s’ils fussent devenus loi, eussent trop souvent froissé les chefs de famille dans leurs sentiments les plus chers. »



Scènes en face de l’hôtel-de-ville, par les anti-vaccinateurs, dans la soirée du 28 septembre. Le Monde illustré, vol. 2 no 76. p. 185 (17 octobre 1885)


« LA POPULATION DE LA CITÉ, REPRÉSENTÉE PAR PLUS DE 10 MILLE PERSONNES QUI ENVAHISSAIENT LES ALENTOURS ET LES SALLES DU CONSEIL-DE-VILLE EN IMPOSAIENT PAR LEUR PRÉSENCE, MANIFESTE SA VOLONTÉ ET FIT COMPRENDRE AUX CONSEILLERS TOUT LE DANGER DE LA POSITION, S’ILS ADOPTAIENT CES RÈGLEMENTS. LE SENTIMENT D’INDIGNATION QU’ÉPROUVAIT CETTE ASSEMBLÉE ÉTAIT TEL, QU’IL EÛT SUFFI D’UN SEUL MOT ADRESSÉ IMPRUDEMMENT À LA FOULE POUR QUE L’HÔTEL-DE-VILLE FÛT SACCAGÉ ET LA VIE DES CONSEILLERS MISE EN DANGER. ET ENCORE QUE CES FAMEUX RÈGLEMENTS AIENT ÉTÉ ABANDONNÉS, LES FENÊTRES DE L’HOTEL-DE-VILLE FURENT BRISÉES, AINSI QUE LES LUSTRES DE LA SALLE DES DÉLIBÉRATIONS, ET PLUSIEURS PERSONNES FURENT BLESSÉES.

CETTE DÉMONSTRATION POPULAIRE FIT COMPRENDRE TOUT L’ODIEUX DE CETTE MESURE ET LE MANQUE DE CONFIANCE QU’ON AVAIT DANS L’ACTION PRÉSERVATIVE DE LA VACCINATION. Si le Bureau de Santé et le Conseil-de-Ville ont oublié les quelques heures de malaise qu’ils ont passées lors de cette assemblée monstre, les citoyens, eux, ne les ont pas oubliées.

CETTE DÉMONSTRATION INDIQUAIT CLAIREMENT QUE LES CITOYENS NE SE LAISSERAIENT JAMAIS IMPOSER LA VACCINATION COMPULSOIRE (= OBLIGATOIRE) SANS Y OPPOSER DE LA RÉSISTANCE. »


Le continuum de la MAUVAISE FOI DES OFFICIELS, englués dans leur idéologie, devrait nous faire prendre conscience à tous de L’URGENCE QU’IL Y A, DANS L’INTÉRÊT DES GÉNÉRATIONS FUTURES, À NE SURTOUT PAS CONTINUER TÊTE BAISSÉE DANS CETTE VOIE DES VACCINS À TOUT PRIX. CAR SI L’ON COMPARE L’ÉPIDÉMIOLOGIE DES MALADIES CHRONIQUES AFFECTANT LES ADULTES ET LES ENFANTS À CETTE ÉPOQUE ET CE QU’IL EN EST AUJOURD’HUI, FORCE EST DE CONSTATER QUE LES MALADIES CHRONIQUES ONT PLUS QU’EXPLOSÉ, SANS PARLER DES CANCERS ET DES ATTEINTES NEURO-DÉGÉNÉRATIVES (certains qu’on voit déjà venir, vont invoquer d’autres facteurs pour espérer ainsi nier purement et simplement le moindre rôle néfaste des vaccinations systématiques !)

CEUX QUI PRÉTENDENT QUE L’ESPÉRANCE DE VIE IRA ENCORE EN AUGMENTANT SE TROMPENT SELON NOUS. IL Y A AU CONTRAIRE FORT À PARIER QUE L’ESPÉRANCE DE VIE VA ALLER EN RÉGRESSANT, ET CE D’AUTANT PLUS QUE L’INCIDENCE DES CANCERS IRA NOTAMMENT EN AUGMENTANT. L’ESPÉRANCE DE VIE EN BONNE SANTÉ NE CESSE DÉJÀ DE SE RÉDUIRE AVEC, À L’HEURE ACTUELLE, DÉJÀ PAS MOINS DE 80% DES PLUS DE 65 ANS ATTEINTS D’AU MOINS UNE MALADIE CHRONIQUE ! (selon les chiffres des Mutualités Neutres, cfr page 5/41 – cf. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Avenir-Soins-de-Sante-BELGIQUE--Mutualites-neutres-.pdf ).

DANS QUEL ÉTAT DE SANTÉ LES BÉBÉS ET LES JEUNES D’AUJOURD’HUI, AYANT REÇU L’INFANRIX HEXA + PREVENAR + ROTARIX + PRIORIX+ MENJUGATE + REVAXIS + BOOSTRIX +GARDASIL OU CERVARIX, SERONT-ILS À 30, 40 OU 50 ANS ? LES PARENTS DÉSINFORMÉS N’EN ONT ABSOLUMENT AUCUNE IDÉE, PAS PLUS QUE LE MOINDRE EXPERT ET CES PARENTS SONT DONC HÉLAS EN TRAIN DE PLONGER MALGRÉ EUX, PAR INCONSCIENCE, LEURS ENFANTS DANS UNE VASTE EXPÉRIMENTATION QUE LEUR DESCENDANCE RISQUE BIEN DE REGRETTER AMÈREMENT. CAR IL N’Y A ABSOLUMENT AUCUN EXPERT AU MONDE EN MESURE DE PROUVER SCIENTIFIQUEMENT QUE CES VACCINATIONS INCESSANTES DU BERCEAU À LA TOMBE, NE SONT PAS UN FACTEUR MAJEUR DE MALADIES ET DE SOUFFRANCES INUTILES.

Lire ce document d’époque (cf. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/dec-2011/Livre-ancien-sur-la-vaccination--Coderre.pdf )



« Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre. » Karl Marx


Source : agoravox par Initiative Citoyenne - http://www.agoravox.fr/auteur/initiative-citoyenne (son site : http://www.initiativecitoyenne.be/ )

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

LIEN DE CAUSE A EFFET ENTRE VACCINS ET CANCERS !

Message  Admin le Mar 27 Nov 2012 - 14:17




ARMEE ITALIENNE : LE LIEN DE CAUSE A EFFET ENTRE VACCINS ET CANCERS EST ETABLI !








Chers amis,


DÉSORMAIS, LE LIEN DE CAUSE À EFFET ENTRE LES VACCINATIONS À RÉPÉTITION ET L’APPARITION DE MALADIES GRAVES (AINSI QUE L’AFFAIBLISSEMENT DU SYSTÈME IMMUNITAIRE) COMMENCE À ÊTRE RECONNU !

J’EN VEUX POUR PREUVE L’ARTICLE QUI SUIT, ET LES DÉCLARATIONS D’EXPERTS SUR LA QUESTION.


EN ITALIE, LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE, LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE SONT SUR LA SELLETTE !

En d’autres termes, VACCINER REVIENT À EMPOISONNER !

L’excellent article, ci-dessous…

BONNE RÉVOLUTION, OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE, BONNE VACCINATION ET BONNE MORT ! Vic.


P.S. : merci à la personne qui m’a signalé cet article !





Source : http://www.wikistrike.com/article-vague-de-cancers-dans-l-armee-italienne-les-vaccins-incrimines-112858128.html


Lundi 26 novembre 2012




VAGUE DE CANCERS DANS L'ARMEE ITALIENNE, LES VACCINS INCRIMINES







Les études réalisées montrent la RESPONSABILITE DES VACCINATIONS MULTIPLES ET REPETEES, telles que pratiquées hors protocole au sein de l'armée; CELLES-CI AFFAIBLISSENT LE SYSTEME IMMUNITAIRE, RENDANT AINSI LES ORGANISMES PLUS SENSIBLES EN CAS D'EXPOSITION A DIFFERENTS PRODUITS CHIMIQUES (uranium appauvri, dioxines, produits chimiques des décharges et des industries,...) ET AUGMENTANT ALORS LE RISQUE DE DEVELOPPER DES MALADIES GRAVES, COMME LE CANCER.

Les doutes sur le fait que l'uranium n'est pas la seule cause possible de cancers au sein de l'armée, résident dans le fait que 85% DES MILITAIRES TOUCHES N'ETAIENT JAMAIS PARTIS EN MISSION A L'ETRANGER (MAIS ILS AVAIENT NEANMOINS TOUS ETE VACCINES...)

En effet, même si les soldats étaient restés en Italie, leur exposition aux produits chimiques les rendait d'autant plus à risque de développer un cancer si leur système immunitaire avait été attaqué/malmené, comme c'est le cas après plusieurs vaccinations inoculées en un court laps de temps.

Déjà en 2007, le Ministre de la Défense Arturo Parisi déclarait au Comité: "Les militaires qui ont développé des cancers et qui semblent être partis à l'étranger entre 1996 et 2006, sont au nombre de 255 personnes tandis que ceux qui sont tombés malades sans avoir pris part à des missions internationales sont au nombre de 1427." CES CHIFFRES ONT DOUBLE EN 2012: 698 patients parmi ceux qui sont partis en mission à l'étranger contre 3063 qui sont restés en Italie, pour un total de 479 décès (données épidémiologiques de la Défense).

Source: Italiasalute.it (9/10/12) : http://www.italiasalute.it/copertina.asp?Articolo_id=11407



Infos complémentaires intéressantes parues quelques jours + tôt dans la Repubblica:


DES EXPERTS INTERNATIONAUX ETABLISSENT UN LIEN ENTRE LES CANCERS DANS L'ARMEE ET LES VACCINATIONS.


[...] David était en bonne santé lorsqu'il a été vacciné le 19 juin 2006 dans le cadre de son service militaire, à Vérone. La veille, il avait encore gagné un marathon local, mais APRES SA DERNIERE INJECTION, IL EST TOMBE A TERRE ET A PERDU CONNAISSANCE. AUJOURD'HUI, IL DOIT VIVRE AVEC UN HANDICAP DE 90% DU A UNE NEUROPATHIE, UNE MALADIE NEUROLOGIQUE AUTO-IMMUNE, DANS LAQUELLE LA CHARGE EN METAUX TOXIQUES DES VACCINS POURRAIT AVOIR JOUE UN ROLE ET GRAVEMENT ALTERE SON SYSTEME IMMUNITAIRE. David a été accusé puis acquitté du crime de désertion (!). Sa famille a entamé une bataille difficile afin de faire reconnaître le préjudice subi par leur fils suite aux vaccinations injectées dans le cadre de son service militaire. En dépit des analyses de laboratoire et des cartes de vaccination pleines d'irrégularités, la mère de David, qui a rencontré plusieurs autres familles dans des situations similaires, explique: "Nous sommes face à un mur infranchissable, on a l'impression de crier dans le désert."

[...] POUR LE PROFESSEUR DE MEDECINE ANTONIO GIORDANO, DU SBARRO INSTITUTE DE PHILADELPHIE, dont le journal italien La Republica nous assure que son impartialité ne fait aucun doute: "IL EXISTE UN LIEN RECONNU ET ETROIT ENTRE LES VACCINATIONS ET L'AFFAIBLISSEMENT DU SYSTEME IMMUNITAIRE."

LES JOURNALISTES DE LA REPUBBLICA DEMANDENT ALORS AU PR GIORDANO CE QU'IL REPONDRAIT A UN SOLDAT QUI VIENDRAIT LUI DEMANDER SON AVIS SUR LE FAIT DE DEVOIR REALISER UNE DOUZAINE DE VACCINATIONS ENDEANS LE MOIS? LE PROFESSEUR GIORDANO REPOND: "JE LUI EXPLIQUERAIS QU'IL POURRAIT TOUT AUSSI BIEN SE SUICIDER." ET LE PROFESSEUR GIORDANO DE PROPOSER AUX INSTITUTS SBARRO DU CANCER ET DE BIOLOGIE MOLECULAIRE DE PHILADELPHIE DE REALISER GRATUITEMENT DES ETUDES SCIENTIFIQUES DESTINEES A FAIRE ECLATER LA VERITE. UNE PROPOSITION QUI SEMBLE AVOIR MEME RETENU L'ATTENTION DES AUTORITES ITALIENNES COMPETENTES.

LA COMMISSION D'ENQUETE SUR L'URANIUM APPAUVRI ENQUETE DONC A PRESENT SUR LES VACCINATIONS, UN SUJET JUSQU'ICI PASSE SOUS SILENCE, EN DEPIT DES AVERTISSEMENTS CROISSANTS DE PLUSIEURS MEDECINS ET DE NOMBREUSES FAMILLES CES DERNIERES ANNEES. "Ils ont essayé de taire tout ça jusqu'ici, en raison des intérêts financiers en jeu et surtout parce que CES RESULTATS DERANGEANTS OBTENUS CHEZ LES MILITAIRES PEUVENT TOUT AUSSI BIEN ETRE TRANSPOSES AUX CIVILS" explique le médecin et fonctionnaire de police Dr Massimo Montinari, "mais maintenant il semble que, même au sein du monde politique, un changement soit en marche."

Fin 2011, des indemnités ont été accordées à 110 militaires sur 350, touchés par des maladies incriminant des substances toxiques. Les indemnités pouvaient s'élever à 200 000 euros. Mais maintenant, à la lueur de cette nouvelle piste et de l'implication des vaccins, les 240 dossiers qui avaient été rejetés pourraient tous être réexaminés.

UNE ETUDE COMMANDEE EN 2004 A DIFFERENTES UNIVERSITES ITALIENNES (GENES, ROME, PISE) A MONTRE QU'AU-DELA DE 5 VACCINATIONS, ON COMPROMET AUTOMATIQUEMENT LE SYSTEME IMMUNITAIRE. Dans le rapport final du projet Signum (projet d'investigation diligenté par la Commission d'Enquête), sorti le 17 janvier 2011, il est clairement indiqué que LES SUJETS HYPERVACCINES, EXPOSES A DES SUBSTANCES TOXIQUES comme l'uranium appauvri, les dioxines ou d'autres pollutions environnementales, PEUVENT PLUS FACILEMENT DEVELOPPER DES MALADIES GRAVES.

En outre, ON A IGNORE JUSQU'ICI DES ETUDES INTERNATIONALES ABOUTISSANT AUX MEMES RESULTATS ET MENEES PAR DES CHERCHEURS REPUTES ET INDEPENDANTS, comme le Pr Giulio Tarro, médaillé d'or du Président de la République et mondialement connu en matière de maladies infectieuses ou encore Franco Noble, du Centre d'excellence contre le Cancer de Sienne et qui a aussi mené des études sur les forces armées.

[...] Pour ce qui est des DOMMAGES VACCINAUX PRESUMES AU SEIN DE L'ARMEE, les plaintes sont principalement de deux ordres.

- celles concernant la VIOLATION DES PROTOCOLES VACCINAUX PAR LES MEDECINS MILITAIRES (qui étaient possiblement ignorants des risques encourus et qui voulaient vacciner un maximum). CES PLAINTES IMPLIQUENT LE MINISTERE DE LA DEFENSE.

- celles concernant le CONTENU MEME DES VACCINS, PUISQUE DE NOMBREUSES ETUDES SCIENTIFIQUES MONTRENT QUE LES MALADIES AUTO-IMMUNES ET LES CANCERS PEUVENT IMPLIQUER LES METAUX TOXIQUES DES VACCINS, DONT LE MERCURE. DANS CE CAS-LA, C'EST LE MINISTERE DE LA SANTE QUI EST EN CAUSE, AINSI QUE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE.

Ces métaux toxiques ont été retrouvés en grande quantité dans le corps de David. Pour le Pr Tarro, les vaccins militaires ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux destinés aux civils, les vaccins militaires contenant davantage de mercure en raison d'une présentation en flacon multidoses. Il estime qu'à l'armée, ces doses de métaux toxiques sont "des doses de cheval".
Pour Tarro, un des mécanismes en cause est l'amas considérable de métaux lourds des vaccins reçus en un court laps de temps, métaux qui se lient alors aux triglycérides du corps et peuvent dans ce cas devenir un facteur de maladie cardiaque.

Source: Republica.it (extraits : http://inchieste.repubblica.it/it/repubblica/rep-it/2012/11/23/news/vaccini_militari-46390509/ )
Lu sur Le Nouveau paradigme

Source: http://www.initiativecitoyenne.be/

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

PHENOXYETHANOL : DANGEREUX POUR LES BEBES !

Message  Admin le Lun 3 Déc 2012 - 14:31

DEPOPULATION ET INCOHERENCE SANITAIRE : FRANCE : L’ANSM DECLARE DANGEREUX LES LINGETTES POUR BEBES CONTENANT DU PHENOXYETHANOL, MAIS NE CONDAMNE CEPENDANT PAS LES VACCINS, QUI CONTIENNENT POURTANT CETTE MEME SUBTANCE !





Chers amis,


Voici une incohérence invraisemblable de plus de la part des « experts » des agences sanitaires…

Il est désormais excessivement clair que personne ne peut toucher aux vaccins, qui ramènent de très nombreux milliards chaque année à l’industrie pharmaceutique mondiale et mortifère…

Quant aux gens, ils continuent d’avaler les couleuvres que les mass médias et lesdits « experts » leur servent sans arrêt. Il n’y a que lorsque la santé de LEUR enfant ou d’un proche est irréversiblement laminée par les vaccins que certains d’entre eux finissent par bouger.

Nous poursuivons notre descente vers les abîmes, à une cadence toujours plus infernale…

L’article, ci-dessous.

Bonne révolution… ou bon esclavage, bonne tyrannie et bonne mort ! Vic.


P.S. : un grand merci à la personne qui m’a signalé cet article !




Source : http://www.initiativecitoyenne.be/article-phenoxyethanol-declare-dangereux-dans-les-lingettes-pour-bebes-mais-pas-dans-les-vaccins-112927663.html


Mercredi 28 novembre 2012



PHENOXYETHANOL: DECLARE DANGEREUX DANS LES LINGETTES POUR BEBES MAIS... PAS DANS LES VACCINS !





Un lecteur vigilant a bien fait de nous signaler cette Xième contradiction préoccupante: ALORS QUE L'AGENCE FRANÇAISE DU MEDICAMENT (ANSM) VIENT RECEMMENT DE RECOMMANDER (cf. http://www.service-public.fr/actualites/002575.html ) D'EVITER CHEZ LES ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS LES LINGETTES POUR BEBES A BASE DE PHENOXYETHANOL - SUSPECTE D'ETRE TOXIQUE POUR LA REPRODUCTION- LORSQU'ELLES SONT DESTINEES AU SIEGE ET D'EN REDUIRE FORTEMENT LES DOSES POUR LES LINGETTES DESTINEES A D'AUTRES USAGES, LA PRESENCE DE CETTE MEME SUBSTANCE DANS LES VACCINS (cf. http://users.telenet.be/vaccine.damage.prevention/constituants1 ), POURTANT PROFONDEMENT INJECTEE PAR VOIE INTRA-MUSCULAIRE A DE JEUNES ENFANTS AU SYSTEME REPRODUCTIF ENCORE LARGEMENT IMMATURE, NE SEMBLE PAS VERITABLEMENT EMOUVOIR CETTE MEME AGENCE.

Il faut toutefois rappeler que C'EST LA MEME AGENCE QUI A TOUT RECEMMENT REFUSE DE FINANCER LA POURSUITE DES TRAVAUX DE L'EQUIPE DU PR GHERARDI DU CHU HENRI MONDOR DE CRETEIL (cf. http://myofasciite.fr/Contenu/Divers/Presse20121106_NouvelObs.pdf ) SUR LA TOXICITE DE L'ALUMINIUM VACCINAL ALORS MEME QUE CETTE AGENCE AVAIT POURTANT EXPLICITEMENT RECOMMANDE EN 2011 DE REDUIRE LA CONCENTRATION D'ALUMINIUM DANS LES DEODORANTS ET DE NE PAS UTILISER DES ANTI-TRANSPIRANTS A BASE D'ALUMINIUM SUR UNE PEAU LESEE. Là aussi, on peut donc dire qu'il s'agit d'une ENORME INCOHERENCE quand on sait que les vaccins à base d'aluminium sont injectés profondément dans l'organisme par voie intramusculaire !

Ces sagas ressemblent aussi à la CRITIQUE DU FORMALDEHYDE MENAGER DANS LES MEDIAS, INCRIMINE SANS TROP DE PROBLEMES LORSQU'IL PROVIENT DES MEUBLES OU DE LA POLLUTION DES MAISONS, MAIS EN OUBLIANT TOUTEFOIS LA PREMIERE ET LA PLUS PRECOCE DES "POLLUTIONS INTERIEURES" A SAVOIR CELLE DES VACCINS DONT PLUSIEURS CONTIENNENT CE FORMALDEHYDE, POURTANT CLASSE CANCERIGENE CERTAIN (cf. http://fdes.fr/formaldehyde-21.html ) ET CE ALORS MEME QUE LES VACCINS NE SONT JAMAIS SOUMIS A LA MOINDRE EVALUATION DE LEUR POTENTIEL CANCEROGENE (contrairement aux autres médicaments) ET QUE PLUSIEURS CHERCHEURS ONT DEJA TIRE LA SONNETTE D'ALARME SUR LA SOUS-ESTIMATION DE LA TOXICITE DE PLUSIEURS PRODUITS CHIMIQUES A SOI-DISANT "FAIBLES DOSES" (cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-sante-on-sous-evaluerait-la-toxicite-de-certaines-molecules-chimiques-102508614.html ) !!


Des agences qui SAVENT les risques de cancers et de troubles pour la reproduction de substances pourtant autorisées et tolérées dans les vaccins, ne font en réalité qu'apporter la preuve lamentable au public qu'elles préfèrent protéger des dogmes plutôt que la santé publique réelle.

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

LES VACCINS, GRANDE CAUSE DE MORT SUBITE DU NOURRISSON

Message  Admin le Dim 16 Déc 2012 - 21:48

Les vaccins, toujours responsables de décès chez la population, sont impliqués dans de nombreux décès… et notamment auprès des nourrissons, via la « mort subite du nourrisson », une mort qui, comme par hasard, survient assez souvent après… la vaccination du nourrisson !

Bien entendu, gageons que les autorités ignoreront ce genre d’article, et que de nombreux parents feront de même. Enfin, jusqu’à ce que LEUR nourrisson ait des problèmes…. Et la "justice", bien entendu, ne réagit pas face à ces morts liées aux vaccins. Ainsi, le système mondialiste mortifère poursuit sa funeste action de dépopulation.

L’article, ci-dessous…


Bonne révolution… ou bon esclavage, bonne tyrannie et bonne mort ! Vic.




Source : http://www.wikistrike.com/article-les-vaccins-grande-cause-de-mort-subite-du-nourrisson-113519238.html


Dimanche 16 décembre 2012




LES VACCINS, GRANDE CAUSE DE MORT SUBITE DU NOURRISSON


Les officiels et l’ONE ont l’habitude d’affirmer qu’il n’y a pas de lien entre la vaccination infantile et la mort subite du nourrisson. C’est FAUX!




En réalité, MÊME SI LA VACCINATION N’EST PAS LA SEULE CAUSE POSSIBLE, IL EST ABSOLUMENT CERTAIN QU’ELLE PARTICIPE DE CES DÉCÈS, COMME EN TÉMOIGNE D’AILLEURS LE CONTENU DE CE VOLUMINEUX DOCUMENT CONFIDENTIEL DE GSK (de + de 1200 pages! Cf. http://www.initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html ) sur l’Infanrix hexa dont GSK a justement dit qu’il était confidentiel « POUR NE PAS FAIRE PANIQUER LE PUBLIC » (sic!)


Dans ce document en effet, plusieurs rapports de décès sont consultables à la fin (36 en 2 ans de temps mais au moins encore 37 autres cas de mort subite depuis le lancement de l’Infanrix hexa en 2000). Si l’on tient compte du fait que seuls 1 à 10% des effets secondaires graves de vaccins sont effectivement comptabilisés et pris en compte,(cf. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Pharmacovigilance-vaccins-Jonville-Bera--Revue-du-Praticie.pdf ) ON EN ARRIVE À UNE FOURCHETTE RÉELLE COMPRISE ENTRE 730 ET 7300 DÉCÈS, CE QUI N’EST DONC PAS NÉGLIGEABLE DU TOUT ET MÊME PLUTÔT INQUIÉTANT !


PLUSIEURS INDICES PROBANTS PERMETTENT D’INCRIMINER LA VACCINATION INFANTILE DANS LA SURVENUE DE LA MORT SUBITE DU NOURRISSON:

- D’abord le fait que la mort subite reliée aux vaccins ne présente pas de variations saisonnières, alors que la mort subite des enfants non vaccinés présente un pic de fréquence à la fin de l’hiver.

- Ensuite, le fait que le phénomène de mort subite chez les nourrissons non vaccinés présente un seul pic à l’âge de 2 mois, alors que la mort subite chez les enfants vaccinés en présente 2 (à 2 et 4 mois, fourchette d’âge endéans laquelle on vaccine plusieurs fois). La raison pour laquelle il n’y a pas de nouveau pic à 6 mois d’âge chez les enfants vaccinés est que les enfants plus fragiles qui sont plus enclins à succomber à la vaccination seront hélas déjà le plus souvent décédés après la première ou la deuxième dose.

- Enfin, il y a aussi la répartition inégale des décès dans le temps, à compter de la vaccination. Ainsi, si la vaccination n’avait strictement rien à voir avec les décès, il devrait y avoir le même nombre de décès dans la première que dans la deuxième semaine après la vaccination par exemple, et le même nombre approximatif de décès le lendemain de la vaccination que le deuxième ou le quatrième jour. OR, ce n’est pas le cas hélas: IL Y A AU CONTRAIRE UNE TRÈS NETTE SUR-REPRÉSENTATION DES DÉCÈS DANS LES TOUT PREMIERS JOURS QUI SUIVENT LA VACCINATION AVEC UNE CONCENTRATION PARTICULIÈREMENT ACCRUE DES CAS DANS LES 24 PREMIÈRES HEURES ET GLOBALEMENT, ENDÉANS LA PREMIÈRE SEMAINE.

Si on ajoute qu’au Japon, entre 1975 et 1980, le simple décalage des premières vaccinations de 3 mois d’âge à 2 ans a permis de réduire de 90% les décès et de 80% les accidents neurologiques, on voit que TOUS CES ÉLÉMENTS PLAIDENT CLAIREMENT EN FAVEUR D’UNE IMMATURITÉ IMMUNOLOGIQUE DES NOURRISSONS QUI NE FAIT DONC DÉCIDÉMENT PAS BON MÉNAGE AVEC DES VACCINATIONS AUSSI PRÉCOCES, NOMBREUSES ET STANDARDISÉES QUE CELLES D’AUJOURD’HUI !

Pour vous informer davantage sur les études scientifiques rigoureuses qui lient la vaccination infantile à la mort subite (pas si inexpliquée que cela…) du nourrisson: voyez ICI : http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Mort-subite-du-Nourrisson-et-vaccins.pdf [= Extrait du livre incontournable "Vaccinations, les vérités indésirables", de Michel Georget, Editions Dangles – cf. http://amzn.to/UpRZQk ]


Source : initiativecitoyenne : http://www.initiativecitoyenne.be/article-les-vaccins-grande-cause-de-mort-subite-du-nourrisson-113202220.html

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

VACCINS TOXIQUES: PREVENAR 13 & INFANRIX: COCKTAIL MORTEL !

Message  Admin le Sam 22 Déc 2012 - 12:54




VACCINS TOXIQUES : LE PREVENAR 13 ET L’INFANRIX, ADMINISTRES CONJOINTEMENT AUX BEBES, POSSEDENT DE 18 À 34% D’EFFETS SECONDAIRES NEUROLOGIQUES !





SANS COMMENTAIRE, VOICI UNE NOUVELLE DÉMONSTRATION DE LA NOCIVITÉ DES VACCINS, ET CETTE FOIS CECI CONCERNE DES BÉBÉS ! 18 À 34% D’EFFETS SECONDAIRE NEUROLOGIQUES ENREGISTRÉS SUR LES BÉBÉS AYANT ÉTÉ DOUBLEMENT VACCINÉS AVEC DU PREVENAR13 ET DE L’INFANRIX ! A votre « santé » et à celle de vos enfants, les amis !

Et bien sûr, la répugnante firme criminelle et mortifère Pfizer minimise et OSE prétendre « qu’il n’est pas possible d’attribuer avec certitude une contribution du Prevenar 13 à ces effets secondaires ». Ben voyons ! Il ne faudrait pas qu’ils tuent leur propre marché, non plus ! Répugnant…

L’article, ci-dessous (qui, pour UNE fois, a été publié par les mass médias !).

BONNE RÉVOLUTION, ET BON REFUS DES VACCINS ! Vic.





Source : http://www.lesoir.be/142831/article/actualite/sciences-et-sante/2012-12-22/risques-neurologiques-double-vaccination-des-b%C3%A9b%C3%A9s


LES RISQUES NEUROLOGIQUES DE LA DOUBLE VACCINATION DES BÉBÉS


Le 22 décembre 2012


LA DOUBLE VACCINATION PREVENAR 13 - INFANRIX, RECOMMANDÉE PAR LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES, N’EST PAS SANS DANGER, RÉVÈLE UN RAPPORT CONFIDENTIEL DONT LE SOIR A PRIS CONNAISSANCE.





LA DOUBLE VACCINATION DES NOURRISSONS AVEC LE VACCIN ANTI-PNEUMOCOQUE PREVENAR 13 ET LE VACCIN PÉDIATRIQUE HEXAVALENT INFANRIX, contre notamment le tétanos, la diphtérie, la coqueluche et la polio, N’EST PAS SANS RISQUE. UN RAPPORT CONFIDENTIEL, révélé par l’association Initiative Citoyenne, RÉDIGÉ PAR LA FIRME PFIZER QUI FABRIQUE LE PREVENAR 13, RELÈVE EN EFFET UN TAUX ACCRU D’EFFETS NEUROLOGIQUES SUR LES ENFANTS DOUBLEMENT VACCINÉS, DOUBLE VACCINATION RECOMMANDÉE PAR LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES.

Le rapport précise qu’entre juillet 2009 et juillet 2011, sur 99,5 millions de doses administrées, LA SOCIÉTÉ A ENREGISTRÉ 1.691 RAPPORTS D’EFFETS SECONDAIRES, DONT 312 CAS (18 %) D’EFFETS NEUROLOGIQUES. Le rapport pointe d’énormes écarts chez les enfants manifestant des effets secondaires selon que le Prevenar 13 est administré seul ou non. Ainsi, chez LES NOURRISSONS AYANT REÇU AUSSI LE VACCIN HEXAVALENT, LE TAUX D’EFFETS NEUROLOGIQUES ATTEINT LES 34 %, CONTRE 9 % CHEZ CEUX QUI N’ONT REÇU QUE LE PREVENAR 13.

Dans les conclusions de son rapport, demandé par l’Agence européenne des médicaments à la suite d’une alerte émanant de l’Italie, Pfizer avance en revanche qu’il est difficile de tirer des conclusions de l’enregistrement des effets combinés du Prevenar 13 et du vaccin hexavalent, mais la société admet toutefois « qu’il apparaît qu’il y a un plus grand nombre absolu de rapports d’EFFETS SECONDAIRES NEUROLOGIQUES dans les pays où le vaccin hexavalent est concomitamment administré avec le Prevenar 13 ». Selon Pfizer, des biais géographiques pourraient expliquer « qu’il n’est pas possible d’attribuer avec certitude une contribution du Prevenar 13 à ces effets secondaires ».

Admin
Admin

Messages : 2619
Date d'inscription : 02/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://levigilant.foro-argentina.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEPOPULATION VIA LES PANDEMIES FABRIQUEES DE TOUTE PIECE, LES VACCINS TOXIQUES ET LA MEDECINE ALLOPATHIQUE

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum